2008
AccueilLes Kronics concertKronic musiqueLiens
[2005][2006][2007][2008][2009][2010][2011][2012][2013][2014]
31/12/2008

-

Bon aujourd’hui c’est le dernier jour de l’année donc je me tape une double Francfort-frites-bière chez Dédé, mon bistrot favori près du bureau, accoudé sur le zinc avec le Canard Enchaîné du jour. L’ambiance était détendue et sympathique et tout le monde s’est quitté en se souhaitant bonne année. Y a pas à dire, on est quand même mieux chez Dédé que chez Lasserre !

Et comme rien ne m’arrêtait, j’ai pris une décision révolutionnaire qui confirmera ma légendaire capacité d’adaptation, ma première résolution 2009 : j’ai changé la police de caractère de mon ordinateur professionnelle de Comic Sans MS à Tahoma. Et pan ! En voilà une décision majeure qui oriente déjà favorablement mon année 2009 avec une police plus maligne et moins débraillée, plus sérieuse mais plus taquine !

- Et pour terminer l’année comme nous l’avions commencée, une photo du plus grand mystère de ces 12 derniers mois :

Au-delà le la complexité d’une crise financière à laquelle personne ne comprend rien, plus explosif que la querelle Titine / Fafa / Ségo, plus insondable que les magouilles de Kerviel le trader-fraudeur, encore plus incompréhensible que l’escroquerie centenaire de Madoff le mondain de Wall-Street, la question la plus énigmatique de cette année 2008 qui meurt, celle qui hante tous les français, et peut-être même le monde entier « mais comment a-t-elle pu épouser Sarko ? »

28/12/2008

Belle rétrospective Dennis Hopper (74 ans) à la Cinémathèque : héraut de la contreculture américaine il a percuté dans Easy Rider et Apocalypse Now, mais on découvre aussi ses œuvres picturales et photographiques, les films qu’il a réalisés, ceux où il a joué, ses amitiés (Andy Warhol, Julian Schnabel, James Dean), son influence sur la révolution du cinéma Hollywoodien dans les années 60/70, ses engagements. Ce matin sur France-Inter, tout au long d’une longue interview d’une heure pleine, il est revenu sur ces années de délire (une lourde période alcool et drogues terminée depuis 25 ans «  je ne fume plus qu’un petit joint de temps en temps, et le cigare qui est inoffensif ! ») et de création débridée dans une Amérique alors en folie. Il termine son interview avec une lecture en anglais de Rilke, Lettres à Un Jeune Poète :

…Cherchez en vous-mêmes. Explorez la raison qui vous commande d'écrire; examinez si elle plonge ses racines au plus profond de votre cœur; faites-vous cet aveu : devriez-vous mourir s'il vous était interdit d'écrire. Ceci surtout : demandez-vous à l'heure la plus silencieuse de votre nuit; me faut-il écrire ? Creusez en vous-mêmes à la recherche d'une réponse profonde. Et si celle-ci devait être affirmative, s'il vous était donné d'aller à la rencontre de cette grave question avec un fort et simple "il le faut", alors bâtissez votre vie selon cette nécessité; votre vie, jusqu'en son heure la plus indifférente et la plus infime, doit être le signe et le témoignage de cette impulsion.

et il endosse ce commandement poétique au titre de sa propre vie créatrice.
27/12/2008

Ciné avec un superbe Burn After Reading des frères Cohen qui allient avec toujours autant d’à propos humour, cynisme et absurde. L’histoire d’un bureaucrate de la CIA qui se collette avec deux employés d’un club de gym en quête de financement pour une opération de chirurgie esthétique ; ou le machiavélisme sans scrupule confronté à la bêtise humaine. On ne sait trop qui sort vainqueur.

26/12/2008

- La musique de Nine Inch Nails utilisée à Guantanamo pour torturer moralement les prisonniers des Etats-Unis ; le rock industriel pour faire plier la volonté. Trent Reznor déclare : « il m’est difficile d’imaginer quoi que ce soit de plus profondément insultant, dégradant et rageant que d’apprendre que la musique que l’on a créée avec toute son âme est utilisée à des fins de torture. »

- Transition démocratique en Guinée après la mort du précédent dictateur, Lansana Conté, l’armée crée un Comité national pour le développement et la démocratie – CNDD, prend le pouvoir et s’engage à le rendre aux civils à l’issue « d’une transition » destinée « à aboutir à des élections libres et transparentes aux termes desquelles nous allons rejoindre les casernes. »

Lors des funérailles de Lansana, auxquelles assistent 30 000 personnes et une brochette de chefs d’Etat africains, son successeur, Moussa Dadis Camara déclare : « Le CNDD rend hommage au général Lansana Conté (…) Nous prions Dieu qu’il nous donne le courage de continuer son œuvre de tolérance, de paix, pour la Guinée. » L’Histoire se répète !
25/12/2008

Julien Dray, ségoleniste au parti socialiste fait l’objet d’une enquête préliminaire suite à des transferts de fonds « à expliquer » entre des associations dont il s’occupe et ses comptes personnels. La presse explique du coup en long et en large la passion de l’impétrant pour les montres anciennes et de prix. Le PS et la Tinine soutiennent Juju du bout des lèvres. Il a porté plainte pour violation du secret de l’instruction. J’espère pour lui qu’il pourra se justifier sinon ce serait encore un mauvais coup pour le PS et la politique.

19/12/2008

Libé chronique une biographie de Saint John Perse, par Renaud Meltz, qui démonte le personnage et le présente comme un manipulateur ambitieux. Qu’importe, il a été l’un des très grands poètes du XXème siècle (prix Nobel de littérature 1960) et c’est ce qui compte.

18/12/2008

Je suis à Bucarest ; premiers pas en Roumanie à la langue chantante et au passé trouble.

15/12/2008

Incroyable : pendant que le trader-fraudeur Kerviel faisait ses petites affaires à 5 milliards d’euros dans les comptes de la Société Générale l’été dernier, pendant que le trader Picano-Nacci faisait perdre 750 millions aux Caisses d’Epargne dans des spéculations hasardeuses en septembre, pendant que les patrons de banques encaissaient des bonus de dizaines de millions, pendant que papy Merckle spéculait à la baisse sur VW et perdait dans les 700 millions en décembre, pendant que les liquidateurs de Lehmann Brothers évaluaient les dégâts de la plus grande faillite bancaire de tous les temps, pendant que les contribuables du monde occidental engageaient des plans de centaines de milliards pour sauver le système financier international, eh bien un autre papy de 70 ans, Bernard Madoff battait le record planétaire de toutes catégories de l’escroquerie financière en avouant avoir détourné 50 milliards de dollars en roulant dans la farine des « investisseurs » divers et variés.

Heu… comment dire ? Les bras vous en tombent. Je ne réalise même pas ce que veut dire « détourner 50 milliards de dollars », comment est-ce matériellement possible ? Comment peut-il avoir fait cela tout seul, comment a-t-il pu berner autant de monde durant si longtemps ? C’est indicible. Jusqu’où irons-nous ? Jusqu’où l’avidité et la malhonnêteté nous conduira-t-elle ?

Le capitalisme sans foi ni loi vous disait-on ! Et encore n’est-on pas même sûrs d’avoir touché le fond de l’amoralité.

14/12/2008

Avec leur légendaire subtilité, toute particulière dans le sud de la France, des fouteux ont déployé une banderole « Pape Diouf, tes initiales te vont si bien ! » lors d’un match OM-Lyon. Un grand moment de poésie.

11/12/2008

Je suis à Tachkent, capitale de l’Ouzbékistan, carrefour de l’Asie centrale, terre de mélange, de passage et d’Histoire.

10/12/2008

La télévision publique française s’achemine doucement vers la disparition de la publicité déclenchant un tohu-bohu parlementaire avec inversion des rôles comme seule la politique française sait en créer d’inextricables. La gauche s’élève contre cette atteinte à l’indépendance de la télévision et en appelle au marché comme défenseur des libertés. Certains députés de droite contestent cette réforme qui aboutit à la création de taxes nouvelles pour financer une partie du budget de la future télé sans pub. Je dois dire que comme consommateur, modéré, du petit écran je ne me désole pas de cette réforme qui il est vrai n’était sans doute pas prioritaire.

09/12/2008

Adolf Merckle, un milliardaire de 74 ans qui est à la tête de la cinquième fortune d'Allemagne (7,3 milliards d'euros), avait parié sur la baisse en Bourse de Volkswagen. Il a perdu. Beaucoup, on parle de 700 millions d’euros. Pas moins de quarante banques seraient actuellement en discussion afin de porter secours à VEM, sa société d'investissements d'Adolf Merckle.

Quand Porsche a annoncé le 26 octobre détenir 74% du capital de VW, tous les investisseurs qui avaient des positions de vente à découvert sur le titre, c'est-à-dire qui pariaient sur la baisse du titre, parmi lesquels des hedge funds et des banques, ont dû chercher en catastrophe des titres pour respecter leurs engagements de vendre des actions qu’ils n’avaient pas encore achetées, amplifiant l’envolée du titre dans un marché où l'action Volkswagen était soudainement devenue une denrée rare. Ce fut l'explosion du cours de Bourse de VW. Le 28 octobre, l'action Volkswagen avait atteint en séance un plus haut de 1 005 euros alors qu'elle cotait 211 euros 4 jours plus tôt.

Adolf Merckle s'est fait surprendre comme les autres. Désormais, c'est tout son empire qui est peut-être en danger. Un empire qui génère chaque année un chiffre d'affaires de 30 milliards d'euros. C'est un signe des temps qu'un conglomérat familial allemand spécialisé dans l'investissement de long terme se retrouve piégé par des manipulations boursières de court terme.

Un vieux milliardaire allemand, en pleine crise financière planétaire, spécule à la baisse sur la baisse d’un des paquebots de l’industrie allemande. Si mêmes les allemands rigoureux, à la limite du rigide en matière économique se mettent à spéculer contre leurs propres entreprises, où va-t-on ? C’est vraiment le capitalisme sans foi ni loi qui est en train de confectionner « la corde pour le pendre ».
08/12/2008

Le discours de J.M.G. Le Clézio à Stockolm aujourd'hui pour la réception de son prix Nobel de littérature. Un peu de poésie dans notre monde de brutes.

07/12/2008

-

The Dandy Warhols sont venus de Portland ce soir au Bataclan pour un magnifique concert. Les quatre musiciens sont en ligne : Zia aux claviers avec ses deux couettes blondes (un anneau dans la lèvre), Courtney chant-guitare, beau-gosse avec un aire de Noureev sous son béret gavroche et un T-shirt Tom Petty & The Heartbreakers (un anneau dans l’oreille), Peter à la guitare, costume noir-cravate à poix, chevelure blonde embroussaillée sous un melon (un anneau dans le nez) et Brent à la batterie (une pilosité désordonnée empêche de localiser l’anneau). Ces quatre là sont définitivement américains, leur musique est ample comme la houle du Pacifique sur les plages de l’Oregon, ils ont l’espace pour eux et nous donnent 2 heures non stop d’énergie pure. Le final est plutôt chaud, trois corps inanimés sont évacués par la scène, les roadies envoient des bouteilles d’eau sur les premiers rangs, Zia a défait ses nattes et dansent derrière ses claviers, le public survivant est aux anges ! Nous avons même droit en cadeau de Noël à une reprise massacrée garage-grunge de la chanson enfantine Le Petit tambour, oui, vous vous souvenez ? Sur la route/ Paroumpoumpoum poum/ Petit tambour s’en va/ Paroumpoumpoum poum, il fallait le faire.

- Yahoo ! publie les mots clés les plus recherchés sur son moteur de recherche : « Secret Story » et « Olympique de Marseille ». Intéressant. Du coup je clique sur www.om.net et découvre un site web de foot-balleux et ses liens vers des sites de fans comme www.supporters-de-marseille.com ; encore plus intéressant. Le sujet du jour est la condamnation à 3 ans et demi de prison d’un supporter marseillais par la justice espagnole. Sur le site supporters-de-marseille on trouve des brûlots de ce style :

"Aux armes ! Soyons fiers d’être Marseillais ! par Eric Breteau.

L’affaire Santos est totalement aberrante et écœurante. Il est nécessaire d’appeler au calme pour le match de mardi, c’est certain. La ferveur des supporters marseillais est légendaire, et forcément face à cette injustice il est à craindre des réactions de colère, que l’on pourrait trouver légitime. Un monde sans justice est destiné au chaos ! Si débordement il y a, la faute sera en premier lieu aux pouvoirs publics qui ne devrait pas autoriser un match dans un tel contexte, c’est un « pousse au crime ». Mais attention, comme l’état ne reconnais jamais ses tords, il est à craindre que des supporters énervés ne servent d’exemples. Attraper quelques bagarreurs, les faire passer en comparution immédiate et leur infliger 18 mois fermes seraient pour notre « justice-politique » une bonne façon de régler l’affaire Santos et d’enterrer toute velléité de contestation. Qu’on se le dise !

Depuis un an, il y a eu plusieurs cas de prisonniers politiques, les humanitaires de L’Arche de Zoé, les « invisibles » de la SNCF et maintenant le supporter Santos Mirasierra. Comment peut-on laisser dériver notre pays à ce point sans réagir ? A chaque fois, l’injustice est flagrante, la manipulation politico-médiatique est évidente, mais l’opinion publique se laisse sagement berner...

A écouter certaines déclarations (politiques, dirigeants de l’OM, éditorialistes) il faut « rester calme » et « honorer Santos par une victoire sur le terrain et des chants dans les tribunes. » Croyez-vous réellement que Santos Mirasierra se sentira honoré par un « beau match » et un beau tifo ? Oh, Marseillais, êtes-vous devenus sourds et aveugles ? Santos est en prison, sa vie est brisée et sa famille meurtrie pour toujours ! Il y a des considérations plus importantes qu’un « beau match ».

Réveillez-vous Marseillais ! Aux armes !

Montrez à la France et à l’Espagne qui vous êtes !

Montrez à tout le monde que l’injustice et les dérives çà suffit !

Le « clan des Marseillais » est une vraie communauté réunie par et pour un même honneur. On ne peut pas laisser Santos en prison et regarder le match en « ayant une petite pensée pour lui ». Si on laisse faire cela, on accepte la sentence et on condamne à notre tour Santos à purger 3 ans de prison. On se condamne également nous même à voir se répéter des cas similaires dans l’avenir.

Peuple Marseillais, aux armes ! Il faut se battre jusqu’à obtenir la liberté de Santos Mirasierra. C’est une question d’honneur mais aussi de survie pour notre société toute entière. Sans cela, nous offrons à nos enfants un avenir fait d’injustice, de pleurs, de révoltes et de guerres. « Aux armes » est une philosophie qui colle à Marseille autant que la Bonne Mère. Elle ne veut pas dire violence, bagarres, saccages. Elle veut dire fierté, dignité, honneur ! Il n’est pas question de « dérapages » pour le match OM-Atletico de Madrid, ce serait enterrer Santos un peu plus en décrédibilisant la ville de Marseille, ses supporters, son peuple.

Pour Santos, pour l’honneur de Marseille, pour la justice, le match contre l’Atletico de Madrid ne doit pas avoir lieu. C’est au Peuple de Marseille de se mobiliser, d’encercler le vélodrome pour en bloquer l’accès et empêcher la rencontre. C’est la justice et la liberté de Santos qui doivent primer sur le foot, le business de l’UEFA et le cynisme de nos politiques. Le préfet pourra facilement envoyer les CRS matraquer quelques centaines de supporters enclins à en découdre, mais l’état ne pourra rien faire contre 60 000 Marseillais qui protègent pacifiquement leur stade, leur symbole et leurs libertés.

Soyons fier d’être Marseillais, soyons digne de l’espoir de Santos Mirasierra qui espère encore, seul dans le noir et le désespoir de sa cellule, que ses « amis » Marseillais vont se mobiliser pour lui. Rassemblons-nous tous derrière la famille de Santos et marchons avec honneur sur le Vélodrome pour faire triompher la liberté. Montrons à nos politiques et à nos médias qui nous sommes, faisons la démonstration que dans une vraie république démocratique c’est le peuple qui dirige ! C’est le seul et unique espoir pour Santos de passer Noël avec sa famille.

Aux armes ! Aux armes ! Aux armes !

Nous sommes les Marseillais ! Et nous allons gagner !!!

Il y a un match « retour » mardi prochain à Marseille et cela promet du spectacle…

06/12/2008

Titine et Ségo n’ont pas pu s’entendre pour diriger le PS alors la perdante reste en dehors des organes dirigeants. C’est comme ça que cela marchera le mieux, les fusions « entre égaux » sont toujours des désastres. Sauf à être un malin comme Mitterrand qui a fait venir le PC au pouvoir pour mieux le dévorer, mais il faut pour ce faire développer un sens de la stratégie et une capacité de nuisance hors du commun. Au moins ai-je vérifié sur le site web du PS que l’on ne voit nulle part apparaître Fafa, Yoyo et Delanaoë ce qui est tout de même un (léger) gage de renouvellement. Léger seulement car j’imagine que les larrons essaieront de continuer à influer en sous-main mais avec le légendaire caractère bien trempé de Titine ils risquent de s’affronter à plus rugueux qu’eux ce qui devrait les pousser gentiment vers la retraite !

05/12/2008

J’ai un aveu à faire : j’ai regardé ce soir la Star Academy car, et uniquement car, Amy MacDonald s’y produisait en duo avec une miss Star Academy de service. Elles ont fait This Is The Life, la miss se défendait pas mal en plus. Elle était grimée en clone d’Amy. Bon, OK, ce n’est pas particulièrement brillant mais c’est ainsi, this is the life. Le plus intéressant dans l’histoire c’est cette espèce d’ectoplasme d’animateur qui remue la fange de la crétinerie avec volupté et mauvaise foi. Au moins aura-t-il diffusé Amy à une heure de grande écoute, ce que je porte à son crédit. Accessoirement il m’a appris qu’elle repasse en concert à l’Olympia le 30 mars prochain.

04/12/2008

Les journalistes sont incorrigibles et massacrent Rachida qui, recevant le 3 décembre le rapport de la Commission chargée de formuler des propositions pour réformer l’ordonnance du 2 février 1945 sur l’enfance délinquante a dit notamment (http://premier-ministre.gouv.fr/IMG/doc/Discours_de_Rachidat_Dati.doc)  :

La Commission propose de fixer la minorité pénale à 12 ans. C’est le seuil qui a été recommandé en février 2007 par le Comité des droits de l’enfant de l’ONU. Il correspond à la moyenne de ce qu’appliquent nos pays voisins (10 ans en Suisse et en Angleterre, 12 aux Pays-Bas, 14 en Allemagne, Espagne, Italie).

Dire qu’un mineur d’aujourd’hui peut justifier une sanction pénale à partir de 12 ans me semble correspondre au bon sens. Sanctionner ne veut évidemment pas dire emprisonner et les juges pour mineurs doivent pouvoir disposer d’une palette de réponses adaptées à tous les cas.

Je crois aussi, comme le propose la Commission, que les mineurs de moins de 12 ans qui commettent des infractions devraient pouvoir être entendus par des enquêteurs, alors même que leur responsabilité pénale ne pourrait pas être engagée. Nous devons prévoir un dispositif permettant qu’ils soient tenus à la disposition des enquêteurs, avec toutes les garanties qu’impose leur âge.

Il faut aussi que les mineurs de moins de 12 ans qui ne pourraient pas être sanctionnés pénalement puissent faire l’objet d’une prise en charge civile très particulière. La Commission ouvre une piste en direction d’un placement éducatif spécialisé qui me paraît intéressant.

Le dernier principe que la Commission propose d’inscrire dans le nouveau code concerne l’âge de majorité pénale.

Cet âge est fixé à 18 ans depuis 1906. Depuis plus d’un siècle, en-dessous de 18 ans, on est jugé selon les règles spéciales applicables aux mineurs.

La Commission propose de consacrer solennellement ce principe dans le futur code de la justice pénale des mineurs. Cela répondra aux inquiétudes que certains ont pu exprimer lors de l’annonce d’une réforme en profondeur de l’ordonnance de 1945.

Ce principe n’exclut pas pour autant que des règles particulières de procédure soient prévues pour les mineurs les plus âgés. La justice pénale des mineurs a toujours distingué selon la maturité des délinquants. Plus un mineur approche des 18 ans, plus le régime pénal qui s’applique à lui se rapproche également de celui des majeurs. C’est justifié et logique. Cela doit rester le cas.

Tout ceci s’est transformé à la une des journaux et télévision : « Rachida veut emprisonner les mineurs de 12 ans. » Il semble qu’il y a tout de même quelques nuances et subtilités qui ont échappé à la presse.

Quand à Sarko, il continue à désavouer ses ministres avec énergie en fonction de la direction du vent. (Edgar Faure disait : « ce n’est pas la girouette qui tourne mais le vent… »)

La encore, et sauf si ma mémoire me fait défaut, il semble vaguement me souvenir que sa campagne électorale présidentielle était plutôt du genre sécuritaire. Je me demande même si ce ne sont pas ses discours de l’époque (certes très lointaine) qui ont inspiré cette commission, mais ce doit être mon mauvais esprit qui parle ?

De toute façon, le Loi passera et le parlement décidera de ce qu’il veut retenir ou pas de ces propositions, qui pourraient rejoindre la poubelle déjà très remplie des rapports sans suite.
03/12/2008

Les touristes coincés en Turquie par un hôtelier non payé par leur agence de voyages ou bloqués en Thaïlande pour cause de manifestations populaires se retrouvent sur le thème « mais que fait notre ambassade pour nous sortir de ce guêpier ? » Toujours le même mirage d’une civilisation qui a oublié la notion du risque. Les vacances à Saint-Gilles Croix de Vie restent plus sûres.

02/12/2008

Entendu sur les ondes ce commentaire frappé au coin du bon sens : « C’est difficile de se sortir d’une crise de l’endettement en empruntant. » A méditer, l’exemple de l’Islande qui s’était transformée en « hedge fund » et qui s’est écroulée en huit jours comme une vulgaire société à dé-responsabilité illimitée, illuminée par le mirage de la consommation sans fin financée par de la dette facile !

01/12/2008

TV On The Radio ce soir au Bataclan : résolument moderne, définitivement urbain, merveilleusement black.

29/11/2008

Après son exposition cette année à la Fondation Cartier, voila revenue Patti Smith avec un dvd sur sa vie tourné onze années durant par Steven Sebring et dont on avait d’ailleurs vu des extraits à la Fondation. C’est un excellent film sur cette très grande poétesse qui est capable d’un déchainement punk lorsqu’elle est sur scène et d’une douceur épanouie lorsqu’elle traverse la vie de tous les jours. Sebring a bien rendu cette double face de sa personnalité. Les passages purement musicaux sont plutôt rares au profit d’images en noir et blanc sur la vie de cette immense artiste qui traverse notre temps.

28/11/2008

Lou Reed dans Le Monde des Livres pour la sortie de Traverser le Feu qui reprend l’intégrale de ses textes en anglais, avec une traduction française. Un livre bien entendu indispensable pour tout fan de Loulou. La vendeuse chez Virgin qui m’emballe l’œuvre me précise que l’artiste était la il y a quelques jours pour une séance de dédicace. Sacré Loulou qui ne recule plus désormais devant quelques compromissions qu’il a du assurer avec sa moue boudeuse…

26/11/2008

Je viens de partager 3 heures de concert avec une légende ! Leonard Cohen a enchanté l’Olympia de son élégance surannée, un poète de 75 ans qui ne s’était plus produit en France depuis 15 ans. Costume noir et chapeau cuir qu’il porte à son cœur à tout va pour remercier le public et ses musiciens de « l’incroyable honneur qui lui est fait de chanter pour nous ce soir ». Revenu de tout il porte un regard émerveillé sur « l’immense privilège qui est le nôtre de pouvoir nous consacrer à une soirée musicale quand le monde n’est que chaos. »

La scène est parsemée de tapis persans sur lesquels il promène son être en apensanteur, entouré de ses musiciens affectueux et respectueux, dont un guitariste flamenco de Barcelone, et Sharon Robinson, délicate choriste, co-auteur de ses deux derniers disques. Discret, il s’efface pour laisser chacun se mettre en avant à un moment ou à un autre du show. Modeste il s’agenouille pour déclamer ses chansons comme une supplique de sa voix caverneuse, exhumée des profondeurs, pour hanter nos âmes. Une voix bouleversante qui a traversé cigarettes, alcool et rébellion pour marquer à jamais nos histoires, des mots qui nous ont accompagnés depuis toujours.

Un passager du temps, sans remord ni regret, qui termine le show en français par une adresse au public parisien, debout, repoussant éperdument le moment où il faudra se quitter, ému aux larmes, « il y a longtemps que je t’aime. » Les plus jeunes ne connaissent pas la fin de cette comptine enfantine qu’il ne dira pas. Je la leur dédie : « jamais je ne t’oublierai ! »
25/11/2008

Ségo, Ségo, Ségo... s’est faite rouler dans la farine par l’attelage fatigué de Titine et ses archéos Fafa, Yoyo et Delanoë, tirant à hue et à dia.

Pauv’ Ségo, elle ne pouvait rien contre cette horde de caïmans se débattant pour leur survie dans le marigot boueux des illusions perdues du socialisme. Elle a pourtant essayé avec force communication et participation, les deux mamelles de son absence de programme politique, mais ils ont été les plus forts.
24/11/2008

Tel Mac-Mahon qui a défait l’Autrichien à Solférino en 1859, je crains que Titine et ses archéos n’aient vaincu la vaillante Ségo. En attendant la Commission du « récolement » récole gravement rue de Solférino et tous les français fouillent dans leur dictionnaire pour savoir ce que peut bien vouloir dire ce terme bizarroïde : dénombrement par ministère d’huissier des meubles saisis, vérification pointage sur inventaire.

Bon, n’oublions pas que c’est suite aux horreurs de la bataille de Solférino gagnée par les maréchaux de Napoléon III qu’a été créée la Croix Rouge par le Suisse Henri Dunant afin de protéger les soldats blessés. Je crains en l’espèce que les maréchaux Fafa & Yoyo, ainsi que leurs hussards Delanoë & Hamon, vont plutôt s’activer à achever les blessés à l’arme blanche que les sauver.
23/11/2008

Titine et Ségo s’écharpent et se menacent de poursuites judiciaires pour emporter la rue de Solférino, s’injurient par médias interposés car elles ne se parlent plus. On parle de fraudes récurrentes, et généralement mutuellement acceptées par les parties, dans les grosses fédérations. La presse et les caciques du PS admettent que la bidouille est la règle dans les élections au PS, mais triche équitablement partagée est triche à moitié pardonnée. C’est assez incroyable, on ne sait d’ailleurs pas bien la forme que revêt cette bidouille sortie soudainement du chapeau.

Heuh… on ne pourrait pas tout simplement recompter les bulletins, ils doivent quand même avoir été conservés quelque part avec des procès-verbaux de bureaux de vote ! Au besoin on peut faire venir des observateurs de l’ONU ou du Cambodge pour s’assurer d’un minimum de régularité des votes dans le Poitou.
22/11/2008

Incroyable : Titine et son invincible armada d’archéos ne prend que 40 voix d’avance sur Ségo au 2ème tour des élections pour la barre du PS, sur 130 000 électeurs ! Une presque défaite. Bon, Titine elle ne donnait déjà pas top envie mais une telle baffe ne va pas améliorer son moral…

21//1/2008

Décès de Guy Peellaert dessinateur branché rock auteur notamment des couvertures de Diamond Dogs et de It’s Only Rock’n’Roll :

Au delà des musiciens, il a été inspiré par les grands personnages du XXème siècle qu’il a croqués dans des postures improbables, mêlant les uns aux autres dans un mix fantasmagorique et une étrange ambiance.

20/11/2008

Eh ben dis donc ! Ségo arrive en tête devant Titine qui accumule pourtant les soutiens de la clique « Tout sauf Ségolène » où se bousculent Delanoé, Fafa, Yoyo et leurs porte-flingues. Une bande de tueurs d’opérette à l’efficacité plutôt limitée, ils n’arrivent pas à achever l’objet de toute leur haine.

17/11/2008

Ca y est, il l’a fait ! C’est à peine croyable mais Delanoé annonce ce soir qu’il couche avec Titine et appelle ses partisans à voter pour la parachutée de Lille aux élections au poste de 1er secrétaire du PS. Hier soir encore à la clôture du congrès de Reims il expliquait qu’il ne donnait pas de consigne de vote. Sa nuit a du être tellement agitée à l’idée que Ségo puisse emporter le morceau et la rue de Solférino que juste après son café il a avalé son chapeau et soutenu Titine.

Mathématiquement cette dernière devrait l’emporter mais il n’est tout de même pas exclu que les militants électeurs soient fatigués de ces mammouths qui cherchent à encorner la Ségo depuis si longtemps, à moins qu’ils ne désignent Benoît Hamon qui n’est pas mal dans son genre, calme et propret, à gauche du PS, jeune et neuf. Globalement la question est de savoir qui serait le plus nuisible au PS et, potentiellement, à la France ? A ce classement je range en 1ère place sans hésitation la bande Titine/ Delanoé/ Fafa/ Yoyo.
16/11/2008

- Réveil ce matin et c’est toujours la mésentente au PS, nos larrons n’ont pas pu s’entendre. Delanoé s’en retourne à sa mairie de Paris où finalement il n’est pas trop mal loti. Fafa s’étrangle de fureur à la tribune de Reims en prônant le coup de barre à gauche en suivant Titine. Hamon reste candidat. Et Ségo, politiquement nunuche mais redoutablement habile dans les affaires de querelles internes s’en remet aux militants qui éliront leur chef la semaine prochaine. Disons le, Ségo ne va pas résoudre la crise mondiale et française sur la base de l’amour et de la fraternité, les deux mamelles de son programme, pas plus de l'évocation du 14 juillet 1789 comme elle l'a fait hier, mais si elle peut nettoyer les écuries d’Augias de la rue de Solférino de ses éléphants vieillissants et encombrants, ce serait œuvre de salut public.

- Un cartel de 4 verriers est condamné par la Commission européenne à une amende de plus d’un milliard d’euros pour entente illégale et entrave à la concurrence. C’est rigolo car les apôtres du libre-marché ont souvent tendance à oublier que dès qu’on laisse les entreprise libres, elles ont tendance à vouloir s’entendre pour se partager le marché plutôt qu’à se déchirer pour le conquérir. Il n’y a qu’à regarder les prix des abonnements des fournisseurs d’internet pour s’en persuader. C’est aussi une des données de base du capitalisme.

