2012
AccueilLes Kronics concertLiens
[2004][2005][2006][2007][2008][2009][2010][2011][2012][2013][2014]

28/12/2012

Le Père-Noël est passé, il m'a laissé sa moto !

27/12/2012

Le pape s’est mis récemment à tweeter pour tout et n’importe quoi, comme tout tweetos qui se respecte. Il bénit ses followers ou leur explique qu’il aime les crèches et autres billevesées. Est-ce que cet abaissement communiquant va lui rapporter des fidèles supplémentaires dans ses paroisses le dimanche ? C’est peu probable.

Le tweet c’est le niveau zéro de la réflexion, l’infantilisation de la parole, la glaciation des échanges. C’est sans doute la raison pour laquelle cet outil est si prisé par le monde politique : ne rien dire en 140 signes, un rêve pour nos édiles.
26/12/2012

Enième remake en Centrafrique : une armée dépenaillée fuit devant une bande de rebelles avinés. Quelques soldats français traînent encore dans ce pays, on se demande pourquoi, et la France est prise à partie pour soutenir un pouvoir déliquescent contre une opposition incapable. Le scénario a déjà été joué vingt fois depuis Bokassa, le pouvoir s’enfonce, le peuple souffre et la France continue à y laisser son honneur.

25/12/2012

Jardin du Luxembourg

19/12/2012

Pierre Bergé, affairiste socialisant, déclare à propos du mariage homosexuel : « Moi, je suis pour toutes les libertés. Louer son ventre pour faire un enfant ou louer ses bras pour travailler à l'usine, quelle différence ? » déclenchant l’ire des bien-pensants pourfendeurs du mariage pour tous comme celle des défenseurs du mariage gay. Bon, soyonsréaliste et cessons ces cris d’orfraie, la gestion pour autrui des mères porteuses va suivre le mouvement, de même que la procréation assistée pour les couples lesbiens sera sans doute incluse dans la loi en cours d’examen. Ce n’est qu’une question de temps.

18/12/2012

Et dire que nous allons terminer cette année 2012 sans en savoir plus sur l’identité du père de la fille de Rachida Dati, ex-ministre chez Dior, Yves Saint-Laurent et place Vendôme. La Dati a entamé un procès en paternité contre un bellâtre mondain, propriétaire affairiste de casinos et de d’hôtels de luxe. La défense du garçon est de reconnaître sa relation avec la Dati tout en expliquant qu’elle menait en même temps des relations avec huit hommes à la fois et qu’il est donc difficile d’affirmer qui est le père… Du coup la justice ordonne un test ADN de paternité.

Et dire que tout stupre se déroulait pendant que la Dati était ministre de la République...
17/12/2012

Finalement Copé-l’aboyeur n’en a pas une si grosse paire que ça. Le voilà qui se couche et, finalement, accepte d’organiser une nouvelle élection du chef de la bande UMP et ce dès 2013 alors qu’il ne démordait pas de 2014. Fillon-costume-étriqué triomphe modestement et l'un comme l’autre assènent les platitudes de circonstance assaisonnée à la langue de bois de rigueur sur le rassemblement qui désormais guide ces pieds nickelés ambitieux.

Ils ont l’un et l’autre fait la preuve de leur incompétence et de leur totale absence de scrupule, les rendant ainsi définitivement inaptes à la fonction qu’ils briguent. Le problème va donc être de savoir qui sera candidat en 2013 ? Si l’UMP récupère ces deux mêmes ambitieux, le résultat risque, hélas, de n’être point trop différent de celui de 2012, ce qui ferait les affaires de la majorité.
16/12/2012

Exposition au Musée national de l’Histoire de l’immigration : Vie d’exil 1954-1962 des Algériens en France pendant la guerre d’Algérie, dont le commissariat est co-assuré par Benjamin Stora. C’est l’histoire assez inextricable de la vie de plus de deux cent mille algériens travaillant dans le pays défendant les armes à la main sa présence coloniale contre la révolte pour l’indépendance de leur propre patrie. Les travailleurs algériens étaient venus s’engouffrer dans l’appel d’air post-deuxième guerre mondiale pour reconstruire une France manquant de bras, et dans le même temps la répression coloniale s’accentuait sur place.

Et lorsque l’insurrection a été prononcée en 1956, les mouvements révolutionnaires algériens ont porté le combat également en métropole, organisant les immigrés sur qui était prélevé un impôt révolutionnaire pour soutenir l’indépendance, réglant leurs comptes entre mouvements rebelles, recueillant le soutien d’un certain nombre d’intellectuels français en faveur de l’indépendance et luttant contre les dérapages de l’armée française de l’autre coté de la Méditerranée.

L’exposition raconte cette histoire étrange, assez unique en fait, avec des photos, des films d’actualité, des articles de Paris Match lorsque leurs journalistes éberlués découvraient la Goutte d’Or à la fin des années 50, un extrait de Cinq colonnes à la Une où Pierre Desgraupes enquête dans les bidonvilles de Gennevilliers en 1960 où les travailleurs algériens vivaient dans des conditions effroyables, les footballeurs algériens de l’équipe de France qui quittent les bleus, la répression contre les immigrés au fur et à mesure où la tension monte sur place et à la Goutte d’Or, le préfet Papon et la manifestation d’octobre 1961, des évocations aussi plus détendues de la culture algérienne (ou nord-africaines, la musique arabe dans les cafés, les écrivains...

Et puis ce musée qui à son inauguration a donné lieu à une stupide polémique comme les français savent en créer, ce musée donc semble intéressant et offre des réflexions pertinentes sur le fait de l’immigration. Il faudra y retourner pour visiter l’exposition permanente.
16/12/2012

Depardieu, acteur français part s’installer en Belgique pourpayer moins d’impôts qu’en France. La politicaille franchoullarde s’empare de ce non-sujet pour éviter d’avoir à communiquer sur d’autres. La gauche accuse l’acteur de traîtrise (Ayrault taxe son départ de minable) et la droite accuse la gauche d’installer un enfer fiscal.

Depardieu ne fait rien d’illégal mais il n’est pas content, rend son passeport français et renonce à sa nationalité française. Ce serait d’ailleurs bien s’il pouvait emmener dans ses bagages quelques fouteballeurs et traders-fraudeurs. Bon, la République y survivra. Comment fait-on pour renoncer à sa nationalité d’ailleurs, est-ce même légalement possible ?

15/12/2012

Un cinglé massacre aux Etats-Unis une vingtaine de gamins et gamines entre 6 et 7 ans, plus au passage quelques responsables adultes de l’école dans laquelle s’est déroulée cette tuerie. Hélas les Etats-Unis sont coutumiers de ce genre de faits, qui commencent à déteindre sur l’Europe d’ailleurs.

Evidemment le massacre d’enfants est une tragédie et les médias français qui adorent ce type de contexte traitent le sujet avec force logos spécifiques, envoyés spéciaux, psychiatre de plateaux télévisés, retour sans fin sur l’accès aux armes aux Etats-Unis, images tournant en boucle et commentaires insignifiants pour expliquer qu’on ne sait pas expliquer ce geste du tueur, etc. etc.

Evidemment, le cinglé d’aujourd’hui semble battre tous les records de folie, ou au minimum il tire mieux que ses devanciers, et ses motivations sont sans doute difficilement compréhensibles pour un présentateur de journal télévisé, il serait donc plus opportun que ces sujets soient rendus avec un peu plus de décence et de discrétion, surtout quand on ne sait pas quoi dire d’intelligent.
14/12/2012

Christian Jacob, une tête de maquignon jamais content, un poste de chef du groupe UMP à l’assemblée nationale, soutien bien entendu de Copé-j’en-ai-une-plus-grosse-paire contre Fillon-costume-étriqué, un flingueur politicard sans une once de subtilité, il s’engouffre dans toutes portes laissées ouvertes par la gauche, dès qu’il entend le mot socialiste ou solidarité, il est pris d’un réflexe pavlovien qui le met en fureur et en position d’arrêt. La dernière de Christian Jacob c’est une saillie sur l’assistanat relancé par les bolchéviques qui gouvernent la France depuis que son champion Sarkozy a été remercié. Il pourrait signer sans problème un dictionnaire amoureux de tous les poncifs anti-gauche !

13/12/2012

Leçon inaugurale au Collège de France sur l’épigénétique, domaine assez mystérieux où l’on parle d’ADN, de gènes, de transmission, de chromosomes, etc. Mais on est dans un temple du savoir et rassuré de savoir qu’il reste des lieux où la connaissance est érigée en objectif suprême. Dans notre monde dominé par les traders-fraudeurs, les ambitieux et les guerriers, cela rassure.

13/12/2012

Ca y est, une première fournée de traders-fraudeurs a été mise en taule au Royaume-Uni. Ces charmants garçons avaient manipulé le taux LIBOR, ils ont à rendre des compte à la justice britannique pourtant pas vraiment réputée pour ses tendances bolchéviques, particulièrement quand il s’agit des flibustiers de la City, première place financière mondiale.

A priori la commission européenne enquête sur des fraudes du même ordre au sein de la zone euro sur le taux EURIBOR. En taule les frondeurs !
12/012/2012

Eh bien voilà, doucement le mariage homosexuel annoncé pour bientôt va s’ouvrir à la procréation médicale assistée pour les couples gays ou lesbiens. C’était couru à partir du moment où le mariage « pour tous » était à l’affiche. Il va sans doute être voté. Il aurait été plus honnête de l’annoncer dès le départ.

Mais après tout, Chichi a été élu sur la fracture sociale et il n’a fracturé que ses promesses et son premier ministre Juppé-me-raide-comme-un-passe-lacet ; de Gaulle a été élu sur l’Algérie française et il a donné l’indépendance à Alger ; quand à Mitterrand il a vendu le programme commun avec les communistes pour finalement lancer le grand vent de libéralisation financière qui souffle en tempête depuis…
08/12/2012

Le pervers transalpin, affairiste de 76 ans, clown multi-liposucé, Berlusconi donc, repart à l’assaut du pouvoir italien. Impliqué dans des affaires de mœurs avec des mineurs, de conflits d’intérêt avec ses affaires de médias, à coté de lui Tapie est un ange. Quelle sinistre comédie que celle du pouvoir.

04/12/2012

Après l’UMP un autre drame national sépare la France en deux clans irréconciliables, celui de l’élection annuelle de Miss France, revendiquée par deux comités d’organisation chacun en lutte contre l’autre. Ce festival annuel de nunucherie est regardé par des millions de téléspectateurs, avec donc autant de recettes publicitaires à la clé. Les nunuches en chef des deux comités se tirent la bourre par tribunaux interposés mais organise chacune leur élection de Miss Nunuche et tout le monde s’en porte aussi bien finalement.

Moi je suis pour Fillon et pour Miss Nunuche n°2, Copé lui est un vendu à Miss Nunuche n°1.

03/12/2012

Copé-j’en-ai-une-plus-grosse-paire et Fillon-costume-étriqué continuent à se voir une demi-heure dans le bureau de l’un, quarante-cinq minutes dans celui de l’autre, et rien de sort. Ils font quoi les deux ambitieux ? Ils tapent le carton, ils boivent un coup de rouge, ils parlent des résultats scolaires de leurs enfants ? Peut-être fument-ils un petit pétard entre amis en se demandant comment légaliser le cannabis « à usage récréatif » comme dans l’Etat du Colorado ? En tout cas ils n’ont toujours pas réglé leur bataille de chiffonniers pour la présidence de l’UMP, ce qui n’empêche pas ce parti de vivre avec deux groupes séparés à l’assemblée nationale. C’est peut-être la solution : rester ainsi !

03/12/2012

Eh bien voilà ! Après force cris, débats et menaces sur les plateaux télévisés la République ne va pas nationaliser Arcelor-Mittal pour sauver des hauts-fourneaux lorrains, sans doute condamnés à terme. C’est la solution raisonnable qui prévaut, un deal temporaire avec un capitaliste métallo mondialisé dont les promesses ne l’engagent guère au-delà de quelques semaines, comme celles de l’Etat d’ailleurs.

Il aurait sans doute fallu réfléchir à toute cette question en 2006 lorsque la France, l’Espagne, la Belgique et le Luxembourg ont laissé Mittal avaler Arcelor dans le fracas d’une OPA hostile, après les restructurations colossales menée en Europe dans la sidérurgie dans les années 80. En cherchant bien, il y aurait sans doute eu des moyens de mettre des bâtons dans les roues du fibustier indien de l’acier mondial.

Bref, le contribuable européen a payé des décennies durant pour remettre la marié en état, la mise a été emportée par Mittal qui a racheté sauvagement l’entreprise et qui maintenant en ferme certains éléments qui contrecarrent sa stratégie mondiale. Si l’entreprise et son management étaient restés européen on peut imaginer que les décisions concernant Florange eurent été différentes, et encore, rien n’est sûr.
02/12/2012

Paris regorge d’affiches publicitaires sur les soutiens-gorge H&M dits « super push-up ». Je m’interroge sur ce concept, mais surtout j’interviewe une femme sur le sujet. C’est finalement assez simple, il s’agit dans un double mouvement simultané de pousser vers le haut et de resserrer les côtés vers le milieu. Ainsi, même Jane Birkin peut avoir de gros seins.

La pulpeuse créature affichée dans le catalogue H&M et sur les murs de la ville illustre la description du soutien-gorge « super push-up » :

      Soutien-gorge super push-up pailleté avec armatures et bonnets fortement paddés qui maximisent la poitrine et rendent le décolleté plus généreux.

01/12/2012

Manifestement Copé-l’aboyeur en a une plus grosse paire que Fillon-costume-étriqué qui ne sait pas bien où il va. Il s’est fait enfumer comme un débutant. Il l’a laissé présider l’UMP et être candidat en même temps, et ainsi organiser consciencieusement les petits arrangements avec la morale, ou en tout cas avec le code électoral. Il lui a abandonné les plateaux médiatiques de la démagogie sur lesquels il a clamé ses invectives sur le « pain au chocolat » et autres inepties de la droite forte. Et maintenant que Copé sans foi ni loi est dans la place il n’y a plus grand-chose à faire pour le faire sortir de la présidence de l’UMP où il fait le matamore

Il n’y a pas de doute, Copé-l’aboyeur en a une plus grosse paire et il a dévoré l’étriqué, pieds-tendres et souffreteux, toujours à soigner ses petites misères. Est-ce grave ? Pas tant que ça, que chacun aille sur son chemin qui ne sont clairement pas communs, Copé aboiera avec la droite forte et bête pendant que Fillon, s’il se remet de sa sciatique, vendra son centre raisonnable. Et puis pour les élections présidentielles de 2017, soit ils se mettent d’accord sur un candidat commun et ils pourraient gagner, soit ils se présentent tous les deux et la gauche rempilera. Dans un cas comme dans l’autre on n’en pourra pas, donc passons au sujet suivant.
30/11/2012

Je dîne au restaurant du Virgin des Champs Elysées. Le magasin est quasiment vide, l’espace réservé à la vente de disques a encore fondu. Le vendeur à qui je demande s’il a le dernier Cowboy Junkies me vide son sac et m’explique qu’après la fermeture du Virgin Louvre, celui des Champs-Elysées doit fermer sous peu, il n’y a plus de vente ni de disques, ni de livres, ni de rien. C’est la faillite. L’immeuble a été racheté par un fonds qatari et sera transformé en showroom Volkswagen.

La bagnole pousse la culture dehors, quelle tristesse !
29/11/2012

Lors des dernières élections présidentielles américaines, l’Etat du Colorado a voté pour la légalisation du cannabis « à titre récréatif » et contre l’exploitation du gaz de schiste dans l’Etat. Un vrai bonheur pour écolo ce Colorado, on pourra y exiler Cécile Duflot quand elle se sera fait débarquer du gouvernement pour fumette dans les couloirs de son ministère.

28/11/2012

Non seulement impayables, l’étriqué et l’aboyeur, sont aussi incorrigibles. Ils continuent à diffuser communiqués de presse assassins, appels au rassemblement, à déléguer huissiers et médiateurs, à déjeuner avec Sarko l’agité, à saisir la Justice, les citoyens et les militants, bref, à confirmer leur incompétence à gouverner. Que Dieu nous préserve de ne plus jamais rencontrer ces ambitieux irresponsables à des postes de responsabilité de la République !

27/11/2012

Amy Macdonald au Trianon, toujours émouvante même si son inspiration baisse et l’énergie que dépense son groupe à faire taper les spectateurs dans leurs mains relève un peu de l’animation du camping des flots bleus…

27/11/2012

De plus en plus impayables nos deux pieds nickelés de l’UMP : ils se sont maintenant mis d’accord pour organiser un référendum auprès des militants afin de leur demander s’ils veulent réorganiser l’élection de leur président avec un nouveau vote.

Pendant ce temps Fillon-costume-étriqué crée son groupe à l’assemblée nationale et chacun ponctue ses phrases d’incantation à l’unité et le rassemblement.

Seule conclusion évidente, ne plus jamais voter pour une de ces deux ambitieux qui continuent à faire la preuve de leur incompétence et d’absence de sens de l’intérêt général.
26/11/2012

Arno au Café de la Danse ce soir : une gueule cassée, un cœur brisé, la voix rocailleuse d’un bluesman du Mississipi, un accent belge à couper au couteau et l’énergie d’un punk de 18 ans. Une merveilleuse découverte !

25/11/2012

Versailles un soir d’hiver, ça a de l’allure !

25/11/2012

Ils sont vraiment impayables à l’UMP ! Et voilà maintenant qu’une commission Théodule interne au parti, après avoir analysé les recours, confirme l’élection de Copé-l’aboyeur contre Fillon-costume-étriqué avec cette fois-ci 900 voix d’avance au lieu de 90.

Quelle salade ! Un des évènements politiques les plus sulfureux de l’après-guerre avec la déroute de sexuelle de Strauss-Kahn.
25/11/2012

Juppé-le-raide-comme-un passe-lacet, la « caution morale incontestable » de l’UMP, cherche à réconcilier Copé-l’aboyeur et Fillon-costume-étriqué. Il échoue ce soir. Il faut dire qu’avoir choisi ce psychorigide de toute première catégorie pour mener une médiation relève d’une colossale erreur de ressources humaines, le garçon n’est pas vraiment commode et pour mener une médiation il convient de savoir compromettre, ce qui n’est pas une qualité connue du bonhomme.

Si ces deux chiffonniers avaient un minimum de sens de l’intérêt général, ils renonceraient chacun à la présidence du parti et feraient organiser de nouvelles élections auxquelles ils ne participeraient pas. Mais bien sûr cela ne sera pas. Ce n’est pas bien grave, il n’y a pas mort d’hommes, il ne s’agit que d’élire un chef de bande de l’UMP. La République y survivra et, en principe, la gauche est au pouvoir pour dix ans, au minimum.
24/11/2012

Les luttes de pouvoir au sein des partis politiques français sont violentes, ce n’est sans doute pas très différent de ce qui se passe dans les autres pays. Par contre la spécificité qui apparaît en France au sein des élections internes des partis pour désigner leurs chefs respectifs est qu’elles sont organisées par des forbans sans foi ni loi, au PS comme à l’UMP, et sans doute également les autres partis, où la compétition consiste à bourrer les urnes, bidouiller les listes électorales, magouiller les procès-verbaux de dépouillement, etc.

On reste un peu interloqué devant de telles pratiques qui relèvent de républiques bananières, mais qui sont semble-t-il pratiquées dans la joie et la bonne humeur par les caciques de nos partis franchouillards. Ce n’est pas joli-joli et dénote que sous le paravent de la démocratie de ces élections internes les dirigeants s’écharpent et tous les moyens sont bons.

Pourquoi nos hommes politiques ne sont-ils pas capables de respecter un minimum de procédures démocratiques et de traditions républicaines ? On ne sait pas bien, on devine des personnalités aux égos surdimensionnés, imbues de leurs personnes, dévorées par les ambitions personnelles et finalement peu concernées par l’intérêt général.

Il faut sanctionner de tels comportements et la seule façon de le faire est de ne pas voter pour ceux qui en sont responsables : je jure ici donc sur les têtes de mes enfants que jamais, oh grand jamais, je ne mettrai un bulletin dans une urne où figurerait le nom de Copé-l’aboyeur ou de Fillon-costume-étriqué.
23/11/2012

Rétrospective Hooper au grand palais, les toiles habituelles connues de tous mais aussi des salles consacrées aux peintres qui ont inspiré l’artiste américain, ainsi que ses œuvres moins connues : dessins, gravures, affiches, aquarelles.

On reste, comme toujours, confondu devant l’infinie tristesse qui émane des tableaux classiques et le rendu incroyable de leur lumière.
22/11/2012

Ouh-la-la, Garbage au Zénith ce soir, ça déchire grave. Après une quasi séparation de dix ans, Shirley et ses boys reviennent avec un nouveau disque et toujours autant d’énergie.

22/11/2012

Fillon-costume-étriqué et Copé-l’aboyeur ne veulent rien lâcher, et voilà maintenant qu’ils en appellent à Juppé comme « caution morale incontestable » pour trancher leur querelle. Bon, la caution morale, 67 ans, a tout de même été condamnée à 14 mois de prison avec sursis et un an d’inéligibilité pour abus de confiance, recel d’abus de biens sociaux, et prise illégale d’intérêt dans l’affaire des emplois fictifs de la mairie de Paris.

La seule réaction saine face aux déchirements de l’UMP devrait être : pan-pan-cul-nu et au lit sans dessert et que l’on entende plus jamais parler sur une scène politique nationale de ces deux ambitieux indignes.
21/11/2012

Incroyable, Fillon-costume-étriqué se rebiffe, exhume des voix de départements d’outre-mer non comptés et reprend la corde menaçant d’aller en justice. La sérénade continue et les égos se déchirent sur les plateaux télé. Les journalistes savants et les commentateurs mondains se réjouissent, cela fait longtemps qu’ils ne s’étaient autant régalés, sans doute pas depuis les performances glorieuses de l’équipe de France de fouteballe en Afrique du Sud.

Les militants de l’UMP doivent être au fond du trou. Le microcosme parisien des autres partis se réjouit et soixante millions de français se contrefoutent de cette pantomime d’ambitieux prêts à tuer père et mère pour réussir.
20/11/2012

Deux chefaillons en campagne se sont présentés devant les suffrages des militants de l’UMP. Le vote était hier et le résultat très serré, si serré d’ailleurs qu’il a fallu recompter des résultats, analyser quelques soupçons de bourrage d’urnes et donc reculer à ce soir l’annonce officielle des résultats par une commission Théodule de circonstance.

Nos deux apprentis chefaillons auraient pu avoir une attitude intelligente et mesurée dimanche soir et attendre la fin des travaux de la commission Théodule 24 heures plus tard pour enregistrer le résultat de cette élection psychodramatique. Il n’en fut rien et, dévorés par leurs ambitions personnelles, ces deux personnages se sont déclarés vainqueur dimanche soir vers 22h00 en s’accusant mutuellement de fraude.

Toute la journée d’aujourd’hui leurs porte-flingues ont défouraillé sur les plateaux télé jusqu’à ce que Copé soit déclaré vainqueur contre Fillon-costume-étriqué qui devait l’emporter largement selon les prévisions.

Ces deux pieds-nickelés auraient pu avoir un comportement d’Hommes d’Etat, ils ont choisi de s’étriper comme deux z’yva-casquettes-à-l’envers de banlieue. C’est affligeant et cela les classe pour la suite des évènements. En ce qui me concerne, ni l’un ni l’autre n’auront jamais ma voix dans une élection nationale. Aux commandes de la République ils seraient capables de déclencher une guerre nucléaire pour faire du tort à l’autre.

  • Conséquence de ce combat de coqs sur le déficit budgétaire de la République : nulle.
  • Conséquence sur un coup de barre populo de l’UMP : forte.
  • Conséquence sur l’envahissement des médias par Copé : à craindre.
  • Conséquence sur le développement de l’esprit : très négative.
18/11/2012

Pauvre Proche-Orient, non seulement il y a la guerre qui reprend entre Israël et la Bande Gaza, mais voilà maintenant que Fabius doit y débarquer demain avec sa suffisance et ses contradictions. Ils n’ont pas mérité tout ça.

Ceci étant dit, cette région fatigue le reste de la planète depuis 1948 : guerres à répétition, incapacité à s’entendre, psychodrame sur le statut de Jérusalem, etc. Il va pourtant bien falloir un jour arriver à s’entendre sur quelque chose. Il semble que l’armement palestinien progresse d’année en année, les missiles tirés de Gaza atteignent maintenant Tel-Aviv, voilà qui poussera peut-être les parties à plus de dialogue. L’équilibre de la terreur, cela a bien fonctionné durant la guerre froide en Occident des années durant, évitant une guerre chaude. C’est la dernière chose qui n’ait pas encore été essayée au Proche Orient. Peut-être un gage de réussite ?
17/11/2012

Deux concerts d’Archive au Zénith ; le groupe enrichi par Holly Martin a renouvelé son inspiration, plus techno, plus rythmée. Les soirées sont un franc succès, la photo est prise par un des musiciens à la fin du show du 16, cherchez bien, je suis dans la foule.

17/11/2012

Ça c’est une cafetière achetée aujourd’hui chez Darty. Rien d’exceptionnel a priori, du très classique ! Eh bien détrompez-vous : c’est un collector, une pièce unique qui bientôt n’existera plus. C’est la seule cafetière non fabriquée en Chine. Elle est produite en Pologne, ce qui est quand même mieux, mais pour la trouver il faut parcourir tout Paris. Inutile de préciser qu’aucun modèle n’est plus made in France.

17/11/2012

Les encagoulés corses continuent à se massacrer hardi petit. Personne ne comprend grand-chose à ces histoires mafieuses, il y est question de familles, d’histoires ancestrales, de gains faramineux dans le jeu, les filles, l’immobilier, on parle d’omerta, de complicités politiques. Rien, ou pas grand-chose, n’est élucidé dans tous ces crimes d’un autre âge. Les gouvernements passent, les élus locaux trépassent, les discours s’enflamment mais surtout rien de neuf ne se passe et les armes continuent à parler sur un territoire de la République.

Simply Market semble avoir fait son deuil d’une Corse française et affiche déjà ses clémentines origine « Corse » et non plus « France » ou « Espagne » comme pour les autres fruits et légumes.

16/11/2012

 

Le record du monde de beaufitude dépassé par un fouteballeur analphabète-et-surpayé éructant parce qu’un gamin pose les mains sur sa Lamborghini blanche.

Comment pourrait-on sanctionner de tels individus si a priori ce type de comportement n’est pas puni par la Loi ? Il aurait fallu qu’il écrase le gamin pour être redevable devant la justice, il y a sûrement pensé mais craint d’endommager son carrosse m’as-tu-vu.

On pourrait peut-être ne plus le sélectionner en équipe de France de fouteballe ? Après-tout cette équipe est financée au moins en partie par les contribuables qui pourraient imposer des critères de sélection concernant le savoir-vivre ?
11/11/2012

Eh bien voilà, le gouvernement fait son petit bonhomme de chemin, finalement augmente la TVA, continue à baisser les dépenses pour financer des crédits d’impôt aux entreprises destinés à compenser leurs charges et rétablir une partie de leur compétitivité. En gros il suit les préconisations du rapport Gallois en transférant des dépenses des entreprises sur les contribuables-consommateurs. Il n’est pas bien sûr que lesdites entreprises n’en profitent pas pour augmenter leurs dividendes plutôt que de baisser leurs prix et augmenter leurs parts de marché, mais la droite n’aurait pas fait fondamentalement d’une façon différente. La gauche fait le job.

La France vit au-dessus de ses moyens depuis bientôt 40 ans, le diagnostic est maintenant à peu près accepté par tous, un des bienfaits de la dernière campagne électorale présidentielle d’ailleurs, où le discours a été quasi unanime sur le sujet. Le message passe mais bien sûr les pleureuses s’égosillent et les commentateurs mondains glosent, mais n’est-ce point leur mode de fonctionnement ?
11/11/2012

Des marathoniens français qui s’étaient déplacés à New-York pour y courir le marathon où il fait être vu, s’apprêtent à attaquer la maire de cette ville suite à l’annulation au dernier moment de leur course fétiche pour cause d’ouragan. Ils parlent d’un préjudice financier, leur frais de déplacement, et d’un préjudice moral, leurs mois d’entraînement.

Quel est ce système judiciaire qui estimera sans doute recevable les plaintes de coureurs à pieds déçus de ne pouvoir concourir ? C’est le système anglo-saxon qui est en train de déteindre dangereusement sur nos pays latins.
10/11/2012

Sophie Hunger ce soir au Café de la Danse : elle présente son nouveau disque The Danger of Light, plein de bonnes choses. Un nouveau groupe (avec une violoncelliste), jazzy, énergique, et Sophie émouvante comme toujours. Un franc succès.

 

08/11/2012

2001, l’Argentine est en faillite, la communauté des créanciers se réunit pour pleurer sur son sort et ses créances. Un accord est trouvé, les prêteurs renoncent à une partie des dettes, se font progressivement rembourser du reste et les affaires reprennent. Tout irait bien sauf que dans la communauté des créanciers des fonds vautours, essentiellement américains, refusent l’accord car ils ne veulent pas abandonner une partie de leurs créances. Du coup les autorités financières argentines ont remboursé les bons créanciers, ceux qui avaient accepté de renoncer à une partie de leurs droits, et rien remboursé aux autres.