- Retour vers Bashung ce soir à l'Elysée Montmartre. La prestation parfaite d'un poète émouvant, comme toujours :

15/11/2008

Ségo, Ségo, Ségo ! Elle va tous les ni… la nunuche. Fafa, Delanoé et Titine se battent dans la fange et risquent de se faire doubler par la Ségo préférée par les militants. Après tout c’est leur droit. Ce soir au congrès du PS la nuit va être chaude.

14/11/2008

C'est marrant, personne n’aime mon lustre. Tout les gens qui passent chez moi le critique : il éclaire trop ceci et pas assez cela. Cela renforce mon attachement à ce meuble.

13/11/2008

Je l’avoue, j’ai craqué et me suis rendu coupable du péché de gourmandise, voir de concupiscence ! Je n’ai pas pu m’empêcher de retourner voir Amy Macdonald au Bataclan ce soir après l’avoir vue à la Maroquinerie il y a 15 jours. Et quel bonheur ce fut de nouveau. Quelle voix, quelle sincérité, quelle jeunesse, quelle pugnacité. Un groupe uni et flamboyant. Ils ont terminé le show sur un Let’s Start a Band enflammé, ils étaient heureux et nous comblés. Ouahhhhouh. Si elle repassait demain je ne pourrais pas plus résister.

12/11/2008

Pierre Boulez ce matin sur France Culture : « J’aime beaucoup la vitalité de la musique pop mais beaucoup moins la façon dont elle s’exprime. Ces jeunes qui se démènent devraient savoir qu’un peu plus de culture les rapprocherait de Stravinsky et leur ferait dire leur rébellion avec bien plus d’éloquence. »

11/11/2008

Notre MAM, misnistrette de la police, qui n’a toujours pas recraché le parapluie qu’elle a avalé il y a plusieurs décennies, parle de l’ultragauche en lieu et place de la traditionnelle extrême gauche. Mon dictionnaire m’apprend que :

Ultra = élément du latin ultra « au-delà », qui exprime l’excès, l’exagération.

Extrême = qui est tout à fait au bout, qui termine.

Il est vrai que le sens est légèrement différent. C’est déjà mieux que Védrine, ex-ministre des affaires étranges qui, une fois à la retraite, a inventé le concept d’hyper-puissance pour remplacer celui plus couru de superpuissance. En fait hyper veut dire exactement la même chose que super, mais le premier vient du grec et le second du latin.
10/11/2008

Un collectif de d’habitants de la Villa Montmorency, ghetto de riches du XVIème arrondissement (dont l’hôtel particulier de Carlita), s’émeut de la construction d’une HLM dont les fenêtres donneront sur les allées ombragées de leurs hôtels particuliers. Il n’est sans doute pas impossible que la mairie de Paris soit pour quelque chose dans cet envahissement inattendu du lumpen proletariat sur le territoire de la bourgeoisie haut de gamme. Evidemment ladite bourgeoisie ne sait pas trop comment tourner le problème pour s’y opposer et le collectif fait dans la contorsion sémantique pour dire que « le logement social c’est très bien, mais ailleurs… »

09/11/2008

Des popes orthodoxes se battent à coups de cierge contre des prêtres catholiques au cœur du Saint Sépulcre, que Dieu les pardonne ! Les soldats israéliens (donc juifs) qui gardent le lieu saint et s’interposent doivent bien rigoler. Si même entre chrétiens on n’arrive pas à s’entendre alors ce n’est pas demain que Jérusalem sera réunifiée. On se croirait dans un comité directeur du parti socialiste, heureusement il y a moins d’enjeux, il ne s’agit que d’histoires de chapelles.

08/11/2008

Dans un dîner en ville alors que la conversation vient sur le score de la motion Ségolène du PS arrivée devant celles de Delanoé et de Marine Aubry j’explique que cela me va mieux que la Martine Aubry, archéo-marxiste à ranger au placard des souvenirs de la gauche française, avec Fafa (fossoyeur de la constitution européenne) qui soutient la motion de cette dernière d’ailleurs. Je me fais traiter de « facho » ! C’est drôle ce réflexe de la vieille gauche européenne qui n’arrive pas à remettre en cause ses propres dogmes qui ont pourtant montré leurs limites. Bon, la bonne nouvelle c’est qu’il me semble que les militants socialistes pensent comme moi et que le couple Aubry/ Fafa n’ait pas déclenché l’enthousiasme non plus dans les fédérations locales.

A mon avis ils ne vont pas rester longtemps au bord de la route car l’union "Tous contre Ségo" risque fortement d’unifier Delanoé, Aubry, Fafa et les autres pour se faire la vestale des écrans, la massacrer, la découper en morceaux et la jeter aux chiens. Ils en ont déjà les babines dégoulinantes. Pauvre Ségo, c’est vrai qu’elle à l’air nunuche mais elle ne mérite pas ça, surtout de la part de tous ces caïmans qui végètent dans le marigot peu ragoûtant de la rue de Solférino. Et sans parler de la gauche caviar des dîners en ville qui fait assaut de dérision et trempe sa plume dans le rouet amère de ses frustrations et du renoncement à ses idéaux. Aux termes des us et coutumes socialistes, le parti est désormais censé soutenir la motion majoritaire et donc… Ségolène pour le congrès de la semaine prochaine ! Si elle est élue premier secrétaire, avec vocation à être candidate aux prochaines présidentielles, on va se tordre de rire.

Du coup c’en est trop pour Mélanchon, le dernier Mao pur et dur encore encarté au PS, qui quitte le parti !
06/11/2008

Lehman Brothers avait acheté en 2007 la tour Cœur de la Défense pour 2,1 milliards d’euros. La liquidation de la banque défunte serait en train de la revendre pour 1 milliard. Les propriétaires avoisinant du parvis de la Défense redoutent que la transaction se fasse car validerait ainsi le nouveau prix du marché immobilier de bureau dans ce quartier, les obligeant ainsi à comptabiliser des moins-values considérables. La bulle continue à se dégonfler en faisant des gros pffffffffffftttttttttt.

05/11/2008

Barack Obama est élu président des Etats-Unis d’Amérique. C’est un immense vent de fraîcheur qui souffle sur l’Amérique. Ce garçon jeune, beau, dynamique, d’un calme olympien et d’une hauteur de vues inégalée depuis longtemps dans ce continent est élu après un parcours stupéfiant de célérité et de puissance. Je crois en la capacité de l’Amérique à se régénérer face à l’adversité, bien plus vite que notre vieille Europe, surtout guidée par un personnage de ce genre.

Ceci dit, et comme le rappelait Védrine, Barack a été élu président des Etats-Unis et pas du monde, il devrait donc défendre les intérêts de ses électeurs et l’économie de son pays avant ceux du Kenya ou de l’Europe.
04/11/2008

Picasso et les Maîtres au Grand Palais : passionnante exposition qui retrace l’inspiration tirée par Picasso des maîtres de la peinture classique. C’est un pêle-mêle de toiles de Le Nain, Ingres, Velasquez, Delacroix et d’autres, avec celles de Picasso qui les a démontées et reconstruites en de multiples déclinaisons au hasard de ses périodes. Etonnante inspiration et créativité de cet artiste dont la peinture a envahi toute la vie et l’âme dès le plus jeune âge et qui a fut le père d’une production phénoménale en nombre et originalité.

02/11/2008

Exposition Van Dyck au Musée Jaquemart-André : un portraitiste du XVIIème siècle qui nous fait plonger dans son époque grâce à une peinture d’une incroyable vérité. Cheminant dans les salles drapées de tissu vert sombre, on rentre dans l’intimité des personnages et des intérieurs.

01/11/2008

En ces périodes d’incompétence des hommes politiques face aux phénomènes financiers qui les dépassent, on rappelle que Churchill disait : « quand je demande un conseil à 10 économistes, j’en reçois 11 car Keynes en donne 2 ! »

31/10/2008

Superbe Aimee Mann à la Cigale ce soir : l’ambiance musicale est plus chaude qu’en 2005, les guitares électriques ont été remplacées par orgue et claviers, les solos sont repris au mini-moog, elle-même joue de l’acoustique. Elle est plus détendue, habillée en jeans, une cravate bleue des mers du sud sous un gilet en velours grenat, une tête de femme dans le dos avec les cheveux aux couleurs de la cravate. Une ambiance folk/country, une audience de fans, et une voix toujours aussi chaude et allante, un trémolo naturel, une espèce de Joan Baez revisitée. Merveilleux concert. Nous terminons au bistrot d’à coté à regarder les roadies charger son camion et espérant la voir sortir, sans succès…

29/10/2008

Concert Marie Modianno au Café de la Danse. Une première partie touchante avec un trio de musicos amateurs que j’ai peut-être préféré à Marie. Elle leur succède, chantant en anglais des mélodies touchantes avec son Peter von Poel, folkeux suédois jouant de la guitare et partageant certaines compositions.

25/10/2008

Concert Blonde Redhead meet Gainsbourg dans le cadre de l’exposition Gainsbourg à la Cité de la musique. Admirateur de Gainsbarre depuis toujours, le trio joue ici le début de son show avec un petit orchestre à cordes pour recréer plus exactement les atmosphères musicales de leur Maître. Kazu nous explique qu’ils vivent un rêve avec cet hommage parisien. La salle un peu trop vaste et impersonnelle se prête moins à cette communion mystique que nous avons partagée en avril dernier au Bataclan mais c’est toujours un plaisir de voir les Blonde en concert.

25/10/2008

Dominique Strauss-Kahn, ci-devant directeur général du Fonds monétaire international (FMI), organisation multilatérale issue de l’après-guerre pour gérer le système financier mondial, installé à ce poste par la volonté de Sarko l’agité et potentiel candidat aux présidentielles contre Sarko en 2012, donc ledit DSK a couché avec une de ses employées. L’impétrante est mariée, comme lui d’ailleurs avec Anne Sinclair, journaliste plus ou mois connue du PAF.

Les Echos cette semaine ont titré :

  • « Le FMI ébranlé » (quel titre approprié, il faut quand même le faire…)

Toute cette affaire d’alcôve se passe aux Etats-Unis, qui plus est dans un machin multilatéral où les querelles nationalistes sont un véritable moteur de fonctionnement. Donc cela s’est su et DSK a du publiquement présenter ses excuses à ses employés, à sa maîtresse, à sa femme et à sa famille, tel Clinton expliquant devant les télévisions du monde entier il y a quelques années la différence entre une fellation et une relation sexuelle pour finalement convenir d’une acte « non approprié ».

  • D'abord, je présente mes excuses et j'indique que je regrette beaucoup l'incident… [il] constitue une erreur de jugement de ma part dont je prends l'entière responsabilité
  • Je crois fermement que je n'ai pas abusé de ma position. Je vais évidemment suivre les indications du conseil d'administration sur la meilleure manière de résoudre ce problème.
  • Je veux présenter mes excuses à la personne concernée pour mon erreur en ayant débuté cette relation. Elle est une économiste talentueuse et une professionnelle avérée. Je reconnais la situation difficile créée pour elle. Je présente aussi mes excuses à ma femme et ma famille.
  • Beaucoup d'entre vous ont la sensation que je vous ai laissés tomber et je comprends cela.
  • Je vous demande aussi d'attendre que l'ensemble des faits émergent et de ne pas être distraits par des spéculations et rumeurs dans les jours à venir. Je suis déterminé à faire ce qui est juste pour l'institution et je souhaite sincèrement que le problème soit résolu aussi vite que possible.

Anne Sinclair y va aussi de son petit mot sur son blog :

  • Vous avez été nombreux à m'envoyer hier des messages très gentils après l'article du Wall Street Journal et l'écho qu'il a eu en France. Cela m'a touchée. Mon blog traite de l'actualité américaine mais je veux en profiter pour vous dire quelques mots de cette actualité un peu particulière. Il y a l'enquête interne au FMI. On attend sereinement sa conclusion. Cela devrait être rapide. Et il y a le reste, qui relève de notre vie privée, sur laquelle je n'ai pas l'intention de m’exprimer. Voici juste, avant que ne se propagent des rumeurs malveillantes, quelques éléments rapides : chacun sait que ce sont des choses qui peuvent arriver dans la vie de tous les couples ; pour ma part, cette aventure d'un soir est désormais derrière nous ; nous avons tourné la page. Puis-je ajouter pour conclure que nous nous aimons comme au premier jour. Voilà. Je ne reviendrai plus sur ce sujet. Et exceptionnellement, vous le comprendrez, je ne rendrai pas publics vos messages.

Et ce samedi 25 octobre le conseil d’administration du FMI, statuant sur une enquête réalisée par un cabinet externe, que DSK n’a pas abusé de sa position mais était coupable d’une grave erreur de jugement :

  • The 24-member Executive Board of the International Monetary Fund (IMF) issued the following statement today:
  • The IMF's Executive Board, under the chairmanship of A. Shakour Shaalan, the Dean of the Board, has today concluded its inquiry into allegations of improper conduct involving the Managing Director of the IMF, Dominique Strauss-Kahn. In reaching its conclusions, the Board reviewed the findings of an independent inquiry carried out by external counsel, as well as an analysis of the standards of conduct applicable under the contract of the Managing Director. The Board is satisfied that the inquiry has been conducted in a thorough, independent, and expeditious manner, and would like to express its appreciation to the external counsel for his careful and exhaustive effort.
  • In the interest of transparency, and following best practice on good governance, the Board has decided that both the external counsel's report and the background note on applicable standards of conduct under the Managing Director's contract should be made public.
  • Based on the facts established by the external counsel's report, and the advice provided by the General Counsel and the Ethics Officer regarding the applicable standards of conduct, the Board has concluded that there was no harassment, favoritism, or any other abuse of authority by the Managing Director.
  • Nevertheless, the Executive Board noted that the incident was regrettable and reflected a serious error of judgment on the part of the Managing Director, as he has acknowledged and for which he has apologized. The Executive Board stressed that the personal conduct of the Managing Director sets an important tone for the institution and, as such, must be beyond reproach at all times.
  • The Executive Board took note of the concluding observations by the external counsel with respect to best practices, and will take them into account in the work underway in the Fund to review the standards of conduct applicable to the Managing Director, the staff, and the members of the Executive Board.
  • The Board would like to thank all those who have cooperated with this inquiry. It considers that this matter is now closed, and looks forward to continuing to work with the Managing Director and staff on the daunting challenges facing the membership.

Le rapport de 9 pages du cabinet externe est publié sur le site web du FMI dont on trouvera ci-dessous la page 3. On imagine les prochaines réunions à présider par DSK alors que tout le FMI aura bien entendu lu ce rapport détaillant ses exploits. Et je ne parle pas de sa dulcinée partie planter ses choux à la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) à Londres.

C’est affligeant, la dignité voudrait tout de même que ces grands personnages (i) ne couchent pas à tort et à travers avec leurs employés et (ii) que si malgré tout l’irréparable doit être commis, qu’ils tirent leur révérence plutôt que d’avoir à traîner ensuite de pareils boulets qui réduisent à rien leur autorité et leur légitimité.

22/10/2008

Laetitia Shériff hier soir au Point Ephémère, un endroit un peu glauque sur le canal Saint-Martin mais un concert étonnant d’un trio mené de main de fer par cette bassiste/ chanteuse/ auteure-compositrice. Une musique moderne basée sur des boucles répétitives, des rythmes syncopés, des miaulements de guitare sans fin, une inspiration urbaine et une très jolie voix. Des sourires sur une musique sombre, une Siouxsee & the Banshees de la crise.

En première partie Mansfield.TYA, deux jeunes femmes qui se passent violon, guitares et batterie pour former un duo charmant et complice.
21/10/2008

Le communiqué de la Caisse d’Epargne du 17 octobre :

Du fait de l’extrême volatilité des marchés et du krach boursier de la semaine du 6 octobre, le Groupe Caisse d’Epargne a connu un important incident de marché dans l’activité dérivés actions, qui s’est traduit par une perte de l’ordre de 600 millions d’euros. Cet incident a été décelé dans le cadre des procédures habituelles de contrôle.

Cette perte concerne exclusivement la gestion en compte propre de la CNCE, c’est-à-dire une activité indépendante de sa trésorerie.

Compte tenu de son niveau de fonds propres – plus de 20 milliards d’euros – et de son importante liquidité, cette perte n’affecte pas la solidité financière du Groupe et n’a aucune conséquence sur la clientèle.

Les mesures nécessaires ont été immédiatement prises pour solder cette position et mettre fin à cette activité. Des sanctions ont été prononcées et les autorités de tutelle informées.

On trouve aussi le rappel des valeurs de cette compagnie sur son site web :

Depuis son origine, la Caisse d’Epargne a toujours souhaité apporter sa contribution à une économie de marché humainement responsable. La volonté de concilier durablement la performance économique, l’équité sociale et la précaution environnementale est ainsi l’essence du positionnement du Groupe Caisse d’Epargne.

Ambition, Confiance et Engagement, les valeurs du Groupe Caisse d’Epargne sont issues de ses origines et épousent les aspirations actuelles de ses clients, de ses collaborateurs et de ses sociétaires.

Ambition : c’est l’énergie d’un Groupe qui sait relever tous les défis pour devenir la banque préférée des clients, tout en respectant son identité et ses racines.

Confiance : valeur fondamentale du Groupe Caisse d’Epargne, elle inspire ses pratiques professionnelles et ses relations avec l’ensemble des parties prenantes : clients,  collaborateurs, sociétaires, fournisseurs…

Engagement : Fidèle à sa vision de progrès, le Groupe Caisse d’Epargne entretient un rapport actif au monde qui l’entoure à travers sa contribution au développement local et son action en faveur du développement durable.

Le plus fascinant dans cette histoire est qu’elle se passe en pleine crise internationale alors que les banques s’écroulent et que les Etats ne savent plus comment faire pour colmater les voies d’eau. Elle montre une nouvelle fois que les banques elles-mêmes ne savent plus trop ce qui se passent dans leurs propres murs ni le niveau de risque qu’elles abritent dans leurs livres. C’est tout de même inquiétant. Au-delà on peut se demander s’il est vraiment nécessaire que la Caisse d’Epargne participe ainsi aux marchés spéculatifs ? A lire ses valeurs on n’en retire pas vraiment le sentiment que la spéculation relève de son objet social. Alors y a-t-elle été poussée parce que ses dirigeants voulaient briller dans les dîners en ville ou parce que ses actionnaires (les caisses d’épargne régionales) lui imposaient des niveaux de rentabilité que seule la spéculation pouvait offrir ?

Il y a en tout cas un individu qui se frotte les mains de cette déroute financière planétaire, c’est Kerviel le trader-fraudeur. Pour lui dont le procès va bientôt commencer cela ne pouvait tomber mieux. Ses avocats rivalisent en déclaration de mauvaise foi pour démontrer que leur pauvre client a été victime su système et que sa perte de 5 milliards d’euros est finalement bien peu de choses par rapport aux milliards envolés dans les turpitudes du secteur. On le présente comme un petit bras, porte-flingue d’un top-management compromis dans des pratiques largement plus pernicieuses (et couteuses) que les dissimulations du petit Kerviel.

20/10/2008

Mademoiselle K a mis le feu à l’Olympia hier soir avec son gang de trois musiciens. Le public était déchaîné et a eu droit à 2 heures de rock et de sueur, le sol vibrait, les murs bougeaient. La diva vêtue de cuir de et plumes d’autruche nous a raconté ses histoires de fille à grands coups de riffs rageurs, d’enthousiasme et d’émotion. Quel parcours ! L’an passé ils jouaient dans des arrière salles les voici face à un Olympia archicomble et ébahi. On la sent un peu émue de se produire dans le hall des exploits de Jimi Hendrix, David Bowie et tant d’autres. Ouahhh quel show !

19/10/2008

Suzanne Vega à l’Alhambra ce soir : comme toujours un concentré d’élégance, de beauté, de subtilité, de poésie et d’intelligence musicale. Elle est accompagnée de Gerry Leonard, guitariste irlandais qui faisait partie du groupe de Bowie sur ses deux dernières tournées. Duo exquis et tellement élégant.

18/10/2008

Superbe concert d’Amy Macdonald à la Maroquinerie ce soir, un accent écossais à couper au couteau, une voix claire et puissante, une guitare rythmique délurée, quatre musiciens complices et un show qui coule comme un torrent furieux des Highlands. Cornemuses en intro et un rappel, seule à la guitare acoustique avec une reprise bouleversante de Dancing in the Dark de Bruce Springsteen. Une bande de cinq gamins souriants, qui jouent avec l’énergie du désespoir. Heureusement qu’on en a des pareils.

17/10/2008

Cette fois-ci c'est la Caisse d’Epargne, oui, celle qui gère nos petites économies, qui annonce ce matin avoir perdu 600 millions EUR dans une opération de marché la semaine dernière sans que ce noble établissement donne l’impression de vraiment comprendre comment il a pu perdre cette somme.

Voilà qui va rassurer les citoyens : même à la Caisse d’Epargne, en principe parangon de vertu pour gérer en bon père de famille nos bas de laine, il y a des traders-divas qui au cœur d’une crise financière mondiale d’une ampleur jamais égalée, spécule tranquillement au centre de Paris et en plus se gourent de sens. On croit rêver mais nous sommes en plein dans l’économie occidentale du 21ème siècle.
16/10/2008

Les foot-balleux brillent encore avec un sifflage organisé de Marseillaise à l’occasion d’un match France-Tunisie. Que les spectateurs coupables soient des tunisiens, des français d’origine tunisienne ou des français « de souche » ils sont tous atteints du même syndrome débilitant du ballon rond. On dirait que le simple contact d’un globe de cuir avec une pelouse verte déclenche chez les spectateurs de ce jeu affligeant un ramollissement accéléré des circonvolutions cérébrales, un affaissement soudain de la capacité à raisonner, un délabrement aggravé des ressources mentales, une montée en flèche des tendances beaufisantes et vulgaires, ainsi que du grammage de bière dans le sang. Il y a là un vrai sujet de santé publique auquel devrait s’attaquer la médecine moderne car le syndrome est hautement contagieux et telle une grippe aviaire lâchée à travers la planète, envahit les stades du monde entier.

Bon, cette fois-ci 80 000 péquins ont sifflé en cœur la Marseillaise mais la manifestation du syndrome aurait pu revêtir une autre forme : tabassages racistes, bagarres avinées, banderoles scélérates, ou autres. Ils ne sont pas particulièrement méchants, juste abrutis par plusieurs générations à regarder les ballons rouler sur des pelouses à la télé ou dans les stades.

Et d’ailleurs pourquoi chante-t-on la Marseillaise dans un match de foot-balle ? Quel est le rapport ? On pourrait peut-être simplement supprimer cette tradition et garder l’hymne national pour le 14 juillet et la garde républicaine ?

La politicaille s’écharpe sur le sujet de savoir s’il faut ou on interdire les matchs si affront à l’hymne national. Le PS a déjà demandé la tête de Laporte qui suggère de jouer en province les matchs contre les pays du Maghreb. Arrêter les compétitions de foot-balle pour s’opposer au crétinisme c’est un peu comme le pape qui propose l’abstinence pour lutter contre le sida, cela fait plaisir mais n’est pont trop efficace ! Il faudrait plutôt parier sur l’intelligence et la formation, mais la on s’attaque à un « vaste programme » comme disait le de Gaulle devant un graffiti « Mort aux cons » !
15/10/2008

Délicieux concert de Lenni Jabour ce soir au Zèbre. Elle y recoit ses amies qui chantent avec elle, Sara Slean et Rosemary de Moriarty. Définitivement charmant.

12/10/2008

Je déguste des sardines grillées au gros sel sur une plage déserte du sud de Lisbonne. Hier soir j'ai vu Promets-moi ! de Kustorica dans un cinéma-théâtre de la ville. Une histoire de macs, de putes de circonstance, de musique et de bonheur, de ville et de campagne serbes, de plein d’humanité peinte avec un humour ravageur. Ah la vieille Europe !

08/10/2008

Une immense bonne nouvelle, le prix Nobel de littérature attribué à Le Clézio. Je n’aurais pas cru qu’il dispose d’une aura internationale suffisante pour lui procurer une reconnaissance Nobelisée, mais tant mieux pour lui. J’ai été ébloui par Désert en 1980. Et je suis toujours touché lorsque j'entends cet homme s’exprimer avec tant de retenue, de délicatesse et de gêne. Il est vraiment l’image de l’Albatros de Baudelaire, ses ailes de géant l’empêchent de marcher :

Le Poète est semblable au prince des nuées
Qui hante la tempête et se rit de l'archer;
Exilé sur le sol au milieu des huées,
Ses ailes de géant l'empêchent de marcher

06/10/2008

- Abdoulaye Wade, président du Sénégal se moque gentiment de l’occident en minaudant sur les ondes de France Inter : « Mais dîtes moi n’est-ce pas une crise de la dette que vous vivez là ? Une crise de riches sans doute, mais qui risque de générer une baisse de l’aide au développement… » Bon, il n’a pas tout à fait tort notre camarade sénégalais, la preuve est faite qu’il n’y a pas que le tiers monde qui se laisse submerger par sa dette. En fait c’est une crise de pays vieux et riches. Cruel retour de flamme qui en annonce sans doute d’autres !

- Concert Joseph d’Anvers au Nouveau Casino, attenant au Café Charbon de la rue Oberkampf : musique triste jouée gaiement. Cherchez je suis dans la foule :

05/10/2008

- Une commission d’historiens allemands réévalue le nombre de morts des bombardements de Dresde en 1945 à 18 ou 20 000 au lieu de 150 ou 200 000 comme initialement vulgarisé. On avait quasiment accusé les alliés de crime contre l’humanité pour avoir lancé ces bombardements alors que la guerre était déjà presque gagnée. Il semble que les morts furent exclusivement civils. La ville a été anéantie par plusieurs vagues de bombardiers à coups de milliers de tonnes de bombes incendiaires. Il s’agissait de détruire le nœud de communication ferroviaire et d’empêcher l’armée allemande de se redéployer vers l’est.

-

Exposition César à la Fondation Cartier, une anthologie réalisée par Jean Nouvel, ami de l’artiste. Etonnante expression de ce sculpteur à travers des matériaux modernes qu’il compresse, étend ou répand avec originalité.

04/10/2008

L’Autorité des marchés financiers (AMF) française ouvre une enquête sur l’évolution douteuse à la baisse du cours de la banque NATIXIS durant la période de sa récente augmentation de capital pour combler ses pertes générées par le fait que sa direction a confondu casino et financement de l’économie. Le chef de l’AMF déclare dans Les Echos du 1er octobre : « J'ai décidé d'ouvrir une enquête sur les conditions dans lesquelles certains grands acteurs ont contribué à la chute du titre Natixis lors de son augmentation de capital. Je dispose d'éléments précis sur des arbitrages forcenés réalisés dans des conditions suspectes et qui ont entraîné des suspens, c'est-à-dire l'impossibilité de livrer les titres à l'échéance, ce qui est strictement contraire à des règles françaises anciennes. »

Tout le jeu consiste à spéculer à la baisse et à diffuser des rumeurs malveillantes en même temps. Je vends aujourd’hui à terme 100 une action que je n’ai pas encore et que je devrais livrer en novembre. Comme je pense que l’action va baisser (et j’aide le mouvement en laissant courir des rumeurs de marché comme quoi la banque a des problèmes de trésorerie), en novembre je l’achèterai à 50 et encaisserait la vente de 100 : bénéfice 50. Pour sophistiquer le bazar j’achète un CDS (credit default swap) qui me garantit contre le risque de défaut de NATIXIS, la rumeur continuant à courir, le cours de mon CDS monte et je le refourgue à un autre spéculateur pour également encaisser un bénéfice.

De grands acteurssont soupçonnés d’avoir accéléré la dégringolade du titre. Si cela se confirme cela montrera que même au plein cœur d’une crise financière centenaire des divas de la finance continuent à jouer. Les faillites et les nationalisations de banques passent, les contribuables payent, la planète est aux abois, et des gamins mal élevés s’amusent. Il semble qu’il y ait un léger besoin de reprendre en main l’éducation de ces petits diables…

Cannibale, on vous disait, cannibale ! L’économie financière est devenue cannibale et se déchire les dépouilles fumantes de ses propres congénères acculés à la faillite par la folie des apprentis sorciers issus de son sérail.

03/10/2008

Poncelet, ex-président du Sénat de 77 ans est remplacé par Larcher, un jeunot UMP de 59 ans qui a bien la tête de l’emploi, grassouillet avant l’âge, déjà nourri aux mets exquis de la République et mielleux à souhait, promettant transparence et modernisation, et bla-bla-bla et bla-bla-bla. Les supporters de Raffarin font tout un scandale pace que leur poulain de 60 ans a été éliminé dès le premier tour des primaires de la droite sénatoriale, d’un coup d’un seul. La patte de l’Elysée est soupçonnée derrière cette traîtrise. Bon, grosso-modo Larcher ou Raff à la tête du Sénat, cela ne va pas changer la face du monde et les marguerites du Luxembourg seront correctement arrosées. L’un comme l’autre feront aussi bien le job. Par contre il serait sain par les temps qui courent que le Raff évite de régler ses comptes et de pleurnicher partout. Il va prendre sa retraite dans son Poitou et essayer de travailler un peu au Palais du Luxembourg et on en reste là. Peut-être aura-t-il échappé à nos deux mousquetaires qu’il y a quelques sujets plus importants en ce moment ?

02/10/2008

- Il aura fallu attendre une crise financière internationale sans précédent pour enregistrer au moins une bonne nouvelle : les foot-balleux et leurs arbitres se mettent en grève la semaine prochaine pour je ne sais quelle obscure prétexte liée à la gouvernance de leurs clubs. Grande avancée conceptuelle !

- Les crânes d’œuf transformés en divas du trading financier dans les années 80/90’s au sortir de leurs écoles scientifiques (polytechnique et autres) et qui ont cru pouvoir modéliser « l’exubérance irrationnelle des marchés » se retrouvent au chômage pour cause de crise mondiale. Ils vont pouvoir retourner à « l’économie réelle » : construire des ponts et des voitures. Après-tout il y a de quoi faire aussi dans ces domaines.
29/09/2008

Fillon a échappé à une collision dans l’avion qui le ramenait d’Angers à Villacoublay. Je rêve, le premier ministre de la République mobilise un Falcon 900 pour faire Angers-Paris alors qu’il faut 1h30 en TGV. Cela ne paraît pas très sérieux mais l'Etat communique ensuite sur le fait que pour des raisons de sécurité, l'avion est moins onéreux pour le contribuable plutôt que de mobiliser une escouade de policiers pour sécuriser un TGV (et les gares traversées) qui transporterait l'hôte de Matignon.

La chambre des représentants américains rejettent le plan de lancement d’une structure de cantonnement des actifs toxiques de nos brillants banquiers, dont le coût a été évalué à 700 milliards d’USD. Deux représentants républicains sur trois ont voté contre au nom de l’américain moyen qui ne voit pas pourquoi il paierait pour les errements des divas de Wall Street. Ce serait presque risible si nos petites économies n’étaient pas en jeu. Après-tout peut-être le paysan du Middle-west n’a-t-il pas tout à fait tort. Jusqu’à maintenant, les banques en difficultés ou en faillite qui n’ont pas été rachetées par l’Etat l’ont été par leurs congénères, elles continuent donc leurs activités sous une autre casquette et sans doute avec de la casse sociale. Alors à quoi sert véritablement ce plan de sauvetage, ne peut-on laisser le marché cannibale régler son problème tout seul ?
28/09/2008

Le Benelux nationalise Fortis et la Belgique risque de devoir en faire autant pour Dexia, issu de la fusion de l’ex-Crédit Local de France avec son alter-égo belge. En fait ces deux banques ont été attaquées par « le marché » qui a massacré la valeur de leurs actions en pariant sur leur baisse. On ne sait pas trop si ces entreprises avaient véritablement des problèmes réels de trésorerie mais en tout cas le marché en a diffusé la rumeur, basée sans doute sur un identique manque d’analyse comme lorsqu’on voulait nous faire croire que les profits pouvaient augmenter durablement plus vite que le chiffre d’affaires…

Ce soi-disant marché, encore appelé « les investisseurs », un magma spéculant qui s’agite devant des écrans, est en train de scier la branche sur laquelle il est encore assis. Pour le moment ce sont ses représentants les plus éminents qui trinquent : faillite de banques d’affaires, démission de pédégés milliardaires, licenciements de traders divas, etc. Mais en précipitant la chute de leurs propres congénères banquiers par souci de spéculation (à la baisse) effrénée, les investisseurs s’auto-dévorent telles des mantes religieuses après l’orgie.

Des abysses de la stupidité boursière aux grands fonds des cétacés, je choisis ces derniers en visitant la belle exposition à eux consacrée au Muséum d’histoire naturelle :

27/09/2008

Arte et Manu Katché nous gratifient chaque dernier samedi du mois d’un programme musical de qualité avec One Shot Not. Ce soir nous avons notamment découvert Colbie Caillat, Piers Faccini et The Kooks. Les artistes sont filmés sur scène et en coulisses, Manu lance des bœufs avec des associations improbables. Une excellente émission pour une chaîne de télévision toujours à la pointe.

26/09/2008

Pendant ce temps les économistes mondains continuent à déverser leurs oracles incantatoires. Le plus délicieux dans cette affaire c’est que tous ces prévisionnistes de salon, qui ont brillé par leur incapacité à analyser les vrais risques de notre économie capitaliste, continuent à avoir portes ouvertes dans toute la presse internationale. Les Echos, pourtant un journal de qualité, interviewe dans son numéro du 17/09/2008 Ethan Harris et continue à le qualifier de gourou de Wall Street… lorsque ledit Ethan est l’économiste en chef de Lehmann Brothers banque d’affaires mise en faillite la veille de l’interview.

Patrick Arthus, alter ego d’Ethan chez NATIXIS continue à s’afficher sur les plateaux lorsque son employeur est la banque française qui se porte le plus mal sur le CAC 40 et qui vient difficilement de boucler une augmentation de capital pour combler quelques milliards de pertes !

Soit ces économistes sont impuissants à prévoir l’avenir (c’est plutôt ma version), soit ils dispensent des conseils à leurs employeurs qui ne les suivent pas. Mais on peut raisonnablement se poser la question de leur utilité.
25/09/2008

Le Financial Times évalue à 92 milliards de dollars la rémunération des dirigeants divas des grandes banques américaines depuis 3 ans à comparer au 700 milliards du plan de rachat des créances douteuses de ces mêmes banquiers au frais du contribuable américain (en attendant la participation des contribuables d’autres pays). Même si tout le monde s’entend sur le fait ne rien faire couterait encore plus cher au contribuable, on a mal à sa morale devant un tel désastre sans responsable…

24/09/2008

Le couple qui veut faire prononcer l’annulation de son mariage pour défaut de virginité de la mariée continue à nous casser les pieds en voulant forcer la justice à des acrobaties sémantiques pour confirmer cette annulation prononcée en première instance. Ils ne peuvent pas divorcer comme tout le monde et nous laisser tranquilles avec ces histoires d’alcôve ?

23/09/2008

Barclays Bank qui a racheté les activités américaines de courtage de Lehman Brothers s’est mis de coté une enveloppe de 2,5 Mds.USD à verser aux traders de la banque défunte pour les conserver sous sa bannière. On dirait que les leçons des évènements récents n’ont pas été bien assimilées par tout le monde. C’est étonnant de constater que le cours de la banque d’affaire frôle le 0 alors que la cotation de la diva des marchés, que l’on peut pourtant imaginer en partie responsable de l’effondrement, reste haute.

Pour avoir l’air intelligent dans les dîners en ville et comprendre les mécanismes techniques de la plus grande escroquerie de ce début du XXème siècle, on peut lire La Fin du Premier Age de la Finance de Marché.
22/09/2008

Un nouveau tag de l’inspirée Miss Tic :

on ne saurait mieux dire !

21/09/2008

Besancenot constate sur Canal+ que les Etats-Unis nationalisent certaines de leurs banques et compagnies d’assurance au moment où la France lance le processus de privatisation de La Poste. Comme à Poutine à qui l’Occident explique que le Kosovo ne n’est pas pareil que l’Ossétie, il va falloir être convaincant pour que notre facteur Mao accepte la diversité des situations… hum, hum !

Pendant ce temps, Georges Soros, grand spéculateur devant l’éternel à qui Le Monde de samedi demande s’il a des remords en tant que « père » des hedge funds, répond :

- Si c’était à refaire ? Je spéculerais mieux…

Il y a encore un peu de chemin à faire pour que les divas de la finance internationale avalent leur chapeau.
18/09/2008

Un très bon article des Les Echos de  Jean-Marc Vittori.

Crise : ne les croyez plus ! 

A la messe du dimanche, le credo est un moment essentiel où toute l'assemblée exprime sa foi en Dieu. Dans la finance moderne, il n'y a pas de tels rites et encore moins de musique composée par Mozart ou Schubert pour en souligner la beauté. Pourtant, le crédit repose sur une autre forme de credo. Car la confiance et la croyance sont au cœur de la finance (c'est même l'étymologie du mot « crédit »). Mais qui croire ? En tirant les leçons provisoires d'une crise encore en devenir, difficile de trouver une réponse à cette question...

Ne croyez plus les Pangloss ! Depuis maintenant plus d'un an, politiques, banquiers et experts ne cessent d'expliquer que « le pire est dernière nous » (comme le disait il y a cinq mois le patron de la banque Lehman Brothers aujourd'hui en faillite), que les effets de la crise « seront mesurés » (la ministre Christine Lagarde fin 2007) ou que « la crise est finie » (un hebdomadaire de qualité le mois dernier). En réalité, ils ne savent strictement rien, pas plus que l'équipage d'un navire pris dans une effroyable tempête ne sait quand ça va finir. La crise échappe aujourd'hui à toute compréhension d'ensemble. Elle est démesurée. Chaque fois qu'on ouvre un placard financier, des cadavres dégringolent. Au mieux, l'optimisme vient d'une volonté de rassurer qui n'aboutit finalement qu'au contraire. Au pire, c'est un mensonge avancé par leurs auteurs pour sauver leur place, gagner du temps... ou de l'argent.

Ne croyez plus les banquiers ! Ils ont fait n'importe quoi. En Amérique, ils ont prêté à des hommes ou des femmes qui n'avaient ni revenu, ni emploi, ni actifs. Ils ont conçu des produits financiers qu'eux-mêmes ne comprennent pas. Ils ont dessiné d'invraisemblables spirales d'endettement pour afficher une forte rentabilité. Ils ont oublié leur cœur de métier qu'est l'évaluation du risque. En un mot, ils ont joué les apprentis sorciers. Leurs collègues européens ont fait un peu moins n'importe quoi... mais à leur corps défendant car ils rêvaient d'atteindre l'imagination, la vivacité et la maestria de leurs collègues new-yorkais. En quête de profits faciles, certains d'entre eux ont fini par acheter les yeux fermés de miraculeux produits « structurés » « made in Wall Street », avec lesquels ils ont finalement perdu des milliards d'euros. D'après le décompte, hélas très provisoire, établi par le FMI en avril dernier, les banques européennes avaient perdu jusqu'en mars presque autant que leurs collègues américaines... dans une crise purement américaine. Fermez le ban.

Ne croyez plus l'argent des banquiers ! Ou plus précisément, ne croyez plus aux effets vertueux du mode de rémunération des banquiers sur la qualité de leur gestion. Ils ont gagné des millions, mais ils ont perdu des milliards. Sauf que les uns restent dans leur portefeuille tandis que les autres sont sortis pour toujours de la poche de leurs actionnaires. Les systèmes de paie devaient aligner les intérêts des dirigeants sur ceux des actionnaires. Ils justifiaient des montants hallucinants par le veau d'or de la création de valeur. Ils ont tourné à l'envers des espérances, avec un gouffre sans précédent entre les PDG et leurs mandants. Des plumes du « Financial Times » et du « Figaro » affirment qu'il est essentiel d'agir sur la question. C'est dire s'il y a urgence.

Ne croyez plus les régulateurs privés ! Les agences de notation étaient censées incarner la régulation de l'avenir. Des firmes privées évaluent la qualité des emprunteurs, dans une saine émulation les incitant à la meilleure notation possible. Las ! Incapables de résister à la perspective d'énormes commissions, elles ont noté n'importe quoi n'importe comment. Elles ont donné aux fameux produits structurés des notes analogues à celles des obligations classiques alors que leur comportement financier n'a rien à voir, comme le prouvent les événements de ces derniers trimestres. Une autre forme de régulation privée montre ses limites : les fameuses normes IFRS décidées par un collège de comptables contraignent les banques à recalculer sans cesse la valeur de leurs actifs dès qu'une maison en péril brade ses bijoux de famille. Elles rajoutent du vent dans la tempête.

Ne croyez plus les autorités publiques ! Evidemment, là, c'est plus difficile. Le Trésor et la Réserve fédérale des Etats-Unis, et la Banque centrale européenne de ce côté-ci de l'Atlantique, ne sont-ils pas en train de sauver la planète finance ? C'est vrai, mais il y a bien d'autres institutions en cause. Aux Etats-Unis, la surveillance des marchés financiers, mission vitale s'il en est, est éclatée en une quarantaine d'officines, chacune accrochée à son pré carré et incapable de la moindre vision d'ensemble. Et le gouvernement lui-même a du mal à trouver une ligne d'action lisible. Il sauve deux banques un dimanche (Fannie Mae et Freddie Mac), en laisse couler une autre le dimanche d'après (Lehman Brothers), sauve un assureur (AIG) le mardi suivant... Sans parvenir à sortir de la terrible équation profits privés-pertes nationalisées. Ce n'est guère mieux du côté des banquiers centraux. S'ils deviennent aujourd'hui les saint-bernard des banquiers pris dans l'avalanche, ils ont aussi fait de grosses boulettes. Avant la crise, ils ont laissé s'accumuler d'énormes fatras de dettes sans agir, car ils avaient une foi aveugle dans le marché, que révèle bien, par exemple, le livre d'Alan Greenspan, l'ancien président de la Fed. Depuis la crise, ils dépensent des fortunes pour sauver des canards boiteux dont la chute risquerait d'enclencher un redoutable effet domino. Ce faisant, les banques centrales gorgent leurs bilans d'actifs de piètre qualité sans avoir la certitude de pouvoir s'en débarrasser demain. Elles ont aussi du mal à coordonner leurs interventions entre elles. Au bout du compte, c'est leur précieuse crédibilité qui est en jeu.

Mais que faire quand on ne croit plus personne, quand le monde de la finance a perdu tout crédit ? Revenir aux principes de base. Ne plus croire, mais se fier. Pratiquer non plus seulement le « stock picking » (choix minutieux d'actions pour constituer un portefeuille boursier), mais aussi le « bank picking », le « ideas picking », le « people picking » : sélectionner des banques, des idées, des hommes et des femmes. Car il y a beaucoup de financiers fiables (littéralement, à qui l'on peut se fier) qui s'efforcent de maîtriser le risque, des régulateurs efficaces, des experts assez honnêtes pour admettre que nous n'avons pas encore l'intelligence de cette tempête sans précédent, des politiques prêts à réfléchir à des formes de régulation financière moins absurdes. Laissons la croyance à la religion. Délaissons le credo pour le crédit. Renouons avec la confiance. Revenons à la finance des yeux ouverts.

JEAN-MARC VITTORI est éditorialiste aux « Echos ». jmvittori@lesechos.fr

17/09/2008

Lehman est dépecée, vendue à l’encan et la Réserve fédérale débloque une ligne de crédit de 80 milliards de dollars pour AIG au bord de la faillite.

Libération écrit : En quarante-huit heures, la crise a pris une tournure dramatique d’autant plus surprenante que nos politiques et la quasi-totalité des experts assuraient encore lundi que la situation était «sous contrôle», parfaitement «tenable» et donc «gérable». Mensonge? Mauvaise foi? Incompétence? Plus sûrement, ce décalage est la traduction funeste que la finance mondiale échappe à tout le monde. Y compris aux principaux intéressés : les banquiers et leurs régulateurs.

16/09/2008

Lehman Brothers tombe. On ne va pas pleurer sur le sort de ces banques d’affaires peuplées de divas de la finance qui ont presté leurs conseils en fusion, synergies et bobards idéologiques à prix d’or pendant des années et qui ont eu tort de n’en point rester aux conseils, investissant de plus dans des produits tellement compliqués que les divas susnommées en ont oublié leurs leçons de première année d’économie, du coup elles ont beaucoup perdu... Les basiques sont notamment (comme nous l’avons déjà souligné à de nombreuses reprises) que les bénéfices ne peuvent pas durablement augmenter plus que les chiffres d’affaires sous peine que le plancher rejoigne le plafond. Lorsque les soi-disant analystes financiers exigent de l’effet de levier à tous les étages des compagnies cotées, ils précipitent le clash. En fait la réalité revient au galop et lorsque tout ceci sera terminé, si l’on déduit les pertes abyssales qu’auront enregistré les banques mondiales, des gains hallucinants réalisés ces dernières années on aura leur rentabilité réelle.

Les économistes mondains font d’ailleurs la différence entre « l’économie réelle » et l’autre économie que l’on peut sans doute qualifier d’irréelle et qui montre actuellement ses limites.
15/09/2008

Les pirates somaliens attaquent les thoniers français aux Seychelles à coups de lance-roquettes, du coup ceux-ci refusent de sortir en mer sans la protection des la Marine nationale : un bon moyen de faire respecter les quotas de pêche ces pirates ! On devrait les lâcher sur les baleiniers japonais cela pourrait peut-être sauver les baleines ?

13/09/2008

Mon Dieu, où en sommes nous arrivés ? Le Petit Robert fait une pub dans la presse citant une définition de foot-balle pour promouvoir son édition 2009… !!! Le Petit Robert, la bible de la langue française, condamné à se foot-balliser pour survivre, c’est un naufrage, une déchirure, un désastre, une humiliation. La langue de Molière qui abdique devant le ballon, notre civilisation française a signé là son arrêt de mort. C’est pire que la pire des collaborations.

09/09/2008

- Bigard, toujours entre 2 subtilités, remet en doute l’avion écrasé sur le Pentagone le 11 septembre 2001. Après le c.., il élargit maintenant son domaine d’analyse à la politique internationale, cela promet aussi de franches rigolades. Grand ami de Sarko l’hyperagité qui l’avait déjà emmené en visite chez le pape, il pourrait faire partie du prochain voyage officiel aux Etats-Unis d’Amérique, ce serait une bonne idée, Washington apprécierait !

- Ca y est, le contribuable américain est appelé à la rescousse pour refinancer les deux établissements de crédit américains qui portent 50% des encours de crédits immobiliers du pays. Comme quoi l’idéologie ne doit pas exclure le pragmatisme, même s’il est vrai qu’il est tout de même fatiguant d’entendre « les marchés » nous seriner à longueur d’année via leurs soi-disant analystes : synergies par la, relais de croissance par ci, gisement de productivité et autres slogans du même acabit, pour se voir renflouer par le contribuable quand ça ne va plus ! Ce n’est pas juste mais c’est malheureusement nécessaire. On aimerait entendre les divas de la finance faire amende honorable mais il ne faut pas rêver, elles se contentent de faire la manche auprès des actionnaires et d’augmenter leur capital pour renflouer les pertes et rebooter le système.

On a quand même entendu les petits actionnaires en assemblée générale de NATIXIS demander la liste de leurs diplômes à la direction qui a du ressentir un grand moment de solitude, avant d’être confirmée par ladite assemblée. L’histoire ne dit pas si la liste demandée a été fournie, sans doute.

07/09/2008

- La nouvelle expression à la mode est « de l’intime », employé désormais à toutes les sauces par la presse et la politicaillerie pour qualifier les questions personnelles. C’est drôle ces modes linguistiques qui vont et qui viennent et se diffusent comme une traînée de poudre. On a vu ainsi arriver « pouvoir d’achat » depuis deux ou trois ans, qui a remplacé « salaire », ce qui est d’ailleurs un terme plus juste mais tout de même différent, les salaires c’est l’affaire des patrons, le pouvoir d’achat c’est aussi l’affaire des impôts, des loyers et de plein d’autres éléments gravitant autour des salaires.

Il y avait aussi « université d’été de l’UMP » remplacé désormais par « campus d’été de l’UMP », la par contre il s’agit exactement de la même chose : rappeler aux électeurs encore embrumés par leurs congés de quel bois se chauffe le droite française !

- Je me promène sur les sentiers des douaniers du Trégor en ces premiers jours de septembre et suis toujours étonné qu’il n’y ait personne, mais vraiment personne. Bon, OK, la température n’est pas excessive mais quelle beauté des paysages, quelle sérénité et quelle puissance des éléments que je ne me lasse pas de regarder face à l’Atlantique qui rentre dans ces baies si typiquement bretonnes :

Après tout, il semble que le nombre de degrés au-dessus de 25 soit le critère déterminant de la majorité des gens pour le choix de leur lieu de vacances, alors soit, nous resterons tranquilles en Bretagne. A tous les excités du thermomètre, à tous les fans de Celsius, à tous les fondus de Fahrenheit, je dédie ces quelques photos :

06/09/2008

Pierre Lelouche explique sur France Culture que la bourde monumentale de « son ami » Saakachvili a permis à la Russie de se remettre d’une immense humiliation (la chute de l’URSS) à bon compte, et de montrer aux ex-républiques soviétiques du Caucase que le concept Brejnev de souveraineté limitée s’appliquait toujours pour son périmètre immédiat. Il semble que la leçon puisse porter pour ces pays caucasiens dont aucun n’a à ce jour reconnu l’indépendance de l’Ossétie du Sud et de l’Abkhazie, préférant le profil bas aux fanfaronnades, histoire de voir où le vent va tourner. La prudence n’est sans doute pas la pire des politiques en la matière, surtout lorsqu’il y environ 18 millions de russophones(iles) répartis hors de Russie, y compris dans l’Union européenne en Estonie d’ailleurs...

La prochaine étape va être la fin du bail accordé par l’Ukraine à la Russie pour le port de Sébastopol en Crimée. La encore, on a beau dire que la situation est différente, mais les russes ne manqueront pas de demander quand et comment les Etats-Unis comptent évacuer leur base de Guantanamo à Cuba afin qu’ils s’inspirent du mécanisme… Il n’est d’ailleurs pas dit que le nombre d’ukrainiens pro-russes soit sensiblement différent du nombre de cubains pro-américains, et vice-versa.
05/09/2008

- Mais je ne comprends pas bien tout ce foin autour de l’amant de Rachida : c’est Proglio, le chef de Veolia, chez moi au bureau cela fait des mois que tout le monde est au courant autour des machines à café. Où est le problème ? Ah, peut-être n’est-ce point lui le père de l’enfant qui pointe place Vendôme, oui c’est vrai, je n’avais pas pensé à cette hypothèse fâcheuse.

- Le Hamas et le Nicaragua s’apprêteraient à reconnaître l’Ossétie du Sud et l’Abkhazie. C’est déjà mieux que la République turque de Chypre qui, si je ne m’abuse n’est, reconnue que par la Turquie.
04/09/2008

Libération appelle à un référendum national sur la question de la privatisation de La Poste. Ce qui m’amuse dans cette histoire c’est que tout le monde continue à tonner contre Bruxelles qui forcerait la France à privatiser son service public postal et qu’il n’y a personne pour rétablir la vérité, à savoir :

  • Ce qui a été approuvé par les Etats-membres et le parlement européen (et non pas « Bruxelles »), dont la France en tant qu’Etat et les députés européens français élus, c’est la fin du monopole et l’ouverture à la concurrence du service postal, c'est-à-dire que demain Deutsche Post pourra venir distribuer le courrier des citoyens français au même titre que La Poste.
  • Personne, encore moins « Bruxelles » ou le parlement européen, n’a jamais forcé la France à privatiser son service public ; elle envisage de le faire parce qu’elle n’a pas les moyens d’assurer son rôle actuel de propriétaire unique et de financer la modernisation de l’établissement, à défaut de taper les contribuables on va taper les marchés financiers.

Si par exemple, et c’est une pure fiction, la République était capable d’économiser 2 à 3 milliards d’euros et de les affecter à sa dotation au capital de La Poste, personne n’y trouverait à redire, le service public serait maintenu et (en principe) en ordre de marche pour se frotter à la concurrence.

Si par exemple, et c’est un pur cauchemar, la République créait un nouvel impôt qui rapporterait 2 à 3 milliards d’euros et les affectait à sa dotation de l’Etat au capital de La Poste, personne n’y trouverait à redire, le service public serait maintenu et (en principe) en ordre de marche pour se frotter à la concurrence.

En gros citoyen, si tu es propriétaire de ta bicoque il faut payer pour l’entretien et les réparations, sinon tu es obligé de vendre. Malheureusement Libération est plutôt avare de propositions pour indiquer où aller dénicher les 2 à 3 milliards qui permettraient de remettre la maison en état de fonctionnement satisfaisant. Si un référendum d’initiative populaire réussi à être organisé, je voterai contre la privatisation de La Poste et pour son financement par le contribuable via des économies à réaliser sur d’autres postes.

03/09/2008

Une bande d’encagoulés corses envahit le jardin de la villa insulaire de Christian Clavier, ami de Sarko l’agité. Dans les 24 heures le chef des flics corses (lui-même corse) est viré/muté. Depuis la polémique enfle pour savoir s’il faut y voir la main de Sarko. Du coup, la presse tout au développement de ce nouveau sujet pipole en oublie les encagoulés dont on ne sait rien sur ce qu’ils voulaient ni même les peines (éventuellement) qu’ils encourent. C’est tout de même le fond du sujet me semble-t-il, à moins que quelque chose ne m’ait échappé ?

02/09/2008

- Mon Dieu qu’avons-nous fait pour mériter ça ? Martine Aubry couche avec Fafa à l’université d’été de La Rochelle pour, sans doute, prétendre à la direction du PS au prochain congrès en novembre à Reims. Si elle est élue, Martine, la vestale des 35 heures, va pouvoir perdre ses kilos en trop en courant après les motions de synthèse rue de Solférinon, et c’est du sport ! Grand Dieu, allons-nous devoir arbitrer un duel Bertrand Delanoé / Martine Aubry ? Ah oui, il ya aussi Ségo mais tout le monde semble déjà l’avoir enterrée la Diva du Poitou.

- Il semble que la Somalie soit toujours un non-Etat de forbans qui mettent la région et leur côte à feu et à sang depuis 15 ans. Il semble que la navigation au large de ce sympathique pays soit devenue éminemment dangereuse depuis 15 ans (voire plus). Il semble que malgré tout des navires de plaisance continuent à croiser au large de ses rivages. Il semble que très régulièrement les forbans susnommés rackettent, rançonnent et prennent en otage les marins ou touristes de ces navires, et chaque fois il faut payer des rançons, mobiliser l’armée française et tout le saint-frusquin. Je ne voudrais pas avoir l’air plus malin que les autres, mais n’y aurait-il pas moyen d’interdire à ces plaisanciers d’opérette de naviguer dans cette région et de les envoyer en Méditerranée ouest où le pirate est tout de même moins vif ?

01/09/2008

Siné, dessinateur viré de Charlie Hebdo cet été pour chronique antisémite est en train de lancer Siné Hedo « un canard qui ne respectera rien, n’aura aucun tabou, chiera tranquillement dans la colle et les bégonias sans se soucier des foudres et des inimitiés de tous les emmerdeurs. » Guy Bedos et la philosophe Michel Onfray sont actionnaires fondateurs, Benoît Delépine, Denis Robert, Didier Porte et bien d’autres seront au programme. Cela promet des mercredis matin sanglants avec Le Canard Enchaîné, Charlie Hebdo et Siné Hebdo dans les kiosques en même temps ! On va se régaler.

30/08/2008

Le Saakachvili est toujours en place et s’agite comme un diable dans sa boîte depuis Tbilissi, appelant l’Union européenne à adopter des sanctions contre la Russie qui lui a administré une fessée cul nul devant tout le monde après l’avoir pris les doigts dans le pot de confiture. Evidemment cela ne fait jamais plaisir et l’égo en prend un coup mais il va falloir qu’il rende des comptes à son pays un jour sur cette équipée sauvage : l’armée géorgienne défaite en 48 heures est rentrée à la maison la queue basse, les forbans et milices de tous bords déchaînés dans les sillages des armées d’Etat, rackettant, rasant et massacrant des villages entiers géorgiens ou ossètes, Moscou reconnaissant illico l’indépendance de l’Ossétie du Sud et de l’Abkhazie et y installant des bases militaires durables, les chancelleries en pleine agitation stérile, Carlita qui se retrouve seule en vacances au Cap Nègre abandonnée par Sarko pour cause de navette diplomatique, bref le Caucase est en pleine folie du fait de ce coup de sang présidentiel géorgien. En attendant l’Union européenne publie des communiqués.

A priori le bénéfice pour la Géorgie va sans doute être une accélération de son intégration dans l’OTAN et l’Union européenne, les seules sucettes que l’Occident peut offrir, à défaut d’envoyer ses enfants mourir pour Tbilissi. S’il est toujours la le moment venu, il faudra mettre le Saakachvili sous contrôle d’ici là car avec un tel agité dans le tableau, l’OTAN risque de vivre des heures chaudes !

La Russie elle est là, avec ses méthodes et ses comportements, et il faut faire avec. Elle traîne ses boulets et ses frustrations, ses menaces et ses intérêts, ses faiblesses et ses voyous. Nous ne sommes pas les derniers à traiter avec le diable, il faut savoir le faire finement. On ne tape pas sur la main qui tient le robinet du gaz !
29/08/2008

Allez, Amy Winehouse a annulé sa venue pour la finale de Rock en Seine 2008. C’est la deuxième fois en deux ans qu’elle nous fait faux bond notre diva soul, elle va commencer à agacer les parisiens, il y en avait juste 40 000 devant la grande scène à qui on a annoncé 30 mn avant le show… qu’il n’aurait pas lieu.

Je me suis passé d'elle avec The Jon Spencer Blues Explosion, Kate Nash, The Raconteurs et le début de la prestation de Justice.

28/08/2008

Une première journée réussie avec The Do, Dirty Pretty Things, Tricky et R.E.M. Amy Winehouse est toujours annoncée pour demain, par encore annulée pour le moment, jusqu'ici tout va bien !

27/08/2008

Les russes font preuve de leur habituelle lourdeur et viennent même de réussir à retourner la Serbie contre eux. Je serais au pouvoir au Kremlin je me retirerais tranquillement de la Géorgie en laissant mes peacekeepers en Ossétie et Abkhazie plus quelques espions/agitateurs malins à Gory et Poti, ce que personne ne me contesterait. Et puis avec le temps et la russification, ces deux provinces tomberont naturellement dans le giron russe comme Chypre nord est turque, et cela ne gêne plus grand monde, l’Europe ayant même accepté d’avaler son chapeau en faisant adhérer Chypre occupée à moitié par la Turquie, candidate elle-même à l’adhésion.

26/08/2008

- Le parlement russe vote en faveur de l’indépendance de l’Ossétie du Sud et de l’Abkhazie. Les « présidents » de ces deux territoires sécessionnistes étaient présents à Moscou pour ce vote. Après l’indépendance de la République Slovaque, du Kosovo, du Monténégro et autre Albanie, consacrée par l’Occident, souvent contre l’ex-URSS, il ne va pas être facile d’expliquer à une Russie revancharde pourquoi on ne pourrait pas appliquer « le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes » à ces deux confettis d’empire, ou alors il va falloir être très très très persuasif…

En attendant, Moscou respecte l’accord de cessez le feu couci-couça et personne ne semble bien disposé à l’en empêcher. Sarko s’agite et convoque un Conseil européen où les va-t-en-guerre polonais et baltes sans armée présentable vont faire valoir leurs arguments.

- Delanoé se lâche et fait le sacrifice de sa personne pour emporter le parti socialiste français. Derrière son étendard fièrement dressé il espère rameuter Martine Aubry et quelques éléphants, tous contre Ségo !
25/08/2008

Et voilà ! Quatre années de tranquillité, l’olympisme rentre à la niche. Il semble que le musculeux chinois soit aussi anabolisé que son alter ego occidental, sinon plus. Le comité central de l’empire du milieu gagne la palme du plus grand nombre de médailles, le peuple est satisfait. Et les médaillés français doivent défiler sur les Champs Elysées tel Napoléon de retour d’Egypte.

24/08/2008

Tout est bon :

23/08/2008

Tout est calme :

21/08/2008

Dix soldats français sont tués en Afghanistan, victimes de cette guerre de l’ombre. Il est probable qu’elle sera perdue par l’occident qui devra un jour quitter le terrain la queue basse, comme la cuvette de Dien Bien Phu, comme le djebel algérien, comme la Vietnam, comme l’Angola, comme le Mozambique, comme bientôt l’Irak. Alors autant anticiper le départ. Les soi-disant experts glosent dans la presse que : « on ne peut pas gagner cette guerre et on ne peut pas partir. » Belle expertise.