Les vautours sont donc restés dans leurs arbres avec leurs bouts de barbaques dans le bec et sans vouloir partager. Ils ont engagé procédures judiciaires sur procédures judiciaires pour faire valoir leurs droits, et ils ont commencé à faire saisir de par le monde les biens publics argentins : bateaux appartenant à des compagnies publiques, avion présidentiel, parc immobilier (les ambassades à l’étranger, comptes bancaires, etc.

Un tribunal américain vient de confirmer les droits des fonds vautours et a condamné l’Etat argentin à rembourser car n’a pas respecté le principe du parri-passu cher au monde de la finance qui veut que les créanciers soient traités sur un pied d’égalité.

Rien n’obligeait les vautours à signer l’accord d’annulation/rééchelonnement de la dette argentine. Ils ne l’ont pas fait et l’Argentine devait respecter leur volonté et les rembourser proportionnellement aux autres au regard du droit international.

Ce jugement va faire du bruit. Il est peu probable que le droit soit changé sur ce point de protection des créanciers, sous peine que ce petit monde ne prête plus s’il n’était pas protégé. Dans le cas d’espèce, le droit n’empêche les accords de restructuration de dette mais il n’impose pas à tous les créanciers d’y adhérer et lorsque l’adhésion est partielle, le débiteur doit néanmoins rembourser des prêteurs sur la base du parri-passu. On pourrait imaginer un système comparable à celui des offres publiques d’achat (OPA) pour les actions, à partir du moment où x% des porteurs de titres les ont apportés à l’acheteur,  les autres sont rachetés automatiquement. Pour le moment il n’en est pas vraiment question.
07/11/2012

Dans le bocal franchouillard de la famille Lacoste nageaient en eau trouble les petits piranhas, descendants de l’ancêtre René Lacoste, tennisman et affairiste, ayant créé la célèbre marque de polos au logo en forme de crocodile. Les piranhas faisaient des ronds dans le marigot y allant de temps en temps d’un petit coup de dent sur un frère ou un cousin histoire de rougir l’eau d’un filet de sang, mais tous unanimes ils arrivaient à se goberger de leur nourriture favorite : l’attrait des petits poissons pour leur marque, prêts à dépenser leurs sous pour parader en polos crocodilés dans les beaux quartiers, générant ainsi de généreux dividendes pour la famille.

Et puis un gros requin est arrivé par l’odeur du sang alléché, a agité un peu le marigot avec quelques mouvements de nageoire, remué la boue, poussé les petits piranhas à s’entredévorer joyeusement, puis ouvrant sa grande gueule aux dents affûtés, le squale a croqué toute la bande de petits piranhas sanguinolents.

Et ainsi, l’une des dernières familles françaises capitalistes industrielles, qui plus est dans le textile, oubliant l’honneur, délaissant la tradition, reniant ses promesses, s’est donnée à l’ennemi contre de l’argent. Ainsi vont les affaires, même les plus florissantes.
06/11/2012

Carmignac gestion continue à édifier Mme. Michu en publiant de pleines pages dans la presse française pour expliquer comment il faut gouverner la France et diriger son économie, et surtout comment le fonds d’investissement Carmignac Gestion va sauver le monde grâce à ses conceptions d’altruisme toutes entières dévouées à la protection des épargnants. Que serions-nous devenus si Carmignac n’avait pas existé ?

Cette fois-ci Monsieur Carmignac a laissé la plume à l’un de ses portes-flingues, un certain Frédéric Leroux, qui déblatère grosso-modo la même logorrhée anti-impôt, on en est ému aux larmes, qu’on en juge :

    Parution de la lettre ouverte de Frédéric Leroux dans Le Monde du 24 octobre 2012

    Madame, Monsieur,

    Mes amis et nos clients français et étrangers me demandent souvent ces temps-ci pourquoi je reste en France. La société de gestion de portefeuille pour laquelle j’ai l’honneur de travailler, détenue intégralement par ses dirigeants-fondateurs et ses employés est en effet parvenue à grandir et prospérer sans le moindre euro de fonds publics dans une crise qui mit pourtant à genoux l’ensemble du système financier international. Avoir réussi à protéger l’épargne de nos clients dans un environnement si hostile nous a permis de gagner la confiance de plus d’un million d’épargnants à travers l’Europe. 

    Nous devons cette réussite à notre volonté farouche d’indépendance et à l’implication de l’ensemble de nos salariés, motivés par leur statut d’actionnaire ou la perspective d’y accéder. Chacun des actionnaires est un entrepreneur, quelque soit sa participation au capital de la société. Sa confiance dans notre projet social l’a en effet conduit, en fonction de ses moyens et ses responsabilités, à en acquérir des actions, le plus souvent au prix d’un nécessaire endettement personnel. L’incitation financière au succès offerte par l’actionnariat est un formidable moteur pour la croissance économique. Tuer cette incitation par une taxation mal calibrée de l’actionnaire, c’est se garantir une croissance en berne.

    Nous voulons chez Carmignac  Gestion poursuivre l’aventure entrepreneuriale en France, continuer à apporter de la performance à nos clients, les aider à se préparer une retraite plus sereine, comme nous nous y employons depuis plus de vingt ans. N’est-ce pas là un beau dessein d’entrepreneurs, aussi financier soit-il ? Mais pourquoi poursuivre cette mission depuis la France, alors que la taxation de l’actionnaire pourrait devenir parmi les plus élevées au monde ? 

    Comment continuer à motiver nos équipes par notre démarche entrepreneuriale si la France traite ceux qui réussissent dans leur vie professionnelle avec la méfiance et le mépris que l’on réserve partout ailleurs aux repris de justice ? Comment attirer  les nouveaux talents si la France décourage la prise de risque et favorise l’exode mortifère de ses propres talents les plus créatifs, les plus ardents à la victoire ? 

    Comment poursuivre, à partir de la France, notre mission auprès de l’épargnant européen dans des conditions qui ne le défavorisent pas ? Comment protéger notre belle aventure humaine contre l’assassinat, fut-il inconscient, de la volonté d’entreprendre, créatrice de valeur, d’emplois et parfois même, de bonheur ?

    Les réponses appartiennent aujourd’hui au gouvernement et à nos députés. Nous voulons encore croire que la fiscalité sera utilisée comme une arme économique plutôt que politicienne car les décisions qui se préparent n’engagent  pas la France seule, mais l’Europe entière. Quels que soient les choix opérés, nos clients savent pouvoir compter sur notre détermination à répondre à leurs attentes. La force de notre équipe, comme de toute grande équipe, c’est son collectif. Nous resterons soudés, à domicile comme à l’extérieur, pour continuer à assurer la sérénité de tous les épargnants qui nous ont accordé leur confiance. 

    Je vous prie d’agréer, Madame, Monsieur, l’expression de toute ma considération.

    Frédéric Leroux, Gérant Associé, Carmignac Gestion

Après avoir séché mes larmes à l’idée que les revenus du capital vont être imposés au barème de l’impôt sur le revenu et devant les sacrifices personnels incommensurables de Monsieur Carmignac pour rester en France, j’ai maintenu mes instructions à ma banque de ne pas investir un sou de mon épargne personnelle dans le fonds de ce forban donneur de leçons.

Le seul point qui prêche en faveur de ce libéro-démagogue est qu’il a organisé un concert privé des Rolling Stones pour son personnel. Mais cela ne rattrape pas le reste, loin de là.

05/11/2012

Le rapport Gallois est paru. Tout le monde l’a commenté sans l’avoir lu depuis un mois, donc maintenant qu’il est disponible ce n’est plus la peine de le lire puisque on ne va plus s’y intéresser, le zapping de l’actualité nous fait passer à d’autres sujets, dont l’élection du président américain.

La première phrase de ce document dresse le bilan :

    Tous les indicateurs le confirment : la compétitivité de l’industrie française régresse depuis 10 ans et le mouvement semble s’accélérer. La diminution du poids de l’industrie dans le PIB français est plus rapide que dans presque tous les autres pays européens ; le déficit croissant du commerce extérieur marque nos difficultés à la fois vis-à-vis des meilleures industries européennes et face à la montée des émergents.

    La perte de compétitivité industrielle est le signe d’une perte de compétitivité globale de l’économie française. Car l’industrie ne se développe pas en vase clos : elle dépend des autres secteurs de l’économie, des services et de l’énergie en particulier ; elle dépend de l’écosystème créé par les politiques publiques, de la dynamique des dépenses et des recettes publiques, ou du fonctionnement des services publics, des grandes infrastructures, comme de l’appareil de formation et de recherche ou du marché du travail. Cette perte de compétitivité est, pour une large part, à l’origine des déséquilibres des finances publiques comme du chômage ; elle limite notre marge de manœuvre en Europe et dans le monde ; elle menace notre niveau de vie et notre protection sociale ; elle réduit la capacité de croissance de l’économie.

Ce n’est pas la première fois que pareilles phrases sont écrites mais la répétition commence à avoir vertu pédagogique, surtout après une campagne électorale présidentielle française qui a été tournée sur ce sujet.

La France et ses citoyens commencent à admettre que la République vit au-dessus de ses moyens depuis plus de 35 ans et que l’une des conséquences de cette gabegie irresponsable est que notre économie n’arrive plus à vendre ses produits et services. C’est ainsi.
03/11/2012

Lundi doit sortir le célèbre rapport Gallois, que personne n’a lu puisqu’il n’est pas encore sorti mais que tout le monde commente. C’est intéressant de voir l’hystérie qui saisit l’information, ceux qui la créent et ceux qui la diffusent.

Le rapport sort le 5 novembre, est-ce que cela change la face du monde d’attendre le 5 novembre pour le lire et l’analyser ? Ne serait-ce pas plus intelligent de le commenter sur base d’une lecture complète que plutôt que sur des on-dit qui relèvent plus de l’homme qu’a vu l’homme qu’a vu l’homme qu’a vu l’homme qu’a vu l’ours qu’a tué le facteur que du comportement raisonné d’un être humain doué de neurones ?

Nous lirons donc ce rapport la semaine prochaine.
02/11/2012

Rigolo : différentes enquêtes de la presse occidentale mettent à jour les fortunes colossales (cela se chiffre en milliards de dollars) qu’auraient accumulées les dirigeants chinois. Un procès officiel retentissant a actuellement lieu en Chine contre Bo-Xilai un apprenti dirigeant qui était promu aux plus hautes fonctions et qui est accusé de corruption, et sa femme de meurtre.

Le reste est du même acabit : le pouvoir corrompt, le pouvoir absolu corrompt absolument. C’est Françoise Giroud qui avait sorti cette vérité.
01/11/2012

Au Luxembourg, tout est beau et calme.

01/11/2012

Un premier jugement avait condamné Kerviel-le-trader-fraudeur à 4,9 milliards d’euros et 5 ans de prison dont 3 fermes pour « abus de confiance, faux et introduction frauduleuse de données dans le système informatique de la banque ».

La cour d’appel d’appel en octobre 2012 a confirmé le jugement et la condamnation à 4,9 milliards d’euros et 5 ans de prison dont 3 fermes pour « abus de confiance, faux et introduction frauduleuse de données dans le système informatique de la banque ».

Les plaintes déposées par Kerviel-le-trader-fraudeur contre sa banque employeuse ont été classées sans suite. Il aurait pu être mis en prison à sa sortie du tribunal qui l’a finalement laissé libre pour le moment.

L’affaire est donc plutôt mal engagée pour le garçon qui va se pourvoir en cassation. Sa vie est foutue sauf coup de théâtre improbable de la Cour de cassation.
31/10/2012

Dans un dîner en ville les hôtes abordent le sujet des Pigeons, corporation d’entrepreneurs ayant défendu ses intérêts avec succès et malhonnêteté intellectuelle. Nous en avons parlé ici mais revenons-y avec les documents officiels : le projet de Loi de finance 2013, document didactique plutôt bien écrit qui explique que l’objectif est soumettre les plus-values mobilières au barème de l’impôt sur le revenu et non plus à un prélèvement libératoire proportionnel de 19%.

Dès publication du projet les pigeons ont agité les réseaux sociaux, puisque c’est maintenant le nouvel endroit où il faut être vu et entendu, pour faire une description apocalyptique de ce statut fiscal qui allait les tondre, décourager tout esprit d’entreprise dans notre beau pays et entraîner un départ en exil de tous ces brillants cerveaux, exil à coté duquel celui des nobles et de chouans en 1789 passerait désormais pour une promenade de santé.

Certes les entrepreneurs vendant leur entreprises devaient soumettre leur éventuelle plus-value au taux marginal de leur impôt sur le revenu, mais ce qui a été passé soigneusement sous silence c’est que le dispositif prévoyait un système de quotient et d’abattement introduisant la notion de plus-value à court terme (revente de l’entreprise moins de deux ans après sa création ou son achat), plus taxée, et de plus-value à long terme avec imposition dégressive. Bref, comme à la maison lorsqu’un particulier revend son appartement, et encore, la progressivité de la décote étant bien plus longue pour l’investissement immobilier que mobilier (la plus-value met 30 années avant d’être complètement exonérée).

    Afin d’inciter les contribuables à privilégier une épargne longue, et, transitoirement, d’atténuer la progressivité de l’imposition sur ces revenus acquis sur une période pluriannuelle, deux mécanismes sont proposés :

    - un système de quotient variable en fonction de la durée de détention des titres cédés permettra de tenir compte du caractère pluriannuel de la plus-value pour les trois premières années d’application du barème progressif de l’IR (c’est-à-dire pour les cessions intervenues en 2012, 2013 et 2014). Le bénéfice du quotient s’appliquera sans condition de montant ;

    - l’introduction d’un abattement proportionnel et progressif en fonction de la durée de détention des titres permettra de favoriser la détention longue. Il sera de 5% pour une durée de détention de deux à moins de quatre ans, 10 % pour une durée de quatre ans à moins de sept ans, puis sera augmenté de 5 points par année de détention supplémentaire au-delà de la sixième année, pour atteindre 40% la douzième année. La période de détention sera décomptée à partir du 1er janvier 2013 pour les titres

Une page sur Facebook et le gouvernement a oublié son projet de progressivité pour revenir à la proportionnalité ; voilà la vérité, texte officiel à l’appui. Le plus incompréhensible c’est la facilité avec laquelle le gouvernement a cédé et l’incompétence des chroniqueurs mondains qui ne lisent même pas les textes et assènent des contre-vérités patentes en se drapant derrière le « devoir d’informer ». Ces gens font mal leur boulot.
30/10/2012

La fusion envisagée entre les groupes britannique et européen d’aéronautique et d’armement, BAE et EADS, ne se fera pas, du moins pour le moment, les gouvernements allemand et français n’ayant pas réussi à s’entendre. Il n’est pas sûr que cette non-fusion ne soit à déplorer.

29/10/2012

Un scandale de pédophilie implique un ex-animateur de la BBC, décédé depuis, et fait grand bruit au Royaume-Uni car l’impétrant était anobli par la Reine et aurait été proposé pour une distinction papale. Eh oui ! Mais il faudrait aussi que la Couronne d’Angleterre, le Saint-Siège et tous autres gouvernements cessent de faire dans la pipolisation et de distribuer des décorations à tout va à des présentateurs télé, tout ça pour aspirer les votes de Mme. Michu.

Un présentateur télé, ça présente à la télé, éventuellement avec talent, mais en aucun cas ça ne mérite une décoration de la République ou de la Monarchie.
29/10/2012

Un quarteron de patrons du CAC40, salariés surpayés, publie une tribune pour réclamer qu’on les débarrasse de la patate chaude des charges sociales qui pèsent sur les entreprises. C’est une vieille histoire, en gros l’impôt c’est bien mais quand ce sont d’autres qui le payent. Il s’agit donc de diminuer les charges des entreprises pour faire payer la protection sociale par les consommateurs via la TVA et les contribuables via la CSG. Les entreprises deviendraient plus compétitives et les citoyens un peu plus tondus. L’un dans l’autre, personne ne sait vraiment quel serait l’effet économique de ce petit jeu de transfert de charges.

Et tout le monde affirme être dans la ligne d’un rapport Gallois sur la compétitivité qui doit sortir la 5 novembre, que tout le monde commente sans l’avoir lu. Certains l’enterrent, d’autres le glorifient, mais le rapport n’est pas encore sorti. Comment font tous ces augures des plateaux médiatiques pour ainsi parler dans le vide ? C’est l’un des grands mystères de la Création.

28/10/2012

Si vous avez besoin d’ouvrir une boutique off-shore pour y localiser quelques revenus qui échapperaient ainsi aux impôts français, eh bien rendez-vous 161 bis rue de la Roquette où cette officine vous propose ses services.

27/10/2012

Les chroniqueurs mondains et les journalistes savants continuent à s’attaquer au premier ministre Ayrault accusé de tous les maux. En fait ces stars des médias sont déconfites car elles aimeraient voir à Matignon un présentateur télé en costume cintré, affublé d’un compte Twitter et d’une page Facebook sur lesquels il publierait la couleur de ses chaussettes et les photos de bombasses hollywoodiennes qui fréquenteraient ses soirées dans un Ryad à Marrakech.

Hélas pour la vente de leurs journaux, elles ont écopé d’un premier ministre un peu tristoune en costume gris, dont la principale activité est de récolter les 40 milliards qu’il manque à la République pour son budget 2013, et non pas d’écouter les conseils sans intérêt de conseilleurs dont les papiers ne dépassent guère les 20 lignes et les chroniques les 45 secondes.

Tous ces mondains ont également été désespérés par l’absence de violences verbales entre Copé et Fillon qui passaient à la télévision en vue de l’élection du futur président de l’UMP. Enfer et damnation, les deux impétrants sont restés polis et mesurés, les chroniqueurs en restent muets car ils n’ont pas de temps à perdre à analyser le fond des programmes et des propositions. Alors ils ont qualifié le débat d’inintéressant et terne.
26/10/2012

Dans un grand élan de responsabilité, le fiston de l’avocat corse assassiné, lui aussi avocat, explique doctement que c’est la police qui est responsable du meurtre de son père. C’est étrange cette capacité qu’ont les iles de la République à sans arrêt rejeter toute responsabilité sur le continent.

On a quand même l’impression ces dernières semaines qu’il y a tout de même un petit problème de violence et d’omerta au sein du « peuple corse ». Ce n’est sans doute pas la police qui appuie sur la gâchette de tous ces meurtres, mais on ne peut rien exclure. Après-tout on a bien vu un préfet incendier une paillotte… Ces iles rendent fous, c’est un phénomène sociologique qu’il faudrait un jour comprendre.

En attendant si le fiston a les noms des assassins de son père, qu’il ne se gêne pas pour les indiquer à la justice.
25/10/2012

Glissement sémantique, on passe du choc de compétitivité au pacte de compétitivité. En gros, quel que soit le patronyme retenu, le plan consiste à déplacer une masse de charges des entreprises vers les consommateurs et contribuables. On va donc payer ces charges sociales directement à l’Etat au lieu de les payer dans le prix des produits consommés. Le reste n’est que billevesées.

24/10/2012

L’opposition a recruté un nouveau petit roquet : Geoffroy Didier, le cheveu châtain savamment ondulé rejeté en arrière, le menton volontaire et la joue creuse, la chemise blanche largement ouverte sur blazer bleu ; le garçon a l’arrogance et la futilité d’un vieux politicard, la mauvaise foi d’un professionnel aguerri et le niveau de raisonnement d’un peintre en bâtiment. C’est un baby-Copé promis à un grand avenir.

Et en plus il a la même tête que David Martinon, l’éphémère porte-parole de Sarkozy à l’Elysée et candidat UMP à la députation de Neuilly avant d’être trahi par l’un des rejetons Sarkozy.
23/10/201

Avez-vous remarqué comment dès qu’un nouveau ministre français de l’éducation s’installe dans son fauteuil les premiers dossiers auxquels il s’attaque sont le calendrier des congés et l’étalement des heures de classe sur 4, 5 ou 6 jours. C’est comme une espèce de réflexe pavlovien : le nouveau ministre s’assied dans son nouveau fauteuil en cuir et il ouvre un parapheur pour signer l’arrêté qui va chambouler les horaires et les vacances. C’est ainsi, c’est surtout irrésistible, chaque nouveau ministre pense qu’il faut immédiatement bouleverser le calendrier scolaire pour exister.

22/10/2012

Les journalistes savants et les analystes mondains glosent sans fin sur les « couacs » de nos gouvernants qui se prennent un peu les pieds dans le tapis de la communication déployé par les plateaux télé. Tout ceci n’a guère d’importance, ce qui compte c’est comment ces braves gens vont récupérer les 40 milliards d’euros qui manquent à la République en 2013.

On peut imaginer que le peuple se moque de ces querelles picrocholines qui ne dépassent guère les rédactions de Paris intra-muros. Les sondeurs obsessionnels devraient sonder les citoyens sur leurs centres d’intérêt pour savoir s’ils sont plus intéressés par connaître (i) qui a la plus longue quéquette entre Copé et Fillon ou (ii) quels seront les taux et les assiettes des impôts du budget 2013.
10/10/2012

Patrick Devedjian, 68 ans, voit son élection de député invalidée par le conseil constitutionnel pour quelque obscur motif de suppléant qui n’aurait pas démissionné quand il fallait. Le garçon a acquis quelques galons de reconnaissance quand il s’est opposé au népotisme de la famille Sarkozy qui voulait placer le fiston à la tête de l’établissement gérant le site immobilier de la défense. Il reste malgré tout un requin nageant dans les eaux trouble de la politique depuis des décennies. Il a croqué bien des poissons, petits et moyens. A 68 ans il ferait mieux de se retirer et de laisser la place aux jeunes, il a fait son temps.

17/10/2012

Dans la série des pleureuses, nous avons eu ces derniers jours le mouvement dit des Pigeons. Il s’agit d’entrepreneurs qui se sont élevés contre la soumission au barème de l’impôt sur le revenu des plus-values de cessions mobilières, bref, leurs bénéfices réalisés lorsqu’ils revendent leurs entreprises. Nous avons eu droit à l’habituelle litanie des cris d’orfraies sur trop d’impôts tue l’impôt, le comportement anti-entrepreneur des socialistes, etc., etc., largement relayés par les aboyeurs de l’opposition.

Tout ceci est de bonne guerre en ces circonstances et le gouvernement a retiré son projet félon, mais le plus intéressant dans ce psychodrame franchouillard c’est qu’il a reposé sur une escroquerie intellectuelle menée de main de maître par les Pigeons et finalement fort peu relevée ni par le gouvernement ni par les journalistes mondains. Les volatiles râleurs ont tout simplement oublié de mentionner les abattements importants qui en fonction de la durée ramènent leur imposition à des taux raisonnables en période de faillite budgétaire de leur République. En gros, s’ils revendent leur entreprise au bout d’un an ils auraient dû payer 55% d’impôt sur la plus-value, c’est-à-dire qu’ils encaissaient 45% du bénéfice ; mais s’ils revendaient leurs entreprises au bout de cinq ans le taux retombait dans les 30%, ce qui n’est pas confiscatoire.

Il s’agissait donc d’aligner la fiscalité des plus-values mobilières sur celle des plus-values immobilières au niveau des principes : si tu vends rapidement après l’achat (ou la création) c’est qu’il y a une idée spéculative donc tu es taxé ; si tu gardes ton bien un certain temps avant de le revendre tu es moins taxé. Madame Michu lorsqu’elle vend son petit appartement respecte exactement ce principe. Les Pigeons n’y seront donc pas soumis.

16/10/2012

Les encagoulés corses continuent à s’auto-éliminer avec régularité et opiniâtreté. Aujourd’hui c’est un avocat local qui est flingué en pleine rue. On est toujours étonné de voir comment cette île arrive à rester en dehors des lois de la République. On ne parle même pas des niches fiscales dont bénéficient ses résidents depuis des siècles, pas plus que la prise en charge permanente par les contribuables des déficits abyssaux des compagnies maritimes qui relient le continent, mais plutôt de l’incapacité de la force publique à endiguer mafia et banditisme dans cette ile qualifiée « de beauté ».

Comment est-ce possible ? Est-ce que les encagoulés exercent des menaces contre les politiques, la justice et les forces de l’ordre ? Ont-ils corrompus les décideurs et les tiennent-ils par des dossiers compromettants ? Les voyous sont-ils protégés par les populations locales ? Sont-ils définitivement plus intelligents et vicieux que les enquêteurs ?

Cette permanence des comportements violents et asociaux laissent rêveur.
15/10/2012

Le ministre de l’éducation Vincent Peillon affirme un truc du genre : « il faut débattre de la dépénalisation du canabis. » Cela provoque immédiatement un hourvari de politicards de toutes couleurs et le gouvernement contredit son ministre.

Après Cécile Duflot, écolo, qui avait sorti une saillie du même ordre il y a quelques semaines, la droite se régale de la permissivité de la gauche. Bon, que Peillon et Duflot fument des pétards le soir en rentrant chez eux, grand bien leur fasse, mais qu’ils discourent sans relâche sur ce sujet mineur laisse coi.

Ces ministres de la République devraient consacrer 110% de leur temps à la seule tâche qui vaille : récupérer les 40 milliards d’euros qui manquent pour respecter les engagements de déficit public en 2013. Et donc, plutôt que de bosser, ils nous font part de leurs avis sur la fumette. On rêve, c’est du temps perdu, volé, ils ne sont pas payés pour ça !
14/10/2012

Entendu ce dimanche dans l’Esprit Public sur France-Culture de la part de Jean-Louis Bourlanges : « Hollande est comme un lapin pris dans les phares d’une voiture », porteur d’immenses espoirs qu’il sait irréalisables.

13/10/2012

Des talibans flinguent Malala une gamine de 14 ans qui était devenue l’égérie d’un mouvement anti-obscurantisme au Pakistan. Elle est entre la vie et la mort dans un hôpital du Swat. Des barbus amputent à tour de bras au Nord-Mali… avec une désespérante régularité, les religions continuent à proférer leur arriération.

12/10/2012

Chris Isaak au Grand Rex ce soir : toujours belle gueule, belle voix, belle guitare et beau costume.

11/10/2012

Radiohead à Bercy ce soir : sublime, contemporain, rock, féérique et définitivement inspiré !

10/10/2012

Richard Hawley à la Cigale ce soir : une voix de velours, un touche de guitare en or et une réverbération sans fond.

05/10/2012

Les économistes mondains et les journalistes savants continuent à rivaliser en beaufitudes pour émouvoir Madame Michu. En gros nous avons deux clans principaux et quelques sous-courants :

  • Les anti-rigueurs qui brament qu’il faut poursuivre les dépenses publiques et que l’austérité va tuer la croissance
  • Les anti-dépenses publiques qui brayent qu’il faut équilibrer les budgets publiques et que la dette va tuer la croissance

Au milieu de tout ceci, Madame Michu a du mal à y retrouver ses petits, on la comprend. La vraie vie est bien sûr plus complexe et les dirigeants actuels se la collettent durement. Ils essayent de faire le job c’est-à-dire récupérer les 40 milliards qui manquent pour respecter les engagements pris par la République en matière de déficit publiques.

Et ils se coltinent en sus l’habituel défilé des pleureuses :

  • Les buralistes qui râlent parce que les taxes sur les cigarettes augmentent,
  • Les brasseurs et vendeurs de bière qui pestent car les taxes sur la mousse augmentent,
  • Les retraités qui vont payer plus de cotisations,
  • Les riches qui vont inclure les œuvres d’art dans l’assiette de l’impôt sur la fortune,
  • Les jeunes créateurs d’entreprises qui voient s’alourdir l’impôt sur les plus-values,
  • Etc. etc.

Et toutes ces corporations nous expliquent la larme à l’œil que si elles sont touchées par les hausses d’impôt c’est la fin du monde et une catastrophe pour l’emploi, et que par contre il faut augmenter les impôts du voisin qui lui roule sur l’or. Bref, la France dans toute sa splendeur.

Tout le monde va payer, c’est à peu près la seule chose qui soit sûre puisqu’il semble se confirmer que la France vit au-dessus de ses moyens depuis des décennies et que l’heure de vérité est arrivée !

On n’aimerait pas être à la place des gouvernants, ni d’ailleurs les économistes mondains et les journalistes savants (qui bénéficient eux même d’une niche fiscale que personne n’a réussi à abattre jusqu’ici).

05/10/2012

04/10/2012

Les mondains des plateaux de télévision et les sondeurs obsessionnels ressassent sans arrêt la soi-disant baisse de popularité d’Ayrault. Ils nous développent leurs édifiantes analyses de Café du Commerce sur le thème : « faut-il remplacer le premier ministre ? »

De quoi se mêlent-ils ces bouffeurs de courbes ? Ayrault est tristoune, ben oui et alors ? Ayrault passe plus de temps à bosser qu’à défiler devant les caméras, ben oui et alors ? Est-ce que pour faire le job à Matignon il faut avoir le profil d’un animateur de la Nouvelle Star, ben non, heureusement !

Il a manifestement échappé aux mondains du microcosmeparisien qu’il ne manque que 30 à 40 milliards d’euros pour, non pas équilibrer les finances publiques, mais juste afficher un déficit respectant les engagements pris pour 2013. Ce petit souci prend un peu de temps aux dirigeants pour être réglé, ça laisse donc moins de temps pour les dîners en ville.

Que les sondeurs sondent leur utilité, cela les changera.
03/10/2012

Avez-vous remarqué le nouveau mot à la mode chez les économistes mondains : « choc » ! Ils ne parlent plus dans leurs salons que de choc de compétitivité, choc fiscal, choc budgétaire, etc.

02/10/2012

20 octobre 1928 - 2 octobre 2012

Que la terre lui soit légère

30/09/2012

Deux soirées avec Leonard Cohen : deux concerts où tout n’est que poésie, douceur, subtilité, musicalité et sagesse, à l’heure où les traders-fraudeurs ont pris les commandes de la planète ; juste deux instants de grâce au milieu du chaos !

23/09/2012

Rigolo : après des manifestations en Belgique contre les avantages fiscaux dont bénéficient au terme de la loi quelques milliardaires apatrides, c’est demain le canton de Berne en Suisse qui va voter pour ou contre le maintien d’une fiscalité avantageuse pour les riches étrangers.

Tout ceci dans le cadre de l’affaire Arnault est une saine réaction des peuples concernés qui s’émeuvent légitimement que leurs parlements octroient des avantages fiscaux à des étrangers qu’ils refusent à leurs propres électeurs !
21/09/2012

Borloo, ancien avocat de Tapie dans ses affaires houleuses, crée un énième parti politique centriste.

En parlant d’affaires, aviez-vous remarqué que les deux candidats au poste de chef du parti socialiste (PS) étaient tous deux repris de justice ? C’est finalement Désir qui l’a emporté contre Cambadélis mais tous deux avaient été condamnés par la justice en leurs temps pour des affaires financières. N’aurait-il pas été possible de choisir des candidats avec un casier judiciaire vierge ? Ces deux garçons sont sympathiques, l’un un peu moins trotskiste que l’autre, mais il suffit de shooter sur un des lampadaires de la rue de Solferino et il vous tombe au moins cinquante candidats au poste de chefaillon du PS, tous aussi sympathiques, qui n’ont pas eu maille à partir avec la justice et qui présentent des compétences comparables à celles de Désir pour faire le job. C’aurait été plus propre, mais cela n’a pas été.
19/09/2012

Charlie Hebdo publie cette semaine ses habituelles caricatures des religions avec quelques dessins consacré à Mahomet. Toute la beaufitude de circonstance s’exprime bien entendu sur le sujet : les religieux de tous ordres ont leur avis, les libertaires craignent la censure, les politiques, mi-chèvre mi-choux, cherchent le sens du vent. Tout ceci devrait être traité par l’indifférence, mais ne l’est pas, hélas !

Du coup est passé plus inaperçu l’éditorial de Charb sur la corrida qui mérite bien plus l’attention que cette agitation politico-religieuse => CH_20120919_Tauromachie.pdf.

Il s’agit d’ailleurs de sujets comparables, où comment des minorités agissantes arrivent à imposer des pratiques d’un autre âge à la République.

17/09/2012

16/09/2012

Paris XVème – Septembre 2012

15/09/2012

La dérive sémantique budgétaire actuelle est étonnante. La plupart des journalistes et des économistes mondains qualifient le dernier Traité budgétaire européen de pousse à l’austérité et à la rigueur alors qu’il ne s’agit que d’équilibrer progressivement les finances publiques (c’est-à-dire dépenser moins que ce que l’on gagne, comme à la maison) et encore pas avant 5 ans et de plus avec le droit de revenir au déséquilibre en cas de récession. Sans doute un moyen d’aider les gens à mieux comprendre les phénomènes économiques serait d’employer des mots justes ?

14/09/2012

Un crétin tourne un film ridiculisant l’islam aux Etats-Unis, que personne n’a vu, et aussitôt les pays musulmans s’enflamment, attaquent des ambassades occidentales, brûlent leurs drapeaux. Manifestations, ripostes, contre-ripostes, on en est à une dizaine de morts dont un ambassadeur américain.

Moins violent mais tout aussi déprimant, le déferlement de protestations des représentants juifs, musulmans et autres, accusant l’Allemagne d’empêcher le libre exercice de la religion sur son territoire après qu’une instance judiciaire allemande ait déclaré la circoncision passible de poursuites car considérée comme blessure.

Tout ceci est globalement risible, ponctuellement dramatique car il y a des morts. Comme le disait Fillon il y a quelques mois quand survint le psychodrame de l’abattage rituel et religieux : « Les religions devraient réfléchir au maintien de traditions qui n’ont plus grand chose à voir avec l’état aujourd’hui de la science, l’état de la technologie, les problèmes de santé ». Il en va de même du sacré et du blasphème.

Donnez du développement économique et culturel aux peuples épris de religiosité et ils rejoindront les lumières. Tout ceci relève d’un autre âge et illustre un drame de la bêtise et de l’ignorance, une consternante défaite de la pensée !
13/09/2012

Avez-vous remarqué cette nouvelle mode des capteurs de mouvements qui déclenchent automatiquement l’allumage de lumières ou l’ouverture de portes. C’est un peu agaçant, comme si on était plus capable d’appuyer sur un bouton pour commander une porte ou une ampoule. Et puis il y a des circonstances où l’on ne souhaite pas particulièrement ouvrir cette porte ou allumer cette lumière.

Les toilettes de mon bureau sont évidemment équipées de cette technique alors si l’affaire prend un peu plus de temps que prévu la lumière s’éteint avant terme. De ce fait les prostates vieillissantes ont tendance à arroser leurs chaussures à cause de ce système infantilisant.

C’est ainsi, nous vivons une époque moderne.
12/09/2012

Charlie Hebdo - 12 septembre 2012

La presse satyrique du mercredi fait son beurre sur la demande de nationalité belge présentée par Bernard Arnault. Il faut dire que l’impétrant a vraiment tendu la corde pour se faire battre. Le sujet est devenu national, la droite y voit les conséquences de la politique de gauche, la gauche y dénonce l’immoralité des capitalistes et Arnault s’en fout, publiant tout de même des communiqués embarrassés pour expliquer qu’il est et restera contribuable français.

10/09/2012

Hollande présente son programme pour récupérer 30 milliards d’euros en 2013 par rapport à la tendance actuelle des finances publiques. Il va augmenter les impôts de 10 milliards sur les entreprises, 10 milliards sur les particuliers et ajouter 10 milliards d’économie sur les dépenses. Si l’on considère que la baisse des dépenses touchera à parts égales les entreprises et les particuliers, cela fait donc 15 milliards pour chaque catégorie.

Il n’est donc pas nécessaire de pousser des cris d’orfraie, c’est du classique. Les 15 milliards des électeurs seront sans doute générés par une hausse de la CSG quand la droite aurait augmenté la TVA, mais cela ne change pas fondamentalement les choses, il faut rééquilibrer dépenses et recettes, ou en tout cas ramener le déséquilibre à 3% du PIB en 2013.
09/09/2012

Mais comment n’y a-t-on pas pensé plus tôt ? Il suffisait de nommer au gouvernement un collectif des rédactions parisiennes pour résoudre les problèmes de la France. Tous ces beaux esprits pourraient enfin faire profiter leurs concitoyens de leur immense savoir et, non seulement délivrer leurs conseils, mais surtout les confronter à la vraie vie pour voir s’ils passent la rampe de la réalité au-delà des conciliabules de rédactions et des unes agressives et racoleuses !

08/09/2012

Une tuerie en Savoie fait la une des journaux : 4 morts, 1 gamine gravement blessée et une autre (4 ans) retrouvée au bout de 8 heures cachée sous les corps de ses parents. Les mots manquent pour qualifier telle sauvagerie.

La presse zappe allègrement du Hollande bashing à cette affaire morbide ; et d’inviter sur ses plateaux des pédopsychiatres médiatiques pour leur poser une des questions favorites du journaliste racoleur : « que ressent aujourd’hui cette petite fille ? »

On imagine aisément le traumatisme durable subi par la gamine sans avoir besoin d’épiloguer devant Madame Michu avec des psychiatres de comptoirs.
08/09/2012

Bernard Arnault, milliardaire français, qui a démarré son parcours gagnant avec le rachat du groupe textile Boussac en pleine déconfiture dans les années 80 et l’encaissement de subventions publiques pour le maintien de l’emploi, qui par ailleurs a immigré quelques années aux Etats-Unis en 1981 après l’arrivée de la gauche au pouvoir en France, Arnault donc, aurait demandé sa naturalisation à l’Etat belge. Ce n’est pas grave, surtout ne vous inquiétez pas, s’il décidait de s’installer en Belgique la France arriverait à se passer de lui.

07/09/2012

Les journalistes mondains confortablement installés dans leurs rédactions parisiennes (et leur niche fiscale) tancent le pouvoir avec des titres racoleurs pour les hebdomadaires de la semaine :

  • Le Point « On se réveille ? »
  • Le Nouvel Observateur « Sont-ils si nuls ? »
  • Marianne « Hollande secoue-toi, il y a le feu ! »
  • L’Express « Et si Sarkozy avait eu raison ? »
Tous ces beaux esprits ont évidemment des solutions miracles à proposer. Cela tombe bien, il y a juste 35 milliards d’euros de recettes/ baisse des dépenses à trouver pour 2013. Au cas où cela aurait échappé à la presse, la tâche est rude et, incroyable, le programme n’était pas encore tout à fait prêt pour la sortie des hebdomadaires cette semaine. De ce fait les Christophe Barbier et autres Franz-Olivier Giesbert tombent à bras raccourci sur Hollande et philosophent sur la forme du pouvoir et son calendrier, sans même avoir d’idée novatrice sur le fond.

06/09/2012

Le responsable des services secrets libyens sous Kadhafi, Abdallah Al Senoussi, a été extradé par la Mauritanie, où il était en fuite, vers la Libye où il devrait être jugé. C’est bien. Ce triste personnage semble avoir trempé, outre dans les excès du régime de la famille Kadhafi, dans tous les complots du terrorisme international de ces dernières décennies contre l’occident. Il n’est pas bien sûr que la justice libyenne ne soit armée pour organiser un tel procès, mais c’est déjà mieux que rien.

Cet homme a déjà été condamné à la prison à perpétuité par contumace par la France du fait de son implication dans l’attentat du DC10 d’UTA en 1989.

Il va donc rendre des comptes devant les siens, et même s’il doit mettre sur la table de coupables compromissions occidentales, y compris françaises, lorsque son maître Kadhafi a voulu se racheter une virginité, que la justice passe !
05/09/2012

Un crétin, ex-ministre de l’éducation, qualifie son successeur de « pétainisme » car celui-ci veut rétablir des cours de morale à l’école. Mon Dieu que ces gens sont vulgaires, déplaisants et inutiles !

24/08/2012

The Asteroids Galaxy Tour fait l'ouverture de la grande scène de Rock en Seine 2012

24/08/2012

Mauvaises récoltes, sécheresse de-ci de-là, les cours des matières premières flambent. Nos joyeux-traders-surpayés toujours à l’affut d’un peu de spéculation à la hausse (ou à la baisse, qu’importe le sens il y a toujours des petits sous à ramasser quand on est malin) s’apprêtaient à investir avec enthousiasme sur les marchés de matières premières en question (céréales surtout) histoire d’amplifier encore les mouvements de cours dus aux conditions naturelles. Certains d’entre eux, en Allemagne notamment, semblent avoir été freinés par des ONG leur ayant fait valoir les effets déplorables pour l’établissement qui les surpaye de participer à de telles spéculations.

On peut imaginer que lesdites ONG se seraient fait un malin plaisir de largement diffuser sur internet que la banque Trucmuche, affichant par ailleurs d’imparables valeurs morales et de gouvernance sur son site web, se serait rendue coupable de spéculation à la hausse sur les matières premières… C’est bien, enfin une bonne action !
21/08/2012

Fabius, 66 ans, qui est vraiment la (très) mauvaise surprise du gouvernement actuel (âgé, suffisant, donneur de leçons, indiscipliné, grand bourgeois de gauche, on en passe et des meilleures), non content de se promener au Proche-Orient pour asséner des platitudes sur le conflit syrien, vient maintenant expliquer à Air France qu’il n’aurait pas dû poser son avion à Damas pour faire le plein.

Il est en effet curieux d’apprendre que la compagnie ayant renoncé à poser son avion à Beyrouth, sa destination initiale, ait choisi Damas à la place afin d’y charger du kérosène et pouvoir ainsi rallier Larnaka, ville plus tranquille bien que tout aussi mafieuse. Les syriens ont été plutôt beaux joueurs sur ce coup-là, il faut bien l’avouer.

Toutes ces villes du Proche-Orient état extrêmement proches, il est encore plus étonnant que l’avion n’ait pas eu assez de carburant pour se détourner directement sur Chypre 

On peut imaginer que l’avion n’avait pas d’autres solutions techniques pour éviter la panne d’essence, mais on retient en tout cas que Fabius est également compétent en aéronautique. On pourra toujours le recaser au ministère des transports le jour où il agacera trop aux affaires étrangères.
17/08/2012

Les Pussy Riot ont été condamnées à 2 ans de camp à régime ordinaire en Russie pour « hooliganisme et incitation à la haine religieuse. » Les soutiens internationaux n’auront pas servi à grand-chose et les trois grâces vont payer leur contestation musicale de Poutine et de l’église orthodoxe russe. Elles encaissent la sentence avec une certaine noblesse et jurent de ne pas demander l’indulgence de Poutine.

La simple appellation de camp, qui renvoie à l’univers du goulag et aux livres de Soljenitsyne, fait frémir. Il est étonnant qu’au moins l’appellation n’ait pas été changée, à défaut du système lui-même vraiment d’un autre âge.

16/08/2012

Rigolo, très rigolo : un certain nombre de détenteurs d’actions Facebook, entreprise de marketing informatique mise sur le marché il y a quelques semaines, peuvent maintenant vendre librement leurs titres à l’issue d’une période de blocage. Ces actionnaires se plaignent généralement d’avoir été grugés car le prix d’introduction de l’action Facebook aurait été surévalué et la libération d’un lot d’actions bloquées va donc continuer de pousser les cours à la baisse, qui ont déjà perdus la moitié de leur valeur en quelques semaines.

Comme nous l’avons déjà dit ici, l’inconséquence de ces actionnaires est assez extraordinaire et va s’aggravant. Il suffisait de ne pas acheter cette action si on la pensait surévaluée ! Et il suffit encore de ne pas les vendre si on ne veut pas les voir baisser encore plus ! C’est simple comme bonjour, l’essence même de l’économie de marché, c’est curieux que cela ait échappé à ces brillants esprits qui ont valorisé 100 milliards de dollars une entreprise internet faisant 2 ou 3 milliards de chiffre d’affaires.

15/08/2012

C’est l’été, pas grand-chose à se mettre sous la dent au Café du Commerce ni sur les plateaux, alors Madame Michu qui présente les journaux télé s’émeut de ce que l’église catholique s’oppose au mariage homosexuel dans sa prière en ce jour d’assomption.

Elle veut quoi Madame Michu ? Que Benoît 16 soupapes danse en drag-queen sur un chariot de la gay-pride ? L’église elle a un dogme et elle s’y tient. On ne va pas non plus remettre en cause l’immaculée conception pendant qu’on y est.

Eh Madame Michu ! La République elle est laïque donc elle décidera ce qu’elle voudra et son parlement votera les lois qu’il votera, quoi qu’en pensent l’église, les intellos ou Christine Boutin. C’est ainsi, c’est ce qu’on appelle la démocratie, alors laissons au moins s’exprimer les courants de pensée, ce n’est pas interdit, c’est même parfaitement légal, d’autant plus que ladite église parle de façon plutôt modérée sur ce sujet.

Certains parlent même d’organiser un référendum. Ce n’est pas idiot, faisons donc un référendum.

13/08/2012

On peut être sauveteur-plagiste et philosophe : « Rien ne dure, alors profitons-en !!! »

12/08/2012

Les hussards de la droite embouchent les trompettes de leur chef déchu, Sarko l’agité, et attaquent bêtement le gouvernement de gauche sur son inaction face au tueur en Syrie, Bachar. La droite n’a rien fait durant les 16 premiers mois de rébellion syrienne alors qu’elle était au pouvoir, mais bien entendu la gauche aurait dû agir depuis trois mois qu’elle tient les commandes. Face au soutien de l’Iran de la Russie et de la Chine au régime syrien félon, personne, ni à droite ni à gauche, ni en France ni ailleurs, ne veut vraiment se coltiner avec ces puissances malfaiantes. Alors on peut imaginer que l’Occident et le monde arabe soutiennent en douce les rebelles syriens à coups de livraisons d’armes, de renseignements et autres. Mais tout ceci n’est pas assez médiatique pour la droite au rebus qui ne rêve que de diplomatie médiatique et de coups de canon.

Et que réclament ces trublions d’ailleurs ? Rien que des généralités du genre : « la France doit mener une action plus vigoureuse… Hollande devrait prendre un avion pour Moscou… etc ». Sarko l’agité qui doit s’ennuyer en vacances gonfle le torse, rappelle ses exploits en Géorgie et en Lybie, passe sous silence ses amitiés douteuses avec Bachar et Kadhafi, et fait de la basse politique intérieure histoire d’emmerder sa succession. Ainsi va la France quand la seule question sur laquelle elle pourrait avoir encore un peu d’influence est de savoir comment vont être financées les dépenses publiques en 2013 pour éviter la faillite.

11/08/2012

Comme il est de tradition le pays organisateur des jeux olympiques, le Royaume Uni en l’occurrence, explique que le devis annoncé a été multiplié par 2 ou par 3 au démarrage des jeux. Ce n’est pas grave, c’est le contribuable qui paye. C’est assez systématique s’agissant de chantiers de travaux publics mais on se demande toujours si la disproportion entre devis initial et facture finale relève de la volonté de cacher les coûts au départ ou de l’incompétence des responsables de ces projets ? Si une entreprise se permettait de tels errements elle n’y survivrait pas longtemps.

10/08/2012

Evidemment Charb n’a pas pu s’empêcher de faire son éditorial de Charlie-Hebdo cette semaine sur les surfeurs : grinçant !

09/08/2012

Rigolo : la société Knight Capital, spécialisée en trading haute fréquence sur le marché américain des actions, en gros on remplace les traders-fraudeurs par des robots, l’essence est la même, spéculer à la hausse ou à la baisse, quelque soit le sens mais là où il y a du profit potentiel, eh bien cette bonne société Knight Capital vient de perdre 400 millions de dollars (plus que sa trésorerie disponible) tout simplement car elle a mis un nouveau logiciel en service qui est devenu fou et s’est mis à passer des ordres sans contrôle. Il a fallu 30 mn pour éteindre la machine et stopper ses errements. Passé ce délai, Knight Capital était en faillite. Comme il fallait sauver le soldat Knight, d’autres sociétés de bourses l’ont recapitalisée dans le week-end.

Traders-fraudeurs ou robots, il y a du vice de toute façon dans les objectifs mêmes de cette économie spéculative qui est destinée à trébucher de temps à autre du fait de l’homme apprenti-sorcier, dépassé par le marché, ses mécanismes et ses machines. Le problème est que ces trébuchements sont de plus en plus massifs et incontrôlables, en attendant le bouquet final…

08/07/2012

Mon banquier me propose d’investir quelques sous chez Carmignac Gestion, qui sert soi-disant de meilleures rémunérations que ses concurrents. Edouard Carmignac, patron fondateur de cette boutique, est un personnage déplaisant. Il achète régulièrement des pleines pages dans la presse française pour y publier des conseils à nos gouvernants, du style le 20/10/2011 pour le départ de Jean-Claude Trichet de la Banque centrale européenne :

« Adieu, nous ne vous regretterons pas ! Vous aurez, au cours de votre carrière, porté un coup fatal à l’industrie française par votre politique du franc fort dans les années 90, puis aggravé l’impact de la crise 2008 en sous-estimant son ampleur et, dernièrement, mis en péril l’euro par des hausses de taux inconsidérées et une politique de soutien de la dette des pays européens affaiblis notoirement insuffisante. »

Tout n’est pas faux bien sûr dans ce qu’il écrit mais venant d’un requin de la finance internationale qui, quoi qu’il arrive, spécule à la hausse ou à la baisse en fonction de ses intérêts et de celui de ses clients, ce coté moralisateur semble particulièrement déplacé et d’une totale faux-jetonnerie. Ce sont les forbans de son espèce qui sont en partie responsables de la crise financière mondiale, dans ce cas d’espèce, le cynisme est élevé à un point rarement atteint, même par les anglo-saxons les plus libéraux... Je ne veux pas que ce personnage ait à gérer mes sous.

Voir aussi :

http://www.carmignac.fr/fr/edito.htm

http://www.carmignac.fr/fr/edito/la-lettre-edouard-carmignac-1-eme-trimestre-2012.htm

http://www.carmignac.fr/fr/edito/la-lettre-edouard-carmignac-3-eme-trimestre-2012.htm

08/08/2012

50ème anniversaire de l’indépendance algérienne et les français continuent à s’écharper sur le sujet de la guerre coloniale d’Algérie : une exposition Camus devait être organisée en 2012 à Aix en Provence sous le commissariat de Benjamin Stora, historien. Las, la maire de droite populiste de cette ville où réside une forte communauté « pieds noirs » a révoqué Stora qui n’est qu’un historien sérieux et non un partisan nostalgique. Michel Onfray a été nommé pour le remplacer, il n’est pas sûre que la maire populo gagne au change. Quoi que l’on veuille faire dire aux morts, Camus n’a jamais été un partisan de l’Algérie française, n’en déplaise à la ville d’Aix en Provence.

08/08/2012

La poissonnière de l’UMP, j’ai nommé Nadine Morano, tweeteuse enflammée et inutile, nous apprend via son média favori qu’elle va ajouter « sa pensée » à celle de l’archevêque de Paris sur la question vitale du mariage homosexuel. On est fébrile et impatient de découvrir cette pensée…

07/08/2012

Le président égyptien d’obédience islamiste fait parler la poudre contre des islamistes égyptiens après leur attaque d’un poste frontière entre l’Egypte et Israël il y a trois jours, faisant une vingtaine de morts. Les hélicoptères pharaons auraient fait hier également une vingtaine de morts dans les bases islamistes de son propre pays. Comme quoi un président islamiste peut également sévir contre ses propres nationaux islamistes, de même qu’un président socialiste peut également tondre le troupeau de moutons quand il s’agit de financer les dépenses de la République.

06/08/2012

L’hécatombe continue en Syrie : les morts, les trahisons et les lâchages. Cette fois-ci c’est le premier ministre en poste qui aurait quitté le pays avec une brochette de ministres et autres militaires pour se réfugier en Jordanie. Imperturbable l’armée continue sa répression à coups de chars d’assaut et d’avion de chasse. Jusqu’où Bachar pourra-t-il tenir ? Va-t-il mourir à la tête de ses troupes ou se débiner avant l’effondrement final et fuir pour Moscou ou Beijing ? Quoi qu’il en soit, nous aurons chaos et règlements de compte au programme des prochains mois pour ce pays sousl’emprise de la folie d’un régime, en comparaison de quoi l’épuration de 1944 en France aura été une ballade santé.

05/08/2012

Des surfeurs se font dévorer par des requins à l’Ile de la Réunion. Nous sommes en France et bien entendu c’est la faute de l’Etat. Une première mesure d’urgence assez simple à mettre rapidement en œuvre serait d’abord d’arrêter de faire du surf et de se baigner. Il semble que personne n’y ait pensé !

Ensuite on pourra discutailler à la franchouillarde avec les parties prenantes pour décider s’il vaut mieux pêcher les requins ou définitivement arrêter le surf et la baignade dans les endroits dangereux… On devrait tout de même arriver à trouver un point d’entente ?

04/08/2012

Penvern, l’allée couverte, construite 5 000 ans avant Jésus-Christ, 4 000 ans avant Astérix et Obélix, a priori pour servir de chambre funéraire !

02/08/2012

7 Iles - réserve de fous de bassans

01/08/2012

Perros-Guirec : Michael Rudy joue Tableaux d’une exposition de Moussorgski devant un montage vidéo inspiré par les dessins de Kandinsky. Ah l’âme musicale russe n’est décidément pas un vain mot ! Cela a quand même plus d’allure qu’un veto de Poutine en faveur de la Syrie au conseil de sécurité…

01/08/2012

Le sculpteur inconnu de l’Ile Grande

31/07/2012

Les Pussy Riot réclament le départ de Poutine dans une ode punk chantée dans une église orthodoxe de Moscou, trois minutes durant… avant d’être arrêtées : « Vierge Marie, délivre-nous de Poutine ». Elles sont en prison et risquent sept ans de prison, pour hooliganisme et blasphème. Le lieu du méfait était aussi choisi pour contester la compromission du goupillon avec le sabre en place.

Longue vie aux Pussy Riot !

 

30/07/2012

Encore plus rigolo : la région Ile de France présidée par le rocker de gauche Huchon se fait prendre la main dans le sac en train de délocaliser au Maroc un centre d’appels. Cela faisant mauvais genre, le Huchon est prié de remballer son appel d’offres pour l’attribuer à une entreprise localisant ses services dans l’hexagone. De ce fait les contribuables franciliens vont sans doute payer un peu plus d’impôts mais les citoyens franciliens seront satisfaits de cette non-destruction d’emplois.

29/07/2012

Rigolo : le comité d’entreprise d’Air France au bord de la faillite, semble-t-il suite à une gestion hasardeuse, voire frauduleuse, lance un plan social pour assurer sa survie. On parle de supprimer 90 postes permanents sur un total de 260 (eh oui, il y avait 260 emplois permanents pour la gestion du comité d’entreprise !!!). Les représentants CGT, CFE-CGC, FO et CFDT ont voté pour le plan social. La gestion syndicale confrontée à la réalité économique.

Le site web du comité nous apprend que le bureau du comité est composé de Didier Fauverte (CGT), Secrétaire Général, Véronique Vaslin (CGT), Secrétaire Générale Adjointe, Jean-Claude Filippi (FO), Secrétaire Général Adjoint, et Alain Barbier (CGT), Trésorier Général.

Les actifs sont composés de 6 villages-détente, 4 villages-club et 17 villages-jeunes, le tout réparti sur des sites exotiques comme La Réunion, La Guyane, mais aussi la France métropolitaine.

Les comptes de ce joyeux comité d’entreprise ne sont pas publiés sur le site, hélas !

28/07/2012

Pauvre Mali ! Déjà tiraillé entre des militaires rebelles dépenaillés, des sécessionnistes touaregs enturbannés et des islamistes barbus, voici maintenant qu’il récupère Fabius venu délivrer depuis Dakar quelques platitudes diplomatiques vides de sens. Pauvre Mali qui n’avait vraiment pas mérité un sort si funeste.

27/07/2012

L’ouverture des jeux olympiques rassemblent ce soir un milliard de téléspectateurs plus quelques dirigeants français venus faire des mondanités à Londres où se tient la fête. Souriez, ce n’est que du sport et surtout un colossal puits à dépenses publiques.

On peut quand même raisonnablement se demander si le premier ministre ce soir et le président annoncé pour le 30 juillet n’ont rien d’autre à faire que d’aller perdre leur temps dans des tribunes de sport ? Au moins peut-on espérer qu’ils en profiteront pour faire avancer au passage quelques dossiers avec le Royaume-Uni !

25/07/2012

En application des nouvelles règles concernant les entreprises publiques, le pédégé de La Poste va donc voir sa rémunération annuelle plafonnée à 450 000 EUR au lieu des 600 000 et quelques perçus en 2011. Gageons qu’il devrait s’en sortir tout de même avec 450 000 EUR par an et que sa conscience professionnelle lui permettra sans doute de travailler toujours aussi bien pour son employeur !

Si jamais tel n’était pas le cas, l’Etat devrait trouver sans trop de difficultés ni délais un pédégé de substitution prêt à faire le job aussi efficacement et à 450 000 EUR/an. Il suffit de shooter sur un lampadaire du VIIIème arrondissement et il en tombera en pagaille.

21/07/2012

Le scandale des traders-fraudeurs manipulateurs des taux d’intérêt s’étend à des banques françaises. Le marché magouille et scie la branche sur laquelle il est assis. C’est indéfendable, même au-delà de toutes considérations morales. Monsieur le marché démontre tout seul, comme un grand, ses tendances perverses et autodestructrices.

Les grandes envolées lyriques sur les bienfaits du libéralisme tombent d’elles-mêmes : le marché financier fraude le cœur même de son activité, celui des taux de référence en principe fruit du sacrosaint principe de la confrontation de l’offre et de la demande ! C’est fascinant. Comme l’est d’ailleurs l’incapacité des Etats régulateurs à contrôler la pieuvre du pouvoir financier, dont hélas ils dépendent puisque qu’étant leurs plus gros débiteurs. Evidemment il est toujours difficile de couper la main qui signe le chèque… Des Etats impécunieux empruntent à des marchés financiers voyous, chacun se tient par la barbichette, menace l’autre, et l’ensemble coule sous nos yeux ébahis.

Au même moment un rapport officiel américain cloue la banque britannique HSBC au pilori pour blanchiment à grande échelle d’argent de gangsters. La presse américaine (reprise par Libération) titre : le Banksters !

20/07/2012

Incroyable ! Trois hauts gradés de la hiérarchie militaire et du renseignement syriens tués dans un attentat en plein centre de Damas. La rébellion s’affirme, le régime vacille mais n’est pas encore à terre. Il y a du avoir de nouvelles traîtrises au plus haut niveau pour que des insurgés puissent introduire une bombe au cœur du pouvoir syrien.

Les vengeances à tous les étages s’annoncent sanglantes , le vainqueur n’est pas encore désigné, le chaos est certain.