Il est très probable que les talibans vont revenir au pouvoir en Afghanistan. Bien sûr ce régime va à l’encontre de toutes les traditions démocratiques occidentales, mais je ne suis pas bien sûr que cela pose véritablement un problème à la grande majorité de la population locale. Les efforts déployés à coups de milliards de dollars et d’armées sophistiquées depuis 2001 montrent leurs limites : le gouvernement local ne contrôle que la moitié de Kaboul, le reste du pays n’est que chefs de guerre et champs de pavot, luttes tribales et misère montagnarde. Et puis, lorsqu’un semblant de multipartisme a plus ou moins été instauré dans les années 90, on a vu ce que cela a donné : guerre civile et mises à sac généralisées, forbans, religieux et chefaillons s’en sont donné à cœur joie pour ramener le pays à l’âge de pierre, y compris le fameux Commandant Massoud présenté comme un parangon de vertus démocratiques par l'occident en mal de leaders locaux à soutenir. Alors pourquoi insister ? Ne serait-il pas plus efficace de laisser les choses suivrent leur cours naturel, et lorsque le flot déborde de son lit, intervenir pour canaliser les excès ?

Le PS monte au créneau sur le thème pas de polémique, tous derrière notre armée, mais je vous l’avais bien dit. Lorsqu’on lui rappelle (c’est Moscovici qui a brillé sur ce coup là) que c’est le gouvernement Jospin qui a décidé l’envoi de soldats français en Afghanistan, le Mosco se rattrape en précisant qu’il parlait de la décision d’envoyer des renforts, prise par Sarko. Quelle faux-jetonnerie, comme si ces morts étaient liés à la présence de renfort !

20/08/2008

Une gamine de 14 ans en vacances à Paimpol est retrouvée en coma éthylique dans les toilettes de son camping breton. Le père attaque en justice le supermarché qui lui a vendu l’alcool. J’espère que ça ne l’a tout de même pas empêché de coller aussi, et en premier lieu, une fessée carabinée à sa fille. Ce n’est même pas sûr… le réflexe judiciaire avant celui de l’éducation. On est mal barré !

19/08/2008

Un ministre géorgien, le seul autorisé à se balader à Gory, parade en gilet pare-balles devant les caméras occidentales pour déplorer cette guerre qui se déroule « au cœur de l’Europe » ! Il semble qu’il ait quelques progrès à faire en géographie le garçon, ou alors qu’il prenne ses désirs pour des réalités, la Mer noire n’est pas à proprement parler au centre de l’Europe.

La presse internationale, tuyautée par quelques diplomates bien intentionnés, commence à avancer doucement l’hypothèse que le Saakachvili aurait mieux fait de s’abstenir d’envahir l’Ossétie du Sud, sans que l’on en déduise s’il est simplement stupide, manipulé par des partisans occidentaux de la politique du pire ou lui-même manipulateur pour forcer la porte de l’OTAN ou de l’Union européenne ? Comme disait Mitterrand de Léotard, qu’il avait refusé comme ministre de la défense de la première cohabitation Chichi : « Il serait capable de déclencher une guerre nucléaire sans s’en apercevoir ! »
16/08/2008

- Un beau film sur Chet Baker ce soir, tourné il y a une vingtaine d’années, à la fin de la vie de cet artiste de jazz. Il parle de lui par onomatopées peu intelligibles. Les femmes de sa vie dissertent sur lui avec beaucoup plus d’emphase, explique sa douceur et ses perversités. On y revoit des prestations de son début de carrière, découvre des enregistrements en studio plus récents ; une voix si douce et charnelle, toute en rondeur, qui monte dans les aigus sans le moindre effort, qui passe le relai à une trompette du même registre, fragile et délicate. Il chante une très émouvante version jazzy d’Almost Blue d’Elvis Costello, au festival de Cannes, au milieu des starlettes. Un grand musicien, rongé, beaucoup par la drogue, sans doute un peu aussi par ses utopies.

- D’après les Inrocks, R.E.M. serait en déclin et la tournée européenne n’attire pas les foules. Je comprends un peu après avoir acheté leur dernier disque Accelerate. Ils feront la finale de Rock en Seine fin août qu’ils doivent en principe partager avec Amy Winehouse qui devrait annuler sa prestation vu son état de santé, comme elle l’avait d’ailleurs fait l’an passé. J’irai tout de même voir ces vieux rockers américains en souvenir du bon temps.

15/08/2008

La politicaillerie française rivalise d’ingéniosité pour rencontrer le Dalaï Lama, ceux qui sont au pouvoir, en douce, pour ne pas froisser la Chine, et ceux qui sont dans l’opposition avec fanfare et trompettes histoire de faire la nique à la majorité.

13/08/2008

Le musculeux hexagonal commence à rapporter des prix de la foire aux bestiaux pékinoise, alors la France vibre, les journalistes hurlent sur les ondes tels des gorets que l’on égorge, les drapeaux tricolores pavoisent et la guerre en Géorgie est reléguée à la rubrique des chiens écrasés. Du pain et des jeux !

12/08/2008

C’est l’histoire d’une petite souris qui est allé chatouiller les moustaches du gros chat. Celui-ci, réveillé en sursaut a balancé un coup de patte griffée qui a écrasé le microscopique animal. Mickey Mouse estropié et honteux est rentré dans son trou dévasté et appelle à son secours ses congénères pour venger l’affront et ceux-ci envoient le marquis Kouchner et le bling-bling Sarko présenter de plates excuses au matou courroucé dont les poils électrisés sont encore hérissés de fureur. Rappelez moi : Koukouch et Sarko, combien de divisions ?

Medvedev a traité le Saakachvili de « racaille » devant Sarko en conférence de presse au Krémlin. Bon, les russkofs ne sont pas nés de la dernière pluie. Ils ont presque avalé la couleuvre de la sécession du Kosovo contre l’avis de leurs amis serbes alors ils vont faire créer des états indépendants pour l’Abkhazie et l’Ossétie du sud, en se référant au « droit des peuples à disposer d’eux-mêmes », le tour sera joué et la petite souris restera estropiée pour sanction d’avoir attaqué plus fort qu’elle. Entre nous soit dit, ce n’est pas non plus un drame international. Il semble qu’abkhazes et ossètes du sud soient très majoritairement anti-géorgiens et pro-russes, alors que l’on en fasse des états indépendants comme le sera un jour le Kosovo ou même qu’ils deviennent une province russe, grand bien leur fasse. Au moins ils ne demanderont pas leur intégration à l’Union européenne comme déjà réclamée par Géorgie et futur Kosovo. C’est un peu comme si le peuple Corse demandait son rattachement à l’Italie ou son indépendance : qui s’en plaindrait ?

Et puis pour améliorer l’ambiance chaque partie parle de génocide, cela fait toujours bien dans le paysage. Aujourd’hui dès que l’on a trois piétons écrasés à un feu rouge on sort du génocide à toutes les sauces, alors pourquoi pas pour la Géorgie aussi.
11/08/2008 TF1 présente ses excuses pour avoir annoncé la mort du petit Louis. La chaîne avait diffusé la mort du garçon disparu dans la Drôme vendredi à la fin du journal de 20 heures. Elle a présenté ses excuses au journal de 13 heures samedi. Ah les journalistes, vraiment incorrigibles ! C’est vrai que ces derniers temps ils ont adoré les histoires d’enfants massacrés à coups de couteaux, ou morts étouffés, oubliés par leurs parents enfermés dans des voitures garées au soleil. Ca les a beaucoup réjouis durant un été pauvre en nouvelles people. Ils n’avaient grosso-modo que le disque de Carlita à se mettre sous la dent : un peu fade tout de même. Alors là, un petit Louis disparu voilà qui mettait du baume au cœur des rédactions désœuvrées qui ont donc fantasmé une fin médiatiquement heureuse : la mort du garçonnet. Hélas, le p’tit Louis était simplement endormi sous un arbre à 500 mètres de chez lui… Si on ne peut plus compter sur les psychopathes pour assurer l’audience des journaux télévisés, où va le monde ?
09/08/2008

- J’aime pas le sport – j’aime pas les jeux olympiques – j’aime pas son déchaînement de nationalisme et tous ces musculeux drapés dans leurs drapeaux nationaux ! Na !

- Il est complètement cinglé ce Saakachvili, président de la Géorgie qui lance ses troupes à l’assaut de l’Ossétie du sud, province indépendantiste pro-russe. La réaction de la Russie ne s’est pas fait attendre : la guerre ! Il prévoyait quoi cet agité du ciboulot, que Poutine l’accueille avec des roses ? Et en plus il parade à la télévision derrière un drapeau européen à coté de son emblème national histoire de bien mouiller tout le monde dans son aventure. Et dire qu’il voulait adhérer à l’OTAN (de même que l’Ukraine) avec l’appui des Etats-Unis. Heureusement que la France et l’Allemagne ont tenu bon car sinon il aurait fallu déployer les troupes occidentales contre la Russie pour voler au secours d’un membre de l’alliance. Bon, la Géorgie a déjà donné Staline à l’Humanité, on aimerait autant qu’elle ne nous déclenche pas une troisième guerre mondiale.
08/08/2008

- Non lieu probable dans l’affaire des frégates de Taiwan. L’Etat français a maintenu le couvercle sur la marmite en refusant de lever le secret défense sur ce dossier. La justice n’a donc pas pu investiguer plus avant sur les centaines de millions d’euros qui ont valsé en commissions diverses entre Paris, Taiwan et, peut-être, retour à Paris. La raison d’Etat pour couvrir de telles malversations ce n’est pas bien ! Qu’est-ce qu’il pouvait bien y avoir de si stratégique à cacher ? On a tout su sur les bottes Berluti de Roland Dumas payées par la carte de crédit Elf mise à disposition de Christine D-J, auto-qualifiée de « putain de la République » ! Le reste ne peut être que billevesées après une telle révélation.

En attendant, le gouvernement de Taiwan risque de réclamer à son homologue français, via une procédure d’arbitrage, entre 0,5 et 1 milliard d’USD. Cela représente le surcoût des frégates, payé pour le moment par le contribuable taïwanais. Comme on imagine qu’une partie de ces commissions occultes sont revenues en France par des voies détournées, il n’est pas illégitime que le contribuable taïwanais les refacture au contribuable français… à moins que le gouvernement français nous explique où sont allés ces sous !

Bon, si on en juge par la procédure arbitrale qui a estimé à 40 millions d’euros l’atteinte à la bonne moralité de Bernard Tapie, on peut tout de même espérer gagner contre Taiwan.

- Le cours de bourse de PININFARINA a bondi de 10% après l’annonce du décès accidentel de son pédégé, petit fils du fondateur. Le marché, toujours subtil et délicat fête ainsi la perspective de rachat pur et simple du designer automobile par des investisseurs prêts à le payer au prix fort. On connaissait déjà les licenciements boursiers, va-t-on, en venir aux décès boursiers ?

07/08/2008

Chronique Rock ‘n’ People

- Après leur concert à Montréal le 4 août, Iggy & The Stooges se sont fait dérober le camion qui contenait l'intégralité de leur matériel. Gibson et Marshall ont prêté du matériel pour que se poursuive la tournée.

- The Sun, une espèce de Closer britannique, mais en quotidien, nous narre les nouvelles aventures de Ron Wood, l’excellent guitariste des Rolling Stones qui supplée aux défaillances de Keith Richard sur scène. Ce vieux Ronny a 61 ans, marié depuis 23 ans avec une femme âgée aujourd’hui de 53 ans, s’est embarqué dans une love affair avec une petite russe de 20 ans, Ekatarina. Nous suivons tous les détails, y compris les photos dénudées de la naïade publiées par son ex-boy friend, les déclarations de la femme de Ron, leur séjour en Irlande avec excès de vodka, le retour en clinique de désintox de Ronny. Bref, la vie d’un rocker en vue, dont les talents intéressent une petite fée de 40 ans plus jeune…

06/08/2008

Nathalie Ménigon est libérée sous conditions de prison après y avoir purgé plus de vingt années pour cause de terrorisme. Il est sans doute temps pour la société de passer l’éponge. Les membres d’Action directe n’ont jamais abdiqué de leurs idées révolutionnaires. Au moins ont-ils eu le courage d’assumer leurs actes et d’en payer les conséquences, ce qui est loin d’être le cas d’autres terroristes, en Europe ou ailleurs. Ils ne revendiquent plus d’actions violentes

Ils ne revendiquent plus d’actions violentes, se contentant des mots. Jean-Marc Rouillan, terminait un communiqué dans sa prison des baumettes en avril dernier par ces lignes :

Alors que les forces impérialistes et colonialistes sont engagées dans l'agression "anti-terroriste" contre les peuples du Moyen-Orient, je terminerais par un message de solidarité destiné aux prisonniers politiques et aux résistances palestiniennes, libanaises et irakiennes, fer de lance des peuples de la région:


    - A tous ceux qui subissent les agressions de l'OTAN, des sionistes et de l'armée US !

    - Aux habitants des villes et des camps bombardés.

    - Aux populations livrées aux mercenaires et menacées par les escadrons de la mort et les  "assassinats ciblés".

    - Aux résistants arrêtés, enlevés, torturés et déportés à Guantanamo ou disparus dans les prisons secrètes de la CIA.

    - Aux milices ouvrières des quartiers populaires de Bagdad.

    - Aux grévistes et aux émeutiers du Caire.

    - Aux prisonniers communistes libanais, Samir Kuntar détenu dans les geôles de l'Etat sioniste depuis 1979 et au camarade Georges Ibrahim Abdallah, emprisonné en France depuis octobre 1984.


A tous ceux qui résistent ! Votre combat est notre combat !

05/08/2008

La mort de Soljenitsyne nous amène deux évènements hilarants :

  1. Poutine ex-patron du KGB qui vient de recueillir devant la dépouille du vieux russe torturé par les soviétiques, persécuté par le KGB, exilé et déchu de sa nationalité, j’en passe et des meilleures… alors Poutine en dévotion devant le vieux résistant c’est à en mourir de rire.
  2. Mélenchon, notre Mélenchon national, dernier Mao affiché de la classe politique parisienne dézingue le Soljenitsyne qu’il était sans doute prêt à bruler vif s’il l’avait pu. Sur son blog du 4 août (http://www.jean-luc-melenchon.fr/) il le traite « d’inepte rebouteux…d’inepte griot de l’anti communisme officiel » et il en rajoute à tous les étages : « Je dis que le départ de Soljenitsyne ne manquera pas à la pensée de notre temps. Soljenitsyne était une baderne passéiste absurde et pontifiante, machiste, homophobe, et confis en bigoteries nostalgiques de la grande Russie féodale et croyante. Je n’oublie pas. Je ne pardonne pas. C’était un perroquet utile de la propagande «occidentale». Utile car au contraire de tous ceux qui avaient dénoncé avant lui le goulag et les camps staliniens, Soljenitsyne était une voix de droite parmi les plus réactionnaire. Les textes de Christian Rakovski et combien d’autres (oserais je mentionner Léon Trotski ?) ne reçurent ni prix Nobel, ni grasses subventions, ni hébergement fastueux, ni aucun des colifichets dorés dont Soljenitsyne fut gorgé comme une bête de commémorations anti progressiste mise à l’engrais. Ces lignes sont dédiées à leur mémoire. » Un vrai discours de comité central à la meilleure époque. Ah Mélenchon, Mélenchon, quel lyrisme, quel enthousiasme, quelle vision, quelle finesse dans l’analyse, quelle fidélité dans la pensée ! Reste sur la même voie, par pitié ne change pas d’un iota ta puissance philosophique, nous n’y survivrions pas.
04/08/2008

Soljenitsyne est mort hier à Moscou. C’est la fin d’un écrivain important. J’entends encore les débats sans fin de l’intelligentsia française lors de la sortie de L’Archipel du Goulag dans les années 70, du conflit sur le chiffre de 80 millions de morts massacrés par Staline avancé par Soljenitsyne et discuté à l’infini. Je vais relire cet auteur.

03/08/2008

Le fiston Kadhafi fait preuve de mauvaise éducation en tabassant ses employées dans un palace suisse. On avait déjà pu admirer ses frasques sur les Champs Elysées où il s’était fait attraper en délit de (très très) très grande vitesse. Dieu merci une immunité diplomatique de circonstance lui avait épargné quelques tracas policiers. Il semble que les pandores suisses aient été moins sensibles aux subtilités de la Convention de Vienne et aient embastillé le malheureux, vite relâché soyons rassurés. Aussitôt à l’air libre, l’impétrant est allé pleurer dans les djellabas de papa-le-guide qui du coup a fermé le robinet pétrolier à la Suisse. Alors que nous avions reçu si gentiment et tellement généreusement papa-le-suprême à Paris qui avait monté sa tente dans un petit coin du VIIIème arrondissement, le voilà qui fait des misères à nos helvètes outre-alpins. Quand même !

Vraiment, ces fils de dictateur n’ont aucun respect pour les bonnes mœurs, quand on pense que Bachar El Assad aurait fait descendre dans les rues de Beyrouth le propriétaire de l’appartement de Chirac alors que ce dernier avait été le seul chef d’Etat occidental à se rendre aux obsèques de son père, Hafez El Assad (qui aurait quant à lui commandité l'assasinat de l'ancien ambassadeur de France au Liban Louis Delamarre en 1981) !

Le désert ne semble point propice à la bonne éducation de ces turbulents rejetons. Ah l’ivresse du pouvoir, l’indescriptible jouissance de pouvoir faire la nique aux vieux pays occidentaux.
02/08/2008

Il y a un truc qui ne cesse de m’étonner en ces temps estivaux c’est le nombre de nanas qui se trimballent en bottes fourrées malgré la température qu’il fait. Cela me paraît une espèce de bottes montantes en peau de bête, vraiment étrange en plein été. Grandeur et servitude de la mode.

01/08/2008

Le journaliste chroniqueur de musculeux des JO de Pékin n’aura pas accès depuis le centre de presse du coin aux sites web diffusant des informations « illégales ou nuisibles » soit la pornographie, la violence ou des contenus mettant en cause « l’unité et la sécurité nationale et les bases des principes de la Constitution ». Il s’émeut donc d’avoir été roulé dans la farine par les engagements de l’empire du milieu qui, lors de l’attribution des jeux, aurait promis une totale liberté de la presse à Pékin. Bon, les journalistes vont devoir commenter les exploits sportifs sans avoir accès à des sites de cul ni plus des sites tibétains. Il est vrai que regarder de l’athlétisme toute la journée pendant trois semaines doit être particulièrement soporifique, même si l’on est payé pour ce faire, alors une petite vidéo porno aurait permis de ragaillardir le chroniqueur devant sa page blanche. Eh bien nada mon pote, tu es bon pour te taper le marathon à la télé, les interminables qualifications du lancé de poids, ou les compétitions de Tai Kwan Do, sans pause récréative, et en plus tu devras faire ton article pour L’Equipe du lendemain malgré ton indigestion de noodles sauce aigre-douce ! Eh oui, c’est ça les jeux olympiques.

30/07/2008

Les analystes mondains se déchaînent contre la direction d’Alcatel Lucent démissionnaire pour cause de mauvais résultats et coupables de tous les maux de ce pauvre groupe de télécommunication en déconfiture. Il est vrai qu’à la relecture des papiers de la presse de l’époque, les avis étaient plutôt mitigés sur l’efficacité potentielle de la fusion Alcatel / Lucent. Ceci étant dit c’est aussi sur la pression du marché (et de ses analystes visionnaires) qu’Alcatel s’est auto-démantelée de ses activités hors télécommunications. A l’époque c’était la mode du recentrage sur le core business qui était vantée dans les salons financiers. Peut-être qu’aujourd’hui les activités revendues auraient pu amener un peu de beurre dans les épinards en ces temps de disette ?

29/07/2008

Incroyable : la Carla fait distribuer un exemplaire de son dernier disque à tous les ministres de la République réunis à l’Elysée en Conseil des ministres sous la présidence de son mari. Dans le genre mélange douteux entre vie privée et vie publique, il faut quand même oser, non ?

La presse n’arrête pas de nous bassiner avec la pollution à Pékin qui risque de gêner les performances des musculeux nationaux aux jeux olympiques. Mais on s’en contre-fout ! Au moins sera-ce le même régime pour tout le monde. Et si le sprinter fait plus de 10 secondes aux 100 mètres, la face du monde n’en sera point changée.
28/07/2008

Les banques mondiales font la manche et recapitalisent à coups de dizaines de milliards d’euros pour couvrir leurs pertes insensées de ces derniers mois durant lesquels elles ont joué aux apprenti-sorciers en laissant des divas surpayées manipuler des produits auxquels plus personne ne comprenait rien pour générer des taux de croissance artificiels de leurs bénéfices, en oubliant leur fonction sociale de base qui est toute de même de financer la vraie vie ! Maintenant que la fête semble terminée pour un petit moment il faut remettre des sous dans la caisse pour reconstituer tous ceux qui ont été absorbés par les pertes, rachats d’actions, bonus des divas et autres dividendes. C’est peut-être ça le capitalisme d’aujourd’hui : on rase la bête tant qu’on peut et quand il y a besoin on repasse à la caisse, plutôt que le principe du bas de laine ? Après-tout c’est la fable de la cigale et la fourmi. D’ailleurs, relisons La Fontaine, je le dédie aux divas de la banque :

La Cigale, ayant chanté
Tout l'été
Se trouva fort dépourvue
Quand la bise fut venue:
Pas un seul petit morceau
De mouche ou de vermisseau.
Elle alla crier famine
Chez la Fourmi sa voisine,
La priant de lui prêter
Quelque grain pour subsister
Jusqu'à la saison nouvelle.
Je vous paierai, lui dit-elle,
Avant l'août, foi d'animal,
Intérêt et principal.
La Fourmi n'est pas prêteuse:
C'est là son moindre défaut.
Que faisiez-vous au temps chaud?
Dit-elle à cette emprunteuse.
Nuit et jour à tout venant
Je chantais, ne vous déplaise.
Vous chantiez? j'en suis fort aise:
Eh bien! dansez maintenant.

Peut-être un jour n’y aura-t-il plus rien à remettre dans la caisse.
25/07/2008

David Byrne et Brian Eno, deux génies britanniques du rock du XXème siècle (Talking Heads, Roxy Music, de nombreuses production pour Eno => Bowie, U2, etc.) lancent un disque commun et une tournée mondiale.

Lisa Gerrard (australienne et ex-chanteuse des Dead Can Dance) a sorti un CD avec Klaus Schulz (ex-baba sorcier des premiers synthétiseur dans les 70s) sortent un disque ensemble.
24/07/2008

Arles c’était aussi les rencontres photographie, comme chaque année. Le directeur artistique du cru 2008 est Christian Lacroix, natif de la ville qui invite pour deux mois ½ des photographes en tous genres dont les œuvres sont réparties au hasard des salles d’exposition. J’ai vu Peter Lindberh dans le cloître de l’église des frères prêcheurs avec une série de mannequins photographiées en noir et blanc sue une plage de Camargue (le photographe allemand avait fait il y a quelques années une superbe série de Keith Richards prise sur les toits de New York), et dans les anciens ateliers de la SNCF (à l’abandon) : Tim Walker (photos sophistiquées de femmes de rêve dans des décors bucoliques ou des intérieurs surréalistes), Charles Frégier (photos des gardes d’honneur traditionnelles des grands de ce monde), Françoise Huguier (appartements communautaires de Saint-Pétersbourg), Jean-Christian Bourcart (photos perdues de mariages anonymes). Des choses originales, on y passe plus ou moins de temps selon l’intérêt que l’on porte au sujet traité mais il y en a pour tous les goûts à travers la vielle, et toujours entre deux expos une terrasse ombragée pour boire un petit coup sous des platanes centenaires.

23/07/2008

Concert de Massive Attack ce soir au théâtre antique d’Arles : tempête de beau temps, cadre intimiste et merveilleux, musique toujours étrange, moderne et novatrice, c’est le sang de notre époque qui coule dans les veines de ces musiciens colorés et créateurs, entre ombre et ténèbres. Un beat énorme et comme toujours un light-show époustouflant. Fink en première partie, à mi-chemin entre folk et pop, bon guitariste excellent chanteur. Une soirée de rêve !

22/07/2008

Aïe, aïe, aïe, le démantèlement des 35 h va démarrer par les cadres, RTT danger ! Il fallait bien commencer par quelqu’un.

21/07/2008

Traumatisé par Björk qui conclu un concert à Shanghai en scandant « Tibet ! Tibet ! » à la fin de sa chanson Delacre Independance, le gouvernement chinois veut bannir les artistes non politiquement corrects et réglemente que « Aucun artiste individuel ou groupe artistique impliqué dans des activités violant la souveraineté ne sera autorisé à se produire en Chine,… [de même que les représentations qui] sapent le sentiment d’unité nationale, mettent en danger la sécurité nationale, attisent la haine ethnique, violent la politique religieuse et les coutumes ethniques et mettent en valeur la pornographie et les superstitions ». Il semblerait également que les voyagistes chinois aient retiré la destination France de leur catalogue pour punir l’hexagone du mauvais accueil fait à leur flamme olympique sur les trottoirs parisiens.

Bon, les chinois n’auront plus Björk et les français auront moins de touristes chinois. Ca passera !
20/07/2008

Le pape à Sidney s’excuse des exploits pédophiles de ses employés en Australie ; l’église anglicane est au bord du schisme sur la question fondamentale de savoir si elle va recruter des homosexuels. Bref, tout ce buzz de bénitier semble confirmer que les employés des églises ont une libido que leurs vœux de chasteté ne suffisent à contenir.

19/07/2008

Expo Peter Doig au Musée d’art moderne de Paris. Artiste écossais vivant à Trinidad dont je n’avais jamais entendu parler. J’ai vu l’annonce de son expo sur le cul des bus parisien et fus attiré par les couleurs. En réalité ses tableaux sont moins colorés et plus fantasmagoriques. On y découvre d’étranges mélanges de jungles et de traces humaines, de grands espaces désertés souvent noyés derrière des rideaux de neige ou de lianes. Intéressant, accompagné d’un agréable déjeuner au soleil de la terrasse du musée.

Le Monde titre ce soir que « L’affaire tapie se politise. » J’espère bien qu’elle se politise car il va tout de même bien falloir expliquer au contribuable-électeur ébahi par quel miracle une triplette d’arbitres civils ont pu rendre sa virginité et entre 280 et 400 millions d’euros, selon les estimations, à celui pour lequel la Cour de cassation avait cassé un arrêt de la Cour d’appel en faveur de Nanard, affairiste, amuseur et repris de justice.

17/07/2008

Quelle incroyable accumulation de haine révèle l’accueil triomphal réservé au Liban à des ex-détenus en Israël dont l’un avait tué plusieurs israéliens, dont une enfant de 4/5 and en lui défonçant le crâne à coups de crosse de pistolet car il n’avait plus de balle ! Quel que soit le camp dans lequel cet acte barbare a été commis, la remise en liberté de l’impétrant aurait pu, par décence, s’accompagner d’un peu plus de discrétion.

13/07/2008

Leonard Cohen sera à Paris en novembre et j’ai attrapé une place ! Ce grand poète canadien s’est fait dévalisé par son impresario ces dernières années alors le prix des places s’en ressent.

Feu d’artifice sur la plage de Tresmeur. Ambiance bonne enfant, les campeurs du coin sont venus en masse, les gamins font partir pétards et fusées, une fest-noz sur la place du port attend les couches-tard, la lune brille dans un ciel dégagé. Tout le monde est simplement content.

12/07/2008

Deuxième jour du tour de France à bicyclette et un dopé à l’EPO identifié. Bon début !

Ingrid elle est gentille : elle est allée à Lourdes remercier la Vierge Marie pour sa libération. Bon, d’après mes informations, cette libération relève plus des commandos de l’armée colombienne (pas vraiment issus de l’immaculée conception) que de la Sainte Vierge, mais Ingrid est tellement chou que l’on peut lui laisser ses illusions.
11/07/2008

Poney Express en concert ce soir sur une jonque amarrée sur une quai de Seine du XIIIème arrondissement. Délicieux moments de folk brumeux.

10/07/2008

La France a perdu son papa. Il y a eu le départ de de Gaulle en 1969 et son lapidaire message « je cesse d’exercer mes fonctions demain à midi ,» et puis hier, ce furent les adieux de PPD, lecteur de dépêches sur TF1 depuis plus de vingt ans. C’est un évènement national sans précédent, une émotion hexagonale de toute première grandeur, la ménagère de moins de 50 ans verse une larme et PPD rentre à la maison. La perte du père, une étape retentissante dans la vie d’un adulte, de celles qui font la fortune des psys de rencontre.

Le nouveau débat philosophique du jour : la Poste va se transformer d’une classique administration en société anonyme, sans doute une première étape vers une privatisation rampante. Le plus drôle dans cette affaire est qu’il n’est nul question de débat idéologique mais simplement d’une histoire de gros sous. Personne, ni Bruxelles, ni l’organisation mondiale du commerce, ni la droite, ni la gauche n’oblige à cette évolution mais l’Etat actionnaire n’est plus capable d’investir à hauteur des besoins de cette institution qui va bientôt se colleter à l’ouverture du marché du courrier. Il manque 2 ou 3 milliards d’euros, une goutte d’eau au regard de l’océan de dettes dans lequel sombre notre budget, alors comme il n’est pas envisagé d’augmenter le prix du timbre ou de créer une taxe supplémentaire, on se prépare à faire appel au marché, juste car l’Etat impécunieux n’a plus les moyens d’entretenir les bijoux de famille. Le vrai sujet idéologique est là : comment expliquer au contribuable grincheux que pour garder une poste service public il faille soit augmenter ses impôts de 2 à 3 milliards, soit faire une économie équivalente sur d’autres lignes ? Généralement le grincheux contribuable a toujours une idée ou deux pour faire des économies budgétaires… chez son voisin. A défaut, on fourgue La Poste en bourse.
09/07/2008

Communication, encore ! La fédération française de foot-balle lance un appel d’offres auprès d’agences de relooking pour redorer le blason de l’équipe nationale, blason qui serait terni. C’est étonnant, s’il y a une activité qui rencontre l’adhésion de toute une nation c’est bien le pousse-ballon ! Outre le fait que ces études pipotantes sont financées avec de l’argent public (j’imagine que la fédération de foot-balle est subventionnée plus ou moins directement par le contribuable ?) il est effarant que même les footeux aient besoin d’améliorer leur image. Et pour quoi faire d’ailleurs ? Qu’ont-ils à vendre ces musculeux anabolisés (mis à part des joueurs) ?