18/07/2012

Le général syrien Manaf Tlass (ami d’enfance de Bachar El-Assad), chef de troupes d’élite au service du monarque, déserte son beau pays et le pouvoir en place. Il doit sans doute sentir le vent tourner et part planter ses choux ailleurs avant qu’il ne soit trop tard. Les fourbes passent à la trahison. On a connu ça en 1944 en France avec les résistants de la dernière heure qui quatre années durant ont couché avec l’oppresseur avant de vouloir embrasser le vainqueur. Les traîtres rebootent leur disque dur pour repeindre leur hideuse façade, mais la peinture s’écaille car le support est huileux…

Le problème est que le Manaf Tlass vient s’installer à Paris alors que sa place est au mieux devant la justice internationale, au pire dans les geôles de son pays où il a fait moisir tant de ses concitoyens, certainement pas dans un hôtel particulier du XVIème arrondissement.

Pourquoi la France accueille-t-elle de pareils renégats ? Viennent-ils vendre leurs informations, leur entregent, en échange d’un confortable sauf-conduit ? On peut douter que la valeur de ces informations justifie le renoncement moral de la République qui les accueille.  Pourquoi ne passent-ils plutôt pas à l’opposition dans leur pays ? La Syrie et ses dirigeants ont trempé dans toutes les turpitudes du terrorisme international anti-occidental de ces trente dernières années. Est-il vraiment nécessaire de leur dérouler un tapis rouge ? Ils massacrent leur peuple des années durant, trahissent leurs maîtres et viennent ensuite abriter leur virginité reconstruite sur les bords de Seine. Hélas, hélas, hélas, il n’est pas le seul, il faudrait véritablement contrôler l’immigration de ces sinistres personnages, appliquer le concept de l’immigration choisie.

14/07/2012

Lu dans les mémoires de Churchill, la déclaration de guerre du Royaume-Uni au Japon au lendemain de l’attaque de Pearl-Harbor en décembre 1941 :

    Ministère des Affaires étrangères, 8 décembre 1941

    Le gouvernement de Sa Majesté dans le Royaume-Uni a appris dans la soirée du 7 décembre que des forces japonaises ont tenté de débarquer sur la côte de Malaisie et ont bombardé Singapour et Hong Kong sans avertissement préalable, que ce soit sous forme de déclaration de guerre ou d’ultimatum avec déclaration de guerre conditionnelle.

    Devant ces actes injustifiables d’agression non provoquée, commis en violation flagrante du Droit international et particulièrement de l’article 1er de la Troisième Convention de La Haye relative à l’ouverture des hostilités, convention à laquelle sont parties le Japon comme le Royaume-Uni, l’ambassadeur de Sa Majesté à Tokyo a reçu instruction d’informer le gouvernement impérial japonais, au nom du gouvernement de Sa Majesté dans le Royaume-Uni, que nos deux pays sont désormais en état de guerre.

    En vous exprimant mes sentiments de haute considération, j’ai l’honneur d’être, Monsieur l’Ambassadeur, votre dévoué serviteur.

    Winston S. Churchill.

A ceux qui lui reprochèrent ce style cérémonieux il répondit :

    Après tout, quand vous devez tuer quelqu’un, rien ne coûte d’être poli.

Aujourd’hui on ne déclare plus les guerres, on balance des avions dans des tours, on envoie des forces de paix faire la guerre ou on demande à des soldats d’aller construire des routes et des écoles. On fait couler moins de sang mais dans plus de confusion. Ainsi va la vie !

13/07/2012

L’augmentation des impôts se poursuit : après le gel des tranches du barème de l’impôt sur le revenu (IR) et l’accroissement du taux de TVA réduits mis en place par le pouvoir de droite avant son départ, la gauche poursuit le travail. Création d’une tranche d’IR marginale à 45%, taxe exceptionnelle sur la fortune histoire de revenir plus ou moins au niveau d’impôt de solidarité sur la fortune (ISF) d’avant les exonérations Sarkozy, taxe sur les dividendes payés par les grosses entreprises, suppression de l’exonération des heures supplémentaires, baisse des plafonds d’exonération des droits de succession, etc. Pour le moment les mesures « de gauche » sont assez symboliques, concernent les plus favorisés et devraient suffire pour finir l’année, l’an prochain on tondra le troupeau.

Tout ceci est raisonnable : il y a des dépenses, il faut les financer ou les réduire, mais pas les laisser à la charge des générations futures.

12/07/2012

La photo anniversaire des Rolling Stones devant le Marquee à Londres où ils ont fait leur premier concert de 12 juillet 1962 !

11/07/2012

Fantastique concert de Radiohead ce soir dans les arènes de Nîmes ! Comme toujours le groupe britannique est inventif, complexe, contemporain. Il joue un rock novateur et enthousiaste qui laisse ébahis les spectateurs qui remplissent les arènes pour le deuxième soir de suite.

07/07/2012

Manifestement les nouveaux gouvernants ont du temps libre malgré la contrainte de devoir équilibrer les finances publiques : après le mariage et l’adoption homosexuelles, ils annoncent maintenant une loi pénalisant la négation du génocide arménien par la Turquie.

05/07/2012

Les têtes commencent à tomber chez les forbans de la banque britannique Barclays après la fraude mise à jour sur la manipulation des taux d’intérêt de référence (LIBOR). Président et directeur général surpayés sont priés d’aller planter leurs choux ailleurs. C’est bien le moins ! Nul doute qu’ils arriveront à recaser sans trop de difficultés leurs incomparables qualités.

Au-delà de ces questions de personnes, et après les scandales multiples de traders-fraudeurs (Société Générale, UBS, JP Morgan Chase, et d’autres sûrement à venir) le monde économique et financier doit véritablement s’interroger sur la meilleure façon de contrecarrer les malversations endémiques, voire congénitales, de ces tocards bling-bling ! Certainement pas en leur versant des bonus de plusieurs millions d’euros, voire dizaines de millions, par an. De telles sommes complètement illégitimes et imméritées (rappelons qu’ils jouent avec l’argent des autres, celui des déposants, et non le leur) feraient perdre la raison au Saint-Esprit lui-même, c’est peut-être la première piste à lancer : comment réduire les salaires des forbans qui relèvent de l’escroquerie consentie.

04/07/2012

Incroyable concert de Bruce Springsteen & The E-Street Band ce soir à Bercy ! 3h30 de rock brut et tendre en ce jour de fête de l’indépendance américaine. 3 générations de spectateurs enthousiastes, le show démarré sur La Vie en Rose à l’accordéon, Bercy en feu dès le furieux Badlands asséné en troisième position, l’enchaînement Born in the USA/ Born to Run pour lancer un rappel de 45 mn, du rock et de la sueur, 33 ans après le concert de Puteaux en 1978 où le groupe déboulait pour la première fois en Europe : The Boss for ever !

 

Set-list :

Intro (La Vie en Rose)/ 1. We Take Care Of Our Own/ 2. Wrecking Ball/ 3. Badlands/ 4. Death to My Hometown/ 5. My City of Ruins/ 6. Spirit in the Night/ 7. The E Street Shuffle/ 8. 4th of July, Asbury Park (Sandy)/ 9. Jack of All Trades/ 10. Because the Night/ 11. Darkness on the Edge of Town/ 12. Johnny 99/ 13. Darlington County/ 14. Easy Money/ 15. Waitin' on a Sunny Day/ 16. The Promised Land/ 17. Apollo Medley/ 18. Independence Day/ 19. The River/ 20. The Rising/ 21. Out in the Street/ 22. Land of Hope and Dreams/

Encore : 23. We Are Alive/ 24. Born in the U.S.A./ 25. Born to Run/ 26. Bobby Jean/ 27. Dancing in the Dark/ 28. Tenth Avenue Freeze-Out/ 29. American Land

04/07/2012

Discours de politique générale du nouveau premier ministre en place devant l’assemblée nationale. Exercice obligé de démocratie comme les réactions des députés de l’opposition sont un exercice obligé de mauvaise éducation. Comme à leur habitude, les élus opposés se sont comportés comme des gorets devant leur auge lorsque la fermière apporte la pâtée. C’est toujours aussi désolant et déplacé.

01/07/2012

Pauvre Mali ! Alors qu’un groupe de militaires dépenaillés a pris le pouvoir à la suite d’un coup d’Etat, leurs frères ennemis enturbannés-touaregs (et ex-mercenaires de Kadhafi) ont quasiment fait sécession en annexant toute la moitié nord (et désertique) du pays avec l’aide de leurs frères ennemis barbus-islamistes.

Six mois plus tard, les dépenaillés sont toujours vaguement au pouvoir à Bamako où un semblant de restauration constitutionnelle a essayé de voir le jour sous l’égide de la communauté africaine, mais, dans un mouvement d’humeur, ils ont tabassé si fort le président de transition que celui-ci est à l’hôpital à Paris depuis plusieurs semaines.

Les enturbannés ont déclaré l’indépendance de l’Azawad (territoire du nord) mais s’affrontent maintenant aux barbus qui ne veulent pas entendre parler d’Azawad mais au contraire veulent conquérir tout le Mali pour y établir la charia.

Les enturbannés (ex-mercenaires de Kadhafi) sont en train de revendre aux barbus les armes qu’ils ont piquées en Lybie lors de la déroute du guide, et bien sûr les barbus ont maintenant retourné ces armes contre ceux qui les leur ont vendues… Une application sahélienne du principe de Lénine : « les capitalistes nous vendront la corde pour les pendre. »

En attendant de descendre jusqu’à Bamako, les barbus détruisent des sites de saints musulmans à Tombouctou pour se venger du fait que la ville ait été inscrite au patrimoine de l’Humanité par l’Unesco. On avait déjà vu les talibans afghan détruirent des statuts bouddhiques millénaires, au moins il s’agissait des symboles d’une autre religion, on peut à la limite suivre le raisonnement, mais à Tombouctou c’est plus difficile à comprendre quand des barbus cassent des sites musulmans.

Tout ceci est bien compliqué et le Mali ne mérite vraiment pas ça. Pauvre Mali !

30/06/2012

Le logo du 50ème anniversaire !

29/06/2012

On est sur la bonne voie : le nouveau gouvernement français annonce un gel des dépenses des ministères en euros courants (ce qui revient à la faire baisser en volume du montant de l’inflation) et une hausse des impôts. On ne connait finalement pas vraiment d’autres solutions pour faire baisser un déficit !

Comme il reste semble-t-il un peu de temps à nos ministres après ces évidences budgétaires, le premier d’entre eux annonce pour bientôt la légalisation du mariage homosexuel et de l’adoption d’enfants par les futurs couples. Bon, si ça peut aider à éviter la faillite de la République, on vivra avec.

26/06/2012

No direction home : Bob Dylan,  excellent film de Scorsese tourné en 2005 et revenant sur les années 60 où ce gamin de 20 ans avait été érigé en conscience de son temps, bien contre son gré semble-t-il. Le même Dylan la cinquantaine passée revient sur ce passé, filmé en gros plan, et commente cette période folle avec beaucoup de recul.

25/06/2012

Les Portishead ont commis ce soir un très bouleversant concert dans le théâtre antique de Vienne : un concentré de beauté, de pureté et d’inspiration ; la voix de Beth au-dessus du temps et de l’électronique vous met le cœur au bord des yeux en vous plongeant dans une sombre introspection.

24/06/2012

L’équipe de France de fouteballe a fait d’incontestables progrès au championnat d’Europe versus la dernière coupe du Monde. On se souvient de la saillie d’Anelka en Afrique du Sud assénant à son sélectionneur : « Va te faire enculer sale fils de pute. » eh bien cette année en Ukraine c’est un certain Nasri qui a abominé un journaliste cette fois avec un : « Va te faire enculer, va niquer ta mère, sale fils de pute. »

On note l’ajout du va niquer ta mère apportant une richesse sémantique au vocabulaire du fouteballeur. On attend avec impatience la prochaine coupe du Monde et les dernières découvertes du vocabulaire des pousseurs de baballe.

23/06/2012

Marley, un excellent documentaire sur le musicien reggae qualifié de « dernier prophète » par Philippe Manœuvre ! Ses racines de gamin métis dans un village des collines de Jamaïque, son mysticisme acquis dans le monde du rastafarisme, son inspiration musicale exceptionnelle, ses combats pour l’Homme et ses droits, pour la paix dans son île et sur la planète, et la maladie qui l’emportera dans la fleur de l’âge. Un personnage hors du commun qui a marqué la musique du XXème siècle ou quand l’âme et l’inspiration s’attaquent au mal et à la banalité, avec un succès mitigé mais une foi qui force l’admiration.

22/06/2012

Le désormais fameux tweet de la Trierweiler risque de suivre Hollande son quinquennat durant, tel le Fouquet’s  de Sarko l’agité. La presse satyrique de la semaine continue à s’en donner à cœur joie, et ce n’est pas fini…

Et pendant ce temps le petit monde socialiste essaye de sauver la face de la Ségolène bafouée pour lui trouver un point de chute à la hauteur de l’affront qu’elle a subi, dans un festival de faux-jetonneries, tout le monde étant finalement plutôt content qu’elle ne se retrouve pas à la tête de l’assemblée nationale…

Charlie Hebdo - 20/06/2012

21/06/2012

Mon Dieu merci ! Nous avons échappé à Robert Hue comme ministre dans le gouvernent socialiste remanié de ce soir. 65 ans, ancien secrétaire général du parti communiste français, en cours de déstanilisation dans les années 80, reconverti comme sénateur de la République, affublé d’une barbe bicolore ridicule, l’homme est sympathique mais inutile, il sera bien plus tranquille à poursuivre sa retraite au Sénat, il n’a plus l’âge pour l’agitation ministérielle.

19/06/2012

Nous y voilà : il manquerait 10 milliards au budget de la République pour terminer l’année 2012 avec un déficit à 4,5% du produit intérieur brut. Chacun feint de découvrir cette mauvaise surprise laissée par le gouvernement précédent (bien entendu), avec autant de mauvaise foi que d’impuissance. En réalité, comme l’affichent les comptes publics de la Nation depuis 35 ans, les français dépensent plus qu’ils ne gagnent, ne soyons pas ingénus face à cette évidence. Donc il reste à s’attaquer à la seule question qui vaille : comment va-t-on augmenter les impôts pour financer les dépenses et plumer la volaille ?

18/06/2012

Radio France est en grève pour 24 heures pour on ne sait quelle raison. Dieu merci, grâce à une générosité sans faille et un sens du devoir qui les honore, les journalistes de France Info continuent à assurer leur émission quotidienne de fouteballe en ces temps de championnat du monde. Que Dieu et tous ses saints soient loués, on trouve des journalistes pour braver la lutte des classes, les droits acquis par le Front populaire et les décennies de lutte syndicale de leurs aînés, pour poursuivre l’abrutissement des masses en diffusant leurs chroniques inutiles sur les pousseurs de ballons alors que l’antenne est en grève.

La conscience sociale, oui, mais pas au détriment du fouteballe. Marx et Engels doivent s’en retourner dans leurs tombes !

17/06/2012

La nouvelle assemblée nationale est majoritairement socialiste, c’est ainsi. Le centre, désaxé par la vulgarité des choix politiques de la droite sarkoziste a choisi de voter à gauche et régler leurs comptes aux aboyeurs de l’UMP. A force de commettre des interviews dans Minute , de désigner des coupables faciles plutôt que d’affirmer à leurs électeurs leur responsabilité collective les ministres de la droite n’ont pas fait grand mal mais puisqu’ils n’ont pas vraiment mis en œuvre ce qu’ils annonçaient, mais ils ont fatigué leur monde qui ont tenté le vote socialiste. Au passage les Frédéric Lefèbvre, l’homme-aux-cheveux-longs-et-gras ; Morano, la poissonnière de la droite ; Muselier, le kéké de Marseille ; Ségolène, la vierge du Poitou ; Jack Lang, 74 ans, le mondain de la Place des Vosges ; et bien d’autres, passent par pertes et profits. C’est aussi bien, ils se sont assez montrés et nous les avons assez vus. Ils sont débarqués et remplacés par de nouvelles têtes, dont un quart de femmes pour cette nouvelle assemblée. Les nouveaux seront ni meilleurs ni pires que les anciens, il n’y a pas de raison d’en douter.

15/06/2012

Patti Smith sort un nouveau disque Banga et sera à la fête de l’humanité en septembre prochain.

14/06/2012

Impayable : la Trierweiler, copine du nouveau président socialiste de la République, commet un inoubliable tweet dans lequel elle marque son soutien au candidat socialiste dissident de La Rochelle qui se présente contre Ségolène, candidate officielle du parti socialiste et… ancienne copine dudit président.

Le monde médiateu-politicard-parisiano-mondain s’empare du sujet, s’en émeut et en profite pour évacuer l’autre sujet du jour, le seul qui vaille : comment va-t-on augmenter les impôts pour financer les dépenses !

C’est pathétique et tellement symbolique de l’inanité du débat politique. C’est aussi remarquablement illustratif de la perte de sens commun de toute une faune proche du pouvoir. La Trierweiler, journaliste politique à Paris-Match, déjà tout un programme (un oxymore en fait), est bien sympathique mais elle philosophe sur sa fonction de « première dame de France » ou « première journaliste de France », sur ce qu’elle peut « apporter » à la nation, etc. etc., elle s’engage dans le débat politique, elle chasse Julien Dray d’une fête socialiste, elle règle ses comptes d’alcôve avec Ségolène ; avec en gros tout le monde s’en fout mais elle ne s’en rend pas compte, elle veut être une femme publique et se croit investie d’une mission telle Jeanne d’Arc face à l’Anglais. Cela relève de la psychanalyse, mais elle n’est pas la seule dans ce cas, hélas !

13/06/2012

Ayo au café de la danse, habitée par la soul, une voix extraordinaire, un sourire éclatant qui masque à peine une musique tragique.

12/06/2012

Après l’acronyme PIGS désignant les mauvais élèves européens Portugal, Italie, Grèce et Espagne, les forbans spéculateurs anglo-saxons animant les marchés financiers viennent d’en inventer un nouveau : Grexit symbolisant Grèce et sortie (exit) de la zone euro. Leur incompétence se double de mauvaise éducation.

11/06/2012

Elle est romantique, poétesse, musicienne, guitariste, compositrice, drolatique, subtile, so New York ; elle était de retour à la Cigale ce soir (accompagnée de Gerry Leonard), merci Suzanne Vega d’avoir permis à 300 parisiens de partager un douce soirée musicale pendant que 65 millions d’autres s’abrutissaient devant les exploits de l’équipe de France de fouteballe à la télé !

10/06/2012

Les banques espagnoles font la manche pour 100 milliards d’euros hier après-midi. Ce soir, le premier ministre espagnol quitte son pays pour aller perdre son temps et assister à un match de fouteballe en Pologne dans le cadre d’une compétition européenne de pousseurs de ballons. On se demande si ces hauts personnages se rendent bien compte des enjeux qui agitent leurs pays ?

Mon Dieu ! Ne leur pardonnez jamais une telle inconscience, ils ne savent pas ce qu’ils font.

Si je détenais les cordons de la bourse européenne j’aurais conditionné l’octroi des 100 milliards à l’interdiction à tous les ministres, élus et hauts fonctionnaires de l’Etat bénéficiaire à assister à toute compétition de pousseurs de ballon jusqu’à complet remboursement des milliards prêtés.

09/06/2012

A la rubrique Emploi de Charlie Hebdo du 6 juin 2012 :

  • Laurence Ferrari quitte TF1 pour rejoindre Direct8. C’est un peu comme si une caissière de Carrefour partait pour aller chez Ed l’épicier.

Ou pour une autre comparaison plus de mon cru :

  • C’est un peu comme si ma poissonnière de la rue Daguerre se recyclait dans les pâtés Hénaff.

09/06/2012

Quatre soldats tués en Afghanistan ; l’armée française fait la guerre dans ce pays lointain, il n’est étonnant qu’elle y fasse des pertes humaines (et en provoque d’ailleurs). Il faut donc arrêter de participer à cette guerre. Le nouveau gouvernement français s’y emploie. C’est bien !

08/06/2012

Kerviel-le-trader-fraudeur, suite, audience du 8 juin :

    - Le tribunal : vous dîtes que vos chefs savaient parce que les mails que vous leur adressiez étaient incohérents, c’est ça ?

    - Kerviel-le-trader-fraudeur : l’invraisemblabilité [sic] de mes explications ne pouvait leurrer personne.

    - Le tribunal : mais je ne comprends pas : si tout le monde savait, pourquoi perdre du temps à donner des explications fictives ?

    - Kerviel-le-trader-fraudeur : pour sauver les apparences et couvrir la hiérarchie.

    - Le tribunal : mais vis-à-vis de qui si « tout le monde sait » ?

    - Kerviel-le-trader-fraudeur : vis-à-vis de l’extérieur.

    - Le tribunal : mais qui : les commissaires aux comptes, les organes de contrôle ?

    - Kerviel-le-trader-fraudeur : oui.

    - Le tribunal : je ne comprends toujours pas : si vos explications sont invraisemblables, comment espérer qu’elles leurrent les commissaires aux comptes ou les organes de contrôle ?

La présidente du tribunal produisant les faux emails à en-têtes falsifiées par Kerviel-le-trader-fraudeur :

    - Le tribunal : pourquoi prendre le risque de faire des faux qui ne trompent personne ?

    - Kerviel-le-trader-fraudeur : pour sauver les apparences.

    - Le tribunal : parce que la banque a besoin de vous pour sauver les apparences ? Bon. Mais quel est leur intérêt ?

    - Kerviel-le-trader-fraudeur : de me faire sauter au bon moment.

    - Le tribunal : Ah ! Pouvez-vous vous expliquer plus clairement ?

    - Kerviel-le-trader-fraudeur : j’avais mon utilité. En 2007, la crise des subprimes avait commencé à se propager. Pour la banque une grosse perte latente était prévisible. Il lui fallait donc faire sauter un Jérôme Kerviel.

    - Le tribunal : mais c’est quand même vous et pas la Société Générale qui avez pris, entre le 3 et le 18 janvier 2008, une position non autorisée de 50 milliards d’euros ?

    - Kerviel-le-trader-fraudeur : Oui.

    - Le tribunal : alors la Société Générale aurait prévu en 2007, dans un plan concerté à l’avance, de vous laisser prendre pour 50 milliards de positions en 2008 afin de vous faire ensuite porter le chapeau de la crise des subprimes ?

    - Kerviel-le-trader-fraudeur : oui, j’étais un fusible.

    - Le tribunal : vous leur avez donc drôlement rendu service alors !

    Puis sur une intervention de l’avocat mondain qui évoque la théorie du complot, la présidente s’énerve :

    - Le tribunal : je veux un témoin qui puisse témoigner sous serment et contradictoirement. Très solennellement, la cour vous demande des documents dont elle puisse débattre. Je fais du pénal depuis des décennies et je peux vous dire que je n’ai jamais vu cela ! Vous avez développé une théorie, nous sommes prêts à l’entendre mais il nous faut des preuves maintenant.

A suivre lundi prochain. La théorie du complot est lancée, il faut voir si elle pourra être étayée. La réalité de l’incompétence de la Société Générale est désormais avérée, d’ailleurs la banque a été condamnée à une amende de plusieurs millions d’euros pour défaillance de contrôle par l’autorité de contrôle des banques. L’incompétence n’est pas pénalement punie en soi par le Loi, par contre elle pourrait valoir un coût supplémentaire à la banque si l’Etat, du coup, revenait sur la déductibilité de la perte de 5 milliards d’euros comme l’annonce Le Canard Enchaîné cette semaine..

Ce qui est d’ailleurs rigolo dans l’affaire c’est la récente plainte déposée par Kerviel-le-trader-fraudeur contre la Générale l’accusant d’avoir masqué que la perte réelle n’est pas de 5 milliards, mais de 5 milliards moins 33% correspondant à l’économie d’impôt générée par la déduction de cette perte. Kerviel-le-trader-fraudeur feint d’ignorer qu’à l’inverse, les remboursements qu’il fera à la banque si sa condamnation à payer 5 milliards est confirmée en appel, seront eux taxables, e donc au bout les 180 000 années de remboursement la déduction fiscale de 2008 aura été effacée par la réintégration fiscale des remboursements.

07/06/2012

Un tract anonyme dans les boîtes à lettres de la 10ème circonscription de Paris, la mienne avec en titre :

Denis Baupin

(surnommé : « Le Khmer Vert »)

Le 10 juin, rappelez-vous !

Denis Baupin n’est pas un socialiste.

Il s’agit du PIRE candidat d’Europe Ecologie - les Verts

Etc. etc. et s’en suit une longue litanie sur les exploits du Baupin comme adjoint au maire de Paris et qualifié de « sectaire, imposteur, ambitieux, apparatchik, idéologue et extrémiste » j’en passe et des meilleures. Un vrai poème, sans doute écrit par le député socialiste sortant qui du fait de l’arrivée de cet écolo n’a pas été réinvesti dans cette circonscription. Sympa l’ambiance entre camarades…

06/06/2012

Retour à la une de l’actualité de Kerviel-le-trader-fraudeur dont le procès en appel démarre après une condamnation en première instance à 3 ans de prison ferme et 4,9 milliards d’euros pour abus de confiance, faux, usage de faux et introduction frauduleuse de données informatiques.

Petits extraits narrés par Le Monde :

    - Le tribunal : pourquoi avez-vous fait appel ?

    - Kerviel-le-trader-fraudeur : parce que je considère que je ne suis pas responsable de cette perte et que j’ai toujours agi en connaissance de cause avec ma hiérarchie.

    - Le tribunal : vous aviez signé la charte de déontologie du trading.

    - Kerviel-le-trader-fraudeur : pour être franc, à l’époque, je ne l’avais pas lue

    - Le tribunal : c’est pourtant utile de la lire, il y est demandé « d’être loyal », de « ne pas faire bouger significativement le marché », de « faire attention aux risques », de « couvrir ses positions », du fait que « chacun doit avoir conscience des limites de risque qui lui sont octroyées ».

    - Kerviel-le-trader-fraudeur : [agacé] mais bon, entre le cahier des procédures et la réalité de la salle des marchés, il y a un gap énorme ! »

    - Le tribunal : je répète que vous lavez signée.

    - Kerviel-le-trader-fraudeur : et que je ne l’ai pas lue.

    - Le tribunal : il vaut mieux prendre une grosse position couverte qu’une petite position non couverte.

    - Kerviel-le-trader-fraudeur : mais tout le monde, dans la hiérarchie, s’asseyait sur ces limites !

    - Le tribunal : mais vous ne pouviez pas vous en mettre vous-même, des limites ?

Le trader-fraudeur a changé d’avocat, le précédent ayant jeté l’éponge pour cause de divergences sur la stratégie de défense. Son nouveau défenseur est un mondain-médiatique.

06/06/2012

Cécile Duflot, ministre écolo, rappelle que son parti est pour la dépénalisation du cannabis. Rien de nouveau sous le soleil et tout le petit monde médiatico-politico-mondain, dont tous les enfants fument des joints en ouvrant la fenêtre de leur chambre, lui tombe dessus. Faux-jettonerie et billevesées, occupons-nous plutôt d’augmenter les impôts pour financer les dépenses.

03/06/2012

Les 60 ans de règne de la Reine Elisabeth II du Royaume-Uni de Grande Bretagne et d’Irlande du Nord. Entre fleurs et blason, affublée d’un nouveau chapeau la souveraine défile sur la Tamise devant son peuple. Comme disait l’autre soir à l’Olympia JJ des Stranglers : « si vous aviez une Reine vous n’auriez pas à vous embêter avec des élections présidentielles. »

02/06/2012

Le Parti Ouvrier Indépendant ! Z’avez déjà entendu parler ? Non, c’est normal, c’est le parti de Chivardy, éphémère candidat à la présidentielle française de 2007 où il obtient 0,34% au premier tour.

En attendant nous aurons le choix la semaine prochaine dans ma 10ème circonscription de Paris entre :

  • Denis Baupin pour les écolos-PS, centralien, politicard professionnel, assorti de ses incontournables comptes Facebook, blog et Twitter dotés de messages aussi définitifs qu’inutiles du style « Foule et enthousiasme à la veillée aux lampions de l'ARBP. Week end de Fête dans le 13eme » le 1er juin, ou encore le lendemain « Soirée Fête des Voisins : la fête partout dans les 13e et 14e ».

  • Chenva Tieu pour l’UMP, candidat issu des minorités visibles (chinoise en l’occurrence), en charge de la chaire de « Management de la diversité » à l’université Paris-Dauphine, membre du bureau politique de l’UMP, travaillant dans un groupe financier, maire du 6ème qui vient planter ses choux dans le 14ème, bardé des hochets que la République distribue à ses affidés (chevalier de la Légion d’Honneur, de l’Ordre national du Mérite), producteur de films documentaires après avoir été consultant en trésorerie, un blog, un compte Facebook et pas de compte Twitter. Il a l’air pas mal ce garçon mais il sera battu.

  • Serge Blisko, candidat PS sortant et félon, qui ne voit pas pourquoi il laisserait la soupe de la 10ème circonscription à un candidat écolo sous prétexte d’un accord national PS-écolos. Un mauvais élève, qui va sans doute semer le trouble.

  • Leïla Chaibi pour le Front de gauche, un blog sympa, la totale Facebook-Twitter, et la seule que j’aie vue en bas de chez moi tracter avec un bus musical. Sympatoche !

02/06/2012

Hollande se colore les cheveux, pas Ayrault manifestement, ou alors il se les teint en blanc…

Après enquête, il s’avère qu’une couleur prend au minimum une heure. Notre nouveau président de la République passe donc une heure par mois de son temps pour une telle futilité. Même avec un salaire réduit récemment de 30%, cette heure perdue nuit sérieusement à sa productivité.

01/06/2012

Alors que la France tente d’amadouer Poutine le président russe pour qu’il lâche la Syrie, celui-ci, ironique, répond lors d’une interview à l’Elysée que la famille Assad a plus souvent visité Paris que Moscou. C’est sans doute vrai, hélas !

Chirac fut le seul chef d’Etat présent aux obsèques d’Hafez et le fiston Bachar a déjà fréquenté l’Elysée et le défilé du 14 juillet sous Sarkozy. Hélas, hélas, hélas !

31/05/2012

Bonne nouvelle pour les ministres français, ils ne seront pas de corvée pour aller faire le pied de grue aux matchs de fouteballe en Ukraine cet été pour le championnat d’Europe de pousseurs de ballon rond, pour cause de violation des droits de l’homme dans ce pays. Hélas pour eux il y aura aussi des matchs en Pologne auxquels ils seront sans doute obligés de faire une apparition histoire de faire populo.

29/05/2012

Elvis Costello & the Imposters pour trois heures de concert à l’Olympia ce soir : une mise en scène un peu tape-à-l’œil, mais quel musicien ! Une voix qui n’a pas changé d’un iota depuis No Action en 1977… Steve Neeves le clavier historique est de la soirée, le hall est en formation quinquas « places assises », quelques VIP se montrent, Elvis fait le clown entre les chansons et joue de la guitare comme un vieux routier de la 6 cordes. Il passe en revue toute sa carrière et termine le show sur Pump It Up et I Want You.

27/05/2012

Margin Call : excellent film sur l’inanité et le cynisme de la finance spéculative. Une banque new-yorkaise se retrouve embarquée dans une position risquée de dizaines de milliards de dollars, sans que personne ne s’en soit aperçu sinon un petit junior adepte des modèles mathématique qui découvre par hasard le pot aux roses. Le jeu consiste donc à refourguer à d’autres spéculateurs ces contrats pourris pour sauver la banque. Ce sera fait avec rouerie et cynisme avant que les petits bras ne soient virés et qu’un moyen bras ne se fasse retourner par le patron de l’établissement magnifiquement joué par Jeremy Irons qui explique avec persuasion que le métier de la spéculation est bien d’escroquer sa contrepartie.

L’histoire de passe à huit clos, une nuit durant, entre quatre ou cinq personnages clés enfermés dans deux pièces. C’est criant de vérité et alors que JP Morgan Chase est en train de valoriser provisoirement une nouvelle perte de trading dont l’addition s’élève pour le moment à 3 ou 4 milliards de dollars on mesure à quel point rien n’a changé depuis la grande crise d’incompétence des banques déclenchée en 2008 et dont ce film s’inspire plus ou moins !

26/05/2012

Le nouveau gouvernement socialiste attend les résultats d’un audit en cours des comptes publics de la République par la cour des comptes pour déterminer ses marges de manœuvres en matière budgétaire. Heu… soit, mais il suffit de lire les précédents et réguliers rapports de cette institution pour avoir une idée de l’incurie budgétaire de notre Etat depuis 35 ans. Un nouvel audit ne devrait pas arriver à des conclusions fondamentalement différentes.

25/05/2012

Rigolo : Facebook a été introduit en bourse et additionne les milliards de valorisation. Comme l’affaire est chic et que la seule qualité des soi-disant analystes est leur redoutable panurgisme, tout le monde se précipite pour acheter les actions mises en vente par le patron de Facebook en jean-sweat à capuche. Deux jours après l’action avait perdu 20% de sa valeur et les soi-disant analystes s’en émeuvent, accusant pêle-mêle les banques chargées de l’introduction en bourse ou la capuche du patron pour masquer leur incompétence.

Il suffisait de ne pas acheter ces actions, d’analyser les comptes de Facebook et son modèle économique plutôt que de recommander l’achat dans les salons de Wall-Street ! C’est comme au marché quand on achète des tomates, il faut regarder au fond du panier pour voir s’il n’y a pas de tomates pourries.

Bref, une introduction en bourse mondaine se traduit en 48 heures par une destruction de valeur de plusieurs dizaines de milliards de dollars. Tout ceci n’est pas grave, Messieurs les Marchés sont de vraies girouettes et dans 8 jours ils auront peut-être rétabli la valeur de Facebook ou plus. Mais l’on voit que l’incompétence des marchés se double d’une irresponsabilité désarmante.

25/05/2012

Le majordome du pape a été arrêté par les pandores du Vatican pour avoir diffusé des informations confidentielles à la presse. On a beau se gratter la tête, on n’arrive pas à imaginer ce que peut être une information confidentielle du Vatican !

22/05/2012

Après Chirac logé depuis 5 ans dans un appartement parisien d’un ancien premier ministre libanais, on imagine gratuitement, voila Sarkozy en vacances au Maroc dans une résidence du Roi. Est-ce que la décence ne voudrait pas que les anciens présidents français, comme les actuels, ne squattent pas trop systématiquement les biens immobiliers de tyranneaux locaux de pays en voie de développement ?

21/05/2012

Ayrault, prononcé Airo en arabe veut dire sexe masculin. Les chancelleries du Moyen-Orient se demandent comment dénommer notre premier ministre. Il semble que le quai d’Orsay ait suggéré de prononcer toutes les lettres afin d’éviter de confondre un premier minuter français avec un sexe masculin : A-Y-R-A-U-L-T au lieu de A-I-R-O. L’honneur sera peut-être sauf !

19/05/2012

Vous souvenez-vous d’Antoine Zacharias ? Non, et c’est normal, le garçon est exilé en Suisse depuis des années après ses exploits réalisés à la tête de l’entreprise Vinci au début les années 2000 où il avait passé un temps infini à maximiser sa rémunération en additionnant des salaires, indemnités de sortie, stock-options et retraites complémentaires pour des dizaines de millions d’euros sur la période 2000-2006. Il avait tellement agacé que son directeur général avait monté un coup d’Etat pour le débarquer et stopper sa mégalomanie financière qui commençait à couter cher. Pour puiser dans la caisse plus à son aise il avait viré les administrateurs membres du comité de rémunération qui avaient eu l’outrecuidance de vouloir plafonner son salaire.

Une fois débarqué, le Zacharias avait réclamé en justice 81 millions d’euros d’indemnités avant d’être débouté.

Son féroce appétit de rémunération l’a vu finir devant justice pénale pour « abus de pouvoir » condamné à l’amende maximale de 375 000 EUR par la cour d’appel de Versailles en 2011. Riche mais grincheux, le garçon s’est pourvu en cassation et la cour, dans sa grande clairvoyance, vient de rejeter ce pourvoi.

La messe est dite, pour la première fois en France, un pédégé est donc condamné au pénal pour rémunération abusive obtenu par abus de pouvoir. Dans le cas d’espèce il n’a pas été difficile de montrer qu’accumuler des dizaines de millions d’euros à titre de rémunération divers en manipulant ses administrateurs n’est pas bien. La justice a intégré la notion de décence sous réserve de l’abus de pouvoir. Il est à craindre que si le Zacharias s’y était pris avec un peu plus de subtilité pour obtenir les mêmes montants, il n’aurait pas été condamné.

En attendant, le Zacharias compte ses millions à Genève avec son nouveau statut de repris de justice. Il va y survivre.

18/05/2012

The Last Waltz acheté à l’issue de la visite de l’exposition Bob Dylan à la Cité de la Musique : un très grand film de Martin Scorsese sur le dernier concert du Band, le groupe qui a longtemps accompagné Dylan. Le show date de 1976, c’est le deuxième grand film rock que j’ai vu après Woodstock, découvert alors que j’étais encore au lycée.

Dans cette dernière valse, on découvre un groupe qui met fin avec nostalgie à une carrière de 16 années sur la route où tant d’artistes se sont brûlé les ailes. Un groupe de country-blues, enthousiaste et à la fois épuisé par cette expérience hors norme. Sur scène les plus grands viennent les saluer et danser cette valse d’adieu : Neil Young, Eric Clapton, Muddy Waters, Ron Wood, et Bob Dylan bien sûr.

Un film en noir et blanc, émouvant et subtil, à revoir !

18/05/2012

Très belle et intéressante exposition Bob Dylan à la Cité de la musique : des photos, des films d’archive, de la musique ; on y croise Woodie Guthrie, Pete Seeger, Joan Baez, Françoise Hardy, Hugues Aufray et toute la génération de la contre-culture américaine qui a tant marqué les années 60 occidentales. A visiter !

18/05/2012

Petites péripéties administratives…

1. Je téléphone au ministère de la défense pour m’enquérir des coordonnées du bureau du service nationale et je ne tombe pas sur un répondeur qui me demande de taper indéfiniment sur une liste d’options où on ne trouve jamais la sienne et dont on a oublié les premiers items à la fin de l’énoncé des derniers… Incroyable surprise, on tombe sur un humain au bout du fil et non pas un robot. L’armée une valeur sûre en matière de traditions républicaines.

2. Je cherche à me connecter pour déclarer mes revenus sur internet et là on me demande un numéro de télédéclarant qui est censé figurer en haut de la déclaration de revenus 2010… et qui n’y figure pas ! Je téléphone au centre des finances publiques de mon quartier mais cette-fois-ci c’est un robot qui répond et m’invite à laisser un message sur un répondeur avant de m’apprendre, navré, que la boîte vocale est pleine !

17/05/2012

 

Portishead le 25 juin au Théâtre antique de Vienne.

17/05/2012

Le monde politico-médiateux de droite glose sur la relative sécheresse de Hollande à l’encontre de Sarkozy lors de la passation de service et du peu de temps qu’il a passé sur le tapis rouge alors que le sortant sortait ! Il est vrai que ce ne fut pas particulièrement chaleureux et il semble se confirmer que Hollande n’aime pas son prédécesseur, qui le lui rend bien d’ailleurs. Ils se sont copieusement abominés des semaines durant la campagne, comme depuis des années, alors pourquoi faire du mélo qui aurait de toute façon sonné faux.

16/05/2012

L’une des perversions de la Vème République revient au galop : des ministres récemment nommés vont se présenter aux élections législatives pour immédiatement démissionner de leur mandat pour rester ministre. A quoi cela peut-il bien rimer de demander à des électeurs de voter pour soi si l’on sait pertinemment à l’avance que l’on n’assurera pas le mandat pour lequel on a obtenu des suffrages ? C’est ce qu’on peut appeler de la malhonnêteté intellectuelle, des méthodes attrape-gogo, mais qu’importe, cette pratique douteuse se poursuit sans vergogne depuis des décennies.

On se souvient de Barnier qui s’était fait élire député européen pour démissionner quelques semaines plus tard, aspiré pour un poste à la commission européenne, ce qui était prévu dès le départ.

Cerise sur le gâteau, le premier ministre a annoncé que ses ministres se présentant aux législatives qui ne seraient pas élus ne pourraient pas rester ministre. Si l’on comprend bien, dans un cas comme dans l’autre les candidats devront démissionner de quelque chose, le mieux est donc qu’aucun ministre ne se présente aux législatives, ce serait plus clair et plus honnête.

15/05/2012

Le nouveau gouvernement est paru : 32 ministres, on aurait pu faire largement aussi bien avec 20. A quoi sert un ministre « des sports, de la jeunesse, de l'éducation populaire et de la vie associative » ou un ministre chargé « des anciens combattants » ou un ministre chargée « des Français de l'étranger et de la francophonie » ? A rien, n’importe quel bureau de l’administration pourrait aisément gérer ce genre de sujets sans avoir un ministre-avec-voiture-de-fonction.

Deuxième mauvaise nouvelle, le retour de Fafa le fat, 65 ans, usé sous les ors des palais de la République depuis des décennies, gaucho-mondain, suffisant et auto-satisfait, fatiguant et indiscipliné, qui va désormais présider aux destinées des affaires étrangères françaises. On aurait pu s’en passer.

Pour le reste, tout ce petit monde va se mettre au boulot pour un mois avant que les cartes ne risquent d’être rebattues après les élections législatives.

• M. Jean-Marc AYRAULT, Premier ministre

• M. Laurent FABIUS, ministre des affaires étrangères

• M. Vincent PEILLON, ministre de l'éducation nationale

• Mme Christiane TAUBIRA, garde des sceaux, ministre de la justice

• M. Pierre MOSCOVICI, ministre de l'économie, des finances et du commerce extérieur

• Mme Marisol TOURAINE, ministre des affaires sociales et de la santé

• Mme Cécile DUFLOT, ministre de l'égalité des territoires et du logement

• M. Manuel VALLS, ministre de l'intérieur

• Mme Nicole BRICQ, ministre de l'écologie, du développement durable et de l'énergie

• M. Arnaud MONTEBOURG, ministre du redressement productif

• M. Michel SAPIN, ministre du travail, de l'emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social

• M. Jean-Yves LE DRIAN, ministre de la défense

• Mme Aurélie FILIPPETTI, ministre de la culture et de la communication

• Mme Geneviève FIORASO, ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche

• Mme Najat VALLAUD-BELKACEM, ministre des droits des femmes, porte-parole du Gouvernement

• M. Stéphane LE FOLL, ministre de l'agriculture et de l'agroalimentaire

• Mme Marylise LEBRANCHU, ministre de la réforme de l'Etat, de la décentralisation et de la fonction publique

• M. Victorin LUREL, ministre des outre-mer

• Mme Valérie FOURNEYRON, ministre des sports, de la jeunesse, de l'éducation populaire et de la vie associative

• M. Jérôme CAHUZAC, ministre délégué auprès du ministre de l'économie, des finances et du commerce extérieur, chargé du budget

• Mme George PAU-LANGEVIN, ministre déléguée auprès du ministre de l'éducation nationale, chargée de la réussite éducative

• M. Alain VIDALIES, ministre délégué auprès du Premier ministre, chargé des relations avec le Parlement

• Mme Delphine BATHO, ministre déléguée auprès de la garde des sceaux, ministre de la justice

• M. François LAMY, ministre délégué auprès de la ministre de l'égalité des territoires et du logement, chargé de la ville

• M. Bernard CAZENEUVE, ministre délégué auprès du ministre des affaires étrangères, chargé des affaires européennes

• Mme Michèle DELAUNAY, ministre déléguée auprès de la ministre des affaires sociales et de la santé, chargée des personnes âgées et de la dépendance

• Mme Sylvia PINEL, ministre déléguée auprès du ministre du redressement productif, chargée de l'artisanat, du commerce et du tourisme

• M. Benoît HAMON, ministre délégué auprès du ministre de l'économie, des finances et du commerce extérieur, chargé de l'économie sociale et solidaire

• Mme Dominique BERTINOTTI, ministre déléguée auprès de la ministre des affaires sociales et de la santé, chargée de la famille

• Mme Marie-Arlette CARLOTTI, ministre déléguée auprès de la ministre des affaires sociales et de la santé, chargée des personnes handicapées

• M. Pascal CANFIN, ministre délégué auprès du ministre des affaires étrangères, chargé du développement

• Mme Yamina BENGUIGUI, ministre déléguée auprès du ministre des affaires étrangères, chargée des Français de l'étranger et de la francophonie

• M. Frédéric CUVILLIER, ministre délégué auprès de la ministre de l'écologie et du développement durable, et de l'énergie, chargé des transports et de l'économie maritime

• Mme Fleur PELLERIN, ministre déléguée auprès du ministre du redressement productif, chargée des petites et moyennes entreprises, de l'innovation et de l'économie numérique

• M. Kader ARIF, ministre délégué auprès du ministre de la défense, chargé des anciens combattants.

14/05/2012

Le plus rigolo dans la nouvelle affaire du trader-fraudeur de JP Morgan Chase est qu’elle ne s‘est pas même passée dans un département chic de trading bancaire où se bousculent de jeunes loups surpayés et cocaïnés, mais au sein de son département plus anonymes (moins de Ferrari dans le parking) couverture des risques qui était justement destiné à balancer les risques pris par ailleurs. Eh bien au sein de ce département couverture des risques d’une des premières banques mondiales, un jeune forban a pu acheter jusqu’à 100 milliards d’USD de produits spéculatifs sans que personne ne s’en aperçoive, et faire perdre 2 milliards à son employeur, et encore la perte n’est pas encore définitive.

Le pédégé de JP Morgan Chase (26 millions d’USD de rémunération en 2011) peine à expliquer cette colossale incompétence alors qu’il était l’un des membres les plus bruyants du lobby bancaire américain en lutte contre le projet gouvernemental de mieux réguler le secteur.

Tout ceci est assez hilarant, surtout pour la ou les contreparties qui en face on gagné les 2 milliards perdus par JP Morgan Chase, car tout ceci est un jeu à somme nulle, donc sans grande utilité pour la vraie économie.

Qui a dit « Les capitalistes nous vendront la corde pour les pendre… » ?

14/05/2012

Lisa Portelli, Laetitia Shériff et Jeanned Added, en trois shows ce soir au café de la danse.

13/05/2012

Cette fois-ci c’est le pédégé d’Aviva, une grosse compagnie d’assurance britannique qui voit son salaire remis en cause dans une assemblée générale d’actionnaires, il gagnait un petit million de GBP et avait déjà courageusement renoncé à une augmentation de 4,8%. Il a immédiatement démissionné. C’est bien, la gouvernance progresse. Tout n’est peut-être pas encore complètement perdu dans le monde des fat cats !

12/05/2012

Le Front de Gauche fait sa campagne en bas de chez moi dans un camion à musique.

12/05/2012

Un facteur amoureux sans doute !

10/05/2012

Jean-Marc Ayrault que l’on annonce comme possible premier ministre mardi prochain est un repris de justice condamné à 6 mois de prison avec sursis en 1997 pour favoritisme dans une affaire de marché public. Comme pour Juppé, Chirac, Emmanuelli et bien d’autres repris de justice de la République, les communicants communiquent sur le thème « il n’y a pas eu d’enrichissement personnel. ». Certes, ce n’est d’ailleurs pas de ça dont ils ont été accusés. Ils ont juste contrevenu à la Loi, qui plus est dans l’exercice de leurs fonctions électives. C’est ce pourquoi ils ont été condamnés. Le risque est que ce qu’ils ont fait une fois ils ne le refassent une deuxième fois.

10/05/2012

Encore un trader-fraudeur (français en l’occurrence) qui pousse son employeur, la banque américaine JP Morgan Chase, à provisionner 2 milliards d’USD pour couvrir une perte probable sur des opérations liées aux CDS sur la place de Londres. Le casino continue et les banques restent incapables de comprendre et de contrôler ce qui se passent chez elles où des forbans surpayés sont en mesure de les faire chuter en jouant avec l’argent des autres.

On se demande s’il s’agit d’une stratégie bancaire de prendre des risques au-delà du raisonnable et de lâcher les forbans le mors aux dents, ou d’une incompétence de ces établissements à contrôler les agissements de leurs salariés. La réponse n’est pas évidente mais le résultat est toujours le même : l’opération est globalement neutre pour l’économie puisque les 2 milliards perdus par JP Morgan Chase ont été gagnés par quelqu’un d’autre, mais par contre potentiellement annonciatrice de catastrophe systémique si l’ampleur de la perte réalisée par une des parties fait tomber une banque ! Ces opérations sont donc au mieux inutiles pour le développement économique, au pire nuisibles, amis en aucun cas productives.

09/05/2012

Durant la soirée électorale de dimanche, les journalistes n’ont eu qu’une question sur les lèvres, quelque soient les interviewés : « quel est votre sentiment ? »

Depuis lundi matin c’est devenu : « qui sera le premier ministre ? » Hollande leur a répondu que le gouvernement sera nommé mardi prochain, mais qu’importe, ils insistent.

La répétition est érigée en mode de pensée dans les média, c’est ce qui doit être enseigné dans les écoles de journalisme, à moins qu’on ne leur apprenne aussi à réfléchir mais qu’une fois leur carte de journaliste en poche ils n’y arrivent pas ?

08/05/2012

Les élections législatives se préparent : Juppé renonce à se présenter à Bordeaux par crainte d’être battu et l’UMP présente un candidat contre Bayrou pour le faire chuter, ambiance…

De petits nouveaux apparaissent sur les listes de l’UMP : Guéant, Guaino, notamment, vont aller se frotter au suffrage universel. 

La France qui a élu un président socialiste est capable de voter pour une assemblée nationale de droite. Ce serait un gage d’inefficacité et de sanglantes batailles.

07/05/2012

Eh oui !

06/05/2012

Sarkozy admet sa défaite et prononce un discours d’adieu plutôt digne. C’était inattendu mais bienvenu.

Sur son site web de campagne apparaît en page de garde :

06/05/2012

Un président bling-bling s’en va mais alors pour son départ les plateaux télé font un festival de clinquant et rivalisent en décorations de mauvais goût. La palme revient sans conteste à France 2 qui aligne une espèce de palais de verre avec parterre bleu-blanc-rouge, table écran, étages de coté pour les opératrices derrière leurs ordinateurs. Difficile de faire plus vulgaire et tape-à-l’œil ! TF1 est pas mal non plus dans le genre mais en tout de même plus modeste. Manifestement ils avaient moins de moyens.

06/05/2012

Vote tranquille dans une école de quartier de la République ; comme la démocratie est rassurante.

06/05/2012

Quand vous allez sur le site publicitaire de Sarko l’agité vous pouvez y lire des argumentaires pour convaincre Madame Michu de voter pour le héros, du genre :

« Les 10 meilleures raisons de ne pas voter François Hollande

1.       Il n’a aucune expérience : il n’a jamais été ministre ou secrétaire d’Etat, n’a jamais dirigé une grande ville ou une grande région, ni participé à une négociation internationale.

2.       Son bilan en en Corrèze, département le plus endetté de France, est calamiteux : +25% de dette en 3 ans, +50% de fonctionnaires, -60% d’investissement, suppression des transports scolaires gratuits et des bourses étudiantes…

3.       Il veut augmenter les impôts et creuser les déficits en revenant sur la réforme des retraites, en démantelant la filière nucléaire, en embauchant plus de fonctionnaires.

4.       Il est pour l’immigration massive, puisqu’il veut appliquer la même politique que Lionel Jospin de régularisation « au cas par cas ». ll veut donner le droit de vote aux étrangers en prenant le risque de faire monter le communautarisme en France. Il n’a d’ailleurs pas voté l’interdiction de la burqa.

5.       Il est inconnu à l’étranger, n’a pas été reçu par les chefs d’Etat et de gouvernement. La presse internationale le raille (« Cauchemar, naïveté, mollesse, dangereux, catastrophe… »)

6.       Il est laxiste en matière de sécurité : il veut alléger les peines des récidivistes, supprimer la rétention de sûreté et refuse de créer des places de prison supplémentaires.

7.       Il veut remettre en cause le quotient familial, pilier de notre politique familiale qui est l’une des meilleures au monde.

8.       Ce n’est pas un vrai leader : il se perd dans des compromissions et des négociations politiciennes. Il n’a pas d’équipe fidèle et s’entoure de personnes qui ne le respectent pas.

9.       Il croit aux recettes du passé qui n’ont pas marché en France et ont précipité la Grèce et l’Espagne dans la crise : 35 heures, emplois subventionnés, embauche de fonctionnaires…

10.    Il n’arrivera jamais à gouverner car il est condamné à faire le grand écart entre Eva Joly, l’extrême gauche de Jean-Luc Mélenchon, le Parti Socialiste et la réalité, et parce que les autres dirigeants socialistes ne sont pas ses amis. »

En résumé : « tous aux abris, les bolchéviques et les immigrés reviennent ! » La dialectique est basique, niveau Café du Commerce, et le message est largement relayé par les flingueurs de l’UMP sur le thème « le chaos dès le 7 mai si Hollande est élu ! »

Le France surendettée par 40 années d’incurie budgétaire est dépendante de ses prêteurs qui sont généralement des investisseurs financiers ayant le cœur du même coté que le portefeuille, c'est-à-dire à droite. Il est probable que si la gauche prend le pouvoir en France ce week-end ils ne manqueront pas de se rappeler au bon souvenir de leur emprunteur parisien, c’est ainsi. La probable augmentation des taux d’intérêt qui en résulterait aurait au moins l’avantage de faciliter la désintoxication à la dette de notre vieille République.

Sinon, le reste de l’argumentaire est étonnant de simplisme et de mauvaise foi, on a du mal à croire qu’il puisse toucher Madame Michu mais, hélas pour l’intelligence, il doit quand même être parfois efficace.

04/05/2012

Malika Salim, conseillère municipale UMP commet aujourd’hui ce charmant twitt avant de l’effacer aussitôt. Au-delà de la beaufitude du message on est surtout étonné que les élus de la République n’aient rien d’autre à faire que de twitter toute la sainte journée !

03/05/2012

La couverture du Nouvel Obs de la semaine dernière : Sarkozy va encore apprécier Laurent Joffrin...

02/05/2012

Débat télévisé des deux finalistes pour le sprint des présidentielles : le personnage le plus intéressant, intense, profond, tout en rondeur fut incontestablement le décolleté de Laurence Ferrari ! Le reste ne fut que bataille de chiffonniers et agressions verbales sans grand intérêt mais avec un très cruel manque de poésie.

02/05/2012

Le ministre de la défense de la République se commet dans Minute, journal d’extrême droite dont un ancien journaliste, Patrick Buisson, conseille le président de la République à l’Elysée, sans parler de Guillaume Peltier, ex-Front National et sous-porte parole du candidat-président. Tout ceci n’est pas vraiment brillant ni indispensable, on pourrait vraiment s’en passer.

01/05/2012

1er mai et On ne lâche rien !

Bon, la syntaxe reste à parfaire mais l’engagement est là. Pour clôturer en beauté cette campagne de caniveau chacun se dispute la fête des travailleurs et c’est à qui organisera le meeting le plus militant et le plus inutile.

30/04/2012

© Charb - Charlie Hebdo

Le chef syndical de la CGT annonce qu’il votera Hollande dimanche prochain. Et Sarko l’agité s’en émeut. Eh oui garçon, tu ne peux pas en permanence agresser, vilipender, fanfaronner, déraper et faire comme si de rien n’était. Tu n’es pas le seul à développer une capacité de nuisance certaine. Il n’est pas interdit par la Loi aux électeurs cégétistes de mettre leurs votes dans la balance ni à leur responsable de s’exprimer sur ses intentions de vote, même si cela semble contrevenir à la tradition. C’est ainsi !

De toute façon tu ne perds pas grand-chose car il est tout de même assez peu probable que le moindre électeur cégétiste ait eu l’intention de mettre dimanche prochain un bulletin dans l’urne en ta faveur. Donc ne te trompe pas de combat, celui de la CGT est perdu d’avance, et bat toi sur les sujets où il te resterait encore quelques chances de faire valoir tes avantages.

29/04/2012

The Dandy Warhols ce soir, et à l’Olympia s’il vous plaît ! Les quatre américains ont déroulé deux heures durant leurs ballades dures et tristes, telles les vagues qui s’échouent sur les grandes plages de l’Oregon dont ils sont originaires.

Les Dandy seront à Rock en Seine en août prochain.

29/04/2012

 

Rachael Yamagata

29/04/2012

 

Mirel Wagner - "Joe"

28/04/2012

Les Nouveaux Chiens de Garde : un documentaire amer sur les liens unissant les organes de presse français au monde des affaires. C’est édifiant, sans doute très pessimiste puisque fondé sur l’affirmation que ces liens incontestables annihilent toute objectivité desdits journalistes. Des exemples précis sont livrés sur des journalistes et des experts pris en flagrant au mieux d’incompétence au pire de collusion.

Hélas, les médias d’aujourd’hui n’arrivent plus à fonctionner de façon autonome et doivent faire la manche pour survivre, malgré les aides d’Etat consacrées à ce secteur. Alors ils se tournent vers les affaires qui elles ont de l’argent et l’envie d’utiliser la presse à leurs propres fins. Pas facile de concilier tous ces intérêts avec le devoir d’informer !

28/04/2012

Il est vraiment temps que cette campagne électorale présidentielle française s’arrête. Chaque jour on croit avoir atteint le fond de la stupidité et de la démagogie, mais le lendemain on dépasse ce seuil qui n’en était pas un…

Sarkozy en rajoute tous les matins dans l’agitation, les propositions désordonnées et irréfléchies qu’il sort de son chapeau pour essayer de remonter son retard : la banque des jeunes à créer, celle des entreprises, la présomption de légitime défense pour les policiers, la viande hallal, etc., etc. Est-ce qu’il invente lui-même ces saillies le matin en se rasant ou est-ce son équipe de campagne qui les lui liste pendant qu’il se rase ? Dans un cas comme dans l’autre, c’est la responsabilité du candidat qui les endosse.

Hollande reste sur une posture plus présidentielle, assis sur un programme diffusé depuis plusieurs mois et ne sortant que fort peu de ce cadre, donnant l’image rassurante de la sérénité face à la tâche qui l’attend. Son programme comme celui de la droite sera sans doute balayé par les réalités, mais Hollande comme son challenger s’adaptera à la vraie vie, chacun avec son mode de fonctionnement, hystérie ou sérénité. L’un ou l’autre devra de toute façon tailler dans les dépenses et augmenter les impôts, c’est ainsi. Le déni français face à l’incurie budgétaire de leur République depuis plus de 30 ans va devoir tomber, ce sera l’honneur du futur président que de provoquer et d’accompagner cette inévitable prise de conscience. Les électeurs vont devoir choisir entre un trublion énervant et un placide fidèle, mais qui feront face aux mêmes réalités.