08/07/2008

Willy DeVille est passé par Paris ce soir avec son ancien groupe Mink DeVille. Places assises à la Cigale pour l’occasion. Le temps qui passe pousse à la calvitie des spectateurs mais rien ne change pour Willy et les siens. Lui toujours grand et mince, habillé en daim noir, sa longue chevelure coulant dans le dos. Et ils nous ont joué Savoir Faire, Hey Jo ! et tous leurs classiques avec la même verve latinos du bayou de la Louisiane. Un vrai bonheur.

07/07/2008

Beck à l’Olympia. Son dernier disque est sorti ce jour. La presse non-rock dégorge de chronique mitigée sur ce rocker « décevant ». Je fus plutôt enthousiasmé ce soir par le compositeur californien avec ses cheveux filasses sur les épaules, blond-roux, une chemise à gros carreaux noirs et blancs qui lui pend sur les genoux, un gilet chiffonné crypto-baba et de grosses lunettes roses qui seront rapidement emportées par le rythme des premières mesures. Accroché à sa vieille guitare, il est épaulé par une guitariste mimi tout plein, genre latinos tressautante qui déplie ses doigts fins sur les cordes, un bassiste maigrichon looké Costello, un clavier sur-dynamique qui casse son ordinateur à force de danser sur son estrade et un batteur-cogneur. Ce groupe jeune et soudé nous a délivré sans compter une joyeuse énergie, toute en cassure de rythmes et d’harmonies. On ne demandait que ça !

06/07/2008

Je me suis acheté au printemps deux costumes légers pour supporter le soleil d’été. Evidemment, sous prétexte que la marque a une consonance vaguement transalpine, je les ai payés deux fois le prix d’in costard « normal ». Pire, comme me l’a expliqué la vieille peau manucurée qui m’a fourgué sa camelote, la mode d’aujourd’hui est « près du corps », me regardant comme un péquenaud achevé lorsque je lui explique que je préfère les choses amples. Bon, soit, je me laisse faire et me retrouve depuis avec des costumes étriqués, hors de prix  et dans lesquels j’ai chaud parce que le « près de corps » s’il était adapté à l’été cela se saurait et les touaregs porteraient leurs djellaba « près de corps ».

05/07/2008

Concert du Blues Brothers Band à l’Olympia ce soir. Assistance clairsemée pour une soirée de blues et un show animé. Des musiciens avec des trognes de camionneurs et un professionnalisme à toute épreuve : guitares et cuivres, une reprise de Cab Calloway, on se croirait au Cotton Club dans les années 30. Le brother solitaire depuis la mort de John Beluschi en 1982 a retrouvé sur la scène un deuxième frère avec un blueseu black de 75 ans qui sait faire vibrer les cœurs. Une bonne soirée.

04/07/2008

Les cinglés mao de la forêt colombienne reconvertis dans le massacre d’otages et le trafic de pavot se sont trahis et les uns les autres et fait berner par l’armée colombienne semble-t-il, et voilà qu’une dizaine d’otages sont récupérés, dont Ingrid Betancourt, la nouvelle héroïne des français.

Elle retrouve ses enfants après six années de détention dans l’avion français qui les a amenés en Colombie. On aurait pu imaginer lui laisser un peu d’intimité pour ce moment familial ! Que nenni, dictature de la communication, encore, et il y a des caméras qui font des gros plans sur les larmes et enregistrent ses premiers mots à ses enfants. Sur le journal de France 2 on voit même une caméra filmer l’autre. Bon, la ménagère de moins de 50 ans sera rassasiée ce soir avec un peu d’émotion, et puis demain c’est le tour de France de vélo qui démarre alors on passera à autre chose.

Ceci étant dit, cette Ingrid force l’admiration, comme ses enfants d’ailleurs, toujours posés, toujours combattants. Ils ont obtenu ce qu’il fallait face à la bêtise préhistorique et sanglante des mao de la jungle.

J’ai termine Eichmann à Jérusalem, le livre polémique de la philosophe Hanah Arendt sur le procès et l’exécution de celui qui est présenté comme un fonctionnaire zélé du nazisme, dont les capacités d’organisation ne masquent pas un intellect limité. C’est aussi une réflexion sur la banalité du mal, très troublante mais brillamment développée, avec froideur et clarté.

03/07/2008

Sarko l’excité explique doctement qu’il ne voit pas vraiment de différence entre les programmes télévisuels du service public et ceux des chaînes privées. Heu… il est gentil le garçon mais s’il n’est pas capable de faire le tri entre « Sans aucun doute » et « Thalassa », entre « La Star academy » et « Ripostes » c’est qu’il y a vraiment un problème de fond avec ce personnage ! En fait il doit regarder le foot sur TF1 et le rugby sur France 2, la il est vrai que les similitudes sont frappantes.  

02/07/2008

J’ai regardé sur internet la vidéo, soit disant off, de Sarko l’agité avant son intervention sur France 3. Bon, y’a pas de quoi casser trois pattes à un canard, il est nerveux et suffixant comme à son habitude, mais rien de neuf sous le soleil, ce n’est pas la peine d’en faire toute une polémique. Le plus rigolo serait de savoir qui a transmis cette vidéo à la presse ?

Le général Cuche démissionne après la tragique méprise de Carcassonne où un soldat a tiré à balles réelles sur une foule de badauds. C’est bien. C’est correct et responsable. C’est son devoir de militaire. Et en plus il ne s’épanche pas dans Gala et Closer aussitôt libéré de son poste. Certains chefs d’entreprise pourraient s’inspirer de cette noble attitude.

La question suivante est de se demander s’il est bien utile que des casernes de parachutistes fassent des « journées portes ouvertes » pour les clampins touristes du coin ? C’est aussi la faute à cette folie de communication qui envahit toutes les institutions de notre société.

Et d’ailleurs les nécessités de communication amène à valoriser le cadavre médiatique. Une fois par an nous avons un automobiliste qui se fait écraser par un train à un passage à niveau, le plus souvent d’ailleurs en forçant la voie. Les journaux télévisés adorent ces informations et s’empressent de lâcher sur zone un essaim de pleureuses qui vont interviewer les familles avec délicatesse en posant des questions subtiles du genre : « et qu’avez-vous ressenti lorsque vous avez vu le corps déchiqueté de votre mari à la morgue ? ». Et à chaque fois un ou deux ministres se déplacent, le chef de la SNCF est du voyage, le préfet du coin explique que ce passage à niveau dangereux va être bientôt remplacé par un pont dès que la commune concernés aura augmenté les impôts locaux pour investir les 10 ou 20 millions d’euros nécessaires.

Par contre, un motard ou un cycliste qui se fait renverser et tuer à un croisement par un automobiliste, que l’un ou l’autre ait brûlé un feu rouge ou fait preuve d’un comportement imprudent, cela doit bien arriver une fois par jour sur le territoire français. Allez, même si c’est une fois par semaine seulement, voit-on les pleureuses de TF1 se précipiter au carrefour pour autant ? Entend-t-on le sous-préfet promettre la construction d’un pont ? Sarko l’agité du bocal reçoit-il les familles sous les ors de l’Elysée ? Non, non et non.

Il faut malheureusement en conclure que, comme souvent dans notre monde capitaliste, la rareté fait le prix. Faites-vous écraser à un passage à niveau et le contribuable paiera un autopont à 10 millions. Ne vous faites pas renverser en vélo à un carrefour car tout le monde s’en fout, TF1 en premier.

29/06/2008

Marc Touati, « économiste » mondain dans les salons du VIIIème arrondissement, à la radio, à la télé, et accessoirement chez Global Equities nous explique sur le nouveau site web www.stoptrichet.com que la banque centrale européenne ne comprend rien à l’économie alors que lui Touati 1er sait bien que l’inflation n’est pas un risque car elle s’éteindra quand le cours de matières premières descendra, autant dire quand les poules auront des dents !

Le Touati a intégré Global Equities en décembre 2007, société de services dont le site internet nous apprend que les métiers sont les suivants :

1.       FRONT OFFICE : UNE ARCHITECTURE TRÈS OUVERTE

A l’écoute des besoins de nos clients, nos équipes IT savent adapter aux mieux notre architecture de négociation afin d’interfacer facilement toutes les plateformes. Nos systèmes de trading s’appuient sur les nouvelles normes FIX-Protocol. Nous pouvons, ainsi, vous proposer d’accéder directement à nos environnements de trading depuis votre propre architecture. De plus, nos algorithmes de trading nous permettent de travailler au mieux vos exécutions.

2.       BACK OFFICE : DES RETOURS D’EXÉCUTIONS PERSONNALISÉES ET AUTOMATIQUE

Nos équipes d’ingénieurs développent et adaptent au cas par cas des formats d’échange de fichiers spécifiques en fonctions de vos besoins. Les contraintes règlementaires de la MIF nous ont amené à développer un ensemble d’outils d’audit et de rapports personnalisables au cas par cas. Nous sommes toujours à l’écoute de vos besoins.

3.       UN SUPPORT SUR MESURE

La disponibilité de nos ingénieurs permet d’avoir une grande réactivité. La pluralité de compétences de notre équipe IT nous permet de répondre efficacement, quelque soit la situation.
Parce que nous voulons apporter à nos clients le maximum de nous même, nous avons redessiné très récemment toute notre architecture technique.
Extrêmement moderne et issue d’une réflexion très aboutie, l’architecture technique de notre Système d’Information a reçu le premier prix de l’innovation technologique 2008, décerné par « 01 Informatique » et « BFM ».

Bref, le genre de sociétés dont les excellents conseils et prévisions ont mené la planète finance où elle en est aujourd’hui ; sans doute pas les mieux placées pour se poser en penseurs de l’économie. Par contre, de grandes compétences pour communiquer et se faire délivrer des prix de pipeauterie.

28/06/2008

Lou Reed a rejoué Berlin ce soir à la Salle Pleyel. Ce fut le même concert que l’an passé au Palais des Congrès et que le film de Julian Schnabel (vu 2 fois). Mais, comme Björk qui a rejoué le Volta Tour mercredi dernier, je ne me lasse pas de partager mes soirées avec de tels artistes dans des salles de taille modeste (ce qui n’est pas le cas du prix des places) où l’on peut profiter de tous les détails des shows et du jeu des musiciens.

27/06/2008

Après Bigard chez le pape, Sarko l’agité emmène Arthur en voyage d’Etat en Israël. Tout ceci est quand même affligeant. N’y a-t-il pas plus représentatif de la France qu’un animateur de télé-poubelle ? On ne manque tout de même pas d’intellectuels proches d’Israël qui auraient sans doute fait meilleur effet à la Knesset ! Bientôt il va prendre avec lui des pousseurs de ballons pour représenter la République ? On imagine Riberi à Westminster ! J’aimerais bien savoir le rationnel communiquant ou politique qu’il y a à trimballer de tels personnages dans les avions présidentiels.

Mugabe, dit « Bob », dictateur sénile du Zimbabwe a bien mené son coup et se débrouille pour se retrouver candidat unique au deuxième tour des élections présidentielles de son pays ruiné. Il a tout de même réussi à énerver, même Mandela qui y est allé de son communiqué contre Bob, soutenu malgré tout par le reste de l’Afrique.

26/06/2008

Comble de la faux-jetonnerie, l’Association des investisseurs en capital (AFIC) s’émeut des profits personnels gigantesques bâfrés par des investisseurs et/ou des équipes dirigeantes à l’occasion d’opérations d’achats-reventes de sociétés. Quelques cabinets de communication de crise ont du indiquer à cette institution qu’une charte éthique ferait bon effet dans ce paysage de bonus alors ils y sont allé de leur Charte des investisseurs en capital qui est un véritable sommet de mauvaise foi, un monument de faux-culterie, une escroquerie intellectuelle de première catégorie.

On y apprend que ces « actionnaires professionnels » expriment des valeurs, promeuvent des responsabilités et souscrivent à des engagements. C’est une accumulation de poncifs verbeux qui ont du faire se tordre de rire les rédacteurs de ce torchon. On y parle vision globale, bonne gouvernance, partage de la valeur créée, bien entendu aussi environnement, transparence et dialogue social. Le personnel est qualifié de richesse fondamentale des entreprises. Un monument vous dis-je, un monument !

Au même moment, une nièce Wendel, actionnaire du groupe familial attaque en justice une opération de partage d’un fromage de 320 millions d’euros entre une quinzaine de dirigeants de ce groupe. Ils vont sûrement lui adresser cette charte entourée d’un ruban rose pour la consoler.
25/06/2008

Björk ce soir nous a fait un concert assez similaire à celui de Rock en Seine l’an passé, mais c’est toujours bon à prendre. Et puis partager une soirée avec une telle artiste dans une salle de dimension humaine est un grand moment. Le show était filmé et donnera lieu à l’édition d’un DVD. Je reverrai Declare Independance avec beaucoup de plaisir. Sur le clavecin est écrit Music donnum Dei. Cela doit vouloir dire que la musique est un don de Dieu ! C’est le moins que l’on puisse dire.

22/06/2008

Les badauds ont poussé hier soir une tête dans la cour de l’Elysée pour écouter une fanfare de la Garde républicaine, ils ont croisé Sarko et son italienne. Cela me fait penser à la dernière Nuit blanche où la foule se presse pour « visiter » les musées gratuits pour l’occasion. On voyait une immense queue devant le Petit Palais… qui est gratuit toute l’année.

Au secours ! Martine revient. Eh voila que le maire de Paris, à la recherche de supporters dans sa conquête du parti socialiste, part à la soupe à Lille où il nous ressort la fifille Delors, vestale des 35 heures. Et elle a l’air en pleine forme la Martine depuis son beffroi lillois, toujours accrochée à sa loi éponyme.

21/06/2008

Le Chichi refuse d’assister aux cérémonies du 14 juillet de peur d’y croiser Bahar El Assad coupable à ses yeux d’avoir dézingué l’affairiste libanais Harriri, ci-devant ex-propriétaire de l’appartement qu’il occupe à Paris. Ce soudain assaut de moralité politique est sympathique mais un peu tardif. On aurait aimé qu’il pratique la même prévenance à l’encontre du papa Assad qui lui a fait flinguer en 1980 un ambassadeur de France, Louis Delamare, alors en poste à Beyrouth ! Chichi fut le seul chef d’Etat occidental à assister aux obsèques de Afez dont le monde entier reconnut l’implacable contribution au terrorisme international durant les longues années de son règne en Syrie.

20/06/2008

Je viens de me réserver un aller retour en train et mon hôtel à Arles pour le concert de Massive Attack en juillet. Deux jours de congé, la première classe pour la SNCF et un hôtel de charme à deux pas des Arènes ; j’arriverai vers 17h, le temps de prendre l’apéro sous une tonnelle avant le show. Je frétille déjà d’aise à l’idée de ce petit voyage musical de rêve.

16/06/2008

Le PPD reste décent et déclare : « En définitive, il faut veiller à ne pas se donner plus d'importance qu'on a. On n'est jamais qu'un journaliste. » Eh bien voilà, un peu de modestie et de réalisme et la retraite sera apaisée.

15/06/2008

Yves Saint Laurent nous a quitté. Il déclarait : « Rien n’est plus beau qu’un corps nu, le plus beau vêtement qui puisse habiller une femme, ce sont les bras de l’homme qu’elle aime. Mais, pour celles qui n’ont pas eu la chance de trouver ce bonheur, je suis là. » Quelle classe ! Il est né à Oran, à quelques maisons de celle de la famille d’Etienne Daho.

14/06/2008

Après la retraite de PPDA, il semble que les footeux nationaux soient également proches de la leur ; les héros sont fatigués et la ménagère de moins de 50 ans est désespérée !

13/06/2008

Poivre d’Arvor est viré de TF1, cela semble soulever l’émotion du petit monde parisiano-médiatique ! Bon il ne faut peut-être pas dramatiser : il a 60 ans, cela fait 20 ans ou plus qu’il lit des dépêches tous les soirs au journal de 20h, il ne devrait pas avoir trop de souci pour financer sa retraite, il va survivre et nous aussi. Un peu de sang neuf ne fera pas de mal. Il est remplacé par une blondasse qui est une grande spécialiste de l’interruption d’interviewé, généralement pour poser vingt fois de suite la même question idiote à laquelle l’interviewé ne veut pas répondre.

11/06/2008

Bonne nouvelle : j’ai attrapé une place pour le concert de Björk à l’Olympia le 25 juin.

Et ce soir j’étais déjà à l’Olympia pour le concert de Bashung, poète poignant à la calvitie post-chimiothérapique, vêtu d’un smoking, chemise blanche ouvert, borsalino et lunettes noires, formation épurée à 5 musiciens, light-show simpliste, concentré sur les mots et la musique, sombre bien sûr, sombre…

10/06/2008

Une journée dans les effluves du Radiohead d’hier soir. P… ces mecs sont vraiment des génies.

09/06/2008

J’ai une bonne nouvelle et une très bonne nouvelle. Laquelle voulez-vous en premier ? Je commence par la première : figurez-vous que j’ai fait partie des 12 000 clampins qui ne se sont pas abrutis ce soir, comme 60 millions de français, en regardant le foot-balle ; je veux parler des 12 000 personnes qui ont assisté au show de Radiohead à Bercy. La très bonne nouvelle c’est que Radiohead reste une fantastique machine à innovation musicale et modernité artistique. Un incomparable bonheur musical, une immense émotion devant l’énergie développée par ce groupe exceptionnel. Un seul regret, ne pas pouvoir aller au concert de mardi, mais j’ai donné mes places à des bénéficiaires qui sauront en profiter.

08/06/2008

Le Monde confirme le buzz Internet : Bashung se bat contre son concert du poumon. Nous verrons son état mercredi prochain au Zénith.

Il est gentil le Chichi avec sa fondation pour le dialogue des cultures. Il est sympatoche comme tout le vieil-ex avec son pacemaker. Il était simplement incompétent comme président mais comme humanitaire il est sans doute sincère.
07/06/2008

Daho à l’Olympia ce soir. Cela fait 20 ans que j’écoute sa pop raffinée et je n’avais jamais osé acheter un billet. Une soirée sympathique avec un chanteur élégant, né à Oran en face de la maison d’Yves Saint Laurent.

Björk sera à l’Olympia le 25 juin, place à vendre à partir de mercredi 11 sur le site web de la Fnac. Cela va être chaud !

06/06/2008

Isobel Campbell & Mark Lanegan à la Cigale aujourd’hui. Une musique toujours aussi sombre et troublante, la voix de Mark sort du ventre de la terre pour vriller nos oreilles, le violoncelle d‘Isobel nous déchire l’âme.

C’est le retour du printemps et des migrations de gnous vers les terrains de sports et les écrans de télé : ce soir je découvre une foule compacte et nationaliste sur la place de l’hôtel de ville en train d’assister à la défaite d’un joueur de tennis français projetée sur un immense écran devant la mairie.

05/06/2008

Le Barack Obama est en piste pour se présenter aux élections présidentielles américaines. Il a l’air sympathique ce garçon, un peu lisse, un peu Ségolène, mais tout de même moins va-t-en-guerre que son adversaire républicain. C’est intéressant cette capacité des Etats-Unis à générer des hommes jeunes et neufs pour les diriger. La vieille Europe devrait s’en inspirer. Il est vrai qu’en France, Sarko/Ségo furent relativement jeunes et neufs mais plutôt moins brillants…

04/06/2008

Le portail d’accueil de mon fournisseur d’accès à Internet, Neuf-AOL, est affligeant de populisme. On dirait le résidu d’une couverture de Voici qui aurait couché avec Paris Match ! Ce n’est qu’histoires de starlettes à deux balles et footeux musculeux.

03/06/2008

Intéressant, Mugabe, dictateur en sursis, fossoyeur de l’agriculture zimbabwéenne, s’insurge (comme d’habitude) contre le Royaume-Uni et les Occidentaux qui lui veulent du mal, le tout au sommet de la FAO censé régler les problèmes alimentaires de la planète.

02/06/2008

Le baron Sellières et les quatorze autres dirigeants du groupe familial Wendel se distribuent 320 millions d’EUR de bonus, soit 21 millions par personnes, via un montage sophistiqué qui n’a pourtant pas réussi à tromper son monde. La famille Wendel s’inquiète et soupçonne de s’être fait grugée dans l’affaire. Après tout ces 320 millions aurait pu aussi être versés en dividendes aux actionnaires, voire en augmentation de salaire aux salariés. Le bon baron est donc en train de tenter d’expliquer à la famille comment les éblouissantes performances d’un quarteron de dirigeants vieille France justifie l’octroi de primes de 21 millions d’euros à chacun, et encore, c’est une moyenne, le vieux baron se mange à lui tout seul 50 ou 70 millions car il a été bien plus compétent que tous les autres.

Antoine Zacharias, ex-pédégé à l’égo aussi surdimensionné que ses émoluments, qui a démissionné avec fracas de chez Vinci il y a un an ou deux quand son égo justement a été attaqué sur la base des primes et bonus gigantesques qu’il se faisait octroyer (on parle de plus d’une centaine de millions), avant de vouloir faire annuler cette démission, réclamait 81 millions d’euros supplémentaires à Vinci pour préjudice. Il est vient d’être débouté par la justice. On est consterné devant le manque de reconnaissance de son ex-employeur. Comment ce pauvre garçon va-t-il s’en sortir sans ce pécule juste destiné à financer ses vieux jours après tant d’années de bons et loyaux services ?

31/05/2008

Noël Forgeard, ex-dirigeant d’EADS, est mis en examen pour délit d’initié après avoir vendu des stock-options avant l’annonce des retards de livraison de l’Airbus A380 qui ont entraîné un effondrement du cours de bourse d’EADS. La moitié du comité de direction de cette société aéronautique serait susceptible d’être également mise en examen pour ce même délit dont l’accomplissement a permis à ses membres de réaliser des millions d’euros de profit personnel. Si toutes ces accusations sont confirmées, cela achèvera de lever le voile définitivement sur l’absence totale de moralité qui prévaut dans ces hautes sphères du pouvoir économique. Les autorités de régulation devront prendre en compte cette donnée fondamentale du monde d’aujourd’hui de façon à ce que la rapacité d’un petit nombre, fusse-t-il aux commandes, ne nuise pas excessivement au développement de nos économies.

Journée au carmel de Caen pour célébrer le Jubilé (50 ans) d’engagement de Sœur Marie du Saint Esprit, cousine de ma mère dans la vie civile. Je n’avais jamais mis les pieds dans un Carmel, voila qui est fait. Celui-ci sert de maison de retraite à des sœurs âgées qui ont consacré leur vie entière à la prière. Ses mains dans celles de sa Prieure, elle récite à plus de 80 ans :

Dans la grâce du Jubilé,

moi Sœur Marie du Saint-Esprit,

je renouvelle ma consécration religieuse,

et je promets à Dieu obéissance, chasteté et pauvreté

selon la Règle primitive et les Constitutions

de l’Ordre de la Bienheureuse Vierge Marie du Mont Carmel,

afin de parvenir, avec la grâce du Saint-Esprit ;

l’aide de la Vierge Marie et la prière de mes sœurs,

à la charité parfaite

et de continuer à servir l’Eglise notre Mère,

dans le silence et la prière continuelle

C’est la tentation de l’exil et de l’isolement, réalisée et renouvellée. C’est admirable, on est loin des stock-options de Forgeard !

30/05/2008

Un mariage annulé par la justice française entre deux citoyens de religion musulmane car la femme n’aurait pas été vierge malgré ce qu’elle aurait affirmé avant ladite union. Il n’est pas besoin d’insister sur le grotesque d’une telle décision basée sur le Code Napoléon, de son iniquité par rapport aux lois de l’Humanité. Mais en terme de procédure il me semble qu’une telle décision devrait s’appuyer sur une preuve, qu’elle peut-elle en la matière ? Comment peut-on prouver que la mariée n’était pas vierge ? Même si l’impétrante l’admet, on a déjà vu des non-coupables s’accuser de crime qu’ils n’avaient pas commis. On a vraiment l’impression de marcher sur la tête dans cette affaire. On pressent qu’un juge a pris sur lui de foutre le boxon en déployant un juridisme de circonstance, en dévoyant le Code Civil français.

Les journalistes des journaux télévisés frétillent de bonheur : ils tiennent enfin une vraie affaire digne de faire les grands titres pour les semaines à venir. Un pauvre gamin retrouvé à moitié mort dans un lac, sort de son coma et donne son adresse aux policiers, qui s’y rendent et trouvent le cadavre de sa mère. Ouahouhhh ! Une nouvelle affaire Grégory vingt ans plus tard. Et de dépêcher des envoyés spéciaux devant l’hôpital du gamin et la maison de sa mère défunte, qui se répandent en analyses morbides et en banalités affligeantes sur ce fait divers. Du bon, du tragique, du saignant, du vendeur… enfin de l’actualité croustillante.
28/05/2008

La Société Générale sort des rapports d’enquête interne sur l’affaire des 5 milliards du trader-fraudeur qui précisent que : « la hiérarchie a été défaillante (…) L’encadrement direct de « JK » s’est avéré lacunaire (…) Le responsable de la table n’était pas en mesure de maîtriser l’activité de ses traders. » Bon, jusqu’ici rien de bien neuf ! On apprend que l’assistant du trader-fraudeur et éventuellement d’autres traders pourraient être impliqués dans les processus de malversation, se répartissant les gains pour les lisser et les rendre moins visibles. La hiérarchie directe du trader-fraudeur a démissionné. Le patron de la banque d’investissement de la SG étant en partance après avoir vu sa démission refusée semble-t-il. Il s’agirait de lui trouver un remplaçant avant de le laisser fuir. Le couvercle est en train de se refermer sur la marmite bouillonnante de cette fraude gigantesque sans que l’on se pose véritablement la question de savoir s’il relève bien du rôle des banques de laisser des divas faire joujou avec des instruments financiers tellement sophistiqués que plus personne n’y comprend rien, plutôt que de se concentrer sur le financement de l’économie réelle ?

Il est vrai qu’à force SG de donner des noms guerriers et ridicules à ses structures : Delta One pour son activité de trading (référence aux commandos Delta de l’armée américaine), Fighting back pour son plan de structuration, etc. il ne faut pas s’étonner que quelques mercenaires têtes brûlées fassent leurs propre guerre. Les 5 milliards du trader-fraudeur sont le My-Lai de la Générale ! Rappelons que le massacre de My-Lai au Vietnam a été commis par la compagnie Charlie… Le sujet devrait revenir à l’ordre du jour pour le procès Kerviel. On en reparlera.
24/05/2008

Le président du groupe des pays de l’Union européenne ayant adopté l’euro s’émeut des salaires des grands patrons qu’il qualifie tour à tour de « scandaleux… sans relation avec les performances mesurables [de leurs sociétés] » et de « fléau social. » Et d’ajouter : « Nous courons le risque de ne plus être compris par nos concitoyens si nous leur adressons d'un côté des appels incessants à la modération salariale. » On ne saurait mieux dire !

23/05/2008

Henri Guaino a assisté au concert VIP de Madonna à l’Olympia. Après Chichi qui s’était également rendu au show de la Madone au Parc de Sceaux dans les années 90, qu’est-ce qu’il ne faut pas faire pour paraître et racoler !

22/05/2008

Mon employeur m’organise une soirée team building « cuisine » le soir du deuxième concert de Radiohead. Bien entendu j’avais des places pour les deux concerts. Bon, il va probablement falloir que je fasse preuve d’esprit de sacrifice et d’abnégation au-delà de l’humain pour renoncer à Thom Yorke le 10 juin pour aller faire la cuisine en soirée avec mes collègues de travail...

18/05/2008

Une pensée pour les survivants du Sichuan chinois qui vivent les angoisses du tremblement de terre et de ses suites. Je suis resté traumatisé par celui vécu en 2003 à Alger. La réaction de refus des secours occidentaux des asiatiques en Chine comme en Birmanie, après le cyclone, est étrange. C’est comme une espèce de déni de cette réalité tragique, ou alors un excès de nationalisme qui font penser à ces dirigeants qu’ils s’en tireront tous seuls ?

La Chine encore dispose de moyens financiers et matériels importants pour affronter cette catastrophe, mais la Birmanie, à part l’exportation de moines bouddhistes et du pavot il ne doit pas y avoir beaucoup d’activités économiques susceptibles d’amener des devises à Rangoon ! Des dictateurs aveugles qui refusent d’affronter la misère de leur peuple et préfèrent organiser un référendum au lendemain d’un cyclone dévastateur plutôt que d’ouvrir leur pays à l’aide internationale. Après tout c’est bien la définition d’une dictature.
17/05/2008

Le suspense est intolérable, le PSG va-t-il descendre en petite division ? Au moins est-on fixé sur la future bataille Delanoé-Ségo. Miss joli-sourire-crispé s’est déclarée ce matin candidate pour enlever le PS. Cela fait une incertitude de moins, il ne reste plus qu’à savoir si l’OL sera champion de foot-balle ce soir.

En attendant, les Strauss-Kaniens sont fébriles et apeurés à l’idée que leur héros coincé à Washington au Fonds monétaire international se fasse doubler par ce duo de choc. Alors ils s’agitent comme des mouches dans un bocal et vont y aller de leur contribution au congrès du PS. Ca promet de la littérature !
15/05/2008

Morcheeba au Grand Rex ce soir, un concert pas inoubliable mais fluide et élégant, alors pourquoi s’en priver ?

La mairie de Paris comme les municipalités de gauche se refusent à mettre en place le service minimum d’accueil des enfants délaissés par leurs professeurs pour ne pas briser leur grève. Il est vrai que Delanoé doit consacrer son temps à illustrer son nouveau site web « clarté – courage – créativité » dont les premières pages sont un modèle du genre. Un petit extrait de l’appel « pour un grand congrès socialiste », suffisamment grand espère-t-il pour qu’il l’élise à sa tête… Un petit extrait donc des quatre principes pour organiser et orienter [la] réflexion :

  • Le premier principe est de porter un regard lucide sur les difficultés – financières et budgétaires notamment - auxquelles la France est confrontée et qu’aggrave l’actuelle action gouvernementale.
  • Le second principe est de préconiser des solutions politiques qui répondent réellement au diagnostic établi, afin que le moment venu, notre action de gouvernants soit fidèle à notre discours d’opposants.
  • Le troisième principe est d’assumer notre identité sans céder aux injonctions de ceux qui, au nom d’une « radicalité » de gauche mécaniquement revendiquée, neutralisent en fait des forces de transformation sociale et renoncent à toute confrontation de leurs convictions avec l’exercice des responsabilités. 
  • Le quatrième principe consiste à dessiner une approche globale plutôt que de concevoir notre projet comme un empilement de mesures thématiques s’agrégeant sans cohérence (l’économique, le social, l’éducation, l’intégration, le sociétal, l’environnemental, etc.).

Je ne sais même pas s’il arriverait à vendre des yaourts avec un tel marketing !

13/05/2008

Je rentre à pieds par le Jardin des Plantes qui a installé un chemin retraçant au coin des arbres les origines du vivant. L’étape -1 500 millions d’années indique que c’est le début de la reproduction sexuée qui remplace la reproduction par division cellulaire. Bonne nouvelle ! Hélas celle-ci s’accompagne de l’apparition de la mort car tant que les cellules ne faisaient que se diviser elle ne mourrait pas.

J’appelle une copine à Beyrouth pour avoir des nouvelles… qui ne sont pas bonnes. Les gens baissent les bras, perdent espoir, ne savent plus quoi faire face à cette guerre civile qui revient comme un métronome ponctuer le temps libanais. Elle n’a pas même pu rester chez elle, trop chaud, elle s’est installée ailleurs et n’est revenue qu’aujourd’hui avec un semblant de calme.
10/05/2008

C’est le printemps, le Liban ressort ses roquettes ! Pauvre pays, lorsque ce n’est pas Israël qui lui tape dessus ce sont les groupuscules locaux qui canardent, avec Téhéran et Damas qui soufflent sur les braises. Et pendant ce temps Chichi réside toujours dans l’appartement parisien d’un des chefs de factions locales… Cela fait quand même mauvais genre, on ne pourrait pas lui trouver un HLM de la ville de Paris histoire que la France paraisse un peu moins prendre partie ?

08/05/2008

L’intelligentsia parisienne parade sur les plateaux télé et raconte sa guerre de 68 ! Sa production littéraire est à l’avenant, un peu inutile... Plus intéressant derrière nos intellos maos reconvertis VIIème arrondissement : le retour sur le parcours de la Gauche Prolétarienne (GP) et l’histoire de son mystérieux héraut Benny Levy. Né en Egypte en 1945, revendiquant son statut d’apatride, débarqué à Paris à 11 ans, Althusser l’initie au marxisme à l’Ecole normale supérieure en 1965. Budapest puis Prague le poussent du marxisme au maoïsme. La GP dont Levy est l’inspirateur et le chef incontesté, entre dans la clandestinité après 68. Il est au bord de suivre l’exemple de ses frères allemands et italiens et de sombrer dans la lutte armée avec ses troupes. En 1972, l’action terroriste contre les athlètes israéliens aux jeux olympiques de Munich le ramène à la raison. Les excès de la résistance palestinienne (aidée par ce bon vieux Carlos, vénézuélien, en résidence longue durée à la Prison de la Santé après avoir été livré par le Soudan à Paris – eh oui, à l’époque Khartoum était fréquentable !) qu’il soutenait lui fait franchir le Rubicond : il dissous la GP, devient le secrétaire de Sartre jusqu’à la mort de celui-ci en 1980. Il aura de fructueux échanges intellectuels avec le vieux philosophe pyromane. Et puis finalement, sur intervention de Sartre chez Giscard dit d’Estaing, la France le naturalise.

Pendant ce temps ses anciens compagnons d’armes fondent Libération (dont l’avenir à court terme n’est plus vraiment assuré, malheureusement). Et puis progressivement sa judéité prend le dessus, il passe de l’étude du Petit Livre Rouge au celle du Talmud, s’installe en Israël et crée un institut consacré à la pensée de Lévinas avant de décéder brusquement en 2003.

Au-delà des clowneries sympathiques de Daniel Cohn-Bendit ou des outrances verbales de Mélanchon, les véritables penseurs de la pensée gauchiste des années 70/80 sont restés dans l’ombre, avec Sartre tout de même jetant au grand jour de l’huile sur le feu. Beny Levy, Pierre Lambert, et d’autres…, des hommes d’influence qui ont entraîné derrière eux des personnalités de pouvoir, encore actives aujourd’hui, et pas des moindres. Que l’on partage ou pas leurs idées, ils en ont eu et ça c’est passé chez nous. Ce soir à la fête de Lutte Ouvrière, dans la fumée des merguez, quelques vieux militants ont du avoir une pensée pour leurs disparus.
06/05/2008

Bouleversant concert de Portishead ce soir au Zénith. Nous poursuivons sur le show case de Lenni dans un bar-boîte de l’avenue Marceau. Sortie vers 1h du mat alors que le bar commence à se remplir d’une foule de minets et pétasses branchés/friqués du XVIIème arrondissement qui commencent leur journée…

05/05/2008

C’est drôle comme l’environnement ferroviaire attire le tageur fou. Que ce soit la ligne de RER de Roissy ou les wagons en stationnement à la gare de Rennes, les murs SNCF dégoulinent de peinture, dégueulent de représentations graphiques fruits de la « créativité » pour le moins débridée des artistes de la bombe peinturlurante.

04/05/2008

Une journée à Bréhat : charmante petite ile bretonne au large de Paimpol. Tout est coquet et délicieux, sauf l'environnement maritime redoutable, mais y compris une galette à l’andouille de Guéménée servie au bistrot du bourg.Au retour sur le bateau qui nous ramène en 10 mn sur le continent, nous croisons un petit voilier jaune qui zigzague au milieu des cailloux et dont la grande voile blanche est marquée des lèvres de Rolling Stones. Petit clin d’œil à Mick et Keith au milieu du canal de l’Arcouest !

Une sombre histoire du mariage de deux hommes aux Pays-Bas aboutit à déchoir de sa nationalité française l’un des conjoints. Le PS parle de situation « révoltante, violente et discriminatoire ». Au moins quand on parle de ça on évite le reste. Cet état de fait n’est ni révoltant ni violent, il est juste légalement discriminatoire. Le législateur français, dans sa grande sagesse, a décidé de ne pas reconnaître le mariage entre conjoints du même sexe. Il l’a fait sans contrainte, sans menace et en suivant les principes de notre vieille démocratie, les mêmes principes qui ont donné lieu à l’adoption du P.A.C.S. Cela va sans doute changer un jour quand les élus du Peuple français en décideront ainsi. Ce n’est pas la seule discrimination légale du droit français à gommer. Ce n’est pas non plus la peine d’en faire tout un fromage, la planète continue à tourner dans le même sens pour le moment.

03/05/2008

Sophie Calle est l’invitée de Frédéric Mitterrand sur France-Culture cette après-midi. Elle raconte ses œuvres aux incroyables scénarii. Elle revient sur l’épisode où elle a organisé sa propre filature, en principe anonyme. En fait elle avait identifié rapidement le détective qui la suivait et du coup organisé la filature du filateur. A l’issue de cet imbroglio elle a réuni les trois rapports, le sien et ceux des deux détectives. Elle parle bien sûr de son exposition Prenez soin de vous à la biennale de Venise, vue à Paris à la Bibliothèque nationale de France le 30 mars dernier. Elle parle des 11 minutes de la fin de sa mère, transformée en œuvre présentée à la biennale de Venise car lors du même appel où elle apprenait la maladie de sa mère, un double-appel l’informait de sa sélection pour Venise, reprenant alors la ligne de sa mère, elle le lui dit et l’entend répondre « quel dommage car je n’y serai pas. » Sophie a voulu qu’elle soit présente quand même d’où cette vidéo controversée présentée à coté de Prenez soin de vous. Elle évoque Hervé Guibert dont elle a attendu, avec lui, la mort à Paris avant qu’il lui dise : « Sophie, c’est ridicule, repars aux Etats-Unis. » et Guibert de s’éteindre alors qu’elle était dans son avion transatlantique.

Elle parle d’elle avec un sens de l’auto-analyse, froid et tendre, de sa capacité à transformer sa propre vie en fiction. Elle raconte son désir de contrôler sa vie plutôt que d’en laisser des traces. Elle diffuse aussi une grande émotivité derrière un cynisme de façade. Ses admirateurs interviennent, Paul Auster bien sûr qui s’est inspiré de son personnage pour l’un de ses romans, en y ajoutant quelques couches supplémentaires qu’elle a à son tour intégré dans sa vie. Quelle étonnante et fascinante personnalité que cette Sophie !
01/05/2008

La presse nous explique que la flamme olympique doit monter au sommet du Monde sur le mont Everest en nous expliquant toutes les ruses mise en œuvre par la Chine pour éviter tout incident pro-tibétain. Il n’y a personne pour rappeler que le sommet de l’Everest est au Népal et non pas en Chine ou au Tibet. Toute cette agitation pour un Olympisme qui consiste à voir s’affronter une bande de musculeux drapés dans des leurs emblèmes nationaux... souriez, ce n’est que du sport !

Un nouveau tag de Miss Tic, dans mon quartier, sur fond d’un dessin de guerrier : « Dépasser le passé. Toute une Histoire ! »
30/04/2008

Sa suffisance Fafa, fossoyeur du traité constitutionnel européen déclare qu’il pourrait « réfléchir » à sa propre candidature pour la présidentielle 2012 « si on revient vers davantage de sérieux et de compétence. » Bref, crâne d’œuf le Sérénissime se sent suffisamment sérieux et compétent pour assurer la fonction, poser son auguste postérieur sous les ors de l’Elysée et faire bénéficier la France de sa transcendante réflexion. Il faut l’entendre pour le croire !

Rigolo : Mélanchon, notre Mao de service favori attaque Robert Ménard, trublion contestataire de Reporters sans Frontière traité de personnage suspect dans sa demande de boycottage des jeux olympique de Chine. Mélanchon contre Ménard, c’est l’hôpital à l’assaut de la charité. Ah, l’intelligentsia française mondaine, quelle grandiose inutilité, quelle sidérante fatuité. Heureusement aujourd’hui elle n’est plus trop pernicieuse, juste sentencieuse, parfois futile malheureusement. Ceci-dit le texte de Mélanchon est intéressant. On a même le gâteux de Languedoc, Georges Frêche, exclu du PS pour propos racistes anti-pieds noirs, ex-Mao lui aussi, qui y va de son couplet pro Pékin. La Chine n'en demandait pas tant.
29/04/2008

Je reçois régulièrement des email de correspondants africains proposant des affaires mirifiques. Déjà il y a vingt ans, en Afrique, je recevais par fax le même genre de propositions. Ce doit être désormais les enfants des escrocs de ce temps qui perdurent aujourd’hui. Le plus étonnant est qu’il y ait encore des gogos pour ce faire prendre à ces attrapes-couillons et y laisser des plumes :

FROM MR USMAN KAMAL..
BILL AND EXCHANGE MANAGER
BANK OF AFRICA(BOA)
OUAGADOUGOU BURKINA FASO.
                                                                    CONFIDENCIAL

DEAR FRIEND,
I
AM THE MANAGER OF BILL AND EXCHANGE AT THE FOREIGN REMITTANCE
DEPARTMENT OF BANK OF AFRICA(B.O.A) HERE IN
OUAGADOUGOU,BURKINA FASO. IN MY DEPARTMENT WE DISCOVERD AN
ABANDONED SUM OF$25 MILLION UNITED STATE
DOLLARS(TWENTY FIVE MILLION US DOLLARS IN AN ACCOUNT THAT
BELONGE TO ONE
OF OUR FORIEGN CUSTOMER(MR. ANDREAS SCHRANNER FROM MUNICH,
GERMANY) WHO DIED ALONG WITH HIS ENTIRE FAMILY IN JULY 2000 INA
PLANE

http://news.bbc.co.uk/1/hi/world/europe/859479.stm

SINCE WE GOT THE INFORMATION ABOUT HIS DEATH, WE HAVE BEEN
EXPECTING HIS NEXT OF KIN TO COME OVER AND CLAIM HIS MONEY
BECAUSE WE CANNOT RELEASE IT,UNLESS SOMEBODY APPPLIES FOR THE
NEXT OF KIN OR RELATION TO THE DECEASED AS INDICATED IN OUR
BANKING GUIDLING AND LAW BUT UNFORTUNATELY WE LEARNT THAT HIS
NEXT OF KIN DIED ALONG WITH HIM IN THE PLANE CRASH.

THE BANKER GUIDLINE HERE A RESPONSABLE PERSON, AND WHO THE
BANK CAN
INTROSSTED THIS TREASURY AS UNCLAIMED FUND.THE RESQUEST OF
FORIEGNER AS
NEXT OF KIN IN HIS BUSINESS IS OCCASSIONED BY THE FACT THAT THE
CUSTOMER
WAS A FOREIGNER AND A BURKINABLE CANNOT STAND AS NEXT OF KIN
TO A
FOREIGNER.

I AGREE THAT 30% OF THIS MONEY WILL BE FOR YOU AS A RESPECT TO
THE PROVISION OF A FOREIGN ACCOUNT,10% WILL BE SET ASIDE FOR
ANY EXPENSES INCURRED DURING THE BUSINESS AND 60% WOULD BE
FOR ME,
THEREAFTER, I WILL VISIT YOUR COUNTRY FOR DISBURSEMENT
ACCORDING TO THE PERCENTAGE INDICATED THEREFORE, TO ENABLE THE
IMMEDIATE TRANSFER OF THIS FUND TO YOU AS ARRANGED, YOU MUST
APPLY FIRST TO THE BANK AS
RELATION OR NEXT OF KIN OF THE DECEASED INDICATING YOUR BANK
NAME, YOUR
BANK ACCOUNT NUMBER, YOUR PRIVATE TELEPHONE NUMBER AND YOUR
FAX NUMBER FOR EASY AND EFFECTIVE COMMUNICATION AND LOCATION
WHERE IN THE MONEY WILL BE REMITTED.

UPON RECEPIT OF YOUR REPLY, I WILL SEND TO YOU BY FAX
OR EMAIL THE TEXT OF APPLICATION.I WILL NOT FAIL TO BRING TO YOUR
NOTICE
THIS TRANSACTION IS HITCH-FREE AND THAT YOU SHOULD NOT
ENTERTAIN ANY
ATOM OF FEAR AS ALL REQUIRD ARRANGEMENTS HAVE BEEN MADE FOR
THE
TRANSFER. YOU SHOULD CONTACT ME IMMEDIATELY AS SOON AS YOU
RECEIVE
THIS LETTER. TRUSTING TO HEAR FROM YOU IMMEDIATELY.

FOR FURTHER COMMUNICATION PLEASE CONTACT ME THROUGH MY
PRIVATE EMAIL ADDRESS: xxx@mixmail.com
AM AWAITING FOR YOUR URGENT RESPONSE!!!

YOUR'S FAITHFULLY,
FROM MR USMAN KAMAL

28/04/2008

Bonne nouvelle : l’ancien Monde n’est pas encore complètement mort ! Je sors du concert de Mademoiselle K, une rockeuse française lookée Catwomen, qui chante des textes rigolos dans la langue de Molière et qui joue de la guitare comme une furie. Un concert rock d’excellente tenue avec en deuxième rappel une version douce de Space Oddity de Bowie.

Peter Garrett, ex-chanteur de Midnight Oil est ministre de l’écologie du gouvernement australien. Qu’est ce qu’on aimé les Midnight Oil durant les 80’s, dansé sur Beds are Burning : How can we dance when our earth is turning/ How do we sleep while our beds are burning ! Et pourtant nous dansions quand même. Et Dead Heart, quel tube : We carry in our heart the true country/  And that cannot be stolen/ We follow in the steps of our ancestry/ And that cannot be broken/…/ Forty thousand years can make a difference to the state of thing/ The dead heart lives here. Allez, le leader d’un groupe qui a écrit de telles odes musicales à la planète a sa place au gouvernement, il sera largement aussi bon que les verts français dans les palais du VIIème arrondissement.
27/04/2008

Je marche sur Ipanéma, une immense promenade des anglais écrasée sous le soleil. La plage est envahie par les cariocas en week-end : joggers qui courent sur le front de mer, surfers qui plongent dans l’écume, beach-volleyeurs bardés de vert et jaune aux couleurs de leur pays flamboyant, vendeurs à la sauvette qui décapitent les noix de coco pour en servir le lait à une population assoiffée d’exigences et de bien-être, jet-lag-massage sous les palmiers, baigneurs multicolores faisant la ho-la quand une série de grosses vagues explosent sur le sable blond, marcheurs de tous âges walkman collé aux oreilles. Je ne sais plus où donner de la tête, la Girl from Ipanéma est multipliée à l’infini sur fond de bleu intense.

Accoudé au bar d’une boutique délivrant des jus de fruit, glacés et multicolores, confectionnés à la demande, je regarde passer les hélicoptères qui croisent au milieu des buildings, les Boeings qui virent sur le Pain de Sucre pour se poser sur Santos Dumont entre mer et soleil, je me perds dans l’immense modernité de ce pays.

L’avenue Pasteur, la place Claudel, le fort français à l’entrée de la baie. Je ne suis pas bien sûr que l’incompréhensible mysticisme de Claudel ait grand-chose à voir avec la sensualité qui émane des brésiliens. Ce n’est pas grave, ils marquent un peu de poussière de France au cœur de ce pays pressé.

J'erre dans le jardin botanique de Rio qui n’est que profusion tropicale : les palmiers touchent le ciel et toutes sortes de plantations se succèdent dans ce parc immense au cœur de la ville. Le patron du bistrot m’accueille en fredonnant la Marseillaise, me vantant la France de Monet et de Gaulle et me servant un capuccino parfumé à la cannelle.

26/04/2008

Je me réveille au bruit des vagues d’Ipanéma qui claquent 12 étages plus bas. Je visite plage, le Christ de Corovado et les pains de sucre. La baie est sublime d’espace et de beauté. Le Christ rédempteur est immense, à l’échelle du reste (et au moins on nous a évité un Jésus crucifié et sanguinolent), les bras ouverts il protège la ville et le pays et cela semble plutôt efficace. C’est une explosion de couleurs, de chaleur et d’énergie. Le nouveau Monde est en marche et la vieille Europe n’a qu’à bien se tenir !

22/04/2008

Kerviel le trader-fraudeur attaque son employeur la Société Générale pour licenciement abusif, employeur à qui il a fait perdre 5 milliards d’euros du fait d’une fraude colossale. Il faut quand même faire preuve de culot, mais manifestement il n’en manque pas ! Il a d’ailleurs retrouvé du travail le chérubin dans une société de conseil en informatique... On croit rêver. Je me demande quel genre de conseils il va prodiguer !

L’avocat de la Société Générale a déclaré : « Je me réjouis que M. Kerviel ait retrouvé du Travail. Ça l’aidera à rembourser la Société Générale ». Il n’est d’ailleurs pas même sûr qu’il soit condamné à payer quoi que ce soit à son ancien employeur, surtout si l’implication de sa hiérarchie est prouvée, qui aurait fermé les yeux lorsqu’il gagnait des sous et réagi uniquement quand il s’est mis à en perdre. Il est d’ailleurs devenu le héros des foules et de l’internet ce Kerviel. Curieux retournement de situation pour celui qui a été à deux doigts d’entrainer sa banque dans la faillite et qui reconnaît sans aucune difficulté ses positions frauduleuses.
21/04/2008

L’Autorité française des marchés financiers confirme de forts soupçons de délits d’initiés massifs chez EADS de la part d’une vingtaine de hauts dirigeants de la firme aéronautique. Dans un grand élan de naïveté je croyais encore que lorsque l’on est payé plusieurs millions (voire plusieurs dizaines de millions) d’euros par an, cela met à l’abri des tentations de malversation… Il n’en est malheureusement rien. Il n’est pas bon de rester naïf à mon âge.

20/04/2008

Aimé Césaire est mort cette semaine. Un grand poète nous quitte. Au-delà des combats politiques ambigus il reste une œuvre poétique et intellectuelle magistrale. Hommage !

19/04/2008

Je lis Paris-Match chez mon coiffeur qui consacre ses pages en papier glacé aux images de l’hyper-agité du bocal et sa Carlita se tenant amoureusement la main dans l’avion pour Londres. Mais qu’est-ce qu’elle peut bien lui trouver ? Cela, j’en suis sûr, restera un des grands mystères de la Vème République sur lequel se pencheront les historiens au prochain siècle, s’il y en a encore qui s’intéresse à la France.

La presse française coule. Le Monde lance un nouveau plan de restructuration pour tenter de survivre et de rester indépendant. Quelle tristesse !
18/04/2008

Les prix des denrées alimentaires augmentent du fait de l’offre inférieure à la demande (et sans doute un peu de la spéculation, sport favori de notre bon capitalisme préféré) et les pays du tiers-monde trinquent. On y voit même des émeutes de la faim. Pas facile de s’y retrouver puisque quand les prix sont bas les pays du tiers-monde trinquent également. Est-ce que les agriculteurs européens dont les exportations sont subventionnées par le contribuable communautaire lorsque les prix mondiaux sont inférieurs aux prix d’intervention rendent leurs subventions lorsque l’on se trouve dans une situation inverse ? Ce pourrait constituer une ressource à allouer au tiers monde non alimentairement autonome, après tout ce sont eux les premières victimes des subventions distribuées en Europe.

Le pape en goguette aux Etats-Unis fait part de sa honte face à l’affaire des prêtres pédophiles qui ont été protégés par leur hiérarchie. C’est bien le moins qu’il puisse faire… C’est tout de même incroyable cette histoire : 3 000 prêtres poursuivis, 10% du clergé impliqué dans des histoires de touche-pipi ! Il y a vraiment un problème avec le célibat des prêtres mais je ne pense pas que ce principe risque de beaucoup évoluer avec Benoît qui n’est pas à proprement parler un révolutionnaire.
17/04/2008

Le pirate somalien s’est fait avoir ! L’armée française a récupéré une petite dizaine des membres de l’équipe qui avait arraisonné un navire de plaisance dans le Golfe, et au passage une partie de la rançon. Avec l’accord des autorités officielles somaliennes (ou ce qu’il en reste) ils ont été transférés en France où ils devraient être jugés. Bien joué ! Les prisons françaises seront sans doute plus sûres pour eux plutôt que les pistes en Somalie avec 2 millions de dollars dans les poches… Mais je ne donne pas cher de la peau des futurs otages français qui seront kidnappés en Somalie, mieux vaut aller passer ses vacances ailleurs pour les prochains mois !

Blonde Redhead au Bataclan. Le concert éblouissant d’un groupe novateur et créatif, habité par sa musique. Devastations en première partie, un groupe australien qui porte bien son nom !

16/04/2008

Berlusconi revient au pouvoir en Italie. Le clown vieilli reprend les commandes de la péninsule. A quel niveau de décadence sont arrivées nos démocraties européennes pour se reconnaître de tels chefs ? Je crains simplement que l’on ait les dirigeants que l’on mérite, à Rome comme à Paris.

Dans Libération le patron de Total a un peu de mal à expliquer ses programmes de rachat d’actions. C’est l’ultime absurdité du capitalisme d’aujourd’hui, les entreprises à défaut de pouvoir générer des projets à 15% de rentabilité (taux exigé par les analystes financiers) choisissent de consacrer leur cash à racheter et annuler leur propres actions. Le pire c’est que l’on calcule une rentabilité de ces rachats et qu’elle atteint généralement les 15% ! En réalité la véritable ultime étape est lorsque, comme dans le cas de la banque néerlandaise ABN, les actionnaires optent pour le démantèlement de leur entreprise et sa vente par appartement.

Concert Goldfrapp au Casino de Paris. Spectacle bien huilé, musique élégante et un peu sucrée, un bon divertissement.

15/04/2008

Brisa Roché termine sa petite tournée française au Bataclan, concert sympathique et emberlificoté dans les racontards de l'artiste.

12/04/2008

Daniel Cohn-Bendit explique qu’aujourd’hui l’esprit soixante-huitard « c’est foutre un immense bordel avant, pendant et après les jeux olympiques en Chine ». Bien vu Dany !

11/04/2008

-

Exposition Vlaminck, un instinct fauve au Musée du Luxembourg, d’ailleurs en pleine agitation politico-administrative avec une sombre histoire d’agence de communication en bisbille avec la directrice du Musée. Le vieux Poncelet (80 berges et le projet de se représenter à la présidence du Sénat en 2008) lance un audit sénatorial pour y voir clair, cela risque de prendre une allure de sénateur vers l’éclaircie… En attendant l’exposition est superbe, une excellent introduction à ce peintre fauviste des bords de Seine, où comment l’œil de l’artiste et sa vision des couleurs transforme une réalité tristounette en une explosion chromatique d’exception.

- La suppression du financement par le contribuable de la carte « famille nombreuse » de la SNCF soulève des polémiques. Evidemment dès qu’il s’agit de commencer à réfléchir à envisager de peut-être lancer une piste pour faire des économies en France, tout se bloque. Dieu merci tout est rapidement rentré dans l’ordre et Sarko l’agité a annulé la mesure, les économies sont reportées à plus tard. La réforme ? Oui bien sûr, mais chez les autres, comme toujours.

- Prise d’otages d’un bateau de plaisance de luxe en Somalie. L’Afrique reste dangereuse, les touristes semblent l’oublier. On a eu les routards flingués en Mauritanie l’an passé, la Somalie aujourd’hui, il y en aura d’autres demain.

La Somalie est un cas d’école que tout le monde a essayé de régler, sans succès. L’Occident il y a quelques années avec l’opération américano-onusienne Restaure Hope en 1992 a déployé une armée moderne pour escorter des camions d’aide alimentaire et a du se retirer dans la débâcle sous les coups de boutoir de milices dépenaillées marchandant déjà de l’otage à coups de rançons. Débâcle sans doute mais au moins des dizaines de milliers de personnes ont pu être nourries pendant quelques mois. Aujourd’hui ce sont des forces africaines venues d’Ethiopie qui essayent de régenter ce pays-foutoir. Ca n’a pas l’air de faire de fulgurants progrès…

Conclusion bonnes gens, passez vos vacances à Saint-Gilles Croix de Vie, moins de difficultés prévisibles dans l’ensemble. Et puis trouvez l’exotisme en vous et non à travers de la planète et ses recoins peu fréquentables !
10/04/2008

- Visite, enfin, du Musée des Arts Premiers.

Le bâtiment conçu par Jean Nouvel est original à l’extérieur, mystérieux à l’intérieur, tout entier tourné vers des œuvres exposées dans la pénombre. On erre de l’Océanie, à l’Afrique en passant par l’Asie et les Amériques. Une somme d’objets, de cultures, de traditions, d’histoires. J’y croise des groupes de gamins de maternelle qui écoutent ébahis une guide leur mimant et chantant des danses maories, des groupes de préretraités qui organisent leur inactivité avec gourmandise. Une magnifique réalisation où flâner lorsque l’on a besoin de sortir du quotidien.

- Paris est complètement bloqué, je suis obligé de contourner Montparnasse en faisant un immense détour : sans doute des revendications pour une retraite à 45 ans à la SNCF ? Non, simplement les lycéens/ étudiants qui ne veulent pas voir baisser le nombre de leurs professeurs.

- Pour contester une visite du nouveau sous-ministre de la Francafrique au Gabon, des altermondialistes ou assimilés posent des scellés symboliques sur l’hôtel particulier parisien de ce bon vieux El Hadj Omar qui a eu la tête de son prédécesseur. Rigolo !
09/04/2008

A la mère qui a mis fin aux jours de sa fille handicapée mentale et physique, et qui vient d’être amnistiée par la justice, un journaliste de télévision demande « vous pensez à quoi, là ? ». On reste confondu devant la bêtise immonde de ce genre de questions, de ce voyeurisme de caniveau irrespectueux, impardonnable, indicible… et chaque fois renouvelé par une profession coutumière du fait. Je me demande quel pourcentage de téléspectateurs est véritablement intéressé par ce genre de questions ? J’ose espérer qu’ils sont nombreux comme moi à s’en scandaliser.

08/04/2008

Exposition Land 250 de Patti Smith à la Fondation Cartier.

L’artiste dédicace le catalogue de ses photos et déambule au milieu des objets et des images de sa vie, toujours habillée comme l’as de pique, ses éternels godillots rangers punky, jean extra-usé et veste avachie de garçonne, lunette ronde intello, chevelure embrouillée, s’arrête à mon niveau, prend le temps d’échanger 2 compliments et 3 remerciements avec moi, je reste transis… Dieu descendu sur terre pour me parler, et je poursuis mon parcours dans la vie de cette artiste.

07/04/2008

Amy Winehouse et R.E.M. pour le prochain festival Rock en Seine des 28 & 29 août 2008 au Parc de Saint-Cloud. Amy  nous a déjà fait faux bond l’an passé, on espère que cette fois-ci sera la bonne.

06/04/2008

Visite du Musée Guimet avec un amateur très éclairé qui nous apprend comment reconnaître Shiva de Vishnu, identifier la perfection des porcelaines chinoises, partager le cycle répétitif de la mort et de la réincarnation avant le nirvana et sa félicité éternelle, comprendre les échanges de ces populations inventives depuis tellement de siècles avant « notre » ère.

05/04/2008

Max Mosley, président de la fédération internationale automobile (dont le siège est Place de la Concorde à Paris), grand manitou du cirque mondial de la F1, se fait surprendre vidéos à l’appui dans une soirée sado-maso avec des prostituées déguisées en déportées… Son avenir me semble compromis dans son bureau à l’ombre de l’obélisque. Il y a vraiment des gens perversement barjots sur notre pauvre planète…

04/04/2008

- Les Mao mondains parisiens continuent à épiloguer sur mai 68, à sortir des livres et à parader sur les plateaux de télévision, cela évite de parler de la Birmanie (complètement passée à la trappe entre mariage élyséen et olympiades de l’empire du milieu) ou de Lhassa certes plutôt dans les feux de l’actualité.

- Le Monde de ce soir illustre un article sur la taxe « Chirac » (1 euro prélevé sur chaque billet d’avion pour améliorer l’accès aux médicaments des pays en développement) par une photo où Chichi trône au milieu de Sassou, Bongo et Biya, belle brochette de dictateurs africains à la tête de quasi émirats pétroliers depuis des décennies… Faute de goût, on aurait pu faire plus misérabiliste comme illustration, certes il y a aussi Compaoré du Burkina-Faso, moins riche et plus sympatoche que ses collègues, mais il est dans le fond et à moitié caché par ce bon El Hadj Omar.
02/04/2008 L’Etat français annonce qu’il va économiser 6 à 7 milliards d’euros en 2008. La presse commente dans le vide, personne n’est capable de calculer un simple pourcentage pour évaluer cette économie potentielle mais tout le monde se lamente sur notre triste sort. Le budget général qui figure dans la LOI n° 2007-1822 du 24 décembre 2007 de finances pour 2008, corrigée le 27 décembre 2007, a entériné un montant de dépenses brutes de 354,5 milliards, une économie de 6 milliards en représente 1,7% ou 0,5% des 1 200 milliards de dette publique. La belle affaire ! Quel est le ménage qui n’a pas eu une année à économiser 1,7% de ses dépenses ? Dans les entreprises on fait ça tous les matins en arrivant au bureau.
01/04/2008

- Les cinglés Mao de la jungle colombienne continue à utiliser leurs otages-marchandises. Ingrid serait mourante et en grève de la faim. Ses enfants exposent leur inquiétude en public, mi-émotion, mi-marketing, ils sont touchants. Les FARC sont aussi stables que le comité central de Pékin face à la contestation tibétaine : rien à battre, la vie continue.