En attendant l’un comme l’autre font les yeux doux aux électeurs du Front national parlant de citoyens égarés et « en souffrance ». Ils se trompent, lesdits électeurs de Marine Le Pen ne semblent pas plus désespérés que les autres, ils sont juste fatigués de l’absence de cohérence du monde politique parisiano-rive-gauche. De façon plutôt maligne, la candidate frontiste explique doctement qu’elle ne donnera ses consignes de vote pour le deuxième tour que lorsqu’elle connaîtra la position de l’UMP dans les cas (qui seront a priori nombreux) où un candidat du Front national arriverait devant celui de la droite classique aux élections législatives de juin… Comme Sarkozy n’a pas osé dire, pour le moment, qu’il appellerait à voter Front national aux législatives, le cas le plus probable est que l’électeur frontiste sera laissé à lui-même pour glisser son enveloppe dans les urnes du 6 mai prochain, ce qui ne changera pas grand-chose, puisque comme devrait le savoir les sondeurs, l’électeur (toutes couleurs confondues) n’en fait qu’à sa tête.

28/04/2012

Rigolo : les actionnaires de la banque américaine Citigroup ont refusé d’avaliser la rémunération 2011 de leur pédégé qui devait s’élever à une quinzaine de millions de dollars (y compris primes, stock-options et tout le tra-la-la). Ils ont bien fait, on peut parier qu’à 7 millions de dollars ils trouveront un autre dirigeant largement aussi compétent, ils auront ainsi réalisé quelques économies.

A peu près au même moment fin avril, 32% des actionnaires de la banque britannique Barclays avaient voté contre la rémunération du dégé qui a été de 22 millions d’euros. Minoritaires, ils n’ont pas pu bloquer cette infamie. Idem chez la banque suisse UBS.

Tous ces pédégés sont interchangeables et surcotés. On peut trouver aussi bien, voire mieux, pour bien moins cher. Il suffit de laisser jouer les forces du marché plutôt la tyrannie des copinages de conseils d’administration.

28/04/2012

DSK dont on croyait que le contrôle judiciaire (pour soupçon de proxénétisme aggravé en bande organisée) interdisait tout contact avec la presse a néanmoins donné une interview au journal britannique Guardian dans laquelle il explique qu’il pense avoir été victime d’un complot et que les affidés de Sarkozy le pistait bien avant sa célèbre relation sexuelle ancillaire inappropriée. Il explique qu’il ne soupçonne pas ses ennemis politiques d’avoir provoqué la délétère pipe du Sofitel, mais d’avoir ensuite manœuvré pour que le scandale devienne public et bloque sa candidature aux élections primaires du Parti socialiste.

C’est possible ! Quoi qu’il en soit, même si la droite française s’est rendue coupable de telles manipulations, cela semble avoir été en pure perte puisque notre droite la plus bête du monde va sans doute perdre le pouvoir suprême la semaine prochaine face au candidat de gauche à la vie sexuelle pourtant beaucoup plus normale.

27/04/2012

Le Roi d’Espagne se fait surprendre en pleine chasse à l’éléphant en Afrique alors que le taux de chômage dans son pays tangente les 25% et qu’il est le président du World Wide Fund espagnol. Il a présenté ses excuses mais trop tard, le mal est fait et la faute de (très mauvais) goût est patente.

Le manque de sens des réalités des élites est parfois tellement patent que les mots manquent pour qualifier de tels comportements, et surtout l’absence de sens politique qu’ils caractérisent… Quoi que l’on pense de la chasse à l’éléphant, la révélation d’une telle pratique par un couronné européen ne peut que déclencher hourvari et condamnation du bon peuple. A priori une telle réaction n’avait pas été anticipée par la royale famille, ou alors considérée comme sans importance.

26/04/2012

Est-ce que la droite française pourrait êtresuffisamment maligne pour phagocyter le Front national comme le florentin Mitterrand l’a été pour dissoudre le Parti communiste français ? Vues les performances actuelles de l’UMP et de son candidat histrion cela paraît peu probable, hélas !

25/04/2012

Les économistes mondains et les philosophes de plateaux s’entendent pour porter des jugements définitifs sur la nécessité de la relance et l’inefficacité de la rigueur. Bon, bien, dont acte et que proposent-elles de plus précis ces fines gâchettes franchouilllardes de la macro-économie au-delà de ces poncifs de café du commerce ? Rien, sinon l’espoir que les vannes de la dépense à tout va pourraient être de nouveau rouvertes, les niches fiscales élargies, les primes à la casse pour changer de voiture rétablies, etc.

Le mot relance est arboré comme un étendard pour masquer nos faiblesses, entretenir nos illusions et bercer les gogos. La réalité sera plus douloureuse car la dépense publique devra décroître quoi qu’en disent les uns ou les autres. Mais heureusement cela n’exclut pas une politique économique intelligente qui favoriserait la croissance. Il suffit juste d’être intelligent et un peu moins démagogue.

Ah oui, j’oubliais, surtout on ne fait pas de relance durant les jours fériés du mois de mai, particulièrement bien placés cette année. On commencera la relance après les vacances.

24/04/2012

Après avoir vilipendé l’incurie des sondeurs dont les sondages faux permettent à l’infini de masquer l’incompétence des journalistes et leur incapacité à mener de l’analyse avec leurs propres neurones, le monde polico-médiateux se penche désormais sur la question sans doute de très peu d’importance du report des voix. L’unique question proposée aux battus sur les plateaux mondains est : « sur quel candidat allez-vous demander à vos électeurs de reporter leurs voix ? ».

Est-on bien sûr que les électeurs suivent aujourd’hui les consignes de votes ? On peut douter. Sauf peut-être du temps du parti communiste stalinien quand la place du Colonel Fabien aurait demandé à ses encartés de voter pour le père Noël, ils l’auraient fait, de notre temps chacun n’en fait qu’à sa tête.

Il n’est donc nécessaire que les politicards s’humilient à quémander des votes ou à coucher avec leurs opposants. Qu’ils restent eux-mêmes, ne changent pas de cap et ils auront l’air plus nobles et plus dignes de leurs électeurs.

23/04/2012

Résultats de premier tour de laprésidentielle : le racolage à tout va est ouvert, les sondeurs s’écharpent devant la déroute de leurs prévisions exactes à + ou - 50% et la presse, assise sur ses certitudes, commente déjà les nouveaux sondages.

22/04/2012

Street Art

17/04/2012

A la soupe ! A quelques jours du premier tour de l’élection présidentielle française on assiste à quelques pathétiques ralliements de dernières minutes, aussi vulgaires qu’inutiles : Rama Yade chez Sarko, Corinne Lepage chez Hollande, on voit même quelques obscurs proches de la famille Chirac annoncer que tout compte fait ils vont coucher avec les Parti Socialiste.

16/04/2012

Ironie de l’Histoire : deux grands résistants sont morts la semaine dernière. Tous deux ont combattu le nazisme sous le même drapeau, puis leurs routes sont séparées. L’algérien Ahmed Ben Bella a lutté contre la France pour l’indépendance de son pays avant de combattre les siens qui l’ont laissé emprisonné 15 années durant avant de l’exiler en Suisse, ce qui lui a sans doute permis de sauver sa peau. Le français Raymond Aubrac toute sa vie durant a défendu les valeurs humaines qui ont fondé son engagement. Leurs patries rendent hommage à ces hommes qui ont su défendre des causes supérieures.

14/04/2012

 

Lisa Portelli en concert le 14 mai avec Laetitia Shériff au Café de la Danse

13/04/2012

Ahhhhhhhhhhhhh ! Les Stranglers ont joué ce soir The Raven, Golden Brown, Something Better Change (dédicacée “pour la France”) dans le palais empire de l’Olympia, avec violence et ironie, et présenté leur dernier disque Giants. Quel bonheur !

Et à la sortie du show, je traverse la place de la Concorde en pleine préparation d’un meeting électoral… something better change…

12/04/2012

Bachar passe beaucoup de temps en ce moment à signer des accords de cessez-le-feu ! Evidemment puisqu’il ne les fait pas respecter par sa soldatesque, il faut en signer de nouveaux pour avoir l’air coopératif. On apprend toutefois par des internautes indélicats qui seraient parvenus à dévaliser les disques durs de M. et Mme. El Assad, que Bachar télécharge de la musique sur internet et notamment du New Order ! Bon, un homme qui écoute New Order (groupe successeur de Joy Division) ne peut être définitivement mauvais.

11/04/2012

Voici maintenant que les candidats à l’élection présidentielle française s’affrontent sur le fondamental sujet de société qu’est le permis de conduire. Faut-il l’introduire ou non dans le cursus scolaire. Que ces grands esprits passent du temps sur ce détail montre, s’il le fallait encore, à quel point cette campagne marque la défaite de l’esprit, quel que sera son vainqueur.

08/04/2012

Les militaires dépenaillés qui avaient pris le pouvoir au Mali sont en train de le rendre. Pendant ce temps des touaregs enturbannés qui avaient servi comme mercenaires de Kadhafi ont pris le nord du pays et déclaré son indépendance, appuyés par quelques barbus islamistes qui en ont profité pour augmenter leur stock d’otages en capturant des diplomates algériens du consulat de Gao. La situation se complique dans le Sahara...

07/04/2012

Hilarant : Catherine Nay, journaliste refaite et maquillée comme un voiture volée, triste comme une porte de prison, commet un livre sur Sarko l’agité et se répand dans les médias pour en assurer la promotion. Elle explique notamment que le jour de son élection le Sarko était désespéré car il attendait Cécilia qui avait déjà le cœur qui penchait ailleurs, et que la Cécilia est coupable d’avoir organisé la célébration du Fouquets et que Cécilia est méchante et que Sarko est gentil et que bla-bla-bla. Du couple nouveau mari de Cécilia affirme dans les médias que tout ceci est faux et bla-bla-bla.

Au-delà de cette histoire d’alcôve qui doit bien contenir une part de vérité, on frémit un peu à l’idée que le moral d’un président puisse être sensible à ce point à des peines de cœur.

Pour connaître la vraie vérité des aventures de l’agité, nous ne saurions trop recommander l’indispensable bande dessinée Sarkozy et ses femmes :

06/04/2012

The Do pour un concert intimiste à la Maroquinerie ce soir. Le groupe prépare une nouvelle tournée et a revu sa présentation sur scène. Pas de musique récente mais toujours beaucoup de plaisir et de jeunesse sur scène.

31/03/2012

La dernière sortie du Sarko : on va lancer une banque de la jeunesse. Mon Dieu, pourvu que cela s’arrête rapidement !

29/03/2012

Lambchop à la Maroquinerie : le groupe de Kurt Wagner, de Nashville Tennesse, joue une espèce de country-rock alternatif jazzy-soul, très pur, très doux et plutôt très triste. Une voix particulière, étirée, comme en pointillé, douloureuse. Une musique originale, une soirée délicieuse.

29/03/2012

Et la presse continue à gloser sans fin sur l’évolution des sondages concernant la prochaine élection présidentielle plutôt que d’analyser les idées. Dans certains cas je pense qu’ils ne les comprennent pas, ils n’ont pas été formés pour. Dans d’autres circonstances les candidats n’ont pas même de programme affiché, alors de quoi discuter ? C’est le cas de l’agité du ciboulot qui n’a toujours rien publié mais se contente de balancer des idées saugrenues au gré des meetings racoleurs organisés par l’UMP. On ne sait pas bien si l’absence de publication d’un programme écrit est le fruit d’une décision stratégique, estimant que cela ne sert à rien, ou s’il n’a tout simplement pas eu le temps de s’occuper de ce point de détail.

28/03/2012

DSK est mis en examen à Lille pour « proxénétisme en bande organisée » avec interdiction de s’exprimer dans les médias, ce qui pour un homme politique est sans doute la pire des peines. Ses avocats crient à l’abus de droit et au dossier vide, comme de bien entendu.

Pendant ce temps le procès civil de DSK pour agression sexuelle se poursuit aux Etats-Unis, la célèbre relation sexuelle non tarifée du Sofitel de New York avant qu’il aille déjeuner avec sa fille. Ses avocats y plaident l’immunité diplomatique dont jouissait DSK en tant que chef du Fonds monétaire international (FMI).

En gros DSK partouzait avec des putes à Lille et tirait des petits coups vite fait à New York et ailleurs, le tout dans le cadre de ses fonctions de directeur général du FMI, généreusement rémunéré par la communauté internationale. La République en tout cas l’a échappé belle, à quelques mois près le garçon était élu président.

27/03/2012

Bien entendu le cinglé de Toulouse avait filmé ses exploits et aurait fait parvenir le film à la chaîne arabe Al Jazeera qui hésite à les diffuser. La vraie question est de savoir quand ces images vont fuiter sur Internet car cela paraît inévitable, hélas !

Quels peuvent être les ressorts du fanatisme qui poussent un gamin, pas particulièrement défavorisé, à massacrer les siens ? En l’occurrence la religion semble-t-il et certainement des neurones un peu dérangés.

24/03/2012

Avec constance, avec obstination, avec indécence les médiateux continuent à interroger agressivement les représentants des forces de l’ordre pour savoir s’ils ont correctement réalisé l’opération de neutralisation du cinglé de Toulouse. Et lorsqu’un ou deux de leurs interlocuteurs s’énervent gentiment en leur demandant s’ils réalisent l’environnement dans lesquels se passait cette intervention qui était fort différente et un poil plus violente et létale que celle des plateaux de TF1, les journalistes comme toujours se drapent derrière leur devoir d’informer et s’écrient en vierges effarouchées : « mais les français veulent savoir ! ».

Voyeurisme, attirance morbide et défaite de l’intelligence, voilà qui caractérise une presse française qui en général est largement autant responsable de l’abrutissement des masses que les stades de fouteballe.

24/03/2012

On croyait ce temps révolu : une bande sous-officiers dépenaillés en tenues léopard prend le pouvoir au Mali en déposant Amadou Toumani Touré (ATT), ancien militaire, plutôt débonnaire et sympathique, qui s’était rendu célèbre en déposant un dictateur de l’époque Moussa Traoré et en rendant le pouvoir aux civils douze mois plus tard, puis, quelques années ensuite en remportant plusieurs fois les élections présidentielles de son pays. Les dépenaillés l’accuse de faiblesse dans sa lutte contre la énième rébellion touaregs qui cette fois sont revenus de Lybie avec tout l’armement généreusement distribué par Kadhafi à ses frères touaregs enrôlés dans ses brigades de mercenaires.

Les pillages de circonstance accompagnent le coup ainsi que l’habituelle dissolution des institutions et suspension de la constitution. Tout ceci est un peu déprimant.

23/03/2012

Christian Prouteau, repris de justice condamné dans l’affaire des écoutes de l’Elysée sous Mitterrand, ex-flingueur du GIGN, explique doctement comment les flics du RAID auraient du faire pour prendre le cinglé vivant. Pour un ancien militaire il pourrait faire prouve d’un petit peu plus de réserve.

23/03/2012

Borloo, ex-avocat d’affaires de Tapie, a définitivement rallié l’écuelle sarkozienne pour y partager la bonne soupe qui fleure le fumet du pouvoir sous les ors des palais de la République.

22/03/2012

Le cinglé assassin retranché dans son appartement de Toulouse meurt durant l’assaut du RAID. Il s’avère être un jeune homme né à Toulouse, petit délinquant, pas particulièrement défavorisé, mais embrigadé dans l’islamisme avec séjours dans des camps d’entraînement de combattants au Pakistan et en Afghanistan. Pas trop longs les séjours d’ailleurs, quelques semaines chacun, et puis quand il y a attrapé une hépatite il est revenu se faire soigner en France sous le parapluie rassurant de la sécurité sociale hexagonale sans doute plus généreuse que celle de Kandahar.

Son frangin, également prosélyte musulman, en garde à vue après que des explosifs aient été retrouvés dans son automobile, se serait félicité des actes de son cadet lors de son interrogatoire.

Hélas, hélas, cette série de meurtres particulièrement cruels à Toulouse ces derniers jours est le fruit d’un terrorisme islamique. Les représentants des différentes religions et les hommes politiques responsables supplient la population de ne pas faire d’amalgame, mais amalgame il y aura, c’est inévitable. A la limite il aurait été préférable que ces horribles forfaits aient été menés par un crâne rasé nazillon comme lors de l’attentat d’Oklahoma au Etats-Unis en 1995 qui avait fait près de 200 morts avec l’explosion d’un bâtiment fédéral menée par Timothy Mc Veigh qui a ensuite été exécuté après son procès. Au moins ce type de responsabilités est moins générateur de vagues de fond nauséabondes.

Mais l’idéal serait bien sûr que de tels cinglés n’existent point.

21/03/2012

Dans l’avion qui ramène ce matin en Israël quatre corps dont trois enfants, une journaliste de France-Inter demande au père de l’adulte assassiné, également grand-père de deux des enfants tués, quelque chose du genre : « Qu’avez-vous ressenti lorsque vous avez appris… ». Le pauvre homme avec en soute les corps martyrisés de sa famille trouve quand même le courage de répondre. L’interview est diffusée au journal de 13h de cette radio.

Un tel manquement aux règles élémentaires de l’Humanité devrait être puni, au minimum, du retrait définitif de la carte de presse du coupable.

19/03/2012

Un cinglé psychopathe hors catégorie assassine des gamins dans une école de Toulouse avec une incroyable et froide cruauté après avoir tué deux jours avant trois militaires à Montauban et un autre militaire également à Toulouse encore un peu avant. On suppose que c’est le même assassin. Toutes les polices françaises sont sur les dents pour arrêter le suspect avant qu’il ne recommence.

La presse adore et invite immédiatement les criminologues médiatiques, les psychiatres de plateaux télévisés, les policiers à la retraite pour gloser sur la différence entre le tir à bout touchant versus à bout portant, essayer d’anticiper le profil de l’assassin, deviner ce que le procureur cache et surtout, titiller les politiques pour savoir ce qu’ils pensent de ce qu’à dit ou pas dit le voisin sur le sujet, tout en se défendant bien entendu de vouloir créer ou attiser la polémique. Un classique du genre, c’est aussi l’interview de Madame Michu voisine de l’école où se sont déroulés les meurtres, elle-même mère de famille, pour l’interroger sur ce qu’elle ressent ! Bref, la presse se vautre dans la fange. La mesure et le tact ne figurent malheureusement pas dans la chartre d’éthique des journalistes. Il faudrait faire un référendum sur le sujet peut-être…

18/03/2012

Les affiches des Rolling Stones devant la sortie de mon bureau. Quelque chose se trame pour le 50ème anniversaire de la création du groupe. On a parlé d’un concert inaugural pour le lancement des jeux olympiques de Londres cet été. Maintenant on apprend que la santé chancelante de Keith suite à sa légendaire chute de cocotier dans le pacifique empêcherait une nouvelle tournée… Bref, on ne sait pas bien.

17/03/2012

Extrait de Heima par Sigur Ros, un merveilleux film sur l'Islande et la musique étrange de ce groupe, tourné en 2006 après une tournée mondiale qui s'est terminée par une série de petits concerts gratuits dans leur île et des villages abandonnés de bout du monde.

Sigur Ros sera à Rock en Seine 2012, le 24 août au Parc de Saint Cloud

17/03/2012

Abdallah al-Senoussi, ex-responsable des services barbouzards libyens a été arrêté en Mauritanie. Il a traîné dans toutes les mauvaises affaires de terrorismes de son pays sous la férule de son beau-frère, feu-Kadhafi, y compris l’attentat contre de DC 10 d’UTA en son temps. On espère qu’il va maintenant rendre des comptes même s’il faut pour cela apprendre quelques coupables complicités occidentales avec son régime lorsque ce dernier a voulu se racheter une virginité.

Il ne faudrait pas oublier non plus le Moussa Koussa ex-ministre des affaires étrangères et barbouzardes, qui s’est réfugié au Royaume-Unid ès le début de la rébellion libyenne et a du gentiment balancer pour ne pas être inquiété. Mais ces deux là et les fistons Kadhafi survivants ont fait beaucoup de mal leur vie durant. Il serait légitime qu’ils en payent les conséquences devant une justice internationale sereine.

16/03/2012

Greg Smith, un ancien cadre de Goldman Sachs se répand dans la presse pour expliquer que son ancien employeur privilégierait d’abord ses intérêts avant ceux de ses clients. Mon Dieu, comment est-ce possible alors que le monde entier croyait que cette institution de charité œuvrait pour le bien public sous la férule d’un dirigeant concourant pour le prix Nobel de la paix, juste derrière Mère Térésa ?

Décidément on ne peut plus croire en rien dans ce bas monde, quelle tristesse !

15/03/2012

Les Objecteurs de croissance tractent et collent dans les rues de Paris à l’heure où le prix de super commence à dépasser les 2 euros dans certaines stations services. A voir les réactions des consommateurs de produits pétroliers, les objecteurs ont encore du boulot.

14/03/2012

© Yann Orhan

La Grande Sophie  au Café de la Dance : 1/3 variété, 1/3 folk, 1/3 rock + 100% charme.

13/03/2012

Dans sa ville natale de Rouen, François Hollande a confié lire tous les matins L'Equipe et regarder les lundis les résultats du club du FCR, le club de football de Rouen. Bon, on essaiera d’oublier ce petit dérapage populo.

12/03/2012

Il va être temps que cette campagne présidentielle s’arrête car la montagne de promesses intenables, d’inepties politiques et d’aberration économiques est en train de tanganter l’infini, laissant le mont Everest bien bas.

Les dernières en date concernent fiscalité et Europe. La République va aller chasser les fraudeurs dans leurs exils dorés, voire même les déchoir de leur nationalité française s’ils ne consentent à payer le trésor public. Et puis ensuite sus à Bruxelles ! Tous ces bureaucrates bruxellois vont voir de quel bois on se chauffe à Paris, qu’on se le dise. Sarko ou Hollande vont débarquer dans la capitale belge pour s’attaquer aux bureaucrates qui sucent le sang de la France et leur délivrer les incantations de campagne : rétablissement des frontières, relance économique pour la croissance, retour au protectionnisme en Europe. Bref, défaire toutes les mesures pour lesquelles les représentants de la France ont voté en ordre serré depuis le traité de Rome en 1958. Non mais !

Comme à chaque campagne électorale, c’est beaucoup plus simple d’expliquer que le mal c’est les autres et non nos propres incompétences et incohérences. Les dirigeants des 26 autres pays européens doivent se tenir les côtes d’entendre les candidats annoncer leurs exigences de renégociation et les attendre de pied ferme pour le mois de mai. Il s’agira juste d’emporter l’agrément de 26 autres négociateurs.

10/03/2012

 

Les Black Rebel Motorcycle Club ont commencé l’enregistrement de leur nouveau disque au début de ce mois.

10/03/2012

Grande messe UMP à Villepinte : au premier rang le gouvernement, Carla, Bernadette et les affidés, derrière en places assises, les retraités et ensuite, debout, les gamins militants en T-shirt « La France Forte » qui pavoisent en drapeaux tricolores et interrompent régulièrement leur héros avec des Sako-président ou Nicolas-Nicolas. La scène ressemble au plateau de Vivement Dimanche en plus grand, arrosée d’éclairages bleu-blanc-rouge, Sarko y transpire allègrement en assénant les poncifs qui sied à ce genre de circonstances.

Après la Marseillaise Sarko et ses ministres montent dans leurs limousines aux vitres teintées pour retrouver le stade de France et les brutes avinées rugbymen qui doivent affronter on ne sait plus trop quelle équipe.

Quoi que l’on pense de ces discours et programmes, on reste coi devant l’énergie déployée ! Meeting gigantesque, match de rugby international, ce n’est pas un dimanche à la campagne…

10/03/2012

Fillon est un bon garçon ! Avec ses costumes cintrés et sa sciatique qui lui donne toujours une allure un peu raide, il est raisonnable et parle vrai. En 2007 il disait que la France était en faillite, en 2011 il s’attaque à la Dati pour la déloger du XVème arrondissement de Paris où elle a été parachutée, en 2012 il s’interroge sur traditions et modernisme, la réalité lui a souvent donné raison contre le microcosme.

10/03/2012

La presse glose sur le fait qu’un certain nombre de dirigeants européens ne prennent pas le temps de recevoir Hollande en campagne qui se promène dans quelques capitales. Est-ce grave ? Sans doute pas. Que se passe-t-il dans ces réunions entre dirigeants d’un pays et candidats d’un autre ? Certainement rien. On s’y congratule, on prend le thé, on rend hommage à l’indéfectible amitié entre nos peuples et on pond un communiqué que les rédactions décortiquent pour essayer d’y trouver le moindre indice d’ersatz de quelque chose de concret, lourde tâche s’il en est.

Hollande verra tout ce beau monde le moment venu s’il est élu, en attendant il a mieux à faire et les électeurs ne verront rien à redire à ce non-évènement.

09/03/2012

The Ting Tings à la Cigale, le duo britannique techno-mode percutant a fait chauffer l’ambiance : guitare-batterie-chant et énergie à en revendre.

08/03/2012

Sarko l’agité annonce que s’il est battu aux élections présidentielles se retirera de la vie politique. Je ne suis pas sûr qu’une telle annonce ne soit un bon argument électoral pour lui. Certains mauvais esprits pourraient vouloir le mettre au pied du mur et voir ainsi s’il est plutôt tendance Juppé qui a annoncé plusieurs fois son retrait de la politique pour chaque fois se renier, ou tendance de Gaulle qui a tenu ses engagements et est parti mourir à Colombey en quelques mois.

07/03/2012

Sophie Hunger revisite Bob Dylan à la Cité de la Musique dans le cadre de l’exposition L’explosion rock 61-66 à la Cité de la Musique. Elle parle avec les mots et Dylan, chante et joue avec son talent, comme toujours elle est habitée et lumineuse, un sourire désarmant et la musique rivée à son âme.

06/03/2012

Incroyable ! Marine Le Pen lance la balle de la viande halal dans la campagne présidentielle et elle est immédiatement reprise par tous les roquets aboyeurs de la majorité actuelle. Guéant explique qu’il s’agit de la préoccupation majeure des français, Sarko veut faire étiqueter la viande pour indiquer le mode d’abattage, Fillon parle de « traditions ancestrales », la Dati en profite pour lui sauter dessus et lui mordre les mollets, les représentants des cultes juif et musulman se plaignent d’être stigmatisés (nouveau mot à la mode) et sont reçus à Matignon par le premier ministre. Mais n’ont-ils rien d’autre de mieux à faire tous ces beaux esprits payés par la République ?

Ils donnent vraiment l’impression d’un essaim de mouches écervelées coincées dans un bocal se cognant contre les vitres courbes et translucides de leur crétinerie. Hélas il n’y a nulle bonne âme pour soulever le couvercle et laisser les prisonnières voler vers plus d’oxygène et un débat moins pathétique.

Ce sujet casher-halal a occupé une pleine semaine de campagne présidentielle, les mots manquent pour qualifier une telle déroute de l’esprit.

04/03/2012

Le cocoricoisme est vraiment un défaut français pas joli-joli. Les meetings électoraux actuels de la droite mettent en scène Sarkozy devant une forêt de drapeaux aussi agités que les neurones de l’orateur. Les récentes récompenses américaines pour le film français The Artist ont déclenchés un tonnerre d’autosatisfaction nationaliste frisant l’indécence. Au moins les supporters des brutes avinées pousseuses de ballon ovale pourront ravaler aujourd’hui leur braillements tricolores devant le match nul contre l’équipe de rugby d’Irlande.

03/02/2102

De Massive Attack à Mélanchon

03/02/2102

Chaque candidat a bien évidemment son compte Twitter puisque c’est désormais une mode communicante incontournable pour un homme du XXIème siècle. Les sites web des deux lascars en tête de gondole donnent accès à ces twitts dont le manque d’intérêt abyssal n'a d'égal que l’insondable bêtise, ouvrant des abymes de perplexité. Qu’on en juge avec ce petit florilège du jour :

Nicolas Sarkozy@NicolasSarkozy Instantané de campagne: rencontre avec Serge Blanco, "le Pelé du rugby"

Nicolas Sarkozy‏@NicolasSarkozy J'ai une pensée pour Rémi Ochlik et Gilles Jacquier qui sont décédés en Syrie en faisant leur métier - NS

Nicolas Sarkozy‏@NicolasSarkozy Je me réjouis du retour en France de notre compatriote Edith Bouvier et de William Daniels qui sont bien arrivés - NS

Samia BADAT‏@SamiaBADAT Plus que jamais mobilisée derrière notre candidat #NS2012 #lafranceforte

fhollande C'est la raison pour laquelle je me suis engagé à ce que la laïcité devienne un principe constitutionnel.

Romain_Pigenel Hadopi : Hollande réconcilie créateurs et internautes par @fhollande #FH2012

fhollande Dans le TGV, direction #Dijon pour un grand rassemblement à partir de 14h30 au Zénith.

Etc., etc…

02/03/2012

Hollande a annoncé la création d’une tranche d’impôt sur le revenu à 75% au-delà de 1 million d’euros annuels. A ce stade seuls les joueurs de fouteballe ont réagi par la voix du cheffaillon moustachu de leur ligue, un certain Frédéric Thiriez, qui prévoie « une catastrophe pour le foot français, à son appauvrissement et à sa rétrogradation sur l'échelle européenne ».

Même le Douillet, ex-ancien-champion d’on ne sait plus quel sport, reconverti dans la course de fonds pour l’UMP, s’émeut « Les joueurs partiront instantanément de France, ils en ont les moyens » !

M… !!! Comment va-t-on pouvoir se sortir de la crise si les footeux quittent le navire ?