- L’Autorité française des marchés financiers confirme de forts soupçons de délits d’initiés massifs chez EADS de la part d’une vingtaine de hauts dirigeants de la firme aéronautique. Dans un grand élan de naïveté je croyais encore que lorsque l’on est payé plusieurs millions (voire plusieurs dizaines de) d’euros par an, cela met à l’abri des tentations de malversation… Il n’en est malheureusement rien. Il n’est pas bon de rester naïf à mon âge.
31/03/2008

- Du pain béni pour les journaux télévisés, les zozos de l’Arche de Zoé doivent être libérés durant le journal interrompu de ce fait par des interventions multiples depuis Fresnes, une prison dans le sud, le domicile d’une épouse éplorée, histoire d’obtenir l’interview exclusive et les réponses à des questions éternelles du genre « comment vous sentez-vous à ce moment là ? ».

-

Le dernier Bashung, Bleu Pétrole, est une pure merveille ! Les chansons sont composées avec Gaëtan Roussel (de Louise Attaque) et Gérard Manset. A la réalisation/mixage on retrouve Mark Platti qui a joué avec, et mixé, Bowie, notamment sur Hours le disque le plus introspectif de David. Bleu Pétrole reçoit également comme invité sur quelques chansons Gerry Leonard, le guitariste irlandais et techno présent sur le Reality Tour. C’est dire si ce disque est bien né. La musique tend à une certaine sérénité derrière la touche générale de mélancolie. Comme d’habitude l’artiste joue très subtilement avec les mots. C’est un vrai délice musical et poétique.

Les affiches de Bashung couvrent Paris. Je serai à son concert de juin.

- Qu’y a-t-il de formidablement innovant, absurdement novateur, au cœur de notre monde moderne ? Les chapeliers de la Couronne britannique !

Depuis des décennies ils coiffent les souveraines des plus improbables couvre-chefs, aux couleurs indescriptibles, bardés d’accessoires inqualifiables, sans jamais remettre en cause la noblesse de celles qui les portent, ni atteindre le moins du monde leur royal maintien.
30/03/2008

-

Exposition Sophie Calle à la Bibliothèque nationale de France rue Richelieu. Un site superbe que cette gigantesque salle de lecture d’un autre temps. Calle avait présenté à la Biennale de Venise 2007 l’actuelle exposition plus le film de la mort de sa mère, les quinze dernières minutes de la vie d’une mère aimée. Je n’ai pas vu cette vidéo controversée qui est parait-il un acte d’amour presque doux et serein.

Le sujet du jour est un email de rupture reçue par Sophie de « X », une rupture qui ne lui plaît, ni sur le fond ni dans la forme :

"J’ai reçu un mail de rupture. Je n’ai pas su répondre.

C’était comme s’il ne m’était pas destiné. Il se terminait par les mots : “Prenez soin de vous”.

J’ai pris cette recommandation au pied de la lettre.

J’ai demandé à 107 femmes, choisies pour leur métier, d’interpréter la lettre sous un angle professionnel.

L’analyser, la commenter, la jouer, la danser, la chanter. La disséquer. L’épuiser. Comprendre pour moi. Répondre à ma place.

Une façon de prendre le temps de rompre. À mon rythme.

Prendre soin de moi."

Sophie Calle

Elle présente ce message à 107 femmes qui y réagissent. Des professionnelles (comptables, juristes), des psy et assimilés, des artistes (Feist, Laurie Anderson, Camille, Peaches, Mazarine Pingeot), et chacune tombe à bras raccourci sur « X », à coup de vidéos, de contre-lettres ou de photos. Ces 107 femmes sont photographiées lisant la lettre.

Sophie Calle, artiste contemporaine toujours aussi déjantée, se met en scène dans son intimité avec un culot éclatant et inégalable. C’est son fonds de commerce. J’aime beaucoup. On ne sait pas si la lettre a vraiment existé. On le croit en tout cas et on imagine la tête de son expéditeur visitant l’exposition…

- Qu’y a-t-il de plus affligeant qu’une bande de brutes anabolisées tapeuses de ballon ? Une bande de supporters de brutes anabolisées tapeuses de ballon !

Le monde sportif s’émeut car des fans parisiens ont déployé ce week-end une banderole désagréable contre les supporters adverses à l’occasion d’une énième coupe de foot-balle. On parle de sanctions au nom des valeurs du sport, mais on passe sous silence qu’en fait la crétinerie est consubstantielle du jeu de ballon, donc tant qu’on érige les jeux de la balle comme récréation n°1 du bon peuple on promeut l’abrutissement de la race. On en a les preuves renouvelées tous les jours. Il faut faire avec.

29/03/2008

J’ai vu ce soir, pétrifié d’admiration, le film de Julian Schnabel sur la tournée 2007 Berlin de Lou Reed. Un excellent complément du concert de l’an passé au Pavillon des congrès. Les gros plans permettent de mieux partager le travail créatif des musiciens. En bonus par rapport aux concerts français nous avons Antony (d’Antony & The Johnsons) qui chante dans les chœurs et interprète Candy Says en duo avec Lou pour le premier rappel.

La voix de Lou est terrifiante de gravité et de simplicité. Sa complicité avec Steve Hunter saute aux yeux. Je me demande s’il est bien normal que je sorte en larmes de tels spectacles. Il faudra que j’en parle à mon psy…

28/03/2008

Georges-Marc Benamou, ci-devant candidat parachuté par l’Elysée comme futur patron de la Villa Médicis à Rome, après avoir été débarqué de son poste de conseiller culturel du président, risque de devoir défaire ses valises, le monde de la culture s’émouvant de la présence de ce personnage dans la ville éternelle. Il pourra méditer sur les promesses politiques qui n’engagent que ceux qui y croient… A force de coucher avec la politique il aurait pu s’en souvenir.

27/03/2008

Avec les célébrations du 40ème anniversaire de mai 68, les es-Mao (qui ont soutenu et approuvé la révolution culturelle jusque dans les années 70, derrière Sartre…) sortent du bois et chacun y va de son livre commémoratif. En ce moment, vous shootez sur un lampadaire et vous avez quatre révolutionnaires mondains qui vous tombent dans les bras et courent vers un plateau de télé ou de radio pour raconter leur mai 68. J’ai entendu ce matin sur France-Culture Alain Gesmar et un autre intello-soixante-huitard-historien s’étrangler de fureur (40 ans plus tard) en écoutant la chronique de Slama intitulée : Du pavé à la limousine. J’ai failli me couper en me rasant tellement je riais !

26/03/2008

Toujours à la barre d’un navire coulé, Mugabe, 84 ans, organise sa réélection au Zimbabwe en battant le record du monde d’inflation de tous les temps. Le pays à la dérive s’est définitivement effondré après la réforme agraire de 2000 qui a constitué à redistribuer aux copains et aux coquins les terres confisquées aux fermiers zimbabwéens blancs. Autrefois grenier de l’Afrique australe, la production agricole ne suffit plus à nourrir la population. C’est affligeant !

25/03/2008

- Une jeune femme s’installe à mes cotés sur le Rennes-Paris. Elle pose son énorme sac à ses pieds et envahit une partie de mon espace vital. Je lui suggère de mettre son bagage dans le filet prévu à cet effet ce qu’elle refuse poliment m’expliquant qu’elle a tous ses bouquins dans son sac. Je m’attends donc à la voir potasser des manuels de physique quantique ! En fait elle passe le voyage à feuilleter violemment Gala avec une main, l’autre étant occupée par son téléphone mobile. Bon, tant pis pour la mécanique quantique…

- La polémique bat son plein, le boycottage de la cérémonie d’ouverture des Olympiades est en jeu pour cause de répression chinoise au Tibet. Quelle affaire ! La Chine risque sûrement d’être bouleversée si notre agité du bocal renonce à cette cérémonie…
24/02/2008

Interview du fiston Galbraith sur France Culture qui confirme la phrase attribuée à son père : « le principale fonction des prévisionnistes est d’avoir su rendre l’astrologie acceptable ».

23/03/2008

La Panaf dégage avec panache et quelques larmes. Elle renonce même à devenir maire du XVIIème arrondissement comme les résultats électoraux l’auraient autorisée à prétendre. Elle déclare qu’il faut laisser la place à la nouvelle génération. C’est bien, elle va se consacrer à son mandat de député-conseiller municipal, et puis peut-être aussi un peu son mari et ses enfants. Si Tibéri avait pu faire de même…, il est vrai que lorsqu’on voit sa harpie épouse on imagine qu’il préfère se calfeutrer dans sa mairie du Vème.

La mère Collomb elle, femme du maire réélu de Lyon gifle un journaliste le jour de l’investiture. L’impétrant aurait manqué de respect à son mari, laissant entendre des bidouilles au niveau de marchés publics de la municipalité. En fait il semble qu’ils se connaissaient depuis l’université ce qui expliquerait cette énergique familiarité. Bon, elle a immédiatement présenté ses excuses et du coup n’a pas honoré de sa présence l’investiture du maire de Lyon. Je ne sais ce qu’il en est de la transparence des marchés de la ville de Lyon, mais il n’est pas fondamentalement mauvais en démocratie que le pouvoir politique se révolte un peu contre le populisme médiatique, dans la mesure bien sûr où il n’en profite pas trop par ailleurs… Bien sûr, le mépris serait préférable à la violence, la Collomb s’est excusée mais qu’est-ce qu’elle a du se sentir soulagée après cette gifle municipale et médiatique !
22/03/2008

Patti Smith en vedette en France pour les prochaines semaines : alors que son exposition sera inaugurée à la Fondation Cartier pour l’art contemporain le 28 mars, elle sera la rédactrice du numéro de Libération de mardi et la vedette d’une soirée Arte la semaine prochaine. Le film de Julian Schnabel sur la série des concerts Berlin de Lou Reed de l’an dernier sort mercredi prochain en salles. La culture rock est toujours vivante et résiste sans difficulté à la Star Academy, Dieu merci.

21/03/2008

Je développe au bureau la « théorie de la pétaudière » pour tenter d’expliquer l’inexplicable : où comment Kerviel le trader-fraudeur a pu faire perdre cinq milliards à son patron sans que personne ne s’aperçoive du pot aux roses, comment les banques mondiales ont pu sur-endetter des pauvres sur le territoire des Etats-Unis d’Amérique (on ne parle pas du Bangladesh mais bien des USA !) à coups de centaines de milliards de dollars sans que personne ne se pose la question du risque, comment votre banque est incapable d’enregistrer votre changement d’adresse en moins de six mois et sans que vous l’ayez relancée dix fois, etc. La sophistication de nos systèmes d’information, la bougeotte permanente érigée en mode de fonctionnement (fusion, OPA, rapprochement, etc.), le court-termisme nouvelle philosophie des marchés, l’instantanéité unique refuge de la politique spectacle,  rendent l’Homme dépassé par les évènements et les environnements qu’il a lui-même créés, privilégiant le suivisme à l’analyse car plus personne d’y comprend rien.

Je relis un discours datant de 1996 d’Alan Greenspan, alors gouverneur de la banque centrale américaine qui qualifiait alors d’exubérance irrationnelle la capacité des marchés à surévaluer des actifs “ [...] Clearly, sustained low inflation implies less uncertainty about the future, and lower risk premiums imply higher prices of stocks and other earning assets. We can see that in the inverse relationship exhibited by price/earnings ratios and the rate of inflation in the past. But how do we know when irrational exuberance has unduly escalated asset values, which then become subject to unexpected and prolonged contractions as they have in Japanover the past decade? [...] "The Challenge of Central Banking in a Democratic Society", 1996-12-05. Qu’en termes élégants ces choses sont dites ! Eh bien la réponse que je propose à l’ex-gourou de Wall-Street est que l’on peut qualifier cette exubérance fort peu rationnelle de pétaudière.
20/03/2008

Whaoooooh ! The Do à la Cigale ce soir nous a apporté un grand bol d’air frais et d’énergie. Trio multicolore, compositions délicieuses, chanteuse à la voix élastique, joie de vivre et originalité. Il y a un an ils étaient inconnus et n’avaient jamais joué en concert. A suivre de près.

19/03/2008

Je continue mes exercices pédestres hebdomadaires voire bi-hebdo : ce matin du soleil sur les marronniers aux bourgeons déjà éclos du boulevard Arago et un prunier (prunus quelque chose, j'imagine que cela veut dire prunier?) en fleurs du jardin des plantes.

Les caciques africains, Bongo, Sassou et consorts, ont eu la tête du ministre français de la coopération qui s’était fixé comme louable objectif de signer l’avis de décès de la Françafrique, le tout agrémenté d’articles récents dans la presse française sur les fortunes parisiennes de ces dictateurs (hôtels particuliers, flottes de véhicules de luxe, etc.). D’autres avant lui s’y étaient essayés et tous avaient mordu la poussière devant les récriminations de nos chefs de bandes locaux. La rupture sur ce point est repoussée à plus tard…

18/03/3008

Le sous-ministre des sports s’émeut du fait que les télévisions payantes trustent les droits de retransmission des matchs de foot-balle et qu’il faudra donc payer pour voir des brutes anabolisées taper dans un ballon. Pour ceux qui n’ont pas accès aux réseaux payants, eh bien non seulement ils font des économies mais en plus ils échappent au foot-balle. C’est du win-win comme on dit.

Avec l’aggravation de la crise financière c’est le retour en première ligne des économistes mondains, les de Boissieu, Touati et autres Cohen, qui y vont chacun de leurs jugements à l’emporte pièce et de leur solutions de café du commerce du genre « les banques centrales n’ont pas les moyens de traiter le problème, il faut faire sauter les barrières intellectuelles ». Que n’ont-ils mené d’aussi subtiles analyses lorsqu’ils s’esbaudissaient sur la création de valeur !

Lou Reed nous refait Berlin le 28 juin Salle Pleyel, cette fois-ci avec grand orchestre ; et Massiv Attack le 23 juillet au Théâtre antique d’Arles. J’ai mes places pour les deux soirées.
17/03/2008

C’est maintenant la quatrième banque d’affaires américaine, la Bear Stearns, qui est en faillite et en cours de sauvetage par la banque centrale. Une nouvelle affaire financière majeure au pays du capitalisme roi. Du coup l’administration et la banque centrale « indépendante » font tourner la planche à billets pour éviter le désastre. In fine le contribuable américain paye pour sauver une banque privée, comme le citoyen britannique paye pour la Northem Rock tombée en faillite fin 2007. Les Etats-Unis nous avaient déjà fait le coup avec le fonds LTCM (Long term capital management) en 1998 et surtout les Caisses d’épargne dix ans plus tôt. Les contribuables de l’oncle Sam continuent à régler l’addition, comme les français celle du Crédit Lyonnais. Il est vrai que l’axiome syndical voulant que le capitalisme privatise les profits et nationalise les pertes se trouve malencontreusement vérifié… On aurait pu laisser tomber la Bear Stearns, quitte à ce que l’Etat indemnise les petits épargnants, mais là on a vraiment une impression d’impunité. En gros, jouez au casino avec nos sous, il y aura toujours un crétin de contribuable pour renflouer. Tout ceci est tout de même inquiétant et donne vraiment l’impression que la crise s’emballe sans que personne ne contrôle vraiment le système.

Pendant ce temps, l’inflation revient doucement en Europe vérifiant ainsi les craintes d’un certain Trichet, gouverneur de la Banque centrale européenne que la politicaille franchoulllarde vilipende régulièrement du haut de sa méconnaissance des mécanismes de l’économie. Il fallait voir durant la campagne électorale des présidentielles les (petits) barons de l’UMP et du PS affirmer que l’inflation était jugulée pour toujours et qu’il était temps de relâcher la politique monétaire. Aujourd’hui les mêmes pleurent sur l’augmentation du paquet de nouilles.
16/03/2008

Mes nouveaux potes de R’n’R Motherf***s m’indexent sur leur site de chroniques Rock où j’en trouve une du concert des Cure de mercredi dernier un peu rabat joie, comme d’autres d’ailleurs ! M’enfin, y z’ont quoi tous ces pisse-vinaigre, ils ne peuvent pas tout simplement s’esbaudir devant la performance créatrice comme elle le mérite ? L’époque est désenchantée alors les chroniqueurs ont oublié l’enthousiasme.

Marielle, Marielle, Marielle… a récupéré 14,5% du XIVème arrondissement et un siège de conseiller municipal, autant que l’UMP ! Evidemment chez nous c’est le PS qui rafle la mise avec 8 sièges sur 10. Bon, c’est pas grave Mariellita, t’as bien fait de te maintenir, tu vas montrer maintenant à tous ces tambouillards des partis, à tous mirlitons de la cuisine postélectorale, de quel bois tu te chauffes. Tu as le seul siège du MoDem au Conseil de Paris, il va falloir défendre l’honneur du centre qui ne couche pas. Je compte sur toi, ne me déçois pas.

Les socialistes ont le vent en poupe, Hollande fait déjà des bons mots. Le PS aurait fait un petit effort supplémentaire qu’il aurait pu nous débarrasser aussi du Gaudin à Marseille qui est vieux, plein de cholestérol, qui a fait son temps, mais qui est accroché au Vieux Port comme la Bonne Mère à son rocher. Ah j’oubliais aussi le Tibéri soudé à la Place du Panthéon comme des fausses factures aux circuits de financement des partis politiques… Dommage que le ménage n’ait pu être fait un peu plus dans les coins de ces vieilleries politiques françaises.

15/03/2008

La Chine rétablit l’ordre au Tibet avec son cynisme habituel. Le Dalaï Lama est accusé d’être un hideux terroriste à la tête d’une clique de forces séparatistes et réactionnaires de l'intérieur et de l'étranger. Plus c’est gros plus ça passe !

14/03/2008

Les fonds d’investissement de « private equity » grands spécialistes de rachat d’entreprises à restructurer, donneurs de leçons de gestion à tout va, professionnels du downsizing, extracteurs de valeur sans foi ni loi, parangon des vertus du marché, semblent rencontrer quelques difficultés financières face aux dettes colossales qu’ils ont accumulées au royaume du leverage buy out… On ne peut s’empêcher de sourire discrètement devant cette situation, notre hilarité serait d’ailleurs franche et massive si les conséquences d’une telle situation ne pouvaient s’avérer désastreuses pour le système financier mondialisé.

12/03/2008

Concert The Cure à Bercy ce soir, 3h1/2 de show, 4 rappels, le best-of d’une immense carrière avec quelques nouveautés qui sortiront sur disque à venir bientôt, de l’énergie, de la mélancolie, de la simplicité, parfois de la joie, un immense talent tout simplement, l’apogée d’un parcours musical d’exception. Une fête inoubliable !

11/03/2008

Marielle, Marielle, Marielle... refuse de coucher et fera chambre à part ! Bravo Marielle, je voterai donc pour toi au deuxième tour à Paris XIVème dimanche prochain. Il est vrai que tout ce magma politico-culinaire de l’entre-deux-tours est vraiment nauséabond. Des élections à un tour comme en Espagne ont au moins le mérite d’éviter ces petits arrangements douteux : et j’te fusionne ma liste, et j’me maintiens contre toi, et je fais mijoter le fumet de la soupe électorale jusqu’à la limite de la carbonisation.

10/03/2008

Le nouveau mot à la mode du monde interlope de la presse et de la politicaille : « amplifier ». On ne parle plus de gagner le second tour mais d’amplifier les résultats du premier. Comme l’adjectif improbable qui a fait florès sur les ondes il y a quelques années, désormais on amplifie la politique. Cela tombe bien elle a justement besoin de prendre un peu d’ampleur. Et comme les journalistes et les élus jouent dans la même cour, ils se copient un peu les uns les autres, et tout le monde amplifie gaiement.

Juppé, le triste de l’isoloir, est élu maire de Bordeaux au premier tour. Enfin un succès pour mon Juju ; le déprimant de la Garonne. Il lui reste maintenant à respecter la seule promesse électorale qui l’a fait élire, celle par laquelle il s’est engagé à faire le job de Bordeaux à 100% de son temps et à ne pas céder aux sirènes des palais nationaux des VII et VIIIème arrondissements parisiens. Cela va être dur mais on peut imaginer qu’un homme mûr et brillant comme lui aura enfin compris la leçon des électeurs qui en veulent pour leur argent.
09/03/2008

Bjork termine un concert à Shanghai en plaidant pour le Tibet. Le comité central de Pékin en est tout retourné.

Marielle, Marielle, Marielle... a fait 12% dans mon bureau de vote ce soir. Elle va devoir coucher pour le second tour. Attention Marielle, je n'accepterai pas n'importe quel lit !

Guerre picrocholine au patronat français qui permet de masquer les vraies questions. A qui sont allés les 20 millions d’euros prélevés en liquide à la banque du coin ? Et on parle d’une caisse « noire »de 600 millions encore disponibles. Noire façon de parler, il semblerait que les organisations syndicales ne soient pas tenues à une comptabilité donc rien n’est illégal et tant que le Gautier-machinchose n’avoue par quels canaux il fluidifiait le dialogue social, la seule chose sur laquelle il peut tomber est une accusation de fraude fiscale, l’administration considérant qu’il a utilisé pour lui-même et ne l’a pas déclarée ! Exactement comme Al Capone qui a fini à Alcatraz pour fraude fiscale… Donc il faut qu’il parle pour sauver sa peau.

08/03/2008

Sur la « Liste d’union de la Droite et du Centre », en fait les dissidents du Modem, les collabos-sarko qui ont trahi pour survivre, il y a une candidate qui se prénomme Géranium, en plus de son infamie elle doit porter un tel prénom. Sa vie ne doit pas être facile !

Moi je vote pour Marielle. Elle est jolie, elle a été jeune, elle se présente dans mon arrondissement, et elle s’apprête sans doute à trahir pour partager la soupe de Delanoé si son score est minable comme l’annonce les sondages… On verra la semaine prochaine la conduite à suivre pour le deuxième tour.

Je poursuis l’incroyable roman de Jonathan Littell Les Bienveillantes, une fiction sur le parcours d’un jeune nazi dans l’Europe de la deuxième guerre mondiale qui applique la solution finale dans les bagages de la Wermacht en route pour Moscou, vit les dernières heures du siège de Stalingrad, s’échine à redresser la productivité des camps de travail, etc. J’en suis à Berlin à l’été 44, il reste encore 300 pages, l’effondrement est annoncé, la fin est connue. Le héros croise des personnages réels et s’immisce dans des évènements tout aussi dramatiquement réels. La somme de documentation est impressionnante, les raisonnements et justifications prêtés aux personnages sont terrifiants. Après La Mort est mon Métier de Robert Merle, Le Choix de Sophie de William Styron, Les Bienveillantes vont marquer la littérature sur la barbarie.
07/03/2008

La campagne Louis Vuitton de Keith. Les bénéfices sont pour l’association d’Al Gore contre le réchauffement du climat. La photo est d’Annie Leibovitz. It’s only rock ‘n’ roll, but I like it…

L’Amérique latine s’agite, la Colombie flingue quelques cinglés-trafiquants des FARC, la révolutionnaires vénézuéliens s’indignent, l’Equateur pond des notes diplomatiques, les gringos de Washington jettent un peu d’huile sur la braise, et quelques centaines d’otages continuent à pourrir dans la jungle aux mains de vieux militants Mao réduits à la traite humaine à défaut d’avoir fait vaincre leurs idées. Un psychodrame latinos qui se poursuivra peut-être par une guerre type Pérou contre Equateur en 1995 qui heureusement s’était essoufflée au bout d’un mois. Cela pourrait relever d’un roman de Garcia-Marquez s’il n’y avait ces otages écrasés comme des mouches par une guérilla d’un autre âge.

06/03/2008

Les pompistes sont confrontés à une recrudescence des vols de carburant. En fait les conducteurs se servent aux pompes automatiques et partent sans payer. Il va falloir soit généraliser les stations automatiques sans plus aucun personnel mais avec des pompes à prépaiement, soit rétablir le statut de pompiste. Je ne doute pas que les compagnies de distribution sont déjà en train de faire leurs calculs.

05/03/2008

La presse et la politicaillerie constatent que le paquet de nouilles n’est pas au même prix chez Auchan que chez Carrefour, ou en Ile de France versus la Région PACA, et semblent s’en émouvoir. Je ne suis pas bien sût de comprendre le problème. Que l’on se plaigne d’une augmentation des prix moyenne supérieure à celle des rémunérations c’est une chose, mais que l’on veuille un prix administré du paquet de nouilles c’est plus compliqué, sauf à revenir aux magasins d’Etat. Comme tout acteur économique, les distributeurs fixent leurs prix de vente en fonction du marché et de leurs objectifs. C’est la vie. La société capitaliste repose sur le postulat que le consommateur est intelligent et maître de ses choix, fait des comparaisons et achète ses nouilles la où il le décide.

Après çà il y a les entraves à la concurrence et là, l’Etat peut lutter pour faire appliquer les règles de concurrence, édictées d’ailleurs par l’Union européenne. Quand on voit que tous les forfaits des fournisseurs internet sont à 29,99 EUR on peut raisonnablement se poser des questions. En fait, et contrairement aux idées reçues, l’entreprise a peur de la concurrence et dès qu’on lui laisse la bride au cou elle passe des accords d’entente pour se partager le marché avec ses concurrentes. Alors pour une fois que le prix du paquet de nouille est différencié selon le fournisseur, on voudrait un prix unique ?

04/03/2008

McCain candidat républicain à la présidence américaine : il a passé cinq années dans les geôles Viêt-Cong et on connaît le raffinement du peuple de Ho-Chi-Min pour accueillir ses invités de marque. Il en est d’ailleurs resté infirme pour le restant de ses jours. Cela promet pour le développement des relations américano-vietnamiennes…

Le soldat français disparu qui avait passé la frontière du Soudan a été retrouvé mort. Les soudanais qui ne goûtent pas trop le fait de voir des militaires européens les empêcher de massacrer leurs populations sédentaires du Darfour marquent leur territoire… à leur manière. Qu’on se le dise, ils sont chez eux !

03/03/2008

Je passe devant un bureau de vote du Vème arrondissement où Tibéri affiche fièrement son sourire édenté. C’est incroyable, à près de 75 ans et avec toutes les casseroles qu’il traîne l’UMP n’a pas réussi à se débarrasser de lui. Même sa harpie d’épouse continue à tourner entre les prétoires et les isoloirs. Et ils sont encore candidats aux élections municipales de la semaine prochaine. La rumeur veut qu’il ait accepté de partir si l’UMP donnait la première place sur la liste du Vème… au fiston Tibéri. Mon Dieu, quel tas de misérables secrets ces deux piliers de la Chiraquie décadente doivent détenir pour arriver à se maintenir contre vents et marées ? Un peu de rupture dans ce domaine également ferait du bien.

Gluscksman père & fils développent la thèse que notre hyper-stressé du ciboulot serait en fait un agitateur type soixante-huitard, en gros, un gigantesque fouteur de boxon qui secoue le cocotier pour forcer au changement. Ce n’est pas exclu, finalement cette hystérie pourrait être dirigée voire contrôlée, peut-être !

Ca y est, nous avons déjà un soldat français blessé et un autre capturé (?) par les soudanais. Ceux-ci vont sûrement mettre un peu moins de bonne volonté à libérer le trouffion qu’à nous livrer Carlos dont ils ne savaient plus quoi faire il y a quelques années.

02/03/2008

Colère intra-patronale qui fait un peu désordre. Vous vous souvenez le patron des industries métallurgiques qui s’est fait prendre à sortir 20 millions d’EUR en liquide de la banque de son organisation en affirmant que c’était pour « fluidifier le dialogue social » ? Eh bien il semble qu’il se soit mangé en plus une indemnité de départ en retraite de 1,5 million tout en gardant un salaire. A ce train, le dialogue social va être tellement fluidifié que le Yang-Tsé-Kiang à coté va ressembler à un pipi de chaton ! Ce n’est pas très sérieux. En 2007 après tous les scandales financiers divers et variés déjà jetés sur la place publique, continuer à sortir encore des millions en liquide pour distribuer à on ne sait qui, quel manque de clairvoyance, ou quel sentiment d’impunité.

20 millions d’euros en liquide c’est tout de même énorme. Je ne sais pas combien de valises il faut pour transporter une telle somme. Qu’est ce qu’il a pu bien faire avec tout cet argent le pépère ? On le saura sans doute un jour, en attendant il est mis en examen.
01/03/2008

Ahmadinejad, président iranien est en visite à Bagdad sous l’œil des troupes américaines présentes sur place. Il rencontre son homologue irakien qui est non seulement le président du pays ennemi éternel de l’Iran, mais qui plus est se trouve être kurde. Quand on connaît l’affection délirante exprimée par les iraniens à l’encontre des kurdes, on mesure l’ampleur de cette realpolitik et il n’y a pas besoin de réfléchir très longtemps pour deviner sur le dos de qui va se faire cette réconciliation…

27/02/2008

La Société Générale du trader-fraudeur inonde la presse française de l'annonce mirobolante de l’achat d'une banque russe. Ou comment noyer le poisson… Vu les pratiques de business dans la patrie de Chostakovitch je pense que Kerviel, le trader-fraudeur, pourrait aisément être recasé dans cette nouvelle filiale russe.

26/02/2008

La fonction publique française invente le concept de « prime de fusion permanente » pour faire passer la pilule de la fusion des services fiscaux. En gros, une augmentation de salaire pour acheter la paix sociale et faire accepter cette réforme à des personnels à forte capacité de nuisance. Drôle d’avancée sociale !

25/02/2008

Nous portons ma pauvre tante dans sa dernère demeure, il est temps de relire le Cimetière Marin.

24/02/2008

Je repasse à la plage de La Fossette plus foulée depuis si longtemps.

23/02/2008

Ce soir concert à La Flèche d’Or, club indie rock, avec Neimo trois bellâtres chevelus et teigneux qui font notamment une reprise de Bowie, Ashes to Ashes. Les jeunes musiciens savent encore respecter leurs aînés. Et puis les Pravda superbe duo français découvert au dernier Rock en Seine : de l’énergie à revendre, un rock puissant et ironique, presque érotique avec ces deux zèbres qui se dandinent sur leurs guitares, un vrai délice.