Accessoirement Hollande a annoncé la création d’une tranche d’imposition sur le revenu à 45% entre 150 000 et 1 00 000 EUR, et la limitation des avantages liés aux niches fiscales à 10 000 EUR/an.

01/03/2012

Sarkozy se fait bruyamment contester à Bayonne par quelques braillards plus ou moins indépendantistes basques. Quelques œufs ont volé. Rien de grave toutefois, c’est ce que l’on appelle une manifestation, c’est encore autorisé dans nos contrées occidentales. Mais les partis s’emparent de l’évènement pour s’accuser mutuellement de manipulations, d’atteintes intolérables à la démocratie, réclamer des excuses croisées, bref, les soudards de la politique franchouillardes jouent dans le tas de sable préélectoral comme des sales gamins qui se tapent dessus à coup de pelle en plastique !

Que faut-il en conclure ? Que Sarkozy n’est pas apprécié partout dans l’hexagone. Dont acte. Prenez Mélanchon et faite lui serrer des mains rue de la Pompe, vous aurez sans doute le même genre de réactions, ce n’est pas la fin du monde.

28/02/2012

Avec constance et cynisme la famille Assad met tout en œuvre pour se maintenir au pouvoir. Au point où elle en est c’est aussi une question de survie : régner ou mourir. Soutenue sur la scène internationale par quelques puissances émergentes, effrayante pour les pays occidentaux qui n’ont pas envie d’envoyer leurs enfants mourir pour Damas, établie sur une position clé du chaudron moyen-oriental, sûre de son bon droit la famille Assad déploie ses chars contre ceux qui contestent son pouvoir.

Au passage lorsque l’occasion se présente elle règle ses comptes avec l’Occident qui s’est tant compromis avec elle depuis des décennies : on fait (ou on laisse) flinguer quelques journalistes encore présents en Syrie, on en bloque d’autres blessés à Homs histoire de faire comprendre (à la France en l’occurrence) qui est le patron.

Le plus intéressant dans cette tragédie syrienne est que le monde arabe dans son ensemble a pris position contre la famille félonne. C’est une première. La famille Assad devrait logiquement tomber un jour ou l’autre et il est peu probable que les enfants de Bachar poursuivent la dynastie. Le moment venu il faudra des dirigeants visionnaires pour empêcher une épuration qui s’annonce violente, et faire rendre des comptes sereinement à Bachar, les siens et leurs affidés. Ce jour devrait venir.

27/02/2012

Le référendum organisé en Syrie proposait de modifier la constitution pour instaurer la pluralité politique et supprimer la prééminence du parti Baas. Il a été adopté. Cela ne peut pas faire de mal mais si c’est toujours la famille Assad qui est chargé de mettre en œuvre ces évolutions politiques cela risque de prendre un peu de temps…

26/02/2012

Le référendum devient un must pour faire populo : après Sarko et son référendum sur les chômeurs, voilà maintenant Bayrou et un référendum sur la « moralisation de la vie politique », même El Assad veut organiser un référendum en Syrie.

25/02/2012

Djack Lang, toujours impayable, 72 ans, les cheveux colorés, déclare doctement qu'il se verrait bien présider l'assemblée nationale. Djack, toujours aussi Lang !

24/02/2012

Très intéressant le site web de l'assemblée nationale, on y voit les noms des votants en scrutin public. Tout citoyen électeur devrait le consulter régulièrement. C'est ainsi que le vote du mécanisme européen de stabilité (MES) a été adopté malgré l'abstention du groupe socialiste, radical, citoyen et divers gauche, et le vote contre de Julien Dray et Henri Emmanuelli. Ces bonnes âmes veulent renégocier ce mécanisme avec les 26 autres pays si François Hollande est élu président, ils veulent y ajouter le concept de croissance, comme toujours.

Extrait du texte adopté :

    Le MES a pour but de mobiliser des ressources financières et de fournir, sous une stricte conditionnalité de politique économique, adaptée à l’instrument d’assistance financière choisi, un soutien à la stabilité de ses membres qui connaissent ou risquent de connaître de graves problèmes de financement, si cela est indispensable pour préserver la stabilité financière de la zone euro dans son ensemble et de ses États membres. À cette fin, il est autorisé à lever des fonds en émettant des instruments financiers ou en concluant des accords ou des arrangements financiers ou d'autres accords ou arrangements avec ses membres, des institutions financières ou d'autres tiers (article 3).

    En premier lieu, le MES ne pourra fournir à un État membre du MES un soutien à la stabilité que « si cela est indispensable pour préserver la stabilité financière de la zone euro dans son ensemble et de ses États membres ». Ce soutien à la stabilité est subordonné à une stricte conditionnalité, adaptée à l’instrument d’assistance financière choisi. Cette conditionnalité peut prendre la forme, notamment, d’un programme d'ajustement macroéconomique, ou de l’obligation de continuer à respecter des conditions d’éligibilité préétablies (article 12-1).

    Les pertes éventuelles sont couvertes, par ordre de priorité : (i) par le fonds de réserve, (ii) par le capital appelé, et enfin (iii) par un montant approprié de capital appelable, qui sera appelé en conséquence.

En gros, rien de bien illégitime : ceux qui prêteront  ou garantiront (les contribuables des Etats) sont ceux qui paieront en cas de pertes éventuelles. Il est donc prévu une stricte conditionnalité avant de prêter.

23/02/2012

Les journalistes nunuches à la Stéphane Paoli sur France Inter continuent à gloser sur le sort de la Grèce et échafauder des solutions de café du commerce. Ils constatent que ce pays est surendetté et aura du mal à payer ce qu'il doit à ses créanciers, ils abjurent avec naïveté les gouvernants européens d'abandonner leurs créances mais sans expliquer comment celles-ci seront finalement couvertes ! Car la dette, hélas, est un jeu à sommes nulles, et si la Grèce ne paye pas d'autres vont payer à sa place.

Les 100 milliards d'euros qui ont annulés par les banques privées vont être payés par leurs actionnaires et bien sûr aussi par leurs consommateurs qui voient les taux de leurs crédits augmenter. Les prêts du Fonds monétaires international et Etats européens à la Grèce s'ils ne sont pas remboursés seront donc payés par les contribuables des pays prêteurs. C'est ainsi. 230 milliards d'euros divisés par 250 millions de citoyens européens cela fait 920 euros par personne, voilà ce que coûterait l'effacement de la dette grecque.

Et puis ce qu'oublie aussi de préciser les nunuches des plateaux médias c'est qu'un créancier une fois qu'il a été planté par son débiteur, va hésiter à prêter de nouveau, évidemment. Les banques privées à qui l'on vient de tordre le bras vont probablement y regarder à deux fois avant de remettre la main à la poche.

22/02/2012

La baudruche Proglio / Borloo s’avachit en un pet de lapin dans un bel ensemble de démentis. En tout cas cela ne se fera pour le moment et sans doute jamais si la gauche l’emporte aux élections présidentielles. Dans une telle hypothèse le Proglio (62 ans) peut sans doute numéroter ses abattis. Quand à Borloo (60 ans), c’est un vieux grognard de la politique et des affaires françaises, il rebondira et trouvera toujours une soupe où aller tremper sa cuillère.

La presse est assez unanime pour dire que quelque chose se tramait sur cette cabale Véolia. Comment savoir mais que ce soit vrai ou faux ce sera porté au débit de Sarko l’agité car même s’il ne l’a pas fait, tout le monde sait qu’il aurait été capable de le faire…

En parlant de soupe d’ailleurs, il y a deux nouveaux convives autour de l’écuelle de l’UMP : Hervé Morin, centriste-ennuyeux, et Nicolas Nihous, représentant des chasseurs.

21/02/2012

Le métier de snipper relève tout de même d’une drôle de vocation : on en a vu à l’œuvre dans les ruines de Stalingrad assiégée, c’était sans doute pour la bonne cause (au moins pour les russes), mais on en voit désormais de plus en plus dans les guerres civiles. Sarajevo fut un point d’orgue en la matière où des crétins planquaient des jours entiers dans des étages d’immeuble pour prendre des rues en enfilade et tirer sur tout ce qui bouge. Il y a eu la Lybie et c’est maintenant à Homs en Syrie qu’ils exercent leurs talents.

Il faut quand même avoir les neurones bizarrement disposés pour faire le boulot de snipper contre une population en générale civile. Il faut sans doute aimer, non seulement tuer, mais surtout terroriser les siens. Ce doit vraiment être un job pour psychopathe ! Mais a priori il y a de la demande pour ces postes.

20/02/2012

La rumeur journalistique annonce ce matin que Proglio (pédégé d’EDF et ancien pédégé et Véolia) aurait pris la tête d’une cabale, avec le soutien de Sarko l’agité, pour avoir la tête de son successeur chez Véolia et y faire nommer à la place… je vous le donne en mille… Jean-Louis Borloo !

Borloo président de Véolia c’est un peu comme si l’on désignait Christine Boutin à la tête de Goldman Sachs, ou Jean Sarkozy à la tête de l’Eepad ! Il est gentil le Borloo mais il n’a jamais dirigé une entreprise au-delà de son cabinet d’avocats et il ne connaît sans doute le monde des affaires qu’à travers celles de Bernard Tapie qu’il a défendu des années durant. Tout ceci est hautement risible, pourvu que cela ne soit que blague de potache.

18/02/2012

Ca c’est l’organigramme de campagne de Hollande… Complexe et sans doute pas facile à gérer, la plupart des quadra-quinquas du socialisme et de l’écologie sont présents, ce sont sans doute les futurs responsables d’un gouvernement Hollande s’il était élu. On y retrouve quelques vieux caïmans qui nagent dans le marigot depuis très longtemps : Jack Lang (73 ans), Jean-Michel Baylet (65 ans), Gérard Collomb (64 ans), Jean-Yves Le Drian (64 ans), Daniel Vaillant (63 ans), Jean-Marc Ayrault (62 ans), Titine (62 ans). Il faudrait débrancher symboliquement tous les plus de 60 ans de toute fonction de responsabilité dans un futur éventuel pouvoir de gauche. Qu’on les laisse à la limite conseiller de quelque chose, s’il faut préserver leurs égos, à la rigueur, mais pas plus. La place aux jeunes !

18/02/2012

Sarkozy et l’UMP placent leur campagne électorale sous le signe du peuple pour contourner les corps intermédiaires quand ils ne donnent pas satisfaction. Allez-y franco, plus c’est gros plus ça passe !

18/02/2012

Alain Carignon, repris de justice, fait partie de l’équipe de Sarkozy, officieusement, discrètement, mais on le voit tout de même subrepticement dans des reportages à la télévision sur l’UMP. Il doit bien servir à quelque chose et pas uniquement à servir le café. Il se dit que même au cœur de sa tragédie judiciaire Sarkozy continuait à lui manifester sa sympathie. Cette fidélité est respectable mais il n’était peut-être pas indispensable de le faire revenir en politique.

17/02/2012

Laetitia Shériff fait la première partie de Marcel Kanche aux Trois Baudets. Elle toujours dans sa pause solo, sombre et habitée, avec sa guitare baryton.

16/02/2012

L’agité du bocal qui nous préside confirme qu’il est candidat pour de nouveau s’agiter durant 5 ans à la présidence de la République. Il rentre dans l’arène avec un sourire carnassier et un plaisir non dissimulé.

Les journalistes adorent ça et rivalisent d’analyses pour ne rien dire. Au milieu des tics verbaux habituels : la séquence, le clivage, la cristallisation, le marqueur ; j’en entends un de première catégorie avec un sondeur qui parle « du candidat dans sa verticalité » (c’est vrai qu’on avait déjà eu « la latéralisation politique ») ! C’est un nouveau concept que je n’avais encore jamais approché. Tout ceci fleure bien la masturbation intellectuelle, la ventilation de gogos, le je-m’écoute-parler-parce-que-c’est-trop-bon, l’autosatisfaction mondaine, l’autoallumage du microcosme parisien-rive-gauche, bref, un immense vertige me saisit devant un grand vide.

Le candidat dans sa verticalité réaffirme son engagement de parler au peuple, il a son compte Facebook avec 500 000 amis (http://www.facebook.com/nicolassarkozy), son compte Twitter avec 77 000 suiveurs (http://twitter.com/#!/nicolassarkozy), un site internet tout à sa gloire (http://www.lafranceforte.fr/) et il va faire des référendums pour contourner les parlementaires qui s’opposent et les syndicats qui sabotent.

Ceci étant dit, quel énergie ce bonhomme !

15/02/2012

Nada Surf ce soir au Bataclan, c’est le premier concert de l’année. Le trio joue à cinq, c’est propret et un peu ennuyeux.

14/02/2012

L’Italie renonce à se porter candidate à l’organisation des jeux olympiques de 2020 pour cause de crise budgétaire. Il est vraiment bien ce Monti qui a remplacé le pervers transalpin aux commandes à Rome : calme, posé, rigoureux et prenant des décisions intelligentes.

La France reste à l’avant-garde des mauvais gestionnaires à poches percées avec l’organisation des mondiaux d’équitation en 2014, de la coupe d’Europe de fouteballe en 2016 et une candidature pour les jeux olympiques de d’hiver de 2018. Les deux premiers postes de dépenses sont déjà en cours, espérons qu’Annecy ne sera pas retenue pour 2018 !

13022012

Christine Boutin, un vrai poème, après avoir promis des révélations « nucléaires » si elle n’obtenait pas les 500 signatures lui permettant de se présenter à l’élection présidentielle, après avoir entamé la marche vers Saint-Jacques de Compostelle pour que Dieu l’aide dans cette quête de signatures, après avoir annoncé qu’elle créerait un eurofranc qui cohabiterait avec l’euro international et avec la même parité, Christine Boutin donc, s’est finalement décidée à manger dans la soupe de Sarko l’agité après l’avoir entendu dire qu’il était contre le mariage des homosexuels.

Cela veut dire que Sainte Boutin aura un maroquin de ministre si Sarkozy est réélu. Encore une bonne raison de na pas voter pour lui.

12/02/2012

Ah, super, les brutes avinées ont une idée pour éviter d’annuler les matchs de rugby quand il fait froid : on va construire un stade avec un toit et une pelouse rétractable. Ben voyons, comment n’y avait-on pas pensé plus tôt. Ca tombe très bien, la République a justement un peu de sous de coté par les temps qui courent…

On croît rêver, il faut leur faire lire les rapports de la cour des comptes à ces pousseurs de ballons du dimanche !

12/02/2012

Sarkozy propose maintenant d’utiliser le référendum à hue et à dia s’il était réélu. Le premier sujet avancé aujourd’hui dans Le Figaro est de demander au français s’ils seraiient d’accord pour imposer aux chômeurs d’accepter le travail ou la formation quand cela leur est proposé. On pourra demander à Claude Guéant ou Nadine Morano de rédiger la question qui sera posée aux français, ce sera sûrement fait tout en finesse.

Effets de manche, annonces impraticables, billevesées, Sarko donne vraiment l’impression de se cogner contre les vitres du bocal de la réalité et d’inventer n’importe quoi essayer d’en sortir.

12/02/2012

Charlie-Hebdo y va de son analyse sur la situation financière de la France, cela vaut le déplacement => Charlie_Hebdo_20120208_finance.pdf

11/02/2012

Des traders-fraudeurs encore pris la main dans le sac des arrangements avec les règles de la libre concurrence (et accessoirement de la morale) : différentes autorités boursières aux Etats-Unis, au Japon, en Grande Bretagne et en Suisse (pour le moment) enquêtent sur des manipulations auxquelles se seraient livrées en 2008 ces traders-fraudeurs pour minorer le LIBOR (London interbank offered rate) qui est une sorte de taux de référence censé indiquer le coût de financement des banques. A l’époque le LIBOR explosait puisque suite à la faillite de Lehman Brothers les banques ne se prêtaient plus entre elles et de ce fait il n’y avait sur le marché que des demandeurs et pas d’offreurs. Afin d’éviter de paniquer le bon peuple et les soi-disant analystes financiers, ils auraient fraudé les forces de marché pour que le LIBOR affiché soit inférieur à ce qu’il aurait du être selon les lois de l’offre et de la demande, et ainsi démontrer que tout n’allait pas si mal que ça.

Si tout ceci se confirme cela risque d’améliorer encore la réputation du monde de la finance… et de faire beaucoup de bruit car le LIBOR est utilisé comme taux de référence sur des vomumes colossaux de financement à travers la planète.

11/02/2012

Il semble que les brutes avinées qui nous serventde pousseurs de ballon ovale soient des lopettes ! Un match international est annulé ce soir au stade de France parce qu’il fait trop froid… Des plaques de pelouse gelée auraient effrayé nos rambos vitaminés. Je ne suis pas bien sûr que le gel soit plus dangereux que les mêlées mais si maintenant même les joueurs de rugby font appel au principe de précaution on est mal barrés.

10/02/2012

Leonard Cohen sort Old Ideas, un pur joyau, terriblement sombre et serein, qui sonne comme un adieu du poète au monde.

 

10/02/2012

Nadine Morano, la harpie de la Sarkozie, la cruella de l’UMP, déclare dans Le Parisien : « Le problème d’image d’Eva Joly ne vient pas que de son accent, c’est aussi physique. On sent du coup qu’il n’y a pas de communicant derrière. Contrairement à Ségolène Royal qui en 2007 est allée jusqu’à la médecine esthétique et la correction dentaire ».

Toujours subtile et délicate pour élever le débat…

10/02/2012

Le grand défi du moment pour la presse est d’annoncer à l’avance quel jour Sarko l’agité va déclarer sa candidature au monde ébahi qui n’en peut plus d’attendre. De même en préalable de l’interview télévisée du candidat de l’Elysée le 29 janvier dernier les journalistes rivalisaient d’oracles pour savoir si la hausse de TVA serait de 1, 2 ou 3%.

La vacuité de la majorité de la presse est toujours confondante, la frénésie du scoop l’emporte sur la capacité d’analyse quasiment inexistante. Savoir quel jour Sarko va se déclarer candidat, en gros en s’en fout, il suffit d’attendre le jour où il va se déclarer pour l’apprendre. Le temps ainsi libéré sur les plateaux médiateux pourrait être consacré à plus d’analyse si les occupants desdits plateaux en sont encore capables. Il est peu probable que substituer l’intelligence aux débats de concierges nuisent aux performances d’audience. On pourrait au moins essayer.

09/02/2012

J’ai déménagé mon bureau du XIIIème dans le VIIIème depuis lundi, dans open spaces chics et communautaires selon le concept 0 papier => pas de poubelle, pas de placard, imprimante à l’étage etc.

Désormais tout dans la tête mais j’ai pu conserver ma photo-légende de Mick qui trône entre téléphone (avec casque) et agrafeuse, et me tire vers un peu plus d’âme et de spiritualité lorsque je sombre dans trop de bureaucratie. La photo a été prise en 1971 en France lors de l'enregistrement de Exile On Main Street.

It's Only Rock ’n’ Roll but we like it!

08/02/2012

Des journalistes racontent que Jospin, fraîchement nommé premier ministre de ce grand benêt de Chirac en 1997, et en application de ses promesses électorales, était allé renégocier le pacte de stabilité « une concession faite absurdement au gouvernement allemand ». Condescendants, les pays du nord lui avait accordé de rajouter : « et de croissance » au libellé dudit pacte, sans rien de plus, ce qui n’avait évidemment pas changé un iota à la nature de cette accord.

Il paraît qu’au cœur de la négociation, et devant l’insistance de Jospin pour ne pas rentrer les mains vides à Paris, Tony Blair avait lui demandé si « pacte de stabilité, de croissance et de joie de vivre » lui irait mieux. Le français se serait alors incliné devant tant d’incompréhension et de traîtrise de la perfide Albion.

On peut craindre qu’Hollande se heurte au même mûr en mai puisqu’il a annoncé son intention d’aller renégocier « le pacte budgétaire » s’il était élu président français. Il aurait juste 25 pays à convaincre d’avaler leurs chapeaux et de revenir sur leurs signatures à l’encre à peine sèche !

Le plus drôle c’est que le pacte de stabilité et de croissance de 1997 a été largement trahi par… l’Allemagne et la France, la première pour de bonnes raisons (le coût de la réunification allemande) la seconde pour sa mauvaise gestion structurelle. Ainsi va la vie.

07/02/2012

Guéant, le soudard de la Sarkozie fait une déclaration sur les mérites respectifs des civilisations :

    Or, il y a des comportements, qui n’ont pas leur place dans notre pays, non pas parce qu’ils sont étrangers, mais parce que nous ne les jugeons pas conformes à notre vision du monde, à celle, en particulier de la dignité de la femme et de l’homme. Contrairement à ce que dit l’idéologie relativiste de gauche, pour nous, toutes les civilisations ne se valent pas. Celles qui défendent l’humanité nous paraissent plus avancées que celles qui la nient. Celles qui défendent la liberté, l’égalité et la fraternité nous paraissent supérieures à celles qui acceptent la tyrannie, la minorité des femmes, la haine sociale ou ethnique.

    En tout état de cause, nous devons protéger notre civilisation."

Et il balance cette sentence devant un parterre de droite, limite extrême : l’UNI. Bien évidemment elle génère joyeuse approbation dans ce cénacle de l’UNI et remarques offusquées et faux-jetones à l’extérieur où tout le monde tombe dans le panneau de la sur-réaction.

Guéant est malin, c’est un vieux renard qui fouine dans les terriers des basses-œuvres de la politicaille hexagonale depuis des décennies. Il est futé et sait comment agiter le chiffon rouge devant la beaufitude franchouillarde et de courte vue. Il est cynique en diable et prêt à prendre tous les risques pour déclencher quelques réactions épidermiques de ses électeurs et assurer des bulletins en faveur de ses maîtres. Bref, c’est un politique roublard.

Rien n’est vraiment faux dans cette déclaration où tout est flou, on y laisse imaginer que civilisation égalereligion ou régime politique, et puis qu’est-ce qu’une civilisation meilleure qu’une autre, de quoiparle-t-on, de morale, de production industrielle, de nombre de suppliciés par dictateur ? C’est flou et le tout est servi au bon peuple écrasé par la précarité et abruti par le fouteballe et les journaux de TF1, elle génère donc immédiatement des comportements irréfléchis et immatures. Et cela n’a pas manqué dès aujourd’hui avec un député antillais qui y est allé de son couplet sur le nazisme et le colonialisme. Tout ceci est inutile, agressif et attendu.

Bref, les discours sur les civilisations, on les préfère au Collège de France dans la bouche d’Edgar Morin étudiant l’œuvre de Claude Levi-Strauss, plutôt qu’aux mains des portes-flingues de la politique.

04/02/1012

Avec une belle constance le clan au pouvoir en Syrie continue de réprimer la contestation intérieure avec des moyens militaires, l’opposition locale et les organisations non gouvernementales parlent de 4 à 6 000 morts depuis douze mois. La presse internationale est interdite de séjour alors quelques journalistes entrent dans le pays en passant par la Turquie et ramènent des histoires terrifiantes de femmes violées et d’enfants égorgés. On ne peut rien vérifier mais on saura un jour.

Avec une toute aussi remarquable constance la Russie et la Chine, soutenues par les pays émergents, opposent leur veto à toute résolution du conseil de sécurité des Nations unies, condamnant leur régime frère de Syrie, présentée par des pays occidentaux oubliant leur coupable complicité des décennies durant avec cette famille El Assad félonne !

En réalité l’échelle des valeurs en vigueur lors de la guerre froide n’a guère varié : faire tirer l’armée sur les foules en révolte n’est pas en problème à l’Est, il l’est devenu à l’Ouest au XXème.

Bachar El Assad, digne successeur de son père Hafez, voit se réduire le périmètre des nations qui le soutiennent. Il devrait tomber un jour ou l’autre et on espère qu’il aura des comptes à rendre à son peuple et non une retraite paisible dans une datcha de la nomenklatura en banlieue de Moscou. S’il tombe un jour il est probable que les relations entre la Syrie et la Russie vont évoluer…

02/02/2012

L’Egypte sur la voie de la démocratie et de la beaufitude : 70 morts dans un stade de fouteballe, hélas !

01/02/2012

Les impôts continuent à augmenter, notamment pour le moment TVA, et CSG sur produits financiers. Et ce n’est qu’un début bon gens ! Comme de bien entendu la valse des pleureuses reprend de plus belle. Les cercles d’épargnants prévoient une catastrophe en termes d’épargne populaire, les cercles de consommateurs crient au massacre de leurs coreligionnaires et les producteurs à l’anéantissement de leurs marchés. Les sondeurs continuent à sonder et demandent au bon peuple : « êtes-vous pour ou contre les augmentations d’impôt ! ». La réponse étant généralement : « nous ne sommes pas d’accord », ils glosent ensuite sur les plateaux des médias pour analyser le pourquoi et le comment d’une réponse aussi inattendue.

Et pendant ce temps nous attendons toujours des dirigeants responsables qui expliqueront comment la République va devoir inexorablement baisser ses dépenses.

30/01/2012

29/01/2012

Un intéressant article de François de Closet dans le Figaro Magazine sur l'addiction de la France au déficit. L'homme a fait son fonds de commerce depuis plusieurs décennies sur les excès franchouillards ; je me souviens de l'un de ses premiers ouvrages Toujours Plus paru en 1982 et détaillant les dérives du corporatisme hexagonal. Les choses n'ont pas suffisament changé. L'article d'aujourd'hui est frappé au coin du bon sens et devrait fonder les programmes économiques de nos candidats à l'élection présidentielle :

    "Cessons de nous comporter comme des autruches ! "

      FRANÇOIS DE CLOSETS Publié le 06/01/2012 à 13:58

    Les Français ne savent plus où ils en sont et, plus grave encore, ils ne savent plus où ils vont. L'incertitude face à l'avenir est leur seule certitude. 60 % d'entre eux craignent de devenir un jour SDF! Prisonniers d'un piège diabolique qui ruine un pays de cocagne, ils s'indignent, en attendant de se révolter. Autant maudire le volcan qui gronde à la veille de l'éruption... Mieux vaut chercher dans notre propre comportement la cause et, pourquoi pas, la solution de nos maux.

    Le Français est une étrange chimère: il marie le coq glorieux à l'autruche apeurée, le premier s'imagine que tout lui est dû, la seconde fuit la réalité dans le sable de ses illusions. Ce «coqtruche» serait une espèce non viable s'il n'entretenait un troupeau de boucs émissaires qu'il charge de tous ses péchés et qui l'exonère de toute responsabilité. Cette trilogie du coq, de l'autruche et du bouc émissaire, je ne l'ai pas inventée. Elle apparut en 1979 sur la couverture d'un essai * que mon maître Alfred Sauvy consacrait à la France. Je ne l'ai jamais oubliée. Tantôt présomptueux, tantôt défaitistes, mais jamais pragmatiques, nous sommes foncièrement irréalistes. Et la situation dramatique de notre pays traduit d'abord le basculement d'un irréalisme dynamique et constructeur à un irréalisme passif et défaitiste.

    Le bon usage de notre tempérament national, de Gaulle l'avait trouvé en 1958. La IVe République n'avait pas moins succombé à la crise algérienne qu'à la crise budgétaire. Les faits ne laissaient aucune marge de manœuvre, il fallait en finir avec notre rêve colonial et remettre en état nos finances. Amputation et austérité, le sinistre programme! Pour le vendre, le Général choisit d'exalter la grandeur et l'indépendance de la nation. Il fit rêver les Français, mais, dans le même temps, il imposa un redressement financier d'une telle rigueur, augmentations des impôts en rafales, coupes des dépenses à la tronçonneuse, qu'il effraya le ministre des Finances, un certain Antoine Pinay. Comble d'irréalisme d'un côté, comble de réalisme de l'autre, c'est ainsi que de Gaulle relança la France dans les Trente Glorieuses, une France dont les budgets devinrent excédentaires et qui paya toutes ses dettes.Le 14 février 2003, devant le Conseil de sécurité de l'ONU, Dominique de Villepin, ministre des Affaires étrangères, trouve des accents gaulliens pour s'opposer à l'intervention américaine en Irak. Mais le même jour, le ministre des Finances, Francis Mer, se rend à Bruxelles afin d'expliquer à la Commission européenne que, pour la trentième année consécutive, la France sera incapable de ramener ses finances à l'équilibre. D'une époque à l'autre, l'irréalisme français a changé. Il ne repose plus sur la réalité, mais sur le déni de réalité. Le coq gaulois n'est plus que le «coqtruche» face à l'échéance. Au moindre faux pas, nous pouvons être entraînés dans la spirale du surendettement: hausse des taux, cessation de paiement, mise sous tutelle, explosion sociale. Un comble de malheur pour une simple affaire de gros sous, comment est-ce possible?

    Pour le comprendre, il faut réhabiliter une discipline ingrate et négligée depuis des décennies: la comptabilité. Elle vit le nez sur ses chiffres, ne connaît qu'un impératif catégorique: équilibrer recettes et dépenses, éliminer les déficits. Mais c'est elle qui dit le possible et l'impossible dans la répartition de la richesse, autant dire la gestion de la pénurie, première fonction du politique. Le déficit chronique est donc un déficit politique et le déni de comptabilité, un déni de réalité. Par bonheur, les boucs émissaires sont là pour masquer cette vérité désagréable.

    La crise bancaire, tout d'abord. La tornade venue des Etats-Unis n'est-elle pas responsable de notre banqueroute? Certainement pas. Dès 2005, le rapport Pébereau annonçait que notre dette allait devenir insoutenable. L'échéance était annoncée autour de 2015. L'explosion des déficits publics consécutive au cataclysme bancaire l'a avancée de trois ans. Subprimes ou pas, la France se serait endettée à hauteur de son PIB et aurait coulé.