C’est le retour des brutes anabolisées pour je ne sais plus quel championnat de ballon ovale. On nous annonce une grande avancée conceptuelle pour un match cette après-midi : il n’y a pas de buteur dans l’équipe franchouillarde. Bon, je ne sais pas trop le rôle d’un buteur mais ce n’est tout de même pas la peine d’en faire tout un plat, s’il faut un buteur on en met un et puis basta. D’ailleurs la France a perdu contre les anglais, eh oui.

21/02/2008

La directrice de cabinet de l’hyper-agité raconte des sornettes sur les sectes dans VSD et se attaquer de toutes parts. Est-ce quelqu’un pourrait m’expliquer si une directrice de cabinet d’un président de la République française n’a vraiment rien d’autre à faire de plus sérieux que de s’exprimer dans des canards de concierges sur des sujets qui ne relèvent pas de ses compétences ? C’est quand même incroyable cet attrait exercé par les médias (spécialement les journaux glauques) sur les gens de pouvoir. Tels des papillons de nuit sur une lampe à huile, ils se font piéger, brûler, griller…, mais y reviennent toujours.

Les serbes ne sont pas satisfaits de l’indépendance du Kosovo et le font savoir. Imaginons les la réaction de la France si on lui faisait le même coup avec la Corse ? Non, en fait c’est un mauvais exemple, les français manifesterait leur joie.
19/02/2008

Castro raccroche : c’est sans doute la première fois qu’un monarque communiste abandonne de lui-même le pouvoir ! Fidel en survet Adidas végétait dans sa chambre d’hôpital depuis des mois. C’est le dernier héros du marxisme du XXème siècle, de ceux qui ont masqué leurs crimes idéologiques derrière un romantisme révolutionnaire qui en a séduit tant dans notre Europe envahie par le cholestérol. D’ailleurs, Danièle Mitterrand vient de rendre hommage ce soir une nouvelle fois aux acquis de la Révolution. Il refile quand même les clés de la taule à son frangin guère plus brillant que lui, marxiste alcoolique de la première heure, plus ou moins compromis dans des trafics douteux et qui a fait fusiller nombre de sociaux-traîtres.

Pendant ce temps, Poutine prend déjà les mesures de son futur fauteuil de premier ministre qu’il s’est auto-attribué sans attendre le résultat d’une élection présidentielle qui n’intéresse pas grand monde. En fait la démocratie en Russie semble être le cadet des soucis du peuple russe comme d’ailleurs du reste de la planète. Le dézingage de journalistes, la poloniuminisation d’opposants, l’anarchie sauvage qui régit le business et autres comportements propres à la Russie désoviétisée, finalement ce sont les règles d’un jeu auquel tout le monde joue. Et pourtant Chostakovitch y a composé une la musique du XXème siècle.
18/02/2008

Le Kosovo déclare son indépendance, poussé par l’Union européenne. Le peuple slave (Serbie et Russie notamment) s’y oppose. On se souvient de la tête du gouvernement français lorsque les pays du Pacifique votaient à la tribune des Nations Unies pour l’indépendance de la Polynésie française ou de la Nouvelle Calédonie. On imagine sans trop de difficultés la réaction du Roi d’Espagne lorsque Moscou prônera l’indépendance du pays Basque espagnol… Bref, le Kosovo grand comme deux départements français est indépendant, après le Monténégro à peine plus petit. Tout ceci est un peu surréaliste mais sans doute inévitable. Tito doit s’en retourner dans sa tombe !

La version en allemand du prix Goncourt 2007, Les Bienveillantes de Jonathan Littell est en cours de publication. Cela déclenche quelques polémiques semble-t-il. J’en suis à la page 300 (sur 1 400 !), c’est un roman terrifiant sur la banalité du fait génocidaire. Je peux imaginer la réaction du peuple de Goethe et de Brahms devant cette nouvelle et terrible évocation du passé.
17/02/2008

Dimanche à Tréguier, la ville d’Ernest Renan, toujours soleil sur froidure. Une vieille ville bretonne sur l’estuaire du Jaudy et du Guindy, sa cathédrale du XIVème siècle avec le tombeau de Saint Yves (patron des hommes de Loi), son quartier historique, son petit port de plaisance. Dans le cloître de la cathédrale nous papotons avec une pharmacienne de Lannion qui nous raconte la fête qui réunit tous les deux ou trois ans des marins anglais et bretons, une fois à Tréguier, la fois suivante en Angleterre, avec banquet municipal et fête locale. Le temps est arrêté ici. Nous nous promenons sur le magnifique littoral de Plougrescant, la Côte des ajoncs, et sa petite maison encadrée dans les rochers.

16/02/2008

J’arrive chez le marchand de journaux de Trébeurden pour faire plastifier une carte d’identité, la patronne me répond que son mari est parti à la mer donc on fera ceci plus tard. Il aurait tort de s’en priver, le soleil brille, la mer est bleue, le sable est doré, le froid donne à l’atmosphère une lueur translucide ; le patron est parti à la pêche, la vie est belle en Bretagne. Après tout il a bien raison.

Depuis qu’AOL a été racheté par Neuf, le service de connexion à distance via le téléphone est supprimé, le help desk ferme à 19h ou quelque chose comme ça, le forfait minimum est à 29,99 EUR (comme celui de tous les autres fournisseurs d’accès internet…), alors que jusqu’ici je pouvais me connecter par téléphone lorsque je suis en déplacement, le help desk était ouvert 24 h sur 24 et mon forfait était à 25,99 EUR, certes avec moins de services. On ne peut pas dire qu’il s’agit d’une franche amélioration de la qualité du service, ou comment la concurrence n’est pas toujours au service du consommateur ! Il faut maintenant que je me déplace au bistrot wifi de la plage pour me connecter et du coup je m’enfile quelques bières ; bon, ça fait marcher le commerce local.

14/02/2008

Stupeur et consternation chez les bonnes âmes du développement démocratique de l’Afrique. Il semblerait qu’Idriss fort de sa victoire (assistée par l’armée française) contre ses rebelles, aient arrêté quelques opposants. Est-ce possible ? Oublie-t-on également que de Gaulle embastilla Salan et sa bande après le putsch des généraux d’Alger ? Evidemment ils n’ont pas été massacrés à la Santé comme risquent de l’être les opposants tchadiens dans les bas-fonds de Ndjamena. Ils avaient choisi leur adversaire, général certes, mais démocrate dans le fond ! On ne peut sans doute pas en dire autant de tous les galonnés africains, pourtant souvent formés à Saint-Cyr.

13/20/2008

La presse et la politicaille glosent sur la baisse de popularité de notre hyper-agité du ciboulot. Pas un mot pour souligner l’éphémère de l’opinion publique, pas plus pour rappeler qu’en mars 1944 le peuple de Paris chantait Maréchal Nous Voilà pour accueillir Pétain dans les rues de la capitale alors que quatre mois plus tard la même opinion publique acclamera de Gaulle comme libérateur de la Nation. Ephémère, on vous dit, éphémère. L’électeur a la mémoire aussi courte que la vue de l’analyste géopoliticien mondain qui n’aime rien tant que conjecturer sur l’inutile.

12/02/2008

C’est la crise des banlieues à Neuilly ! Comment va-ton s’en sortir ? C’est rigolo comment les mauvais réflexes politiques franchouillards resurgissent malgré les grands discours sur le gouverner autrement. Quel symbole de puissance, quelle manifestation érectile, que de parachuter quelque godelureau à la tête d’une municipalité ou d’un ministère ! C’est si bon qu’on n’arrive pas en s’en empêcher, même en 2008. Seulement quand ça ne marche pas il faut avaler son chapeau, et celui de Neuilly semble peu digestible…

11/02/2008

La soupe est encore chaude au resto de l’Elysée : les coiffeurs viennent y défendre leurs privilèges. Il y en aura pour tout le monde.

La surprise du jour : c’est moi à trois ans au ski ! Allez, je vous gratifie de la photo, il parait que j’étais en principe trop petit pour être accepté par la colonie de vacances mais que compte tenu de mes aptitudes précoces, finalement on m’a pris quand même… Na !

10/02/2008

Psychodrame non-évènementiel à Neuilly sur Seine. Un certain Martinon, illustre énarque inconnu, véritable tête à claques, arrivé dans les bagages de Sarko, bombardé porte-parole de la présidence puis parachuté candidat tête de liste UMP à Neuilly vient de se faire débarquer de ladite liste par ses colistiers y inclus le fiston Sarkozy, bellâtre aux cheveux longs et blonds, dont le seul programme semble être de maintenir l’ondulation savante de sa chevelure. La presse s’empare de cet évènement majeur pour faire la nique au président qui dérive dans les sondages entre deux attitudes agressives à son égard.

Resituons les choses : la France et le monde se contre-foutent de savoir qui sera maire de Neuilly, et encore, ne parle-t-on ici que du candidat UMP. Sarko devrait se contre-foutre du résultat des élections municipales puisque l’impact sur son propre pouvoir d’une défaite serait quasiment nul. Il risque seulement de s’énerver lorsque Fafa-qui-a-couché-avec-Carla ­ne manquera pas de demander sa démission sur les ondes avec son air professoral. Mais les maires ne votent pas les lois et ont une capacité de nuisance plutôt faible. Donc pas de quoi en faire un drame et passons au sujet suivant.
09/02/2008

Stanley Bard, fondateur et animateur du Chelsea Hotel, est débarqué par ses actionnaires. Après le CBGB fermé il y a quelques mois c’est un autre mythe du New-York underground qui s’efface pour cause de rentabilité insuffisante. Andy Warhol, Lou Reed, Patti Smith, Arthur Miller, Jean Baudrillard, William Burroughs, Milos Forman, Denis Hopper et tant d’autres ont été accueillis par Stanley pour y créer cette culture urbaine et poétique qui irrigue nos veines.

08/02/2008

La presse s’émeut de savoir si l’armée française a soutenu le régime tchadien contre la rébellion : quelqu’un en doutait ? Reconnaissant, Idriss envisage de gracier les zozos de l’arche de Zoé.

Le trader-fraudeur à 50 milliards se retrouve ce soir en prison. Il y a une morale.
07/02/2008

A la soupe ! Toutes les corporations passent à l’Elysée pour faire la manche. Comme toujours les périodes électorales sont favorables à la générosité des puissants alors chauffeurs de taxi, retraités, industriels, pêcheurs, c’est la ruée sur les derniers sous d’un Etat « aux caisses vides » dixit notre hyperagité.

05/02/2008

Fafa qui avait dit Oui à la Carla vient de dire Non à la modification constitutionnelle préalable à la ratification du Traité européen simplifié. Il ne veut pas coucher avec l’Europe.

04/02/2008

Concert de Morrissey à l’Olympia ce soir : brillant et séducteur, cabot et moqueur, un grand romantique plein d’énergie, soutenu par un groupe de très bonne tenue. Ils nous font un best-of complet de la carrière du Moz.

03/02/2008

Très intéressante exposition Abysses au Muséum d’Histoire Naturelle du Jardin des Plantes. Des photos incroyables de mystère et de beauté de la faune et la flore dans grands fonds marins. Des explications vulgarisées à la portée de tous sur l’incroyable foisonnement de vie que la recherche est en train de découvrir dans ces immenses profondeurs où tout n’est que pression insupportable, noir absolu, oxygène à peu près inexistant, absence de nourriture, mais malgré cela des créatures aux formes étranges y survivent en faisant preuve d’une capacité d’adaptation à ce milieu hostile.

La transition démocratique de poursuit au Tchad, cette fois-ci avec mortiers et chars d’assaut dans les rues de Ndjamena. Tout ce matériel va bientôt tomber en panne et les guerriers tchadiens vont retrouver la Toyota plateau avec affut de mitrailleuse à l’arrière pour les grands espaces, le couteau pour la guérilla urbaine dans les quartiers. Ils vont se parler entre hommes du désert et on verra bien qui est le plus fort !

Comme prévu, le représentant de la rébellion à Paris fait de la ventilation en accusant la France de soutenir Idriss et en menaçant de bombarder l’aéroport. Il faut se méfier car c’est peut-être le futur vice-président. Donc autant le laisser ventiler tranquillement sans trop le contredire…
02/02/2008

Les rebelles tchadiens seraient déjà arrivés à Ndjamena et assiègeraient Idriss dans son palais présidentiel. L’armée française intervient… pour évacuer les ressortissants français. L’Histoire se recommence sans fin et nos gouvernants d’aujourd’hui restent aveugles à ses enseignements.

Incroyable : le Sarko à fini par marier la Carla ! Deux mois après leur rencontre, ça tourn au roman de gare.

01/02/2008

On dirait que c’est un fait exprès, la France avait à peine ré-annoncé le retour en masse de son armée au Tchad (qu’elle n’a jamais vraiment quitté) et en Centrafrique dans le cadre de la sauvegarde du Darfour qu’un changement politique s’annonce à Ndjamena, par les voies et moyens habituels dans cette région, c'est-à-dire un coup d’Etat militaire. Comme d’habitude et quoi que fassent les trouffions français ils seront critiqués par les deux bords, rebelles et autorités en place. Si l’armée française reste dans ses casernes, les rebelles devraient l’emporter et Idriss Deby accusera Paris de ne pas l’avoir soutenu, si au contraire l’armée envoie quelques Mirages et missiles (au frais du contribuable français) sur les rebelles, le Soudan qui les soutient et les rebelles eux-mêmes accuseront la France d’une ingérence intolérable dans les affaires intérieures du Tchad. Le nœud gordien de la Françafrique toujours solidement noué !

Accessoirement on comprend mieux pourquoi Idriss, grand seigneur, a accepté si facilement le rapatriement en France des zozos de l’Arche de zoé.
31/01/2008

Ca m’énerve, y’a deux bellâtres que je croise le jeudi à la piscine, barbe artistiquement pas rasée, cheveux sur la nuque ajustés par un coiffeur du VIIème arrondissement, des abdos en carrés de chocolat, les épaules larges, la taille fine, et en plus ces deux glandeurs nagent très peu, ils font une longueur lorsque que j’en fait cinq, ils préfèrent papoter sur le bord des dernières téléréalité de TF1. Je suis sûr que les femmes doivent être folles de leur corps. Et moi je nage sans discontinuer pour diminuer le nombre de mes plis abdominaux. Un monde si injuste, c’est à désespérer.

Une grande avancée humaniste qui permet de reprendre espoir en l’avenir de l’Homme ! Alors que la grande escroquerie de la vente des droits télévisuels du foot-balle est remise aux enchères, il semble que les enchérisseurs ne soient plus très enthousiastes pour aligner des centaines de millions d’euros et payer à prix d’or une bande de brutes anabolisées et acculturées ; l’appel d’offres n’a pas été attribué faute de prix « satisfaisant » pour les dirigeants du foot-balle franchouillard. Le marché semble retrouver le chemin de la raison. Ouf !

30/01/2008

Les chauffeurs de taxi bloquent les villes par crainte de la mise en œuvre des recommandations Attali qui suggèrent de déréglementer ce secteur protégé par la délivrance de licences. Les coiffeurs s’inquiètent aussi, l’autre jour à l’issue de ma coupe mensuelle j’ai demandé à mon coiffeur en quoi consiste leur réglementation ; il s’agit en fait de l’obligation de présentation d’un diplôme. Si j’en juge par le nombre de salons de coiffure dans les rues de Paris, la protection de la profession n’a pas l’air trop stricte ! La France n’est pas facile à gérer, on devrait pouvoir quand même se poser tranquillement la question s’il est utile de maintenir la protection des coiffeurs et des chauffeurs de taxi, pour les consommateurs comme pour les prestataires de ces services.

Le Monde s’est procuré les procès-verbaux de garde à vue du trader fraudeur. Mais comment font-ils pour récupérer ces documents ? Ils ne vont quand même pas les voler au commissariat de police ? Il en ressort que le garçon avait la folie des grandeurs et a voulu frimer auprès de ses camarades de classe qui le toisaient de haut. Résultat des courses 5 milliards de pertes et une banque de 130 000 employés au bord du gouffre. Merde, un gamin de 30 ans qui réussit une si gigantesque malversation, le record va être difficile à battre !

Nom de nom ! Les places du Zénith du 5 mai de Portishead sont parties dans la matinée, je suis arrivé juste à temps pour en attraper une sur celui du 6.
29/01/2008

Les traders de la Société Générale seraient déprimés, certains ont été vus en larmes devant leurs écrans. Une cellule d’assistance psychologique a été mise ne place pour ces divas au cœur tendre. Les pertes abyssales de leur banque devraient entraîner la fonte de leurs bonus, sans parler de la participation des employés du guichet. Le management se demande comment payer ces bonus malgré tout pour éviter l’hémorragie.

Les fringues de Mitterrand sont à vendre. On trouve des collectionneurs qui achètent ses pantoufles et ses chapeaux. C’est tout de même un peu affligeant. A quand les petites culottes de la Carla à Drouot ?
28/01/2008

Notre jeune employé de banque modèle est mis en examen et se retourne contre son employeur en justifiant certes avoir détourné les procédures mais pas piqué dans la caisse ! Les syndicats en sont presqu’à prendre sa défense arguant que lorsqu’il y a des gains on félicite les patrons mais si ce sont des pertes on flingue les employés. Je rêve ! Voila un golden boy de rencontre qui a joué avec le pognon des déposants à des hauteurs vertigineuses (des engagements de 50 milliards d’EUR… le déficit budgétaire de la France) encore jamais atteintes, qui a ruiné sa banque avec une perte abyssale (va-t-elle survivre ?) et qui nous la joue « c’est pas moi c’est l’autre ». Eh garçon, faudrait voir à assumer ses actes à défaut d’avoir le sens des réalités ! Bon, on en saura plus dans les prochaines semaines sur les détails techniques des opérations.

26/01/2008

La France réinvestit le Tchad et la Centrafrique avec 2 500 soldats pour couvrir les opérations humanitaires au Soudan. Nous n’arrivons à quitter ces pays qui pourtant ne veulent pas de nous. Chaque départ définitif, sous couvert d’acte de décès de la Françafrique, annonce un retour probable. Une raison d’Etat, sans doute, qui me dépasse.

25/01/2008

Un zozo-trader contourne les systèmes de contrôle de la Société Générale, engage 50 milliards d’EUR à terme avant de se faire prendre. La banque dénoue les opérations en trois jours de ce début de semaine et décaisse une perte de 5 milliards. Il n’y a pas de doute qu’il fallait déboucler ces opérations douteuses dès la fraude mise à jour, plutôt que de continuer à spéculer.

Une fois encore on découvre l’économie moderne étouffée par sa complexité et dépassée par les évènements. Il ne s’agit plus ici de produits sophistiqués comme les crédits « subprime », « titrisés », vendus et rachetés sur les marchés financiers, auxquels plus personne ne comprend rien au point que les banques ne savent toujours pas vraiment aujourd’hui combien de pertes elles doivent présenter dans leurs bilans malgré les dizaines de milliards déjà provisionnés. Ici il est question de produits relativement simples mais de systèmes d’information et de gestion tellement compliqués que les procédures de contrôle les plus perfectionnés peuvent être inopérantes. Nos entreprises modernes, toujours entre deux fusions et trois OPA, avec leurs cortèges de restructurations et de précarité, n’ont plus le temps de s’intéresser à la vraie vie, se focalisent sur des objectifs financiers à court terme au détriment de leurs modes de fonctionnement et de stratégies plus réalistes. Tout le monde peut le constater dans ces grands groupes.

On saura la vérité un jour sur cette affaire Société Générale, je crains qu’elle ne révèle une gigantesque pétaudière masquée derrière de beaux logos, des discours policés et formatés sur les missions et les valeurs, et autre billevesées à la mode chez le CAC 40.
24/01/2008

Je déjeune au Café Charbon, délicieux bar ancien de Ménilmontant, contigu du Nouveau Casino. Pour y aller je traverse la Place de la Bastille en train de préparer une manifestation de fonctionnaires dans une douce ambiance de merguez, de slogans illusoires et de drapeaux rouges qui reviendront peut-être à la mode un jour.

22/01/2008

Richelieu Finance et son dirigeant, analyste financier mondain, sont pris les doigts dans le pot de confiture et sont obligés de se vendre pour survivre. Ledit patron, chantre du capitalisme financier et des analyses dignes de ma concierge portugaise sera sans doute désormais un peu moins présent sur les plateaux de télévision et un peu plus dans son bureau pour y gérer les risques de la vraie vie et non plus les fantasmes d’économistes de salon…

Et pendant ce temps les banques internationales sont obligées de passer des dizaines de milliards de provisions pour cette nouvelle grande escroquerie du XXIème siècle où l’on a cru que la sophistication et la complexité de produits financiers auxquels plus personne ne comprend rien, pouvaient contourner quelques basiques comme quoi un débiteur qui achète une maison au-dessus de ses moyens va avoir du mal à la rembourser.
21/01/2008

Les élections en Serbie penchent en faveur d’un nationaliste pro-russe mais il y aura un deuxième tour. Après l’indépendance du Kosovo soutenue par l’Union européenne, il va falloir intégrer la Serbie qui a bien entendu « vocation à adhérer à l’Union ». Vous avez aimé Chypre intégré à l’Union avec une partie de son territoire occupé par la Turquie ? Vous allez adorer le Kosovo séparatiste et la Serbie extrémiste…

20/01/2008

Erreur programmatique majeure : Delanoé apparaît en chemise grenat sur le fond orange du comité bidule du PS, tout son discours est avalé par ces couleurs qui jurent. Il a encore du ne vouloir en faire qu’à sa tête et ne pas écouter ses communiquants. Ce n’est pas très grave car je crains qu’il ne soit de toute façon réélu maire de Paris par les « bobos » parisiens en mal d’exotisme.

19/01/2008

Showcase de Locus chez TotalMusic, un magasin d’instruments boulevard de Sébastopol. C’est plaisant, moderne, virtuose et tendre à la fois.

17/01/2008

Décès de Pierre Lambert, monument historique du trotskisme français, archétype de l’intellectuel français : agile, influent, psychorigide, n’ayant jamais renoncé même face aux évidences. Il a attiré des hommes brillants qu’il n’a pas su retenir dans sa niche trotskiste lorsque la soupe a été servie par le Parti Socialiste émettant le fumet illusoire du pouvoir.

15/01/2008

Il y a eu 46 000 voitures brûlées en 2007. C’est tout de même énorme. Même s’il y en a un tiers pour des escroqueries à l’assurance, il en reste 30 000 qui ont été cramées pour le plaisir. Nous sommes 63 millions de français donc en gros 1 voiture brûlée pour 2 000 habitants. Cela est devenu une façon de s’exprimer, plus chaude et tout aussi incivile que les tags.

14/01/2008 Je vais à pieds au bureau, aller et retour en écoutant In Rainbows sur mon discman. 12 km, deux heures ¼ à écouter Radiohead dans des rues agréables des XIV et XIIIème, rien que du plaisir.
13/01/2008

Exposition « On The Edge » de Robert Adams à la Fondation Cartier : photographe américain qui a consacré sa vie (40 ans de carrière et ce n’est pas fini) dans le Nord-Ouest de son pays à étudier les ravages de la civilisation moderne sur les modes de vie de ses concitoyens, l’habitat, les forêts primaires, etc. le tout avec des photos en noir et blanc très simples et émouvantes, sans personnage. On y découvre des paysages maritimes sereins et mélancoliques, et des forêts dévastées violentes et inquiétantes. Adams a publié de nombreux livres pour y montrer ses photos et développer ses idées. La Fondation annonce une expo. Patti Smith en mars prochain.

Les Arches de Zoé sont maintenant attaqués par la justice française après avoir été condamnés à huit ans de travaux forcés par la justice tchadienne. Certes on a sans doute à faire à des zozos de première catégorie, mais il ne faudrait peut-être trop en rajouter…

Mon correspondant à Perth (Australie) a annoncé que la Carla était enceinte, a priori du Nico ! Heureusement qu’il nous reste les antipodes pour se pencher sur la vie politique française.

11/01/2008

Les corses toujours à l’affut d’une façon originale de surprendre le continent, souhaite une bonne année au reste de la France en envahissant le parlement local et allumant un beau feu de joie dans le bureau de son président. C’est à désespérer !

10/01/2008

Les FARC ont libéré deux otages colombiens, deux femmes, après une rocambolesque histoire concernant le fils que l’une d’entre elle avait eu en captivité avec un guérillero. Le gamin de 4/5 ans avait en fait déjà été confié depuis longtemps à un orphelinat mais les chefs des FARC l’avaient inclus dans le deal alors qu’il était déjà en liberté… Le parcours de ce mouvement « révolutionnaire » est assez incroyable, passé de l’idéologie marxiste au narcotrafic et au business d’otages détenus durant des années dans une jungle inhospitalière, le tout au XXIème siècle ! Il faut quand même le faire. Les déserteurs des FARC de plus en plus nombreux découvrent éberlués le retour à la vie « civile » au sein du peuple colombien fatigué de la violence et qui aspire plus à la paix qu’à la révolution. En attendant il faut composer pour en finir. Une fois cette aventure terminée peut-être un jour les chefs FARC s’exprimeront pour expliquer (justifier ?) leur métamorphose intellectuelle, cela risque d’être intéressant.

09/01/2008

La publicité serait supprimée sur les chaînes de télévision publiques françaises et remplacée par une taxe sur les télévisions privées. Voilà une excellente idée ! France Télévision pleure paraît-il devant son budget actuel ridicule par rapport à celui de TF1. Ce n’est pas grave, ses programmes sont d’ores et déjà incomparablement plus séduisants que ceux de ses concurrents commerciaux. Qu’on en juge par les programmes de ce soir où « La Méthode Couet » sur TF1, une espèce de one man show atteignant des sommets de crétinerie rarement égalés, cohabite avec un documentaire sur la Nuit de cristal sur FR2, le magazine culturel et politique de Taddeï consacré aux élections américaines sur FR3 et un document sur Simone de Beauvoir sur Arte. Evidement il faut quand même un peu racoler même sur les chaînes publiques alors il y a un peu de sous pour quelques séries et des prestations style Delarue, mais par pitié, laissez nous la France Télévision avec un petit budget !

07/01/2008

Le dernier Radiohead est maintenant disponible en CD classique après l'avoir été en téléchargement. J'aime quand même mieux avoir une pochette dans les mains qu'une clé USB, je dois être vieux jeu. Voir l'interview des Inrocks.

07/01/2008

Je ne reçois plus Le Monde depuis deux jours. Le journal est encore au bord de la faillite avec démission en chaîne de son management à peine trois mois après un premier psychodrame qui avait abouti au débarquement de Colombani, directeur de la rédaction, et à la programmation du départ d’Alain Minc, président du conseil de surveillance, jugé trop proche du pouvoir par les journalistes. Après Libération qui est déconfiture avancée, le deuxième rempart de la presse française est en train de vaciller. C’est désolant et plutôt sans espoir sur le niveau de culture politique de mes concitoyens si ces deux journaux disparaissent ou dépérissent.

06/01/2008

Fafa passe à Ripostes l'émission de Serge Moati. Il y délivre ses grands discours flous et verbeux, prononcé avec son habituel air professoral et suffisant. Depuis que la presse entière affiche qu’il a couché avec la C, on a du mal à le prendre au sérieux et lorsqu’il nous explique doctement ce qu’il ferait s’il était au pouvoir, on ne peut s’empêcher de l’imaginer en train de faire le beau pour séduire une beauté qui a l’âge de sa fille. Hilarant !

05/01/2008

C’est étrange l’évolution de la vie politique américaine ces dernières années. Bush junior a succédé à son père et ils auront à eux deux gouverné le pays pendant 12 ans ; la mère Clinton se met en tête d’être élue président après que son mari ait dirigé l’Amérique durant huit années. Si elle était élue cela voudrait dire que deux familles ont dirigé ce pays pendant au moins un quart de siècle. Ce tropisme familial vire un peu à la république bananière.

Concert de Marie Flore à l’OPA, café-musique de la Bastille. Une MySpace.com-girl qui susurre des chansons douces en jouant de la guitare. Et l’OPA est un agréable bar à concerts avec des représentations tous les jours. Les plaisirs de la scène parisienne.

04/01/2008

Le rallye Paris-Dakar est annulé pour cause de menaces terroristes après l’assassinat de quatre touristes français en Mauritanie. L’Afrique peut être dangereuse, nous le rappelions récemment. Je ne sais pas si la sécurité des participants était en jeu mais cette décision préservera en tout cas la vie des spectateurs africains dont chaque année un ou deux représentants se font écraser par les bolides occidentaux.

03/01/2008

Les ministres vont être évalués sur la base d’objectifs fixés à l’aide d’un cabinet de consulting privé, tels des cadres moyens d’une entreprise capitaliste. C’est rigolo, j’imagine déjà les ministres abasourdis sous les ors de la République écouter la logorrhée verbeuse des consultants en ressources humaines leur expliquant les tenants et aboutissants du processus d’évaluation avec force schémas, rétro plannings, ordinogrammes et autres billevesées du « team building ». Cela a du être un vrai régal.

02/01/2008

Avec opiniâtreté, constance et délectation, la Syrie continue à faire des pieds de nez au monde occidental, à flinguer des députés libanais et à faire en sorte que le pays du cèdre reste dans son orbite. Elle marque un intérêt tout particulier à mener la France par le bout du nez et à lui tirer le tapis sous les pieds dès que nos diplomates mondains et peu avisés annoncent leur retour sur la scène du Proche-Orient. Après Chichi qui s’est fait balader par les Assad et fut le seul chef d’Etat occidental à assister aux obsèques de Hafez avant de se fâcher avec son fils Bachar, c’est notre ultra agité Sarko qui lui se réconcilie puis se fâche avec le même Bachar, le tout en deux mois, trop pressé sans doute pour attendre la génération Assad suivante avant de changer d’avis. Pour faire de la politique en Orient petit Nicolas, il faut savoir être patient pour réussir.

Et attendant, la Syrie millénaire, berceau de l’humanité, est toujours à l’affut avec une très forte capacité de nuisance : elle récupèrera son plateau du Golan aussi sûrement qu’elle gardera sa mainmise sur le Liban. C’est écrit dans les courbes de l’Euphrate !
01/01/2008

Pour démarrer l'année en douceur :

J’apprends dans un dîner en ville que « l’homme de gauche » avec qui la Carla avait couché et qui était évoqué par la presse sans être formellement nommé est : ???. Allez, je ne vais pas vous le dire aussi facilement. Juste un indice : c'est un archéomarxiste mondain. Pas facile car c'est une espèce qui n'est pas vraiment en voie de disparition dans la gauche française. Ah, les dîners en ville, rien de mieux pour s’informer. On commence déjà à y parler de comment le Sarko va gérer le départ de la Carla !

Copyright (c) 2002 Spiders from Mars Limited. Tous droits réservés.