    La mondialisation et la crise économique, ensuite. Simples complices. Des pays comparables au nôtre, et pas seulement l'Allemagne, résistent dans la tourmente tandis que nous sombrons. Or la France a tous les atouts pour se retrouver dans le camp des gagnants et pas des perdants.

    L'amortisseur social encore. Il coûte fort cher, c'est vrai. Mais les pays scandinaves offrent à leurs peuples la même protection sans se ruiner. Nos déficits n'ont jamais payé que l'incapacité de nous moderniser, notre dette n'a pas préparé mais compromis l'avenir de nos enfants.

    Et les marchés financiers! Nous les maudissons tous les jours. Pourtant, ils ne nous tiendraient pas à leur merci si nous ne les avions pas tant sollicités. Les banques, c'est vrai, se sont beaucoup enrichies au passage, mais les Français n'auraient pas moins souffert si l'on avait fait marcher la planche à billets.

    C'est donc la politique suivie depuis trois décennies qui nous a mis en si fâcheuse posture. Et les torts sont fort bien partagés entre droite et gauche. La classe politique dans son ensemble porte la responsabilité de ces trente-cinq années qui transformèrent une France championne d'Europe en grand homme malade. La classe politique... voilà assurément un excellent bouc émissaire.

    A condition de ne pas oublier, comme le font les populistes, que nous vivons en démocratie et que les élites et le peuple sont coresponsables. Le laxisme budgétaire fut-il imposé par les gouvernements aux Français ou par les Français aux gouvernements? La réponse, nous la connaissons. En 1988, le corps électoral a choisi Jacques Chirac contre Raymond Barre ; en 2007, il a encore préféré le couple des Pères Noël, Nicolas Sarkozy et Ségolène Royal, au Père la Rigueur: François Bayrou. La discipline budgétaire, même si elle avait été approuvée par l'opinion, n'aurait pas été soutenue par les électeurs. C'est la France dans son ensemble qui est droguée aux déficits.

    L'Etat emprunte pour distribuer l'argent qu'il n'a pas

    Depuis une trentaine d'années, le pays a donné congé à la comptabilité, donc à la réalité. Le général de Gaulle avait misé sur l'exigence des Français, ses successeurs, sur leur laisser-aller. Paris gagnés dans l'un et l'autre cas. C'est ainsi que la démocratie se pervertit dans la démagogie, peuples et dirigeants confondus. La crise financière constitue le meilleur cas d'école pour explorer ce refus du réel, cette fuite insouciante dans l'irréalisme comptable.

    Les citoyens ordinaires, peu au fait des finances publiques, se rassuraient en répétant que «la France est riche et ne saurait faire faillite». Juste le cri du coq pour dissiper les ténèbres. Leur quiétude était confortée par l'escroquerie des 3 %. Tout au long de ces années, les Français ont cru que les dépenses de l'Etat excé daient ses recettes d'environ 3 %. Un pourcentage rassurant. En réalité, le déficit était de l'ordre de 20 %. Comment passe-t-on de 20 % à 3 %? En comparant le solde de l'Etat au produit intérieur brut et non plus à ses recettes. Un tour de passe-passe imaginé en 1983 par nos technocrates pour rendre présentable un budget détestable. Bien évidemment, les 3 % du PIB devinrent 3 % de déficit budgétaire. Fallait-il que les comptables de Bruxelles soient vétilleux pour s'attacher à de telles peccadilles?

    Cette minoration du déficit est si commode que médias, économistes, politiques l'adoptèrent en France comme à l'étranger. Les Français ne faisaient pas clairement le lien entre le déficit et le crédit, mais ils pressentaient tout de même que le déséquilibre budgétaire ne doit pas être une bonne chose et que le retour à l'équilibre pourrait être inconfortable. C'est alors que l'autruche fut plongée dans le sable de l'idéologie. Nos économistes de cour expliquèrent que le déficit public, loin d'être dangereux, est tout au contraire bénéfique. Pour accréditer leurs comptes à dormir dessus, ils firent appel à la plus glorieuse des cautions: John Maynard Keynes.

    S'opposant à la doctrine libérale du «laisser faire», Keynes a montré que l'économie doit se piloter de façon contracyclique. Lorsqu'elle est languissante, l'Etat s'endette pour injecter de l'argent et, lorsque la croissance est revenue, il rembourse ses dettes. Donner un coup d'accélérateur quand ça freine et un coup de frein quand ça accélère n'empêche pas de rester à l'équilibre sur la durée. C'est devenu le b.a.-ba de toute politique économique. Merci Monsieur Keynes.Dans des conditions particulières et des limites très précises, l'Etat peut donc emprunter pour distribuer l'argent qu'il n'a pas. Le rêve de tout gouvernement! Passant allègrement du keynésianisme à l'hyperkeynésianisme, les idéologues de gauche ont libéré le déficit public de toute barrière. Il suffit de le baptiser «relance» pour qu'en toutes circonstances et à n'importe quelle dose il assure la croissance et les emplois. La recette est d'application aussi générale que la purge et la saignée chez les médecins de Molière.

    Un remède aussi plaisant n'a pas à faire la preuve de son efficacité. Après avoir échoué une première fois avec Jacques Chirac en 1975, puis une deuxième avec Pierre Mauroy en 1981, la relance s'imposa comme la panacée. La gauche n'a cessé de revendiquer cette «politique budgétaire dynamique» et la droite, faisant vertu de nécessité, ne l'a pas moins pratiquée. On se souvient des rodomontades de Jean-Pierre Raffarin transformant son impuissance budgétaire en un engagement pour la croissance et l'emploi. Nicolas Sarkozy resta dans la même logique avec sa loi Tepa qui aggravait le déficit mais était censée doper la croissance. La France fit même de la croissance fondée sur la consommation et le déficit un modèle économique.

    Plus on dépensait, plus on s'enrichissait. Les Français ne demandaient qu'à le croire et s'imaginaient même subir l'austérité alors qu'ils vivaient à crédit. Lorsqu'ils s'inquiétaient de voir ainsi croître la dette du pays, l'idéologie était encore là pour les rassurer. Elle décrétait que l'endettement n'avait pas du tout la même signification dans le secteur privé et dans le secteur public. Sous prétexte que les Etats ne sont pas soumis au droit des faillites, qu'ils battent monnaie et ne meurent pas, il fallait croire que ces emprunts n'auraient jamais à être remboursés. Le déficit devint une ressource budgétaire comme une autre, une ressource inépuisable dont on aurait grand tort de se priver.

    Longtemps, la comptabilité fut réactionnaire et le déficit, progressiste

    Lorsque je dénonçais les dangers du surendettement pour la France, je me faisais corriger, morigéner, ridiculiser par les économistes de renom et de salon. Que peuvent les rappels à la raison quand les gourous annoncent que le pays s'enrichit en s'endettant?

    La comptabilité ne fut plus seulement ignorée, mais bien ostracisée. Elle était réactionnaire et le déficit, progressiste. L'équilibre des comptes publics cessa d'être une exigence universelle, une simple discipline civique, et devint une politique de droite, antisociale.

    Cette école de pensée, après avoir dénigré le pacte de stabilité, est partie en guerre contre la récente union budgétaire européenne, lancée à Bruxelles en décembre dernier. Les Français s'entendent dire que ce traité représente un intolérable abandon de souveraineté et nous condamne à une politique ultralibérale. Double mensonge pour camoufler un peu plus la réalité. Cet accord se limite aux problèmes comptables, c'est sa faille cent fois dénoncée. Les véritables décisions concernent l'équilibre budgétaire ; pour le reste, on se contente de vœux pieux. Or la souveraineté nationale porte sur les choix politiques, non sur les exigences comptables. Le rétablissement de nos finances ne nous est pas imposé car il s'impose à nous en tout état de cause. Si nous refusons aujourd'hui une discipline collective, nous nous verrons imposer demain une austérité bête et méchante par l'Europe et le FMI. Et ce sont les chantres de la relance, ceux qui, déficit après déficit, ont bradé l'indépendance nationale qui s'en font aujourd'hui les champions. Ce serait à pleurer si les larmes n'étaient devenues hors de prix.

    Mais le réalisme comptable est tout sauf une politique. Il s'impose à toutes les sociétés, qu'elles soient libérales ou socialisées, démocratiques ou autoritaires. L'Amérique ultralibérale croule sous les déficits tandis que les sociétés scandinaves très socialisées tiennent leurs finances. Il s'agit d'une exigence civique préalable au débat politique, aux choix de l'avenir.

    Les Français ont donc été les victimes consentantes de toutes ces fausses querelles, de ce terrorisme moral, de ce détournement des valeurs. Car la même déconstruction pourrait être opérée à propos de l'immigration, de l'école, de l'insécurité, de la fiscalité ou de la protection sociale. Partout et toujours, l'idéologie interdit de regarder les réalités en face, de s'accorder sur le diagnostic, d'identifier les véritables dangers et pas les périls fantasmatiques, les solutions possibles et pas les chimères hors d'atteinte. Lorsque les finances sont à ce point dégradées, le retour au pragmatisme démocratique, à un consensus civique, qui n'exclut nullement le débat politique, est indispensable. Si la classe politique se déchire, alors les marchés prennent peur, comme ils l'ont fait avec les Etats-Unis. Or la crise des finances est devenue pour nous un enjeu électoral et chaque camp s'efforce d'en imputer à l'autre la responsabilité, de refuser en bloc les propositions adverses et de promettre une issue sans douleurs. Croit-on que ce peuple querelleur et mauvais joueur trouvera en 2012 auprès des marchés financiers les 180 milliards d'euros à bas prix qui lui sont indispensables?

    Mais cet indispensable retour à la discipline comptable ne peut à lui seul mobiliser les Français. Il nous faut retrouver la formule de 1958 qui permet tout à la fois d'affronter la réalité et de la transcender. Nous le pouvons car cette France à la dérive de 2012 possède des ressources extraordinaires. Avec sa rente touristique, son espace agricole, ses services publics, sa main-d'œuvre, ses pôles de recherche et ses écoles d'ingénieurs, sa jeunesse, son épargne, etc., bref avec ce «génie» qui a fait ses preuves tout au long de l'Histoire, elle détient les clés de la prospérité. Des atouts gâchés par une défiance maladive. Tous les sondages concordent: les Français ne croient plus en rien et, en premier lieu, plus en leur pays. Pourtant, ils font des enfants comme jamais. Paradoxe apparent. Car le scepticisme à grande échelle masque une confiance de proximité. La famille, la commune, la PME ont plus que jamais la cote. Les Français créent des entreprises, s'engagent dans l'humanitaire, font vivre des associations. Mais ils ne croient plus dans les grands systèmes mystificateurs. Un art de vivre ensemble est à réinventer, un art qui reposera sur les faits et pas sur les mots.

    La politique ne peut pas tenir lieu de comptabilité, c'est vrai, mais, à l'inverse, la comptabilité ne peut pas tenir lieu de politique. Si le réalisme consiste à enfermer les Français dans les pourcentages de déficits et les tableaux de la comptabilité nationale, alors il devient irréaliste par rapport à notre tempérament national. La fin d'un monde que nous vivons, c'est aussi la naissance d'un nouveau monde. La France y a sa place. Pour autant qu'elle sache la prendre. En surmontant l'épreuve financière, c'est vrai, mais aussi en inventant la suite de l'Histoire. On ne rétablira pas la confiance en niant l'épreuve financière, on ne la surmontera pas en ne faisant que la rappeler. Notre part d'irréalisme, disons d'avenir, doit s'ancrer dans un réalisme sans concession. C'est à ce prix, très élevé, que le coq gaulois peut encore prétendre faire se lever le soleil. Mais l'optimisme ne se décrète pas. Il se mérite.

    Dernier ouvrage paru: L'Echéance. Français, vous n'avez encore rien vu, Fayard, 2011 (avec Irène Inchauspé).

    * Alfred Sauvy, Le Coq, l'autruche et le bouc... émissaire, Paris, Grasset, 1979.

29/01/2012

Le candidat Hollande veut intégrer dans la constitution le principe de séparation de l’Eglise et de l’Etat. Bien sûr il se heurte au problème du statut particulier de l’Alsace-Lorraine où depuis le retour de ces départements sous l’autorité de la République en 1918, l’Etat continue à payer les membres des cultes catholique, luthérien, réformé et israélite et à les organiser. Hollande prévoit également de constitutionaliser cette exception pesant sur les finances publiques. Ne serait-il pas temps au contraire d’y mettre fin ? Après presqu’un siècle de statut particulier il est sans doute opportun de transférer sur les cultes considérés la charge de leurs personnels respectifs comme cela est le cas pour les autres départements français.

28/01/2012

Le premier, français, formé dans les écoles de la République (Sciences-Po, ENA), bidouille dans le capitalisme français depuis des années, diffusant conseils aux entreprises et aux politiques sans prendre trop de risques par lui même, il a mené à quelques échecs financiers majeurs (le raid contre la Société Générale de Belgique, le journal Le Monde, notamment), dans le même temps il est membre de nombre de conseils d’administration de multiples entreprises du CAC 40, il pose régulièrement sur les plateaux mondains des médias où ses analyses sont recherchées et diffusées avec humour.

Le second, américain, est l’un des concepteurs du néo-conservatisme de l’Oncle Sam, sous-secrétaire à la Défense sous Georges Bush père il a développé le concept d’établissement de la démocratie au Moyen-Orient par la force, la guerre en Irak et la fin du régime de Saddam Hussein étant censée diffusée naturellement les avantages de celle-ci à tous les pays de la région. Nommé président de la Banque Mondiale, il sera poussé vers la sortie au milieu de son mandat pour avoir favorisé la carrière de sa maitresse travaillant dans cette institution.

L’un comme l’autre sont des conservateurs professionnels aux influences pas toujours très heureuses. La ressemblance n’est donc pas que physique.

28/01/2012

Hollande s’emballe dans un discours : « …je vais vous dire qui est mon adversaire, mon véritable adversaire. Il n’a pas de nom, pas de visage, pas de parti, il ne présentera jamais sa candidature, il ne sera donc pas élu, et pourtant il gouverne. Cet adversaire, c’est le monde de la finance. Sous nos yeux, en vingt ans, la finance a pris le contrôle de l’économie, de la société et même de nos vies. Désormais, il est possible en une fraction de seconde de déplacer des sommes d’argent vertigineuses, de menacer des Etats.

 Cette emprise est devenue un empire. Et la crise qui sévit depuis le 15 septembre 2008, loin de l’affaiblir, l’a encore renforcée. Face à elle, à cette finance, les promesses de régulation, les incantations du « plus jamais ça » sont restées lettre morte. Les G20 se sont succédés sans résultat tangible. En Europe, 16 sommets de la dernière chance ont été convoqués pour reporter au suivant la résolution définitive du problème. Les banques, sauvées par les Etats, mangent désormais la main qui les a nourries. Les agences de notation, décriées à juste raison pour n’avoir rien vu de la crise des subprimes, décident du sort des dettes souveraines des principaux pays, justifiant ainsi des plans de rigueur de plus en plus douloureux. Quant aux fonds spéculatifs, loin d’avoir disparu, ils sont encore les vecteurs de la déstabilisation qui nous vise. Ainsi, la finance s’est affranchie de toute règle, de toute morale, de tout contrôle. »

Ca fait du bien de le dire mais cela revient à pisser dans le sable. Après tout il n’y a pas de raison de ne pas se faire un peu de bien de temps en temps, ça énerve nos banquiers mondains et c’est déjà ça, même si cela ne sert à rien.

28/01/0212

Morin déclare dans un meeting « Moi qui ai vu en Normandie le débarquement des alliés [alors qu’il n’était pas né], nous avons vécu des épreuves drôlement plus difficiles que celles que nous avons à vivre aujourd'hui. »

Ce serait plutôt drôle si le personnage n’était candidat à la présidence de la République…

27/01/2012

J’aime les poètes du streetart : en voilà un qui a lu Conrad !

26/01/2012

J’ai un rendez-vous ce matin avenue Hoche, les accès aux Champs Elysées sont bloqués et l’avenue est déserte. Seul un petit groupe de militaires s’agitent sous l’arc de triomphe. Tout le VIIIème arrondissement est congestionné. Je dois laisser ma moto avenue Kléber et continue à pieds. On ne peut même pas traverser les Champs sur les passages cloutés, il faut emprunter les souterrains.

C’est tout simplement le président ivoirien Ouattara qui vient déposer une gerbe sur la tombe du soldat inconnu. Bon, il est gentil le garçon, c’est plutôt élégant de sa part de rendre hommage à l’armée française qui l’a amené au pouvoir, mais ce serait tout de même mieux de faire ça le dimanche par exemple plutôt qu’en plein milieu de la semaine…

25/01/2012

Hilarant : je ne sais plus quelle instance communautaire anti-trust est en train de s’opposer à la fusion des bourses allemande et de New-York (NYSE Euronext) elle-même déjà le fruit d’une fusion transatlantique, au motif d’entrave à la concurrence ! Et les deux impétrants de se payer des encarts publicitaires pour jurer leurs grands dieux que jamais oh grand jamais il ne leur viendrait à l’esprit d’aller contre les sacrosaintes règles de la concurrence. Et d’ailleurs cette fusion « permettrait de réaliser 3 milliards d’euros d’économies pour le compte de nos clients et des milliards d’euros pour celui des utilisateurs. » C’est touchant de sincérité et de bonne volonté, on tire ses mouchoirs devant une telle humilité, ce dévouement qui tend au sacrificiel. Saintes bourses priez pour nous pauvres pécheurs.

Les grands requins de la finance (les potes de Hollande) s’apprêtent à se manger entre eux après avoir dévoré les petits poissons autour. Ils ne sont plus que deux ou trois à tourner comme des fauves aux aguets dans une piscine qui s’est substantiellement rétrécie. Ca va saigner !

24/01/2012

Rigolo : la principale opposition structurée en Russie à Poutine en train de se préparer à un quatrième mandat à la tête du pays, est… le parti communiste russe. Quel retournement de l’Histoire ! Poutine le kgébiste ex-soviétique, brutal et glaçant, qui a servi bien des causes troubles de l’ancien régime joue maintenant au jeu de chaises musicales avec son premier ministre pour rester à la tête du pays sans violer la lettre de la constitution. La Russie est en partie dé-soviétisée, mais Poutine ne l’est que fort peu. Quelle ironie de voir aujourd’hui le parti communiste s’opposer aux agissements de l’un de ses ex-serviteurs qui tente de faire perdurer les méthodes soviétiques !

22/01/2012

Life de Keith Richards, le guitariste fondateur des Rolling Stones : c’est haletant, passionnant et plutôt bien écrit. On y découvre une vie de passion pour la musique et le blues depuis la plus tendre enfance. Une vie excessive aussi à bien des égards mais dont il sort indemne ou presque avec étonnement. C’est aussi l’aventure d’un groupe qui va fêter ses cinquante années d’existence cette année, qui écumé toutes les scènes de la planète durant ces cinq décennies et créé parmi les hymnes les plus célèbres desgénérations d’après-guerre. De Satisfaction dans la cour de mon lycée au Stade de France pour le Biggerband Tour en 2007, les Rolling Stones sont un peu notre famille commune à tous. Life c’est l’histoire d’un musicien dans le XXème siècle. Quel destin ! Il n’a probablement pas tout écrit lui-même, mais en tout cas il a raconté (à James Fox) et il a vécu. Vraiment une bonne surprise que ce livre !

Dans le même genre j’avais lu le premier tome des mémoires de Bob Dylan, mais on n’attend toujours le deuxième…

21/01/2012

Dans un dîner en ville la conversation revient sur le fait de savoir si Eva Joly qui a claironné à la radio de Charles Pasqua était un criminel avait tort ou raison.

Pasqua (et parfois avec son fiston) a été impliqué dans plusieurs affaires judiciaires a pour des faits s’étant déroulé lorsqu’il était ministre et lorsqu’il ne l’était pas.

Il a été condamné à 18 mois de prison avec sursis pour faux, financement illégal de campagne et abus de confiance dans une sombre affaire de casino à Annemasse. Son parti de l’époque aurait reçu des fonds de ce tripot. Cette condamnation a été confirmée par la cour de cassation en avril 2010, elle est donc définitive.

Il a ensuite été condamné le 30/04/2010 à un an de prison avec sursis par la cour de justice de la République (chargée de juger les ministres ou le président pour des faits menés dans l’exercice de leurs fonctions) pour complicité d'abus de biens sociaux et de complicité de recel dans une affaire de vente de matériel de sécurité. Par contre la même cour de justice l’a relaxé pour les faits de corruption du casino d’Annemasse, ce qui veut dire qu’il est coupable en tant que citoyen dans l’affaire du tripot mais innocent dans le volet ministériel de cette même affaire.

Le condamné s’est pourvu en cassation pour l’affaire des matériels de sécurité et ce pourvoi a été rejeté rendant la condamnation définitive.

Finalement je ne sais pas s’il est un criminel ou un délinquant mais je ne lui confierai pas mes enfants à garder le soir.

20/01/2012

Quatre soldats français tués en Afghanistan, plus 15 blessés, par un soldat afghan qui a tiré dans le tas dans l’enceinte d’une caserne où les français formaient… les forces afghanes.

Sarko l’agité communique dans les 5 minutes pour envisager le retrait anticipé des troupes françaises si « leurs conditions de sécurité ne sont pas clairement rétablies. » Pour la sécurité en Afghanistan c’est pas gagné ! En matière de défense et de guerre chaude il est sans doute opportun de donner un peu de temps à la réflexion et à l’analyse en préalable à la décision politique. Heureusement que les américains n’ont pas dit la même chose en juin 1944 en Normandie…

Ceci étant dit, il apparaît qu’en Afghanistan on n’aime pas beaucoup les troupes occidentales, donc on les tue pour les faire partir encore plus vite que ce qui est prévu. C’est la vieille histoire des troupes d’occupation.

19/01/2012

Exposition Casanova, la passion de la liberté  à la Bibliothèque de France qui a acheté en 2010 le manuscrit en dix tomes de l’Histoire de ma Vie de Giacomo Casanova. Le vénitien né en 1725 a connu une vie d’aventures à travers l’Europe du XVIIIème siècle et a consacré les dernières années de sa vie dans un château en Bohème à écrire ce monument dont une réédition à la Pléiade est en préparation.

Le manuscrit original est bien sûr exposé dans les vitrines, l’écriture de Casanova est relativement lisible en lignes régulières penchées vers le haut. Les désormais irremplaçables techniques de numérisation permettent à chacun de feuilleter ce document sur des écrans ou à la maison sur internet.

15/01/2012

Free fait le buzz après la présentation de ses tarifs dans la téléphonie mobile et la presse en fait ses gorges chaudes. Même Le Monde passe en première page une photo pleine largeur de Xavier Niel, le chefaillon de Free, en présentation de ses produits lors d’un show mondain. La nouvelle est reprise en boucle dans tous les médias et présentée comme une révolution industrielle...

Bon, il est gentil le garçon Niel mais il n’a tout de même pas inventé la navette spatiale ; il veut juste vendre des abonnements de téléphone mobile à 20 balles sur des réseaux qu’il n’a même pas construits mais qui ont été financés par les contribuables français des décennies durant.

Beaucoup de bruit pour rien mais au moins risque-t-il d’introduire un peu de concurrence dans un monde qui en manque manifestement comme le démontrent les tarifs des opérateurs actuels. D’ailleurs la petite bande des SFR et autres Bouygues a immédiatement présenté des offres commerciales alignées sur celles de Free.

Comme toujours, et malgré les grands discours auto-persuasifs sur les avantages incomparables de la concurrence pour le consommateur, vous laissez 3 ou 4 entreprises sur un marché comme actuellement celui de la téléphonie mobile en France, et la première chose qu’elles font est de s’entendre pour se partager le marché, voir tous les abonnement à 29,90 EUR vendus par ces fournisseurs…

14/01/2012

La note de la dette publique française est dégradée du 20/20 (AAA) au 18/20 (AA+). C’est déjà pas mal de garder ce niveau, si j’avais eu ça à l’école j’aurais été bien content, hélas ce fut loin d’être le cas. C’est la sanction de 35 ans de déficits budgétaires et de l’incapacité du peuple et de ses dirigeants à admettre la nécessité d’ajuster ses dépenses à ses recettes. Le dernier avatar de cette irresponsabilité est illustré par le recul du gouvernement qui voulait rétablir le taux de TVA standard sur le prix des places d’entrée dans les parcs d’attraction, face à la bronca d’un quarteron de sénateurs impotents !

Les taux d’intérêt payés par la République (et donc in fine les contribuables) vont probablement augmenter, ceci dit vu le stock de dette actuelle aux taux anciens, il va s’écouler quelques temps avant que le taux moyen s’accroissent substantiellement.

S’endetter va couter plus cher, la solution est donc de s’endetter moins, et pour s’endetter moins il suffit de viser l’équilibre entre les dépenses et les recettes. Ce n’est pas plus compliqué que cela. Nous avons déjà proposé le 8 janvier la suppression des cérémonies de vœux officiels, c’est un symbole mais en la matière les symboles comptent aussi, le reste suivra. Il faut aussi de toute urgence rétablir le taux de TVA normal sur l’entrée des parcs d’attraction à thème, et même si Raffarin en tombe de sa chaise !

On peut imaginer que l’accroissement du coût de la dette poussera à des décisions financières plus rigoureuses, l’avenir le dira.

08/01/2012

A quoi servent ces interminables cérémonies de vœux présentés par les dirigeants français à la presse, au corps diplomatiques, aux enseignants, au personnel de l’Elysée, des ministères, j’en passe et des meilleures ? Beaucoup de temps perdu et de dépenses de petits fours ; un toilettage du protocole républicain et la suppression de ces mondanités inutiles seraient opportuns.

07/01/2012

Ah si, finalement, l’agitation médiatique autour de Jeanne d’Arc va influencer au moins un vote : le mien. C’est désormais acquis, je ne voterai pas en 2012 pour quelque candidat que ce soit qui aurait participé au grand cirque médiatique autour de la Jeanne. Comme quoi l’action politique peut avoir des effets !

06/01/2012

La politicaille franchouillarde s’empare du personnage de Jeanne d’Arc comme nouvel étendard de laFrance combattante, qui, rappelons le, a été brûlée vive par l’Eglise suite à un procès en hérésie. Bien évidemment chaque intervenant y trouve ce qu’il veut et utilise le symbole à sa sauce. Est-ce qu’il existe un seul électeur susceptible de changer son intention de vote aux élections présidentielles du fait de cette agitation mondano-historique autour d’un personnage en grande partie oublié ? Sans doute non, donc le conseil du jour est que nos dirigeants et opposants travaillent un peu plus dans leurs bureaux plutôt que de parader dans les lieux marqués par Jeanne, ils seront plus utiles à la République.

05/01/2012

Finalement ce bon vieux Jack Lang, 72 ans n’arrive pas à se faire à l’idée d’une retraite. Après s’être fait débarqué brutalement de sa circonscription dans le nord de la France par le parti socialiste il est maintenant investi dans les Vosges comme candidat député.

Est-ce que Jack sert encore à quelque chose sinon à inaugurer chaque année la fête de la musique à la création de laquelle il fut à l’origine il y a quelques décennies ? La réponse est malheureusement non mais Jack a du mal à s’y résoudre et les cireurs de pompes qui l’entourent n’ont pas réussi à l’en convaincre. S’il est élu en mai prochain, il finira son mandat de député à 77 ans, espérons qu’il ne remettra alors pas le couvert en 2017, ce serait déraisonnable.

On voit bien qu’il est déjà surchargé le garçon : son blog n’est plus mis à jour depuis 2007, ce qui pour un communicant de première catégorie est un terrible renoncement. Alors une retraite paisible entre les plateaux télé et son appartement parisienserait la meilleure voie pour ce vieux Jack qui finalement n’a pas démérité de la République et mérite un peu de repos (et nous aussi d’ailleurs).

04/01/2012

Oui je sais, c’est un peu vulgaire, plutôt facile, très Charlie, mais tellement drôle qu’il ne faut pas s’en priver. L’année 2012 sera suffisamment difficile pour notre vieille France décadente qu’il ne faut pas se priver d’une occasion de rigoler bien franchement :

03/01/2012

Ah, j’oubliais, j’ai reçu les vœux de Mick et Keith ! Merci aux Rolling Stones d’être encore là.

02/01/2012

Salma Hayek, une bombasse mondano-hollywoodienne à gros seins, mexicaine naturalisée américaine, épouse (pour le moment) d’un fils-à-papa du CAC 40 français, est décorée de la légion d’honneur. A quoi cela sert-il à la République sinon à l’émoi du décoreur qui va épingler la légion au plus près d’un sein laiteux ?

01/01/2012

Une photo de Bernard Henri-Levy dans Paris Match sur une plage de Saint-Barth avec sa femme. Jusqu’ici rien que de très normal de voir notre philosophe médiatico-mondain à Saint-Barth, il y est aussi à l’aise que sur un plateau de télé, mais chose stupéfiante, incroyable, révolutionnaire : l’impétrant est en chemise bleue, et toutes nos certitudes s’effondrent d’un coup pour démarrer une année 2012 déjà ô combien incertaine. BHL sans chemise blanche, qu’allons-nous devenir ?

30/12/2011

Copyright (c) 2002 Spiders from Mars Limited. Tous droits réservés